Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




un peu d'humour, blagues marocaines

Envoyé par derka 
un peu d'humour, blagues marocaines
22 septembre 2006, 10:44
Un marocain marié avec une islamiste voilée.
Il revient du travail à midi et lui demande ce qu’elle a préparé à manger.
- des œufs durs lui dit elle
-des œufs durs ! et ou est la cocote que j’ai achetée à quoi sert elle ?
-la cocote siffle (katseffer) et le sifflement est interdit en islam.
-alors retourne chez ton père jusqu’à ce que les européens aient inventé une cocote qui appelle à la prière (fait le muzin) et tu reviendras




Modifié 1 fois.
Re: un peu d'humour
05 octobre 2006, 08:39
QUESTION:
A QUEL TEMPS SONT LES VERBES DE LA PHRASE SUIVANTE?:

ILS NE VOULURENT PAS D'ENFANTS,MAIS ILS EN EURENT DEUX.







LA REPONSE EST EN BAS DE LA PAGE......


















REPONSE; AU PRESERVATIF IMPARFAIT.....
Re: un peu d'humour
05 octobre 2006, 20:10
Elle est trop bonne ta blague .
Re: un peu d'humour
06 octobre 2006, 10:39
Devinette :

En cas de panique : tu as une voiture devant toi.....un cheval dérrière toi......et un hélicoptère au dessus....

Que fais-tu ?!

(réponse en bas de la page !)







































































































































































































































































































































































































Eh ben ! "tu n'as qu'à descendre du Manège" !!!
Re: un peu d'humour
08 octobre 2006, 09:36
Bonjour Haifa
content de te lire, bon retour à Dafina et bon appetit


Pièces jointes:
TAJINE.jpg
Re: un peu d'humour
08 octobre 2006, 14:25
Derka, poster une image pareille (aussi appétissante) pendant le mois de Ramadan c'est de la torture pour ceux qui jeûnent! (rires)
mmmmmmmmmhhhhhhhhh remarque, je ne jeûne pas aujourd'hui mais c'est tout de même de la torture tellement ça à l'air délicieux!
MIAM!
Re: un peu d'humour
08 octobre 2006, 14:51
Bonjour Tilila
comme ça ceux qui jeunent et resistent à cette image auront plus de hassanates (lol)
Re: un peu d'humour
08 octobre 2006, 22:58

Merci cher derka.

J'éspère qu'on se réunira pour de bon autour d'une bonne table bien garnie avec peut-etre nos amis(es) comme mariouma qui nous a promis de venir nous voir...
Re: un peu d'humour
13 octobre 2006, 08:21

C'est une blonde qui entre dans un magasin pour animaux.

A l'entrée, elle voit un perroquet qui coûte 3.000 euros.

La femme, toute étonnée, demande au vendeur:
- Pourquoi ce perroquet est-il aussi cher?

Le vendeur répond:
- Parce qu'il sait parler 2 langues:
Si on lui tire la patte droite, il parle français et si on lui tire la
Patte gauche, il parle Anglais.

La femme, stupéfaite, demande :
- Et si on lui tire les 2 pattes?

Le perroquet répond:
- I fall on the floor, connasse!!!

Re: un peu d'humour
13 octobre 2006, 09:12
c'est une femme qui va au pelerinage avec son fils. Apres la Mecque ils se rendent à Medine pour se recueillir sur la tombe du prophete. Et la la femme se met à pleurer et dit.
-envoyé de Dieu je voudrais une vengeance sur mon epoux car apres de longues années de fidel mariage, il a épousé une seconde femme tres jeune.
Et son fils de lui dire
-à qui le dis tu, il en a épousé 12
Re: un peu d'humour
13 octobre 2006, 10:29
Je croyais qu'il en avait eu 16, lol. Et aussi quelques concubines pour un total de 22 femmes; En tout cas ce qui est sur c'est qu'a sa mort il laissa 9 veuves.
Re: un peu d'humour
13 octobre 2006, 11:05
Bonjour Lune
voici une blague berbere
Si le ramadan est une bonne chose comme on dit, pourquoi on fete son depart au lieu de feter son arrivée.

(le lendemain du dernier jour du ramadan est une fete religieuse: aid el fitr, appelé aussi aid esseghir, c'est la fete de la delivrance)
Re: un peu d'humour
13 octobre 2006, 11:28
jolie derka smiling smiley c'est tellement vrai
Re: un peu d'humour
13 octobre 2006, 12:19
J'ai bien aime ta blague Derka, merci. Et a propos du Ramadan, voici un article du Matin paru hier.

Ils ne font pas le Ramadan et le cachent




Ramadan pour tous ? Pas si sûr. Depuis la nuit des temps, nombreux sont parmi nous qui ne jeûnent pas pendant ce mois sacré. Non, ce ne sont ni des enfants ni des malades, encore moins des femmes enceintes, à tous ceux-là il est permis et même conseillé de ne pas pratiquer le jeûne. Ce sont des jeunes et des moins jeunes qui pour la plupart se disent "non pratiquants", "non croyants" ou encore "athées". Ne pas faire le Ramadan est leur "choix".

Ils peuvent être nos voisins, nos collègues, nos camarades de cour ou de simples connaissances mais ils sont bien là. Depuis toujours, ils le font en cachette, "Aujourd'hui beaucoup plus qu'avant. Je me rappelle que pendant les années 70, à l'université par exemple, un bon nombre d'étudiants appartenant à différents courants gauchistes ne jeûnaient pas et l'affichaient ouvertement sans gêne, ce n'est pas pour autant qu'ils étaient agressés ou même inquiétés par les autres étudiants même de mouvance islamiste. Une véritable tolérance régnait à l'époque alors que maintenant, notamment à la fac, si qui que ce soit ose manger en public il se ferait lyncher", rétorque Moussa, professeur universitaire.

Ceci dit, le constat actuel est que tous ceux qui ne font pas le Ramadan le cachent du mieux qu'ils peuvent. "C'est mon choix et je l'assume pleinement. Mais franchement je n'ai pas le courage de le clamer haut et fort devant tout le monde, notamment mes collègues, je n'ai pas envie qu'on me regarde de travers ou qu'on me taxe de mécréante. Mon café, je le prends le matin chez moi avant d'aller au bureau et je ne remange que quasiment à l'heure du f'tour vu les horaires du Ramadan", nous confie Sarah, chef de publicité.

Plus encore, il y en a qui le cachent aux plus proches, parents et parfois même mari ou femme. "Je fais semblant de faire le Ramadan mais je mange en cachette, pour éviter les prises de tête avec mon père, ma sour et ma mère.

J'ai essayé de jeûner mais j'ai craqué dès le troisième jour. La première fois c'était en France durant mes études. C'était insoutenable, je m'endormais en cours, j'avais mal à la tête, je n'arrivais pas à écouter le prof en continu. Je me suis dit 'je vais manger en cachette pour être moins fatiguée'. Mais des années après, de retour au pays, tous les ans à l'heure du f'tour je m'assois à table avec mes parents et ma sour et je continue de faire semblant. Je me sens toujours aussi honteuse que la première fois", reconnaît Salma, médecin.

Karim, financier de métier, cache le fait de ne pas jeûner à sa propre femme. Il explique : "J'aime ma femme et je n'ai pas envie de la perdre. Depuis toujours nous avons des conceptions quasi opposées de la religion et pour ne pas envenimer les choses, j'évite le moindre débat à ce sujet avec elle. Cela fait sept ans que nous sommes mariés et chaque année je prends un congé pendant le Ramadan.

Comme ça je suis libre de manger et fumer pendant la journée alors qu'elle est à son travail. Pour elle, comme je suis un grand fumeur, il est normal que je dorme toute la journée et que je ne puisse pas travailler en jeûnant. Pour me faire pardonner, je la décharge des corvées culinaires, je prépare tous les jours la table du f'tour et le dîner. Je ne sais pas comment ça évoluera quand on aura un enfant !".

Cette tendance, à pécher en cachette, Abdessalam, avocat à Casablanca, lui-même non pratiquant, la résume de la sorte : " Durant le Ramadan, il vaut mieux s'abstenir de fumer une cigarette en pleine journée. Ce n'est pas du tout bien vu. Alors de là à manger en pleine rue... Cela peut facilement dégénérer, voire en venir aux mains. De toutes les façons, tous les restaurants sont fermés. Donc ceux qui veulent manger doivent se cacher pour le faire. Il ne faut pas oublier que l'Islam est la religion d'Etat, et que par conséquent il est de bon ton de respecter les principes de la foi musulmane mais aussi de respecter la loi qui réprimande cet acte".

Ce paradoxe quotidien d'assumer ce lourd choix sans pouvoir le déclarer, Abdelkrim Belhaj, professeur de psychosociologie, tente de l'expliquer par le poids de la collectivité sur la vie privée. "Pour tout ce qui touche le sacré et le religieux, la société en devient garante.

Pour le jeûne on voit s'exercer plus de normativité dans le sens où le regard de la société est beaucoup plus protecteur que par rapport à la prière par exemple. D'ailleurs, durant le Ramadan, on constate un bouleversement curieux chez par exemple des alcooliques que rien n'arrête tout au long de l'année qui deviennent de purs dogmatiques et peuvent en venir à agresser les non jeûneurs.

Ces comportements relèvent de la collectivité de sorte que tous doivent être conformes à ses règles et ceux qui ne le sont pas doivent être sanctionnés", commente-t-il. Et d'ajouter : "Le jeûne passe du religieux au social : je ne pratique pas mais je ne le fais pas devant la collectivité. La vie privée devient sujette au contrôle de la collectivité.

Le risque d'être réprimé et par la société et par la loi fait que les non-pratiquants ont peur des gens et de leur réaction qu'ils ne peuvent prévoir. Parce que l'emprise de la communauté sur les choix individuels est très pressante pendant le Ramadan, la tradition reste très ancrée. Cette intolérance se voit clairement dans le regard assassin qu'on lance aussi aux malades mentaux qui mangent dans la rue."

Et paradoxalement, les garants du contrôle social, ceux qui jeûnent, se plaignent à longueur de journée et mettent mauvaise humeur, colère, nervosité et recul de productivité sur le dos du Ramadan.
Re: un peu d'humour
13 octobre 2006, 13:07
En 1964,un Juif nommé Elmaleh,à la peau très foncée et barbu,buvait un café à 13h sur la terrasse du café de France,pendant le Ramadan.Deux musulmans sans avertissement lui assènent quelques gifles,il crie qu'il est juif,ils redoublent de coups persuadés qu'il mentait et aggravait sa faute.Enfin convaincus après avoir vu son identité,ils le transportent à l'hôpital et l'accompagnent chez lui en lui souhaitant un bon rétablissement mais ne s'excusant pas le moins du monde.Un ami musulman à qui je relatais l'incident,me répond sans rire qu'Elmaleh devrait être fier d'avoir été pris pour un musulman !!!
Authentique.
Re: un peu d'humour
13 octobre 2006, 13:37
Merci pour l'article Lune

"Je me rappelle que pendant les années 70, à l'université par exemple, un bon nombre d'étudiants appartenant à différents courants gauchistes ne jeûnaient pas et l'affichaient ouvertement sans gêne."

j'etais etudiant fin des années 60 l'idée de jeuner ne nous effleurait meme pas la tete, et on mangeait sans cachette. Il n'existait pas de mouvement islamiste, c'etait la belle epoque.
Re: un peu d'humour
13 octobre 2006, 16:55
Si vous appelez ça de "l'humour" ! c'est que vous avez de drôles de goûts..!!
Re: un peu d'humour
16 octobre 2006, 15:42
salut Maarif
ce n'est pas grave d'avoir de droles de gouts puisque les gouts ne se discutent pas, ce qui est grave c'est d'avoir de droles d'idées car elles, elles se discutent.
Re: un peu d'humour
16 octobre 2006, 17:22

une voisine musulmane vient me demander de lui rendre service, me suppliait de pouvoir l'aider- en pleine discussion, en me parlant d'un juif, elle me dit "LIHOUDI HACHAK" - j'étais génée à sa place, et pourtant elle se rend chez les juifs pour l'aider...........;

ça me fait rire.

Re: un peu d'humour
16 octobre 2006, 20:16
ça me rapelle l'époque où j'étais à l'école primaire et que j'entendais mes petites camarades dire : "wa7d moul l7anout soussi 7achak"

traduction "un épicier berbère du souss 7achak"

7achak c'est vraiment intraduisible comme mot

A l'époque entendre ça me blessait profondément étant donné que je suis soussia... mais aujourd'hui ça me fait rire!!!
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter




DAFINA


Copyright 2000-2017 - DAFINA