Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Maroc : Une jeune Israelienne reve d'avoir la nationalite marocaine

Envoyé par Nemesis 
Maroc : Une jeune Israelienne reve d'avoir la nationalite marocaine
31 décembre 2012, 16:11
Après avoir parcouru 10 000 kilomètres au Maroc pour présenter son film « Tinghir-Jérusalem : les échos du Mellah », le réalisateur Kamal Hachkar a fait escale jeudi soir à Casablanca pour présenter son film lors de la 17ème édition du Café Politis. Parmi le public venu nombreux, il y avait Einat Levi, une jeune Israélienne de 29 ans, venue au Maroc avec un but bien précis.

Provenant d’Israël, Einat Levi a débarqué à Casablanca mercredi dernier seulement. « C’est ma première fois au Maroc mais je m’y sens déjà bien ! Le premier marocain que j’ai rencontré est la personne qui m’a aidé à avoir mon visa à l’aéroport ! Il était si gentil. Il est resté avec moi jusqu’à ce que je trouve un taxi !», lance-t-elle en riant. « Ici, je me sens en sécurité lorsque je dis que je suis juive. Ce qui n’est pas le cas partout dans le monde arabe. Je suis allée en Jordanie et c’était bien différent i », confie-t-elle.
Sur la trace de ses origines
Si Einat est venue au royaume, c’est pour un but bien précis : partir sur la trace de ses origines marocaines. « Depuis ces 6 dernières années, date à laquelle j’ai terminé mon service militaire en Israël, je ne rêve que d’une chose : venir au Maroc. Je veux découvrir mon passé que je ne connais pas », explique-t-elle.
La seule chose que sait la jeune femme de son passé est que ses grands-parents juifs, qui n’étaient pas berbères, ont vécu dans la ville de Meknès. Originaire de Tunisie, sa grand-mère s’est installée au royaume après son mariage avec son grand-père, qui lui, était marocain. Néanmoins, en 1952, ils quittent le Maroc pour s’installer en Israël. L’instabilité politique de l’époque dans le monde arabe due au conflit israélo-palestinien et le rêve de retourner sur la terre promise sont les principales raisons de leur départ. « Ils ont tout laissé derrière eux en quittant le Maroc. Dans deux semaines, je vais voir deux maisons leur ayant appartenu à Meknès. Des maisons dont d’autres personnes ont pris possession pour y vivre. C’est un peu comme les maisons volées aux Palestiniens » poursuit-elle insistant sur le fait qu’elle n’est pas venue au Maroc pour réclamer les biens de ses grands-parents.
Des passeports marocains confisqués
Cependant, dans le bateau en partance pour Israël, les grand-parents d’Einat n’ont pas laissé, seulement derrière eux une terre ou des maisons. On leur confisquera également leur marocanité. L’agence israélienne organisant les voyages de retour des juifs Marocains leur prendra leur passeport marocain. Une citoyenneté marocaine dont rêve aujourd’hui Eina. « J’espère avoir un jour un passeport marocain ! Pourquoi pas ! », dit-elle en riant.
« Mais ne précipitons pas les choses, je viens tout juste d’arriver au Maroc, je dois d’abord me sentir plus marocaine pour avoir un passeport ! », s’exclame-t-elle.
Une fois arrivée sur la terre promise, la vie des grand-parents d’Eina sera loin de ce qu’ils s’étaient imaginés. « Même si mes grands-parents ne m’en ont jamais parlé, ils ont eu une vie extrêmement difficile en Israël. Ils vivaient comme des réfugiés dans des tentes, sans électricité. Ma grand-mère a nettoyé les maisons toute sa vie jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus travailler. Puis elle est tombée malade. Mes grands parents sont morts lorsque j’avais 14 ans et je n’ai jamais eu l’occasion de leur poser des questions. De leur vivant, ils ne parlaient pas beaucoup de leur vie au Maroc. Je pense que ça devait être douloureux pour eux. Mais c’est vrai que j’aurais aimé en parler avec eux», explique-t-elle émue.
L’histoire des juifs arabes oubliée au Maroc mais aussi en Israël
61 ans après le départ de ses grands-parents du Maroc, Eina fait le voyage inverse. Elle est la première de sa famille à vouloir fouiller ce passé et comprendre d’où elle vient, en venant au Maroc. Car toute sa vie, elle a toujours senti qu’il lui manquait des morceaux de son identité, une identité d’Arabe juive dont elle est fière. Elle a d’ailleurs tenu à prendre des cours d’arabe classique en Israël pour se reconnecter avec ses origines. Elle le parle couramment.
« Le conflit israélo-palestinien n’a pas laissé assez de place à ceux qui ont une ’identité juive-arabe. Et mon but aujourd’hui est de reconnecter mon passé avec le présent et mon futur. En Israël, dans les cours d’histoire, on nous parle un petit peu des juifs qui ont vécu et qui vivent dans le monde arabo-musulman mais ça n’a jamais été suffisant pour répondre à mes questions. », regrette-t-elle. « Je crains qu’aujourd’hui le monde arabe est également en train d’oublier que des juifs ont fait et font partie de ce monde !”, lâche-t-elle.
D’après les premières recherches menées par la jeune femme, ses origines marocaines remonteraient au 5ème siècle. L’un de ses contacts ayant été à Meknès, il y a quelques semaines, lui a envoyé une photo de la tombe d’un rabbin qui portait le même nom que ses aïeux. Elle compte mener plus de recherches sur place à Meknès en allant à la rencontre des personnes qui auraient pu connaître ses grands-parents.

[www.yabiladi.com];



Modifié 1 fois.
gyl
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
01 janvier 2013, 08:20
A cette iraelienne qui affirme que ses compatriotes vivent dans des maisons "volées " aux Arabes,je conseille de lire attentivement ce que fut la realité de la vie de sa famille au Maroc.Elle est atteinte comme tant de juifs du syndrome du Sinaï,quand nos ancêtres qui souffraient pour vivre libres se sont revoltés en preferant l'esclavage egyptien.Elle n'a pas à demander la nationalité marocaine,elle ne l'a jamais perdue selon la loi cherifienne.

"Georges Bensoussan : "Le sultan du Maroc n’a jamais protégé les Juifs"

Le roi Mohammed V du Maroc est dépeint comme le sauveur des Juifs lorsque son pays était sous l’autorité du gouvernement de Vichy entre juin 1940 et novembre 1942. Auteur d’une somme remarquable* sur les Juifs en pays arabes, l’historien français Georges Bensoussan démonte ce mythe dans l’entretien qu’il nous accorde.

Quelle est l’attitude du sultan Mohammed (futur roi Mohammed V du Maroc) à l’égard des Juifs du Maroc entre l’adoption du premier statut des Juifs de Vichy en octobre 1940 et le débarquement américain en Afrique du Nord en novembre 1942 ?
La réalité du pouvoir appartient au Résident général, c’est-à-dire à la France. Quant aux statuts des Juifs de Vichy d’octobre 1940 et de juin 1941, le sultan du Maroc les appliquera à la lettre. Il ne s’oppose à aucune mesure prévue par ces deux statuts. Il n’y a que dans le volet économique qu’il tente légèrement de protéger la communauté juive du Maroc. Cette intervention n’est pas désintéressée, car elle sert surtout les intérêts économiques du Makhzen (gouvernement du Sultan). Sur l’essentiel, le sultan Mohammed n’a pas protégé les Juifs puisqu’il a même promulgué les statuts des Juifs en Dahir (décret) chérifien.

Pourquoi lui prête-t-on alors cette volonté de protéger les Juifs du Maroc ?
En réalité, le sultan Mohammed entend faire savoir aux autorités de Vichy qu’il reste le maître du pays. S’il y a persécution ou protection, il estime que c’est à lui à en décider. Le message est le suivant : les Juifs sont ses sujets et non pas ceux de Vichy. À travers les Juifs, le Sultan Mohammed réclame sa part d’autonomie vis-à-vis du gouvernement de Vichy. Les Juifs sont des pions parmi d’autres dans le rapport de force entre le Makhzen et Vichy. Par ailleurs, il ne fait preuve d’aucune détermination à défendre les Juifs : il ne rencontre les dirigeants de la communauté juive qu’une seule fois et en privé, au printemps 1942, pour leur dire qu’à titre personnel, il désapprouve les mesures de Vichy. En revanche, à titre officiel et publiquement, il ne prend aucune mesure en faveur des Juifs. Pire, il traduit les statuts des Juifs en Dahir chérifien !
On dit pourtant que le Sultan se serait opposé avec fermeté au port de l’étoile jaune lorsque cette mesure a été promulguée… Il s’agit d’une fable. Cet événement n’a aucune réalité historique. Le port de l’étoile jaune est une mesure allemande qui n’a jamais été d’application en Zone libre, c’est-à-dire sur l’ensemble du territoire français placé sous l’autorité du gouvernement de Vichy. Et le Maroc (comme l’Algérie) faisait partie de la Zone libre. Seule la Tunisie s’est vue appliquer le port de l’étoile jaune dans la région de Sfax pendant les six mois qu’a duré l’occupation allemande. Or, les Allemands n’entrent pas au Maroc. Le sultan Mohammed n’a donc jamais eu le moindre contact avec les Allemands. Il n’y a donc jamais eu d’étoile jaune au Maroc.

Comment s’est donc imposée cette légende dorée du sultan Mohammed s’opposant à l’étoile jaune, à tel point que cette légende a même circulé parmi les Juifs du Maroc ?
La réponse ne peut être donnée qu’après avoir étudié la colonisation française au Maroc et le profil de la population française dans ce pays. Les 150 000 Français vivant au Maroc sont violemment antisémites. L’administration française est littéralement gangrénée par l’antisémitisme. Quotidiennement, elle apporte la preuve de son antisémitisme dans la façon dont elle traite les Juifs. Ainsi, le gouvernement de Vichy n’accorde aux Juifs que 50 % des ressources alimentaires qu’il attribue aux musulmans. Dans ce contexte particulier, l’attitude du sultan du Maroc – qui reçoit notamment les dirigeants de la communauté juive en audience privée pour leur témoigner de sa solidarité – fait le tour de tous les mellahs (quartiers juifs) du Maroc. En comparant son attitude avec celle des autorités françaises, il n’a aucune difficulté à apparaître comme un sauveur magnanime.


D’autres raisons n’entretiennent-elles pas la légende dorée de Mohammed V ?
Certainement. L’absence d’expulsion et de pogrom au Maroc (à l’exception d’Oujda en 1948) contribue à entretenir cette légende. Ensuite, il faut garder à l’esprit que la communauté juive du Maroc est celle qui a survécu le plus longtemps dans le monde arabe. Enfin, on peut dire que la légende dorée de Mohammed V trouve aussi son origine dans l’échec du processus d’intégration des Juifs du Maroc à la société israélienne suite à leur immigration en Israël. Aujourd’hui encore, des Israéliens d’origine marocaine sont considérés comme Marocains alors qu’une ou deux générations sont passées depuis cette vague d’immigration. Ces Juifs marocains, arrivés dans un État d’Israël marqué par des structures européennes et dominé par le monde ashkénaze, sont terriblement méprisés par les Juifs ashkénazes. Dans ce contexte, le passé du Maroc leur apparaît comme un paradis perdu, d’autant plus qu’ils vivent un présent fondamentalement désenchanté.


À cette légende diffusée par les Juifs du Maroc répond une légende tout aussi dorée véhiculée par les Marocains eux-mêmes ?
Oui et pour ces derniers, le départ des Juifs du Maroc constitue une blessure, car il marque l’échec de l’intégration des Juifs à leur État nouvellement indépendant, tout comme il montre à quel point le nationalisme marocain est fermé et fondé sur l’islam. Les Marocains ont donc intérêt à présenter le passé comme une coexistence heureuse perturbée et sapée par le développement du sionisme, la création de l’État d’Israël et le départ des Juifs qu’ils considèrent comme une manipulation des sionistes.

Propos recueillis par Nicolas Zomersztajn [www.egaliteetreconciliation.fr]
* Juifs en pays arabes, le grand déracinement, éd. Tallandier."
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
02 janvier 2013, 00:13
Ce qui est plutôt drôle dans cette histoire est que cette jeune femme, sans le savoir, est bien marocaine. Confisquer un passeport n’est pas synonyme de révoquer la nationalité marocaine. D`autant plus que l`ancien passeport ne servait strictement qu`à traverser la frontière, et n`est pas un document de prouver sa nationalité marocaine, contrairement au nouveau passeport biométrique mis en place il y a quelque années. Ajouter à cela, à l’époque de ses parents, la nationalité marocaine n`était pas répudiable ni révocable. Donc, qu`elle se rassure : elle n`a qu`à produire un extrait de naissance de son grand père (qui était marocain, alors que sa grande mère était tunisienne) et avec cette extrait de naissance, elle prouve qu`elle est de facto bien marocaine.
Mais ça va lui servir à quoi ? Pour vivre au milieu des musulmans ? Le grand Amour ?
Cette adolescente doit être aveuglement amoureuse d’un marocain. C`est sûr !
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
04 janvier 2013, 04:58
[www.yabiladi.com]

Vous avez été nombreux à réagir à notre article sur Einat Levi, cette jeune femme israélienne, actuellement au Maroc, sur la trace de ses origines marocaines. Bon nombre de commentaires postés sur le site Yabiladi sont contre le fait qu’une Israélienne, ayant fait de surcroît son service militaire, puisse demander la nationalité marocaine. Pour d’autres, Israélienne ou pas, de par ses grands-parents marocains, Einat a le droit d’être citoyenne marocaine.
Alors que la jeune Israélienne Einat Levi est actuellement en train de découvrir le Maroc pour la première fois, les commentaires continuent d’affluer en masse quotidiennement sur Yabiladi, suite à la publication de notre article sur la jeune femme intitulé « Maroc : Une jeune Israélienne rêve d’avoir la nationalité marocaine » le 29 décembre dernier.
Âgée de 29 ans, Einat Levi est actuellement au Maroc à la découverte de son passé marocain pour tenter de mieux comprendre comment ses grands-parents marocains ont vécu dans la ville de Meknès. En effet, c'est dans les années 50, qu'ils quittent le royaume pour s’installer en Israël. Dans le bateau les amenant vers la terre promise, l’agence israélienne chargée du transfert des juifs marocains leur confisque leur passeport marocain. Une fois arrivés en Israël, les grands-parents vivent dans des conditions extrêmement difficiles dans une tente et sans électricité. Alors qu’Einat n’est âgée que de 14 ans, ses grands-parents meurent après n’avoir jamais parlé de leur vie au Maroc. Dans l’article, Einat confiait qu’elle se sentait fière d’être juive arabe et qu’elle aimerait un jour avoir un passeport marocain.

Service militaire

Un rêve qui en a fait jaser plus d’un chez les lecteurs, postant des commentaires hostiles à sa démarche, n’hésitant à remettre sur le tapis le conflit israélo-palestinien. Certains vont même jusqu'à l'accuser d’avoir du sang sur les mains car elle a fait son service militaire en Israël.
« Cherche toi une autre nationalité ! », lance Naji75. « Si vraiment le Maroc lui donne, c’est une honte ! », s’exclame Moi69. « Elle vient de terminer son service miliaire en Israël ! Voulez vous dire qu'elle vient de laver ses mains du sang palestinien ? N'avez vous pas honte d'accueillir ces ennemis ? Et les enfants palestiniens alors qui croupissent sous les bombes, vous avez pensé à eux ? » se demande Le Marocain Le Vrai. « Elle veut détourner les lois, mentir, inventer son histoire qui est fausse. Leur pseudo-pays-provisoire, qui occupe la Grande Palestine a été construite sur les mensonges. », lâche le vrai de vrai. « Notre chère Einat Levi a déjà fait son service militaire en Israël, cela veut dire qu'elle a déjà participé à des attaques contre les Palestiniens et en cas de besoin elle sera obligée de répondre au devoir de défendre israël même après avoir acquis la nationalité marocaine. Donc, qu'elle soit d'origine et de nationalité Marocaine, cela ne l'empêchera pas de défendre Israël contre n'importe quel pays au monde. », estime Charmeur de serpents. « Faut savoir que la nationalité marocaine ne se perd jamais. Mais vu qu'elle est née en Israël, elle na aucun droit ni espoir de devenir Marocaine c'est claire et net », avance Tarikben. « On a assez causé de cette fille. Il y a d’autres sujets plus intéressants ! », écrit sèchement Natural Killer.

Marhaba

Néanmoins, l’article n’a pas attiré que des commentaires hostiles à l’initiative d’Einat. Bien au contraire. Qu’elle soit Israélienne ou pas, si Einat a des origines marocaines, le Maroc est également son pays. « Melle Einat Levi si vraiment vous-êtes marocaine, vous serez la bienvenue chez vous au Maroc (…). Après la guerre il y a toujours la paix et le pardon. », déclare Allal12. « Je dis à cette jeune fille Marhaba. J'ai la ferme conviction que ce type de ré ancrage va aider le dialogue et l'échange », considère Winch.
« Je suis indigné de voir tous ces commentaires antisémites qui viennent de mes frères marocains. Je précise que le Maroc n'est et ne sera jamais une copie des pays dirigés par les nouveaux dictateurs islamistes ayant profité largement des fruits du printemps démocratique. Pour les Marocains israéliens, ils restent des Marocains car leurs ancêtres étaient nés ici et ont toujours le passeport marocain dans leurs poches. Je dis à cette jeune israélienne dont les aieux sont des marocains, tu es la bienvenue dans ta patrie et Shalom alikhem », écrit Cohen Mazigh. « Cette jeune femme est courageuse de réclamer son identité. Qu'elle soit ancienne militaire, ça ne me dérange pas. Elle est marocaine et je lui souhaite la bienvenue.
Les arabes ont massacrés les Amazighs et les ont arabisés et pourtant ils les acceptent encore dans leur terre. Ras le bol de ces islamistes qui emmerdent le monde ! », lâche Zemono 67. « En lisant certains commentaires, j'ai honte pour mon pays. A l'étranger, les Marocains et musulmans en général subissent régulièrement un racisme odieux. Comment à notre tour pouvons-nous accepter d'être racistes envers d'autres Marocains simplement parce qu'ils sont juifs », se demande abdelpoitiers. « Bienvenue dans ton pays Einat. En vertu du principe de l’allégeance perpétuelle, les Marocains ne perdent jamais leur nationalité. Il suffit de prouver que tu es marocaine de souche » estime Achour 34.

Une activiste pacifique avant tout

Enfin, le commentateur 39594262 invite les lecteurs à découvrir qui est vraiment Einat dans un commentaire intitulé « Einat is a peace activist » avant de la juger. Il joint un lien d’article rédigé par la jeune femme.
Ayant assisté à une cérémonie commémorant le massacre de huit mille musulmans à Srebrenica, en Bosnie, elle y raconte la douleur qu’elle a ressenti devant les 600 cercueils corps des victimes du massacre qui venaient d’être identifiés l’année dernière. « L'idée que ce massacre ait eu lieu des années après l'Holocauste a fait naître en moi une terrible pensée: peut-être n'avons-nous pas appris des erreurs du passé? », écrit-elle. « J'observe qu'Israël continue de dresser des murs et des barrières comme moyen de négociation dans le conflit israélo-palestinien. Lors de mon séjour en Bosnie, j'ai vu des ponts se construire malgré des divisions ethniques et religieuses. Le fait de communiquer avec des personnes impliquées dans un conflit différent et d'apprendre d'elles m'a amenée à réfléchir à la manière dont nous devrions gérer le conflit israélo-palestinien - et à conclure que nous aussi devrions édifier plus de passerelles destinées à relier les deux parties. », conclut-elle dans son article.
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
18 janvier 2013, 15:42
Que cette chère demoiselle passé quelques années au Maroc, qu'elle se marie avec un Marocain et qu'elle mette au monde des enfants …et nous parlerons plus tard!
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
27 janvier 2013, 12:12
Le monde à l'envers !
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
31 janvier 2013, 23:59
Cette israélienne doit sûrement être folle. Elle doit savoir que même si elle se convertit à l'islam (et non pas seulement se faire naturaliser marocaine) et qu'elle obtienne des musulmans "l'autorisation" de faire l'imam pour femmes dans les mosquées,elle restera toujours "lihoudia li salmat"(la juive qui s'est convertie).
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
14 février 2013, 19:38
Bonjour
Haifa, il ne faut pas effaroucher cette jeune Israëlienne qui cherche ses racines marocaines, car
1= la nationalité marocaine n'est pas tributaire de la religion musulmane: André Azoulay est très marocain; un bon Juif, un bon citoyen; conseiller du roi,
2* rien ne l'oblige à épopuser un Musulman: les Juifs sont là,
3* même si elle épouse un Musulman, la loi islamique ne lui fait pas du tout obligation de se convertir à l'islam,
4= l'expression ''lihoudia lli selmat'' lui colle une médaille d'honneur.
Il ne faut donc pas raconter des histoires de mistigri.
Je vous salue
Afilal
gyl
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
14 février 2013, 20:32
Mon cher Afilal,ce ne sont pas des "histoires de mistigri" que raconte notre estimé Haifa.Je suppose que tu n'as pas vecu
au temps de la presence juive ,car les exemples sont inombrables de cette realité que tu igores.Le juif converti restait LE juif.Et la femme juive qui epousait bon gré mal gré un musulman ne pouvait en aucun cas pratiquer les rites de sa foi.
Et tu dois savoir qu'en cas de litige avec un musulman,un Juif ,fut-il un excellent citoyen,n'a pas les mêmes droits .Je te fais grâce des details du droit coranique .
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
14 février 2013, 23:28
Bonjour Gyl
Tout d'abord, je t'apprends que je suis né il y a longtemps;(1.6/1934); mes meilleurs amis se recrutent parmi les Juifs (voir mon intervention à propos de Rabbi Yahya Lakhdar). Tu as certainement assisté à des sceines peu agréables qui mettaient en prise deux citoyens de confession différentes , dont l'un se dit musulman. Par conformisme; C'est tout.
Citer un Juif converti par l'expression ''ancien juif'' n'a rien d'insultan; c'est un peu l'équivalent d'un goÎ qui, par amour d'une ravissante Israëlienne, embrasserait la religion hébraique. Rien ne te prive de l'appeler ''ancien goï''. N'est-ce pas?
Cordialement
afilal



Modifié 1 fois.
gyl
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
15 février 2013, 17:41
Mon cher Afilal
ce qui est en cause n'est pas la semantique,c'est le statut reservé aux non-musulmans par la loi coranique qui regit la société dans tous les pays à majorité musulmane.Nous sommes à peu près de la même generation et nous avons été
temoins de cette inegalité quand les Juifs étaient malgré leur nombre proportionnellement reduit,une composante importante de la société marocaine.
Ceci dit,des relations personnelles nous gardons un souvenir de coexistence pacifique jusqu'au retour des Juifs en Palestine,terre de leur patrie ancestrale où ils ont retrouvé après 2000 ans d'exil,le statut d'hommes libres.Malheureusement ,les musulmans de toute la planète se sont immediatement mobilisés pour leur refuser ce droit impresciptible,les uns militairement en attaquant le nouvel Istrael,les autres en le boycottant jusqu'à aujourd'hui..Et ce fut pour nous,Juifs,une immense deception de constater que nos compatriotes musulmans n'avaient pas derogé à la règle,envoyant des soldats combattre et en refusant de reconnaître notre patrie..Et le paroxysme de la rupture se manifesta en 1967,dont tu gardes certainement le souvenir.
C'est la raison pour laquelle nous pensons que cette jeune israelienne n'ayant jamais été traumatisée par les ruptures successives du consensus que nous respections de part et d'autre est uns malheureuse inconsciente.Si elle desire connaître le Maroc ,assez de livres peuvent l'instruire.
Bonne journée
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
18 février 2013, 00:06
Citation
afilal
Bonjour
Haifa, il ne faut pas effaroucher cette jeune Israëlienne qui cherche ses racines marocaines, car
1= la nationalité marocaine n'est pas tributaire de la religion musulmane: André Azoulay est très marocain; un bon Juif, un bon citoyen; conseiller du roi,
2* rien ne l'oblige à épopuser un Musulman: les Juifs sont là,
3* même si elle épouse un Musulman, la loi islamique ne lui fait pas du tout obligation de se convertir à l'islam,
4= l'expression ''lihoudia lli selmat'' lui colle une médaille d'honneur.
Il ne faut donc pas raconter des histoires de mistigri.
Je vous salue
Afilal

Afilal,je vous prends au mot! Ou plutôt,comme tout "bon musulman croyant",vous vous êtes trahi sans vous en rendre compte!

Vous avez écrit que "l'expression lihoudia li selmat(la juive qui s'est convertie)colle à cette israélienne une médaille d'honneur!!!

Pourquoi ça lui colle une médaille d'honneur..? Parce qu'elle est devenue musulmane..? Parce qu'elle ne vaut rien alors si elle était restée juive..??

Comme vous le dit mon très cher ami Gyl,je ne raconte pas des histoires de mistigri.Je ne raconte pas d'histoires. Voilà 15 siècles que les musulmans racontent justement des histoires..
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
18 février 2013, 10:39
Bonjour mes amis
Il ne faut pas m'entraîner sur un tertrain où je n'avais nullement de me hasarder: nous connaissons, tous, les vrais raisons qui ont motivé le départ de nos Juifs vers d'autres exils. C'est , en gros le comportement de certains marchands de politique qui, à l'époque, avait créé un sentiment d'incertitude de lendemain chez nombre de nos concitoyens juifs. Il ne faut oublier que le Maroc, à la différence des autres Etats arabo-musulmans, est régi par des lois du droit positif constitutionnellement établi, sauf en ce qui concerne le statut personnel de ses composantes; un tribunal pour juger des affaires du chraa musulman, un tribunal rabbinique pour juger des affaires religieuses concernant les Juifs et un évéché pour les mariages relighieux des Catholiques.
Je pense qu'il serait autrement plus intéressant de voir l'avenir que de se lamenter sur les événements passés en remuant le coteau dans la plaie.
Bonne journée
gyl
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
18 février 2013, 14:03
Tu as tout a fait raison,cher Afilal,il faut regarder l'avenir,! li fat mat ¡.Que cette fille ,curieuse de ses racines retourne en Israel ou reste au Maroc pour y vivre son destin ne doit pas nous faire oublier que le vrai problème est aujourd'hui ce que nous ferons ensemble pour que le souvenir de nos relations se transforme en ferment de paix.
Formons le voeu que nos amis musulmans marocains ,le Roi en premier,donnent l'exemple à la oumma en etablissant des relations diplomatiques et commerciales publiquement officielles avec Israel afin que la coexistence pacifique aboutisse à la creation de richesses dont les peuples arabes sont privés par la politique belliqueuse de leurs dirigeants stupides.
Je dois te preciser que les Juifs ont quitté les pays où ils vivaient ,toujours en bon citoyens ( nous sommes les seuls qui avons instauré une prière specifique pour benir les dirigeants de ces pays ) parce qu'ils se sont considérés comme exilés de leur patrie ancestrale,la Palestine.Et que leur retour predit par les prophètes est le prelude au retablissement d'un lien divin considéré comme la preuve que l'humanité vivra enfin en parfaite harmonie.L'Islam affirme que le fidèle se doit de donner la primauté à la foi sur la possession de la terre.Aujourd'hui la revendication Islamique ne se focalise pas sur la foi,qu'ils pratiquent librement partout et particulièrement à Jerusalem,mais sur la possession des lieux dits saints.Ils oublient que tout bien materiel est ephémère et que l'Eternel nous prouve qu'Il peut les faire disparaître en un instant.Le meteorite eclatant sur la Siberie ,le tsunami japonais,les inondations,les blizzards en sont la manifestation .

Bien à toi et à mon cher Haifa
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
18 février 2013, 15:43
Bonjour Gyl, chalom Haifa
Le mérite de cette jeune Israëlienne à la recherche de ses racines au Maroc réside dans ce forum qui nous a offert l'opportunité de discuter; '' de la discussion jaillit la lumière'', dit l'adage. Quelque fois des malentendus regrettables!
Oui, ouvrir les frontières culturelles d'abord, diplomatiques ensuite; le reste découlera de source. Comme un prophète, Hassan II avait conseillé aux Aabes de la région de s'entendre avec leurs voisins pour '' faire de cette région un paradis en conjuguant le ppotentiel financier des uns et le génie intellectuel des autres''. Souviens-toi du discours de Beguin recevant Sadat en1979; '' jecol akavod ve hassan chenine...(excuse mon solécisme en hebreu).
Et Georges Daninos n'avait-il pas raison en disant:
''Comprendre, c'est déjà aimer''.
Bonne journée
gyl
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
20 février 2013, 14:21
"Le tournage au Maroc de plusieurs séquences du film israélien "Orange People", avec le soutien du Centre Cinématographique Marocain (CCM), suscite une forte polémique dans le Royaume, où le CCM est accusé de normalisation avec Israël."

Cher Afilal,
tandis que les medias marocains encensent cette malheureuse frustrée qui en plus de sa lubie marocophile critique sa patrie,ils enflamment l'opinion en s'indignant de l'accord pour sa realisation et la modeste subvention d'un film israelien créé par une ex-marocaine juive.Ils tremblent à l'idée que ce geste prelude à normalisation des relations avec Israel !!La route semble longue pour que les musulmans puissent sincèrement renoncer à leur
volonté de vaincre et eliminer ce pays juif.
Gardons l'espérance,qui est inscrite dans nos gènes et notre hymne national.
Amicalement.
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
20 février 2013, 15:00
''La guerre? C'est une chose trop sérieuse pour la confier à desmilitaires!'' Cette boutade de Georges Clemenceau doit nous rappeler que les affaires des Etats sont confiées, souvent, à des gens qui ne sont pas forcément adeptes de la religion des media. L'espoir demeure une source pure qui ne tarit pas. Le Maroc a été nommé Maroc pluriel par un forum qui porte ce nom. Cette pluralité s'identifie à la différence des points de vue de chacun et cristallise une richesse humaine à travers l'esprit unificateur de ses ethnies: amazighes (musulmans et juifs), arabophones, francophones, hispanophones. L'hebreu est une langue obligatoire pour certaines branches des études universitaires.
Il ne faut plus penser à l'époque où la justice était confiée aux pachas et caïds non salariés qui jugeaient au plus offrant. Revenez voir votre pays natal, ne serait-ce qu'en qualité de touristes. Venez en pèlerinage aux tombeaux des saints (Rebbi Amram de Ouezzan, Rebbi Lakhdar de Benahmed et les autres)/ Je vous attendrai.
Amicalement
eva
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
24 avril 2013, 14:11
Afilal,

Vous êtes un vrai sage... Et votre sagesse me réconforte...

N'oublions pas notre passer et construisons ensemble notre futur...

L'exemple d'Einat n'est pas isolé, j'ai rencontré plusieurs "étrangers" d'origine marocaine qui ont hâte de vivre au Maroc et d'avoir la nationalité marocaine.

Le dernier exemple, et non des moindres, est le cas d'une personne qui a vécu dans une ville au Maroc jusqu'à ses 18 ans. Le bac en poche elle part étudier en France, travaille et y vit pendant plusieurs années (ses parents vivent toujours au Maroc), ... Mais, à 50 ans elle souhaite rentrer dans son pays, car elle s'est toujours senti, d'après ses dires, inférieur aux français !!! Rien que d'écrire ses mots mon cœur pleure ...

Sommes-nous, en 2013, que des juifs ou que des musulmans ou que des chrétiens ou ...?

Vous connaissez tous des juifs marocains qui ont gardé leur nationalité avec fierté et dignité sans avoir à se justifier...

Mon grand-père Zal m'a toujours dit que j'étais marocaine avant d'être juive, c'est ma plus grande fierté.

Je n'ai pas de conseille à donner à qui que se soit, la seule chose que je souhaite est que la plupart des personnes fassent, une bonne fois pour toute, la différence entre le judaïsme et le sionisme.

Bien à vous.

Eva la Rbatya.
gyl
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
24 avril 2013, 15:10
Faut-il être insensé pour penser que le Judaisme n'a pas de lien avec le Sionisme ? Aimer le Maroc ,vouloir rester marocain,desirer y vivre et mourir ne peut autoriser une affirmation aussi stupide.
Eva,sans le sionisme ,cette esperance immemoriale qui nous a fait depuis 2000 ans invoquer le retour à Sion,la Jerusalem terrestre à chaque rappel de notre sortie d'esclavage le soir de Pessah,sans le sionisme tu serais musulmane ou chretienne .Libre à ceux qui croient que le judaisme vient après la nationalité du pays où il vivent.Mais le Juif de Diaspora ne doit jamais,jamais au grand jamais joindre sa voix aux detracteurs de l'existence d'Israel.Qu'il se taise.
Re: Maroc : Une jeune Isra?lienne r?ve d?avoir la nationalit? marocaine
24 avril 2013, 18:13
Bonjour Eva la Rbayia
Votre message a été perçu avec toute l'attention qu'il mérite. Même s'il n'a pas été du goùt Gyl. On comrend aisément que nous avons affaire à un ténor de la politique qui a l'air de nous dire que c'est grâce au mouvement qu'il brandit que les Juifs du Maroc ont été Marocains à part entière. Si Gyl fait partie de cette diaspora, je lui propose de venir visiter le pays de ses ancêtres. Avec la carte de membre de son parti... Il ne sera pas refoulé à cause de son idéologie.
Je salue tous mes conctoyens quelle que soit leur conviction, quelles que soient leurs confessions.
Un Musulman, ami des Juifs.:
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter




DAFINA


Copyright 2000-2017 - DAFINA