Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Israel, le pays des start-up

Envoyé par raphy75 
Re: Israel, le pays des start-up
05 août 2016, 12:34
biento remis a itzak techouva
Re: Israel, le pays des start-up
14 août 2016, 07:08
Les ingénieurs israéliens ont mis au point un système de sécurité révolutionnaire pour les passagers des aéroports. Bien plus efficace que les scanners corporels.

Enfin – une formidable alternative aux scanners des aéroports.

Les Israéliens ont développé un appareil de sécurité qui permet d’éliminer les problèmes de violation de la vie privée et de profilage racial inhérents aux scanners des aéroports.

L’appareil se présente sous la forme d’une petite cabine, et elle n’enverra aucun rayon X.

A la place, un système ingénieux permet de faire exploser n’importe quelle sorte de bombe qui se trouverait sur ou dans le corps d’un passager.

Fini le profilage racial, fini les craintes d’être passé aux rayons, tout le monde y gagne, notamment les tribunaux et les prisons, qui n’auront pas supporter les coûts d’emprisonnement des terroristes : les dossiers seront clos au moment où les bombes exploseront !

Imaginez : vous êtes à l’aéroport, et vous entendez le bruit d’une explosion fortement amortie. Quelques instants plus tard, les haut parleurs de l’aéroport annoncent : « à l’attention des passagers en standby, nous avons un siège de libre sur le vol IT456 pour Madrid ! »
Re: Israel, le pays des start-up
11 septembre 2016, 10:27
La Mecque : les Pèlerins portent un bracelet « made in Israël »!

Pélerinage du Hajj : L’Arabie Saoudite va obliger les pèlerins à porter des bracelets « Made in Israel » !

Suite aux nombreux morts que l’Arabie Saoudite déplore chaque année lors du pèlerinage de la Mecque, les mesures de sécurité ont été renforcées cette année. Il a donc été décidé de faire appel aux israéliens pour améliorer les conditions d’accueil sur le site où plusieurs centaines des millions de personnes se retrouvent chaque année…
Ces bracelets électroniques permettront, entre autre, de savoir en temps réel sur une console où se concentrent les pèlerins afin de modifier en fonction de l’affluence, l’itinéraire d’accès au site grâce aux forces de sécurités saoudiennes placées en différents endroits autour du site.

Rappelons que chaque année, des mouvements de foule incontrôlés provoquent la mort de milliers de personnes, notamment dans la vallée de Mina, située à quelques kilomètres de la Mecque, qui accueille aussi des milliers de tentes pour les pèlerins.

Les Saoudiens ont signé un contrat avec Israël mais cela n’a pas pu rester secret et finalement, la chose s’est répandue comme une traînée de poudre.

Certains Saoudiens ont critiqué le pouvoir pour avoir remis la sécurité des pèlerins entre les mains des Israéliens.

Rappelons que l’année dernière, 2426 personnes sont mortes durant le Hadj !

De leur côté, les iraniens et les algériens ont appelé leurs citoyens à boycotter les cérémonies, officiellement pour des raison diplomatiques, l’Iran et l’Arabie Saoudite étant en très mauvais termes…officieusement, qui sait….L’Algérie a invoqué » les liaisons dangereuses des Saoudiens « ….

l'ironie du sort, le DBS est entrain de mordre son bracelet !
Re: Israel, le pays des start-up
22 décembre 2016, 13:58
Un médicament contre l’autisme : Un professeur de la Faculté de Médecine de l'Université de Tel-Aviv honorée pour ses travaux sur l’autisme.

C’est entre 350 autres candidats tout aussi méritants que le professeur Ilana Gozes, qui dirige la chaire de recherche sur les facteurs de croissance et le laboratoire de neuro-endocrinologie moléculaire de la Faculté, a été choisie pour recevoir le Prix Scientifique « Champion de l’espoir 2016 » décerné par Global Genes, l’une des principales organisations internationales de défense des malades atteints de maladies rares.
Le professeur israélien a réussi à mettre à jour l’altération génétique de l’ADNP. Ce gène qui joue un rôle primordial dans le développement du cerveau précoce et dont l’une des mutations serait l’une des causes de l’autisme et autres retards mentaux. Considérée comme l’un des pionniers en matière de recherche génétique et de compréhension des maladies du cerveau, Ilana Gozes travaille actuellement à l’élaboration d’un médicament fondé sur l’ADNP visant à traiter les troubles cognitifs liés à la schizophrénie. « Personne ne pouvait être plus digne récipiendaire de ce prix » a déclaré Angela Downing, la présidente de la Fondation de recherche sur l'ADNP pour les enfants, qui a remis, lors d’une prestigieuse cérémonie aux Etats-Unis, le prix à l’Israélienne rappelant la neuroscientifique émérite et la source d’inspiration qu’elle était. « Durant toute sa carrière, elle n’a eu de cesse d’œuvrer non seulement pour la science, mais aussi pour l’humanité » a-t-elle ajouté. Quant au professeur, elle s’est dite très heureuse d’avoir pu contribuer à la recherche dans les maladies rares et a exprimé toute sa reconnaissance ».

D'un côté le progrès et de l'autre la barbarie et la boucherie.
Re: Israel, le pays des start-up
14 mars 2017, 09:22
Record historique : Intel rachète une société israélienne pour plus de 15 milliards de dollars..

Intel, le géant mondial des processeurs et semi-conducteurs a racheté la start-up israélienne Mobileye pour la somme astronomique de 15,3 milliards de dollars, une acquisition historique puisque, même le rachat de l’application Waze par Google en 2013 et déjà considérée comme faramineux ne s’élevait qu’à un milliard de dollars!

Amnon Shashua a inventé Mobileye, un système conçu pour prévenir les accidents en avertissant le conducteur en temps réel des situations dangereuses et des conditions de conduite. Mobileye Vision Technologies est basé à Jérusalem, une société co-fondée par le Professeur Shashua en 1999.
Intel a racheté la société Mobileye pour un montant record de 15,3 milliards de dollars. Jamais une entreprise israélienne n’avait été rachetée pour un tel montant. Le géant Américain Intel se positionne ainsi dans une technologie en pleine expansion, celle des voitures autonomes. Mobileye créée en Israël en 1999 par Amnon Shashua et Ziv Aviram, est devenu leader mondial dans l’assistance à la conduite en développant des systèmes anti-collisions.
Ainsi Mobileye est aujourd’hui un acteur majeur dans le développement de la voiture autonome. Le choix d’Intel n’est pas anodin car depuis plus d’un an, de nombreux constructeurs automobiles ont choisi d’embarquer les technologies de l’entreprise israélienne basées sur des algorithmes de vision artificielle.
L’entreprise représente 70% du marché mondial des systèmes d’assistance à la conduite et anti-collision. Elle emploie 660 personnes avec un résultat net ajusté de 173,3 millions $ l’an dernier.
Amnon Shashua détient 7% du capital, il restera le directeur général et la société qui restera en Israël.

Les uns avancent, les autres reculent et s'entretuent et l'écart se creuse !
Re: Israel, le pays des start-up
14 mars 2017, 15:18
22 pays arabes produisent moins de 40% de tous les brevets déposés uniquement par Israël !

Les 22 pays arabes ne produisent ensemble que 40% des brevets déposés par Israël et 1% des brevets américains.
En d’autres termes, 378 millions d’arabes produisent moins de brevets que 8 millions d’israéliens (dont parmi eux 1,5 million d’arabes).
Les statistiques en matière de propriété intellectuelle constituent un outil important pour comprendre les tendances commerciales et technologiques dans les différents pays.

D’après l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), le nombre de brevets, excepté ceux afférents aux marques, dessins et modèles industriels, déposés en 2013 par les Chinois est de (734.081), devançant les Américains (501.128), Japonais (473.137), Coréens du Sud (223.517), Allemands (184.475), Français (71.073) Russes (34.065) et Israéliens (12.767).
Le nombre de brevets arabes enregistrés en 2013 se répartit comme suit: Arabie saoudite (3124), Egypte (760), Emirats arabes-unis (416), Maroc (354), Tunisie (218), Jordanie (212), Algérie (138), Qatar (84), Yémen (43), Bahreïn (19), Djibouti (1), Libye (0), Irak (0), Koweït (0), Liban (0), Mauritanie (0), Oman (0), Syrie (0), Somalie (0), Soudan (0). Si nous additionnons tous les brevets arabes, nous arrivons à seulement 5.108.

Ainsi, les pays arabes, qui disposent d’un potentiel humain, géographique et financier énorme, ne produisent collectivement que 40% des brevets déposés par Israël et 1% des brevets américains.

Ils ont du boulot pour rattraper !
Re: Israel, le pays des start-up
20 mars 2017, 10:40
Israël, 8ème pays le plus puissant au monde (classement)

Israël est la huitième nation la plus puissante au monde, selon l'étude annuelle "Best Countries" ('Meilleurs pays') réalisée par le magazine US News and World Report.

Le rapport, qui établit la liste des "meilleurs pays en 2017", est basé sur les résultats d’une enquête menée auprès de plus de 21.000 participants à travers le monde.

Les personnes interrogées devaient choisir un mot pour définir leur perception de plus de 80 pays, indique l'étude. Ces termes ont ensuite été divisés en neuf catégories majeures dont "l’influence culturelle", "l’entrepreneuriat", "l’influence", et "la qualité de vie".
La catégorie "puissance", qui voit Israël huitième, détermine "l'influence économique et politique d'un pays et la force de ses alliances à l’international", selon le rapport.
Dans ce classement, les États-Unis ont conservé, comme l'année précédente, la première position. Ils sont suivis par la Russie (2), la Chine (3), le Royaume-Uni (4), l’Allemagne (5), la France (6) et le Japon (7).
Israël se hisse 8e, juste avant l’Arabie Saoudite (9) et les Émirat arabes unis (10).

Dans le classement général des "Meilleurs pays", l’État hébreu qui "joue un rôle important sur la scène internationale malgré sa petite taille", précise l’étude, figure à la 30e place sur 80 pays en lice.

C'est une info qui doit faire pâlir ses ennemis !
Re: Israel, le pays des start-up
21 mars 2017, 10:58
Israël toujours 11ème pays le plus heureux au monde (OCDE)

Pour la deuxième année consécutive, Israël se hisse à la onzième place du classement "World Happiness Report" de l'ONU, publié lundi.
L'objectif de ce rapport annuel est de rendre compte du bien-être des populations au-delà des seuls indicateurs économiques et de parvenir à intégrer ce critère dans les statistiques publiques.
Si la Norvège est officiellement le pays le plus heureux du monde, la France n'arrive qu'à la 31ème place sur 155.
La Première ministre norvégienne Erna Solberg, confrontée à des législatives incertaines en septembre, a salué "une belle validation un lundi matin".
La Finlande (5e), les Pays-Bas (6e), le Canada (7e), la Nouvelle-Zélande (8e), l'Australie et la Suède à égalité au 9e rang, complètent le classement des dix pays où les habitants se disent les plus heureux.
Premier producteur d'Europe occidentale, la Norvège est un pays prospère qui, malgré le récent recul du prix des hydrocarbures, dispose d'un État-providence très généreux.

L'argent n'est pas le seul ingrédient
Même si les pays qui caracolent en tête sont tous développés et riches, le rapport souligne que l'argent n'est pas le seul ingrédient de la recette du bonheur.
Il énumère notamment "la compassion, la liberté, la générosité, l'honnêteté, la santé, les filets sociaux et la bonne gouvernance" comme étant les critères fondamentaux pour favoriser le bonheur.
La méthodologie utilisée consiste à demander à un échantillon d'environ 1.000 personnes de répondre à une série de questions sur la perception de leur qualité de vie sur une échelle de 1 à 10.
Parmi les pays les plus riches, les différences de niveau de bonheur ont beaucoup à voir avec "les différences de santé mentale, de santé physique et de relations personnelles : la plus grande source de misère est la maladie mentale", selon le rapport.
"Les différences de revenu importent davantage dans les pays pauvres, mais même leur maladie mentale est une source majeure de misère", ajoutent les auteurs.
Les États-Unis glissent de la 13e à la 14e place en raison notamment d'un moindre soutien social, d'une confiance en berne dans les institutions gouvernementales et d'une corruption perçue en hausse. Alors que le discours politique se focalise dans ce pays sur la croissance économique, le niveau de satisfaction des Américains sur l'échelle du bonheur n'a pas progressé depuis les années 1960, relève le rapport.
Un autre grand pays, la Chine (79e), a fait des progrès économiques importants ces dernières années. Mais son peuple n'est pas plus heureux qu'il y a 25 ans, constate également le World Happiness Report.
Sans surprise, les pays touchés par les guerres et les catastrophes sont en bas de classement. La Syrie se place à la 152e place de cette liste de 155 pays, fermée par la Centrafrique.

A bon entendeur !
Re: Israel, le pays des start-up
02 août 2017, 09:18
Israël a construit la première route qui recharge les voitures électriques

Cette fois ça pourrait vraiment être la fin de l‘ère du pétrole : les voitures électriques n’auront bientôt plus besoin de s’arrêter pour faire le plein. Une startup israélienne a construit une route capable de recharger les véhicules qui la parcourent en live.
Chargez ! Le système conçu par Electroad peut être défini comme une route augmentée : des plaques électro-aimants et des câbles de cuivre courent sous le bitume, connectés à des bornes latérales qui transmettent le courant. En passant sur la chaussée, les véhicules préalablement équipés de boîtiers-capteurs installés sous leur châssis interceptent le courant et font le plein. Le fonctionnement rappelle donc celui des tramways mais sans qu’un contact filaire soit nécessaire. Les voitures qui quittent ces voies possèdent encore assez de batterie pour parcourir au moins 5 kilomètres. Assez donc pour rentrer en agglomération ou trouver où se brancher.
Highway to Tel (Aviv). Si le principe avait été envisagé en Corée et au Royaume-Uni, une première route a déjà été construite au nord de Tel Aviv, avec une certaine facilité, si l’on en croit Electroad, qui affirme que le système s’installe sur n’importe quel type de route à la vitesse d’un kilomètre par jour. En cours de test, le projet prévoit de relier la ville d’Eilat et l’aéroport international de Ramon d’ici l’an prochain. La startup a depuis signé un contrat avec la ville pour équiper tous ses bus et comme elle a bénéficié d’aides de l’Union Européenne, il y a fort à parier que ces voies électriques arrivent chez nous rapidement.
Re: Israel, le pays des start-up
03 août 2017, 14:55
"Venųs", le satellite franco-israélien qui veut lutter contre le réchauffement climatique

Fruit de la collaboration entre les agences spatiales française et israélienne, le microsatellite doit permettre de lutter contre le réchauffement climatique en renseignant l’évolution des sols. Lancement prévu dans la nuit de mardi à mercredi.

Douze ans qu'ils attendaient ça. Les scientifiques français et israéliens s'apprêtent à lancer dans la nuit de mardi à mercredi "Venųs", un microsatellite d'observation de l'environnement, depuis la base de Kourou en Guyane. Lundi soir, à 24 heures du départ du lanceur "Vega", qui propulsera le satellite à 720 kilomètres d'altitude, l'ambiance était un peu fébrile dans les couloirs de l'hôtel où sont réunies les équipes du Centre d'études spatiales français (CNES) et de l'Agence spatiale israélienne (ISA). "Si le lanceur marche, je ne vois pas de raison que les choses aillent de travers… ", tentait de se rassurer le chef du projet côté français, Pierric Ferrier. Toute la journée de lundi, et jusqu'au décollage prévu mardi à 22h58 et 33 secondes précises (heure guyanaise – 3h58 en France), les ingénieurs présents au centre spatial guyanais vont multiplier les tests pour vérifier que toutes les conditions sont réunies pour le départ du satellite franco-israélien. Lundi soir, "tous les signaux étaient au vert" selon le directeur des opérations au CSG, Antoine Guillaume, laissant espérer un lancement à la date prévue.

Génération COP21

"Venųs", conçu pour moitié par la France et pour moitié par Israël, observera pendant deux ans 110 sites scientifiques répartis sur plusieurs continents à raison d'une image tous les deux jours. Une documentation qui pourrait s'avérer précieuse dans la lutte contre le réchauffement climatique. Avec sa caméra haute résolution, le petit satellite franco-israélien pourra photographier la régression ou l'évolution des forêts, la fonte des glaces du cercle polaire, ou l'assèchement des rivières… Il permettra aussi de mieux évaluer la capacité d'absorption du CO2 par les sols et la végétation – une donnée essentielle pour contrôler les émissions de gaz à effet de serre.

Premier satellite à visée principalement environnementale, "Venųs" sera suivi de deux autres lancements: "Microcarb", en 2020, qui étudiera les émissions de CO2 à l'échelle planétaire et "Merlin", en 2021, qui surveillera le méthane. Des projets qui soulignent l'importance grandissante des satellites dans la lutte contre le réchauffement climatique. "La COP21 et la COP22 ont mis en exergue le rôle fondamental des satellites pour l'étude et la préservation du climat", s'est ainsi félicité le patron du centre d'études spatiales français (CNES), Jean-Yves Le Gall, lors de la réunion de présentation de la mission à la presse française et israélienne.

Une coopération inédite entre la France et Israël

"Venųs" est le fruit d'une coopération inédite entre les deux nations qui ont contribué à hauteur égale dans le projet pour une somme totale avoisinant les 80 millions d'euros. L'enjeu est de taille pour la petite agence spatiale israélienne, dont le dernier lancement avec Arianespace remonte à la propulsion d'Amos 1… en 1996. "Venus est le premier satellite de recherche pour l'environnement conçu par Israël, conjointement avec la France, et le plus grand projet de l'agence spatiale israélienne", a souligné le directeur de l'agence spatiale israélienne Avi Blasberger.

La coopération entre la France et Israël ne s'est pas faite sans anicroches. "Ils ont une culture qu'on ne connaissait pas, indique le directeur des opérations du CSG Antoine Guillaume. C'est challenging... Ils ont dû apprendre à travailler avec nous comme nous avons dû apprendre à travailler avec eux. Au début, ça frictionnait un peu mais au final ils nous ont dit que c'était la campagne la mieux organisée à laquelle ils avaient participé." Parmi les demandes déconcertantes des partenaires israéliens : décaler le vol d'une minute mardi soir en raison d'un risque infinitésimal de collision avec la station spatiale internationale. Une requête finalement abandonnée.

Autre conséquence inattendue de la coopération franco-israélienne, le refus des nations arabes de participer au projet. Alors que les demandes d'observations étaient ouvertes aux scientifiques du monde entier, aucun pays arabe n'a souhaité solliciter les mesures du satellite franco-israélien. Les études réalisées en Irak et en Tunisie le seront à la demande de chercheurs français…Pour le reste, les Etats-Unis se taillent la part belle des mesures puisqu'ils concentreront 24% des sites observés par "Venųs", devant le Brésil (8%), l'Australie (5%) et la France (5%).

Une deuxième mission

Une fois terminée sa tâche d'observation, au bout de deux ans et demi, "Venųs" va connaître une seconde vie. Le satellite s'attellera à une nouvelle mission d'un an : tester ses propulseurs électriques pour le compte de l'agence spatiale israélienne. Pour cela, l'engin spatial devra accomplir un petit exploit : changer d'orbite pour redescendre à 410 kilomètres d'altitude. Soit une chute de 310 kilomètres. Un exercice délicat, mais bien préparé par les équipes israéliennes, et étalé dans le temps pour mieux contrôler la trajectoire. Une fois cet objectif rempli, il restera encore un an de mission technologique au satellite, à 410 kilomètres d'altitude. Pour l'instant, cette dernière reste à définir

Conclusion: les uns avancent et progressent , les autres reculent et s'entretuent !
Re: Israel, le pays des start-up
12 août 2017, 16:36
Une société australienne achète un développeur de jeux israélien pour 500 millions de dollars

La société Australienne Aristocrat Leisure a annoncé l’acquisition de la société israélienne Plarium pour un montant de 500 millions de dollars. Avec plus de 1200 collaborateurs dans le monde et des bureaux en Europe et aux États-Unis, Plarium, basée à Herzliya, est l’un des principaux développeurs de jeux pour mobiles depuis sa création en 2009.
A l’instar de «Vikings: War of Clans», un jeu classé à plusieurs reprises comme l’un des meilleurs jeux de stratégie pour mobiles, les jeux développés par la société Plarium sont disponibles gratuitement sur Apple et Android.
Le PDG et co-fondateur de Plarium, Avraham Shalel qui restera aux commandes, s’est félicité du rachat par la société australienne Aristocrat : « Je suis très fier du travail accompli depuis la création de l’entreprise en 2009, un succes du en grande partie aux employés de Plarium qui ont placé la société au premier rang mondial. Aristocrat est le partenaire idéal pour qu nous devenions le leader mondial du jeu social « .

D'un côté les gagneurs de l'autre coté les loosers
Re: Israel, le pays des start-up
13 octobre 2017, 16:15
CorNeat Vision: une cornée artificielle made in Israel va mettre fin à la cécité

Une start-up israélienne a développé un implant de cornée artificielle devrait aider plusieurs millions de personnes aveugles et malvoyantes souffrant de maladies de la cornée.

Le dispositif basé sur la nanotechnologie de CorNeat Vision de Ra’anana est une cornée synthétique utilisant une technologie cellulaire avancée pour intégrer l’optique artificielle dans le tissu oculaire.

Après des tests initiaux réussis sur des animaux, la société prévoit de passer aux greffes sur les humains en Israël au milieu de l’année prochaine. Ils souhaitent également commencer un essai clinique plus important sur 20 à 60 patients aux États-Unis.

La CorNeat KPro (Israël), qui doit être dévoilée cette semaine aux membres de la communauté ophtalmologique lors du Congrès de la Société Européenne des Cataractes et des Chirurgies Réfractaires (ESCRS) à Lisbonne, au Portugal, vient d’être validée par l’Office Européen des Brevets.

LE PLUS. CorNeat KPro utilise une technologie cellulaire avancée pour intégrer l’optique artificielle dans les tissus oculaires. L’implant est produit en utilisant l’ingénierie chimique à l’échelle nanométrique qui stimule la croissance cellulaire.

«L’approche innovante de CorNeat KPro couplée à la capacité d’exécution de l’équipe offre une opportunité unique de relever le défi mondial de la cécité cornéenne», a déclaré le professeur Ehud Assia, chef du département d’ophtalmologie au Meir Medical Center en Israël et membre du conseil consultatif scientifique de CorNeat Vision.

Parmi les autres membres du conseil consultatif, on compte le professeur David Rootman, l’un des meilleurs chirurgiens spécialistes de la cornée de l’Université de Toronto, et le Prof. Eric Gabison, un chirurgien de la cornée leader au centre de recherche de la Fondation Rothschild Ophthalmic à l’hôpital Bichat à Paris.

Et pendant ce temps là les aures s'entretuent !
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter




DAFINA


Copyright 2000-2017 - DAFINA