Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Israel, le pays des start-up

Envoyé par raphy75 
Re: Isra?l, le pays des start-up
26 janvier 2015, 13:00
Israël: les entreprises high tech ont levé 3 milliards d'euros en 2014

"La hausse des capitaux levés est le reflet direct de l'augmentation continue du nombre de transactions"

Les sociétés high-tech israéliennes ont levé la somme record de 3,4 milliards de dollars (3 milliards d'euros) en 2014 auprès de fonds de capital-risque et d'autres investisseurs privés, a annoncé cette semaine le centre de recherche Israel Venture Capital (IVC), cité par l'agence de presse Reuters.

Le total de 2014, au cours de laquelle 688 entreprises ont recueilli des fonds privés, représente ainsi une augmentation de 46% par rapport au 2,3 milliards de dollars (2 milliards d'euros) levés en 2013, souligne un rapport de Israel Venture Capital, réalisé en collaboration avec le bureau israélien du cabinet de conseil KPMG.

Le secteur de la high-tech en Israël, un des plus importants au monde, est un des moteurs de croissance du pays. Il représente environ 12,5% de la production économique nationale, 8% des emplois du pays et plus de 50% des exportations industrielles.

L'industrie de la high tech est un aimant à investissement, et attire des centaines de multinationales comme Apple, Intel et Google, qui ont n'hésitent pas à acquérir des start-up locales et créer des centres de recherche et de développement.

Lors du quatrième trimestre 2014, les entreprises israéliennes high tech sont même parvenues à attirer 1,1 milliard de dollars (0,98 milliard d'euros) d'investissement, soit une hausse de 39% par rapport au même trimestre de l'année précédente. Pour rappel, lors des dix dernières années, la moyenne trimestrielle était de 470 millions de dollars (420 millions d'euros).

"La hausse des capitaux levés par les entreprises high-tech israéliennes est le reflet direct de l'augmentation continue du nombre de transactions", a déclaré Koby Simana, directeur général du centre de recherche Israel Venture Capital (IVC).

Selon Simana, les capitaux levés pour les transactions de grandes envergures ont plus que doublé en 2014.

"Nous pensons que le niveau de maturité des entreprises basées en Israël en 2015 permettra d'attirer de nouveaux investisseurs privés", explique Ofer Sela, qui travaille au sein du cabinet de conseil KPMG

On arrête pas le grand bond !
Re: Isra?l, le pays des start-up
30 janvier 2015, 12:45
Comment boycotter efficacement Israel une liste complète enfin à ta disposition

Ami boycotteur d’Israël — ton « entité sioniste » préférée — voici une liste qui va te permettre d’aller au bout de tes convictions ! J’espère que cette liste te sera utile et t’invite à la partager avec ta famille, tes amis, etc.

BOYCOTTER ? OUI, MAIS BIEN !


EPISODE 1 : PROMENADE DU COTE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

ADIEU PC, SMARTPHONE ET AUTRES GADGETS SUPERFLUS !

Processeurs Intel Pentium et Celeron : ils équipent la plupart des PC, portables et notebooks. Notez par ailleurs que le prochain processeur Ivy Bridge sera produit en Israël et équipera tous les ordinateurs sous Windows XT, alors que la plupart des OS Microsoft reposent déjà beaucoup sur des développements « made in Israël ».

Logiciels Antivirus et pare-feu : des technologies qui ont vu le jour en Israël, souvent d’ailleurs dans le cadre de projets militaires. A bannir donc absolument !

De plus, les algorithmes utilisés aujourd’hui pour envoyer des emails ont été mis au point par un chercheur israélien de l’université Ben-Gourion de Beer-Sheva en 1980. Ami boycotteur, il va donc falloir arrêter de se contenter de ne plus boire de Coca-Cola et aller jusqu’au bout. Courage – quand on veut, on peut !

Bien entendu, ton téléphone portable doit lui aussi être mis au placard, car les technologies à l’origine de ton Smartphone préféré sont malheureusement israéliennes. Eh oui, c’est en Israël que voit les premiers « mobiles » voient le jour.

Adieu aussi aux « Textos » (ou SMS), car ce sont ces saligauds d’Israéliens qui sont à l’origine de cette technologie.

Quant à la 4G, je suis vraiment désolé, mais les puces et processeurs qui équipent vos téléphones portables sont eux-aussi israéliens. Pas cool…

Idem pour votre messagerie téléphonique. Mais en même temps, vu que votre mobile est au placard, elle ne vous sert sans doute déjà plus à grand chose. Eh oui, il faut voir le côté positif des choses smiling smiley

Facebook… Voilà un autre dossier épineux. De très nombreuses applis Facebook sont israéliennes. Même constat malheureux pour les technologies de recherche sur le web. Sorry.

Pas la peine d’évoquer les technos de « home entertainement » comme la VOD, qui utilisent des logiciels israéliens. Mais là, pas trop grave, c’est que du superflu (ben oui, le côté positif des choses!).

Evidemment – on le sait tous déjà depuis longtemps – la clé USB est une invention israélienne et les technologies de stockage les plus performantes sont israéliennes. Donc là, je compte sur vous pour faire passer le mot.

EPISODE 2 : ET SI ON ALLAIT VOIR DU COTE DE NOS ALIMENTS PRÉFÉRÉS ?

QU'EST-CE QU'ON MANGE ?

Je vous dirai d’abord d’oublier les tomates cerises. Ben oui, c’est un fruit imaginé par l’homme – israélien en l’occurrence.

Le miel pose aussi de plus en plus problème, car les solutions utilisées partout dans le monde pour sauver les colonies d’abeilles sont développées en Israël. Mais j’imagine que tu n’aimes pas le miel, right ?

Le plus compliqué, ça va être d’identifier l’origine des aliments que tu consommes. Tous les fruits et légumes issus de pays / régions du monde utilisant des technologies d’irrigation israéliennes doivent absolument être bannis. Parmi ces régions / pays : la plupart des pays africains, la Chine, l’Inde, l’Indonésie (aussi incroyable que cela puisse paraître), le Népal, et bien d’autres.

Sans oublier bien entendu les nombreux fruits et légumes (y compris bios) qui ont bénéficié de technologies et de développements israéliens, permettant à des millions de personnes de ne pas mourir de faim. Mais on est d’accord – ce n’est pas une raison !

EPISODE 3 : « BONNE SANTE ! » – CAR SANS LA SANTE, TOUT EST FOUTU !

IceCure - La fin des cicatrices post-chirurgie !

Ami boycotteur, il va falloir te résigner à revenir aux princeps et laisser tomber les génériques (beaucoup d’entre eux, mais pas tous). Il te faut bannir les produits développés par TEVA, 1er laboratoire pharmaceutique mondial.

Pour le reste, il te suffit te suivre quelques petites précautions et tout ira bien :

CANCER – Israël est à la pointe des traitements et des médicaments en la matière et ce, depuis des dizaines d’années. En même temps, les hommes ont vécu des millénaires sans moyens de soigner le cancer, donc tu le pourras aussi. Encore une fois, si tu veux aller jusqu’au bout de tes convictions, ce n’est qu’une question de volonté !

HIV / SIDA – L’Institut Weizmann et l’Université Hébraïque de Jérusalem sont tes pires ennemis ! Ils ont notamment développé ou amélioré les traitements à base d’AZT (une invention du Pr. Horwitz) et d’Hypéricine. Leurs centres de recherche ont aussi mis au point un traitement permettant de détruire les cellules infectées par le virus sans impacter les cellules saines. Une « élimination ciblée » en d’autres termes (pardon pour le jeu de mots…)

DIABÈTE – Il te faut prendre soin de ne pas utiliser les outils de mesure et d’injection d’insuline développés par les scientifiques israéliens.

SCLÉROSE EN PLAQUE – Bannir le Copaxone, l’un des médicaments les plus efficaces, malheureusement mis au point par TEVA. Idem pour le Laquinimod.

PARKINSON – Fais-toi enlever au plus vite le pacemaker qui permet non seulement de traiter tes problèmes cardiaques mais aussi d’atténuer de nombreux troubles liés à ta maladie de Parkinson. Arrête le Levodopa, utilisé pour pallier le déficit en dopamine dans la maladie de Parkinson.

Bien entendu, on laissera aussi tomber les outils de détection des maladies cardio-vasculaires et l’artériosclérose. Ces maladies finiront bien par disparaître d’elles-mêmes !

EPILEPSIE – Arrête au plus vite tout traitement qui aurait pu être « contaminé » par la découverte (israélienne) du gêne mutant responsable de cette maladie. Adieu aussi aux bracelets qui envoient des alertes en cas de crise.

Il faudra aussi penser à bannir:

Les traitements d’immunothérapie par anticorps utilisés dans les maladies du foie.
Les thérapies par remplacement de protéines développées pour le traitement des emphysèmes.
Le médicament Velcade, développé après 30 ans de travaux à l’université de Haïfa contre le myélome.
Les outils les plus efficaces de diagnostic de l’apnée du sommeil.
Les outils on-line pour le traitement de la dyslexie.
Les crèmes sans stéroïdes utilisées dans le traitement des maladies de peau / allergies cutanées (pas grave, il existe un tas de crèmes avec stéroïdes).
Avant toute intervention chirurgicale : assure-toi que les cathéters utilisés par ton hôpital n’utilisent pas les produits contre les infections israéliens, notamment les plastiques innovants qui neutralisent les micro-organismes.

Attention aussi aux chirurgies de la gorge – elles utilisent souvent des technologies israéliennes de lasers médicaux.

En cas de colonoscopie ou de toute autre gastro-exploration, veille à ce que le médecin n’utilise pas la caméra Pillcam, israélienne malheureusement. Refuse toute chirurgie cardiaque qui pourrait conduite à une transplantation cardiaque – la première a eu lieu en Israël.

Encore plus vicieux : des chercheurs israéliens ont mis au point des méthodes permettant dans certains cas à des personnes en attente de transplantation rénale de bénéficier d’un organe d’un donneur, même s’il n’est pas du même groupe sanguin.

En cas de radiographie, assure-toi que tu as bien ta dose de rayons X. Le seul appareil de radiographie qui pourrait t’éviter une exposition aux rayons X est israélien.

Toute infection bactérienne doit être traitée avec les anciennes générations de traitements – désormais inefficaces et résistantes aux antibiotiques. Les nouveaux traitements – efficaces – sont le fruit d’une découverte israélienne.

En cas de fracture sérieuse, rejette tout traitement qui pourrait être à base de collagène. Ce sont des produits manufacturés dans l' »entité sioniste ».

Refuse tout système de protection contre le syndrome de mort soudaine du nourrisson – le moniteur respiratoire BabySense est une invention israélienne.

Idem pour les soins dentaires – Israël étant à la pointe, il te faut te mettre d’accord avec ton dentiste avant toute intervention. Il en va de la santé de ton boycott !



Voilà. Avec cette liste, je pense que tu as de quoi compléter la liste des produits qui circule en ligne et que nous connaissons tous deux très bien – moi parce que je les adore, toi parce que tu les abhorres !

Bon courage ami boycotteur. Soit fort dans ta quête contre Israël car cela va être très compliqué mais au moins tu seras cohérent avec toi-même. Car, entre nous, boycotter le Coca-Cola et les avocats d’Afrique du Sud et du Pérou parce qu’ils pourraient venir d’Israël, c’est un peu trop facile smiling smiley
Re: Isra?l, le pays des start-up
05 février 2015, 06:27
non mis à jour de plus ?
Re: Isra?l, le pays des start-up
07 février 2015, 18:34
L’UNESCO récompense la révolution SCIO

L’invention israélienne dont tout le monde parle depuis plusieurs mois, le scanner moléculaire miniature SCIO a été récompensé à l’UNESCO, le mercredi 4 février 2015, dans le cadre de Netexplo.

A suivre
Re: Isra?l, le pays des start-up
14 février 2015, 12:09
Pour R&D en dehors des États-Unis Apple se fie uniquement à Israël !

Avec une capitalisation boursière qui dépasse les 700 milliards de dollars et un chiffre d’affaires record de 74,6 milliards de dollars au premier trimestre 2015, Apple est incontestablement la compagnie la plus importante du monde. Tim Cook, son PDG, a annoncé jeudi l’ouverture d’un nouveau centre de Recherche et Développement (R&D) en Israël.

Selon le quotidien israélien Calcalist qui rapporte l’actualité économique en Israël, le PDG d’Apple est attendu en Israël en début de semaine prochaine pour l’inauguration des nouveaux bureaux.

Les bureaux prêts à ouvrir sont situés à Herzliya et vont accueillir 800 employés sur une surface totale avoisinant les 17 000 mètres carrés. Outre les nouveaux bureaux d’Apple, Tim Cook aurait prévu de rencontrer des représentants du gouvernement dont l’ancien Président Shimon Peres ainsi que des grandes figures du secteur de la haute technologie dans le pays.

Un an plus tôt, en mars 2014, le Premier Ministre israélien Benyamin Netanyahou avait rencontré Tim Cook au siège social d’Apple à Cupertino, à l’occasion d’un voyage officiel en Californie. Si leur discussion est restée confidentielle, le PDG d’Apple avait bien évoqué l’importance de la recherche et du développement dans la philosophie d’Apple et ce faisant, abordé les opérations de l’entreprise multinationale en Israël.

L’idée d’une prochaine ouverture de bureaux en Israël pourrait bien être née à l’occasion de cet entretien. Apple n’en est pas à ses premiers échanges avec Israël. L’entreprise est déjà très engagée en Israël du fait de ses multiples opérations dans le pays.

En 2012 déjà, la firme américaine avait acquis Anobit, une entreprise israélienne spécialisée dans la conception de mémoire flash. Cet investissement a marqué le début de l’engagement d’Apple dans le domaine du développement technologique en Israël.

Un an plus tard, Apple préparait sa deuxième intervention en Israël : l’acquisition de PrimeSense, une entreprise israélienne spécialisée dans le développement de matériel et de logiciels informatiques capables de détecter des mouvements en 3 dimensions.
Les ingénieurs de PrimeSense travaillent désormais sur du matériel de caméras destiné aux systèmes d’exploitation mobile iOS ainsi qu’aux télévisions.

Avec déjà deux centres de recherche et de développement en Israël, l’un à Ra’anana, l’autre dans le quartier des affaires à Haifa, Israël est le pays qui enregistre la plus forte activité de R&D Apple en dehors des Etats-Unis. Là où le Japon attend toujours l’annonce officielle d’un centre de recherche et développement à Tokyo, Israël accueille son troisième centre de R&D. Si l’on ignore à quelle spécialité ce nouveau site sera dédié exactement, il ne fait aucun doute que les ingénieurs destinés à y travailler sont parmi les meilleurs du monde.

Avec tous les efforts investis par Apple pour s’implanter en Israël et l’immense potentiel technologique de la Start-up Nation, souhaitons l’avènement de d’autres projets dans le pays et d’une nouvelle alliance en conséquence entre le géant américain et ses hôtes israéliens. Doit-on parier sur l’ouverture prochaine d’un Apple Store en Israël ?

Affaire à suivre.... pendant que d'autres s’entre-tuent !
Re: Isra?l, le pays des start-up
15 février 2015, 13:07
Microsoft rachèterait l’israélienne N-trig, fabricant du stylet de Surface Pro 3

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Microsoft est satisfait de la technologie de son prestataire israélien, N-trig.

En 2014, la société avait remplacé Wacom comme fournisseur de stylets pour le géant américain et équipe ainsi depuis la tablette Surface Pro 3 avec sa technologie.

La prochaine étape de cette relation commerciale fructueuse devrait être celle de l’acquisition. En effet, selon la presse nationale, Microsoft serait sur le point de racheter N-trig pour un montant avoisinant les 200 millions de dollars.

Fondée en 1999, N-trig a levé 150 millions de dollars depuis sa création. Elle emploie 190 salariés. Ceux-ci devraient ainsi être intégrés au pôle recherche et développement de Microsoft. Les bureaux de N-trig à Tel Aviv deviendraient le troisième centre R&D de la firme de Redmond en Israël.

A +
Re: Isra?l, le pays des start-up
26 février 2015, 03:23
Citation
finsun835
non mis à jour de plus ?


--------------------------------------------
coque samsung galaxy A7 coque galaxy A7
Re: Isra?l, le pays des start-up
28 février 2015, 08:57
Que l’air se transforme en eau : Israël met l’eau potable à la portée de tous


Une invention israélienne pourrait sauver des millions de vies dans le monde entier grâce à une machine qui aspire l’humidité de l’air et la transforme en eau potable.

La machine, créée par Arye Kohavi, le fondateur de Tel Aviv start-up de Water-Gen, utilise si peu d’électricité qu’elle peut être alimentée par batterie, ce qui rend possible une utilisation par les collectivités les plus éloignées, démunies et sans accès à l’eau potable. Le générateur au sol GEN-350G filtre l’air ambiant pour produire de l’eau fraîche et potable. De la forme d’un cube de 1.5 mètres de côté, il possède un réservoir qui maintient stérile l’eau récupérée dans l’atmosphère. Il produit 450 litres d’eau potable par jour dans des conditions de 25°C et 55% de taux d’humidité….

Aryé Kohavi qui a récemment voyagé en Inde pour lancer son invention a déclaré : « C’est énorme, parce que l’infrastructure de l’eau est si mauvaise, et la qualité de l’eau est terrible ». En Inde 500 personnes meurent chaque jour à cause de la pollution de l’eau.

Le spécialiste de l’eau à l’échelle internationale, le renommé Avner Adin, professeur à l’Université hébraïque qui a reçu la plus haute distinction du gouvernement mexicain pour la recherche de l’eau, est excité par ce potentiel. « L’eau, c’est la vie», a-t-il dit. Les gens meurent tous les jours donc c’est un développement très prometteur ».

Initialement conçues pour l’armée israélienne, les machines ont également été vendues à l’armée américaine et pourraient être bientôt achetées par l’armée britannique.
Re: Isra?l, le pays des start-up
03 mars 2015, 17:48
Une société israélienne signe un accord avec Le Monde, l’Obs, Télérama et le HuffPo…

Outbrain, une société israélienne qui recommande du contenu aux lecteurs de sites internet, vient de signer un contrat pluriannuel avec l’un des groupes médias les plus virulents à l’égard d’Israël: Le Monde Groupe.

Grâce à des ingénieurs israéliens, dans les prochaines semaines les lecteurs du site internet lemonde.fr se verront proposer des articles supplémentaires gratuits (articles non-politisés). Si le lecteur clic sur ces articles, Le Monde recevra de fortes compensations financières. De fait, il s’agit d’articles dont les éditeurs ont acheté du trafic chez Outbrain.

Avec Outbrain, lemonde.fr pourrait augmenter ses revenus numériques de manière significative !

Lemonde.fr est le principal site internet d’information en France. C’est aussi l’un des premiers médias français à adopter Outbrain, une solution déjà prisée aux Etats-Unis et en Israël… Même si un concurrent israélien « Taboola » est en train de reprendre le marché local (il a signé avec les principaux médias locaux dont JSSNews). Taboola adresse aussi son expertise à des clients comme BFM, RMC, Europe1.fr en France, ou encore USA Today, NBC News, Business Insider, The Chicago Tribune et Fox Sports aux Etats-Unis.

Le Monde Groupe comprend des titres tels que Le Monde, Le Huffington Post, L’Obs, Télérama et Courrier international, et est reconnu internationalement pour fournir du contenu de haute qualité à un public hautement engagé. Le Monde Groupe compte actuellement une audience combinée de 510 millions de pages vues en moyenne par mois et 12,2 millions de visiteurs uniques par mois.

Le PDG du groupe Le Monde, Louis Dreyfus, explique que « Outbrain est en mesure de nous fournir des outils concrets qui répondent à la totalité de nos besoins sociaux, journalistiques et commerciaux. En outre, ils vont consacrer leur attention à nos besoins rédactionnels afin de soutenir pleinement l’indépendance de notre contenu éditorial. »

Et pendant ce temps là Daech massacre ....
Re: Isra?l, le pays des start-up
18 mars 2015, 13:45
Une solution israélienne contre la malnutrition mondiale

Une équipe internationale de chercheurs sous la direction du Dr. Assaf Distelfeld de la Faculté des Sciences de la vie de l’Université de Tel-Aviv, en collaboration avec la start-up israélienne NRGene, a entrepris de décoder le génome de l’amidonnier sauvage, ancêtre de la plupart des variétés de blé cultivé, dans le but d’améliorer l’approvisionnement alimentaire mondial.

A suivre
Re: Isra?l, le pays des start-up
21 mars 2015, 06:54
Levée de $16 millions pour la Start-Up Israélo-Américaine Playbuzz

La start-up israélienne Playbuzz a annoncé le 18 mars dernier avoir levé 16 millions de dollars auprès du fonds de capital risque 83North, Saban Capital, Carmel Ventures et First Time Ventures.

Fondée par Shaul Olmert en 2012 (fils de l’ancien Premier Ministre d’Israël Ehud Olmert) et par Tom Pachys, Playbuzz est une plateforme de contenu en ligne permettant aux médias, aux particuliers, aux bloggeurs et aux publicitaires de créer des quizz, des listes, des sondages, des classements ou encore des questionnaires. Les formats divertissants de cette start-up permettent de toucher une audience de manière pertinente et virale.

Peu connu en France, Playbuzz est le média le plus partagé sur facebook avant le Huffington Post et Buzzfeed, son concurrent direct. Selon NewsWhip (société technologique qui analyse la propagation des articles sur les réseaux sociaux), plus de 10 millions d’internautes ont partagé sur facebook des publications de Buzzfeed en janvier 2015, alors que celles du Huffington post et de Buzzfeed ont été partagées par 8,6 millions et 7 millions d’internautes.

Pour Shaul Olmert, cofondateur du site:” La popularité impressionnante des réseaux sociaux a chamboulé l’industrie de l’édition de contenus numériques (…) La plateforme offre la possibilité de délivrer des informations pertinentes, tout en s’adaptant au format du partage social”.

En plus de son siège social déplacé d’Israël à New York, Playbuzz veut affecter les fonds récoltés à l’ouverture de nouveaux bureaux en Asie et Europe afin de toucher les marchés où il est peu présent, comme à Londres ou Paris. Fort de 50 salariés, Playbuzz prévoit d’augmenter ses effectifs.

Avec plus de 80 millions de visiteurs par mois, cette Start-up connaît un succès fulgurant. Séduisant les compagnies comme Yahoo US à ses débuts, elle est maintenant un outil incontournable pour les internautes aux États-Unis. Sa propension à l’internationale promet de séduire une nouvelle catégorie d’internautes, dont les français.

A plus
Re: Isra?l, le pays des start-up
05 avril 2015, 14:32
Check Point, le géant israélien de la cybersécurité rachète Lacoon Mobile

Spécialiste de la sécurité d’internet et des réseaux, a annoncé jeudi qu’il rachèterait l’israélien Lacoon Mobile Security pour 80 millions de dollars (73,55 millions d’euros), selon le journal israélien Calcalist.

Le domaine de compétence de Lacoon Security est la sécurité mobile et la société israélienne adopte une approche préventive à la Cybersécurité qui vise à contrer les tentatives croissantes de vol de données sur les smartphones et les tablettes que l’on dénombre de plus en plus nombreuses par les ‘hackers’ et les cyber-malfaiteurs.

Lacoon Security produit des systèmes qui protègent à la fois les appareils des utilisateurs et les réseaux contre des applications mobiles malveillantes, en utilisant une solution de « cloud computing » qui détecte les données qui n’en font pas partie et les met à l’écart. Le logiciel de Lacoon, qui tente d’empêcher les cyberattaques sur les téléphones mobiles et est employé par des sociétés telles que Samsung, Intel et Dell, sera intégré dans Capsule, la propre solution de sécurité mobile de Check Point.

“Les sociétés ne protègent pas forcément bien les données des appareils mobiles”, a dit le directeur général de Check Point, Gil Shwed, dans un communiqué. “Nous avons jugé que Lacoon avait la solution la meilleure et la plus avancée pour prévenir les menaces”, a-t-il ajouté, précisant que le nouveau produit serait destiné aux entreprises.

Shwed a également dit que Lacoon, créé en 2011 et qui emploie 40 personnes, pouvait assurer le suivi de 300.000 matériels mobiles. Check Point, basé lui aussi en Israël, est un fournisseur mondial de solutions de Sécurité du système d’information et le pionnier des pare-feu (FireWall) avec sa technologie brevetée «stateful inspection».

Check Point développe, commercialise et supporte une large gamme de logiciels qui couvrent tous les aspects de la sécurité des IT, y compris la sécurité réseaux, la sécurité des postes clients, la sécurité des données et la gestion de la sécurité. Fondée en 1993 à Ramat-Gan en Israel, Check Point avait déjà racheté la startup israélienne de cybersécurité Hyperwise en février.

A+
Re: Isra?l, le pays des start-up
02 mai 2015, 11:26
Une compagnie israélienne développe un traitement contre l’irradiation

La société Pluristem, implantée à Haïfa, réalise actuellement une étude sur l’utilisation de sa méthode de thérapie cellulaire révolutionnaire pour traiter le syndrome d’irradiation aigüe. La méthode développée par Pluristem fait usage de cellules souches contenues dans le sang placentaire.

Le directeur général de Pluristem, Zami Aberman, explique dans une interview accordée au site d’informations anglophone The Media Line que sa compagnie fabrique un médicament, appelé PLX-R19, à partir de cellules du placenta d’accouchées qui ont donné naissance par césarienne (et signé une lettre autorisant l’utilisation de leur sang placentaire).

Le médicament pourrait être utilisé pour soigner des personnes souffrant du syndrome d’irradiation aigüe, en cas de catastrophe nucléaire, comme celle survenue au Japon il y a quatre ans, ou d’attaque nucléaire.
Re: Isra?l, le pays des start-up
11 mai 2015, 11:58
L’« Ad Tech » israélienne suscite la convoitise

L’«?advertising technology?» («?AdTech?») est-elle en train de devenir la nouvelle frontière de la valley israélienne ? D’évidence, Tel-Aviv est en train de se tailler une réputation mondiale dans le marketing digital.

Dernier exemple en date : Taboola. Spécialisée dans la recommandation de contenus, cette start-up établie à New York, mais dont la R&D est basée à Tel-Aviv, vient de boucler un tour de table de 117 millions de dollars auprès d’Advance Publications (Condé Nast), Comcast Ventures, Carlo de Benedetti, Yahoo! Japan ainsi que de Groupe Arnault. Soit la plus importante levée de fonds réalisée par une start-up israélienne au premier trimestre 2015, sur un total de 994 millions de dollars, selon un rapport du centre de recherche IVC publié la semaine dernière.

Avec des clients français comme BFM, Europe1.fr ou Parismatch.com, la société monétise des contenus externes au site proposés par des centaines d’annonceurs partenaires, avec un paiement au clic. Son concurrent direct ? Outbrain, une autre jeune pousse israélienne, qui a annoncé cet hiver un accord avec Time Inc., puis, en mars, une collaboration avec le groupe Le Monde. Les deux rivaux veulent se lancer à Wall Street dans un avenir proche. A l’instar de leur compatriote Kenshoo, qui commercialise un logiciel de marketing prédictif pour optimiser les campagnes de marketing sur les moteurs de recherche

A suivre
Re: Isra?l, le pays des start-up
21 mai 2015, 10:59
Les Capital-Risqueurs israéliens lorgnent sur l'Europe pour y investir.


Les capital-risqueurs israéliens lorgnent toujours plus explicitement sur l’Europe pour y investir. C’est là une donnée relativement nouvelle car jusqu’il y a peu, ils ne s’intéressaient qu’à leur pays et aux Etats-Unis.
Pourquoi ce changement? “Une vague de rachats sans précédent va déferler sur l’Europe, et les capital-risqueurs vont pouvoir faire des affaires en or.”

“Une vague de rachats sans précédent va déferler sur l’Europe”
Il est certain depuis un petit temps déjà que c’est le moment propice pour lancer une entreprise technologique. L’infrastructure est devenue abordable, il y a pas mal d’argent disponible auprès des business angels et des capital-risqueurs, l’on ouvre toujours plus d’incubateurs, l’on organise sans cesse plus d’événements, et les autorités font de leur mieux pour rendre le climat favorable aux investissements.

Alan Feld, le directeur du capital-risqueur israélien Vintage Investment Partners, a cette semaine cité quelques autres raisons qui pourraient peut-être finir de convaincre ceux qui douteraient encore: “Avant, nous nous tournions surtout vers Israël et les Etats-Unis pour des participations, mais cela a changé: l’Europe est aussi devenue intéressante”, a-t-il expliqué au groupe de 35 starters et investisseurs belges qui, dans le giron BetaGroup, se trouve en mission économique en Israël.

“Voyez Spotify, Just Eat ou Zalando: l’on voit apparaître de grandes entreprises innovantes sur le Vieux Continent, qui, au niveau de leur taille, ne sont plus guère éloignées des sociétés américaines. De plus, le marché européen du capital-risque est nettement moins compétitif que l’américain, et l’on peut encore y accéder bien plus aisément qu’à la Silicon Valley.”

Feld suggère qu’une vague de rachats sans précédent va déferler sur l’Europe, ce qui, pour son véhicule d’investissement (qui gère un capital d’1 milliard de dollars), rendra les choses encore plus intéressantes sur le plan de la prise de participation dans des entreprises européennes.

“Une entreprise comme Oracle engrange 50 pour cent de son bénéfice en dehors des Etats-Unis, mais ne peut ramener cet argent facilement dans son pays, sous peine de devoir payer trop d’impôts. Il est toujours plus évident que ce bénéfice va être réinvesti dans des rachats, en grande partie en Europe.”

“La qualité des entreprises technologiques est au top, les prix sont intéressants, et les multinationales ne savent plus ce qu’elles doivent faire avec leur argent. En tant que capital-risqueur, nous voulons évidemment prendre part à cette vague de rachats. Vous allez voir le nombre d’exits croître de façon exponentielle.”

Ces deux dernières années, Vintage Investment Partners est déjà entré dans quatre fonds technologiques européens, et trois autres suivront cette année encore. Ces derniers mois, Alan Feld s’est également plus souvent déplacé en Europe que durant les dix années précédentes. “Nous voyons pas mal de choses innovantes se manifester en Europe. Il faudrait donc être fou pour rester sur le côté.”
Re: Isra?l, le pays des start-up
26 mai 2015, 11:19
En Israël ..il n'y a pas que du High-Tech !

La vache israélienne s’exporte à merveille

La vache israélienne est aujourd’hui la première productrice mondiale de lait par animal. Ce succès est dû au travail efficace des fermiers laitiers ainsi qu’à la qualité des innovations technologiques israéliennes dans ce domaine. Une vache made in Israel donne environ 12.083 litres de lait par an en moyenne. Cette qualité rejaillit bien au-delà des frontières du pays où l’on a paradoxalement le sentiment que l’industrie laitière est en crise.

Depuis quelques années, Israël a exporté 115 laiteries dans des pays d’Afrique, d’Europe orientale, de Russie et d’Extrême orient. Israël a par exemple construit la plus grande laiterie de Chine. De plus en plus de pays s’adressent aujourd’hui à Israël pour apprendre le savoir-faire israélien ou pour importer des structures laitières clés en main. Ces nouveaux marchés rapportent environ 100 millions de dollars pas an.

Parmi les projets les plus intéressants, il y a l’installation de laiteries israéliennes performantes en Inde, où le nombre de vache est l’un des plus élevé au monde du fait de la sacralisation de l’animal, mais où la productivité par vache est l’une des plus basses du monde: 4 litres par jour contre 35 à 40 litres pour une vache israélienne. Les techniques traditionnelles employées en Inde sont très rudimentaires.

Autre curiosité, l’installation par Israël de « maisons de retraites pour vaches », toujours en Inde, avec toutes les commodités pour les « veilles vaches » qui ne vont pas à l’abattoir dans ce pays mais pourront finir leurs jours de la manière la plus confortable qui soit!

Et s’il fallait prouver encore le dynamisme de l’inventivité israélienne dans le domaine laitier, la compagnie Afimilk, basée dans le Kibboutz Afikim va installer au Texas une technologie permettant la traite dans la plus grande structure laitière du monde: cinquante-mille vaches par jour!

Trés très fort!
Re: Isra?l, le pays des start-up
26 mai 2015, 13:51
Israël est devenu une cyber superpuissance mondiale

Les sociétés de high Tech israéliennes ont enregistré un revenu de près de 6 milliards de dollars en 2014

La vente de technologies israéliennes dans le domaine de la sécurité informatique représente plus de 10% de ce marché à l'international, faisant de l'Etat hébreu une nouvelle cyber superpuissance mondiale.

Les sociétés de high Tech israéliennes ont enregistré un revenu global de près de 6 milliards de dollars en 2014, rapporte le quotidien Haaretz citant des chiffres du Bureau national israélien de la Cybernétique.

Ce chiffre marque une augmentation de 2% par rapport à 2013.

En outre, les dépenses israéliennes en Recherche et Développement liées à la cyber-sécurité représentaient 15% du budget mondial en 2014. Cette année-là, les sociétés israéliennes ont dépensé 200 millions de dollars en R&D.

"Ces données montrent l'importance d'Israël, qui s’inscrit comme un acteur clé de la cybernétique mondiale", a déclaré à Haaretz le professeur Isaac ben Israel du centre de l'université de Tel Aviv.

"Une des principales raisons à cela, est notre politique nationale qui découle de recommandations d'un groupe d'experts - que je présidais - et qui ont été adoptées par le gouvernement en 2011", a-t-il ajouté.

Ces chiffres sont également liés au nombre de sociétés de high Tech israéliennes ayant un ou plusieurs produits brevetés et commercialisés dans le monde, qui a doublé

Et pendant ce temps là, les autres s'entretuent !
Re: Isra?l, le pays des start-up
09 juin 2015, 16:57
Nano Dimension attire les investisseurs

La start-up israélienne Nano Dimension vient de lever plus de 11 millions de dollars auprès d’investisseurs privés pour poursuivre le développement de l’imprimante 3D, DragonFly 2020.
Cette imprimante est capable de produire les circuits imprimés (PCB en anglais), ces fameuses plaques vertes qui connectent les composants de tout appareil électronique (portable, tablette, ordinateur etc.).
Contrairement à beaucoup d’imprimantes 3D déjà sur le marché, comme Voltera ou Squink, l’imprimante développée par Nano Dimension permet d’obtenir des PCB multicouches d’un niveau industriel, indispensables pour les appareils électroniques complexes.

Aujourd’hui, pour obtenir un circuit imprimé, les industriels ont recours à des sous-traitants souvent installés en Asie, ce qui aboutit très régulièrement au piratage des adresses IP. Simon Fried, co-fondateur de Nano Dimension, a pris conscience des enjeux sécuritaires : “Si vous travaillez dans le domaine de la défense aux Etats-Unis ou en Israël, vous n’avez pas forcément envie d’envoyer à l’étranger des dossiers sensibles”.
Cependant, si Nano Dimension serait la solution aux problématiques de la propriété intellectuelle, elle crée un autre problème sécuritaire. Le piratage des dossiers est monnaie courante aujourd’hui. Comment envisager qu’un individu puisse produire de chez lui le PCB ? Fried reconnaît cette difficulté mais estime qu’elle ne se posera pas à court terme car la première version de DragonFly 2020 coûtera plusieurs dizaines de milliers de dollars.
Elle ne sera donc pas accessible au commun des mortels. Outre ces aspects sécuritaires cruciaux, Nano Dimension veut révolutionner le monde de l’électronique. Actuellement, la technologie utilisée pour produire les PCBs impose la forme rectangulaire des appareils électroniques.
Avec DragonFly 2020, on pourra envisager des mobiles et tablettes cubiques, pyramidales ou circulaires. L’objectif de la start-up aujourd’hui est de développer l’imprimante afin qu’elle puisse produire les PCBs miniaturisés, utilisés par Apple par exemple. Les premières imprimantes seront sur le marché en 2016.

A suivre ...
Re: Isra?l, le pays des start-up
11 juillet 2015, 15:47
Une entreprise israélienne parmi les plus innovantes du monde...

La prestigieuse MIT Technology Review a récemment publié un classement des cinquante entreprises les plus innovantes du monde. Parmi elles, Apple, Amazon, Google et … IDE Technologies.

Cette entreprise israélienne spécialisée dans la désalinisation de l’eau a raflé la dix-huitième place de ce classement, devançant au passage des sociétés comme Facebook, Philips ou Microsoft. Les critères évalués lors de cette enquête annuelle sont notamment les capacités technologiques innovantes ainsi que la viabilité du modèle économique de chaque entreprise.
Particulièrement active en Californie, IDE Technologies fournira début 2016 de l’eau potable a plus de trois cent mille personnes dans la ville de Carlsbad.
L’usine de désalinisation qui est en cours de construction sera la plus grande des Etats-Unis. Ce projet évalué à un milliard de dollars, générera cinquante millions de dollars par an pour l’économie régionale....

Et pendant ce temps, dans la région, les autres s'entretuent..
Re: Isra?l, le pays des start-up
15 juillet 2015, 12:13
L'entreprise israélienne Lumenis rachetée pour plus de 400 millions d'euros

Le groupe exporte ses technologies médicales basées sur le laser et la radiofréquence dans le monde entier
L'entreprise israélienne Lumenis, qui développe et fabrique des technologies médicales, est sur le point d'être rachetée par le groupe XIO pour la somme de 510 millions de dollars (environ 430 millions d'euros), a annoncé la société dans un communiqué jeudi.
"Il s'agit d'une marque de reconnaissance et de confiance dans les produits fabriqués par Lumenis et dans ses employés", a déclaré Tzipi Ozer-Armon, chef de la direction de l'entreprise cotée au Nasdaq.

"En trois ans, nous avons transformé Lumenis en une société forte, en pleine croissance, et rentable (…). Nous avons créé un avenir prometteur pour l'entreprise en mettant en point des produits innovants (…) et en améliorant notre image sur la scène internationale", a-t-elle poursuivi.
Lumenis met au point des dispositifs médicaux pour réaliser des opérations chirurgicales basés sur des technologies comme le laser ou la radiofréquence.

Et pendant ce temps, dans la région, les autres s'entretuent..
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter




DAFINA


Copyright 2000-2017 - DAFINA