Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Israel, le pays des start-up

Envoyé par raphy75 
Re: Isra?l, le pays des start-up
19 juillet 2015, 10:20
Facebook achète Pebbles Interfaces une start-up israélienne pour 60 millions de dollars

La jeune pousse de Kfar Saba israélienne, Pebbles Interfaces, a développé une technologie pour faire fonctionner un ordinateur par des gestes de la main et le mouvement des doigts.

Facebook a acquis la start-up israélienne Pebbles Interfaces, qui a développé cette technologie .

Pebbles Interfaces a soulevé à ce jour 16 millions de dollars d'entreprises comme du premier fabricant chinois de téléphones mobiles Xiaomi, mais aussi Giza Venture Capital, SanDisk Corporation et autres.

Le "Wall Street Journal" rapporte que Facebook a accepté de payer 60 millions de dollars pour Pebbles Interfaces, qui est la quatrième acquisition de la société en Israël.

Pebbles Interfaces a confirmé l’achat sur son site en disant, "Nous nous joignons à Oculus. Depuis 5 ans, nous avons mis l'accent sur la construction d'une technologie qui étend le comportement humain, permettant une interaction simple et intuitive avec tout appareil électronique de consommation. Dans le même temps, nous avons vu que la réalité virtuelle a fait d'énormes progrès, changeant la façon dont les gens interagissent les uns avec les autres. A la pointe de ce changement se trouve Oculus, et rejoindre Oculus contribuera à faire progresser notre vision de construire des expériences immersives et révolutionnera l’interaction numérique humaine. Merci à nos partenaires, à nos employés et aux investisseurs c’est grâce à votre soutien que nous avons grandi. Nous sommes impatients de commencer notre prochain chapitre en rejoignant l'équipe d’Oculus! "

Pebbles Interfaces fonctionne dans l'un des sous-secteurs très en vogue, la réalité virtuelle, où Facebook fait également un effort important. Facebook a acquis Oculus, qui développe certains des spectacles les plus avancées de la réalité virtuelle dans le marché, pour 2 milliards de dollars. L’achat de la start-up israélienne s’est fait via Oculus.

Les entrepreneurs derrière Pebbles Interfaces, qui est basée à Kfar Saba se nomment Emil Alon et Nadav Grossinger. La société vise l'industrie des jeux, mais est également susceptible d'ajuster sa technologie à d'autres fins. Pebbles Interfaces a récemment commencé à développer une interface pour la technologie d'Oculus, de sorte que les mouvements des doigts vont provoquer un mouvement dans l'espace virtuel au-delà de la technologie.

La grande question est de savoir si Facebook va garder les employés de Pebbles Interfaces en Israël, et si oui, vont-ils rejoindront le centre de développement existant de Facebook à Tel Aviv, ou si un nouveau centre sera établi.

BDS aura un problème: utiliser ou pas facebook
Re: Isra?l, le pays des start-up
31 août 2015, 09:24
L’Ecole d’informatique de l’UTA dans le top 20 mondial...


L’École des Sciences informatiques Blavatnik de l’Université de Tel-Aviv a été classée à la 20e place de la liste des meilleures écoles d’informatique dans le monde d’après le classement de Shanghai pour 2015. De plus, l’Université de Tel-Aviv est la première des universités israéliennes pour le nombre de publications et des articles les plus cités dans le monde. Selon le 13e classement de Shanghai publié le 15 juin qui classe tous les ans depuis 2003 les 500 meilleures universités du monde sur un total de 17 000 et parmi les 12 000 analysées, l’UTA maintient sa position globale en 2015 dans le groupe des 151 à 200 premières places....

Et ceci entouré d'un Océan de Violence
Re: Isra?l, le pays des start-up
02 septembre 2015, 20:26
L’Ecole d’informatique de l’UTA dans le top 20 mondial...


L’École des Sciences informatiques Blavatnik de l’Université de Tel-Aviv a été classée à la 20e place de la liste des meilleures écoles d’informatique dans le monde d’après le classement de Shanghai pour 2015. De plus, l’Université de Tel-Aviv est la première des universités israéliennes pour le nombre de publications et des articles les plus cités dans le monde. Selon le 13e classement de Shanghai publié le 15 juin qui classe tous les ans depuis 2003 les 500 meilleures universités du monde sur un total de 17 000 et parmi les 12 000 analysées, l’UTA maintient sa position globale en 2015 dans le groupe des 151 à 200 premières places....

Et ceci entouré d'un Océan de Violence
Re: Isra?l, le pays des start-up
07 septembre 2015, 09:32
Maladies incurables : la FDA mise sur un médicament israélien...

La firme israélienne BioBlast Pharma a obtenu l’accélération ‘Fast Track’ du processus d’accréditation de la FDA américaine pour son médicament traitant plusieurs maladies rares. La FDA (Food & Drug Administration) a la possibilité d’accélérer drastiquement le processus d’accréditation lorsqu’il s’agit de découvertes révolutionnaires de médicaments susceptibles de traiter des maladies jusqu’alors incurables. C’est le cas du médicament de BioBlast, Cabaletta, destiné à guérir la dystrophie musculaire oculo-pharyngée (DMOP) et l’ataxie spinocérébelleuse de type 3, deux maladies provoquant une dégénérescence musculaire à l’issue souvent fatale.
Depuis plusieurs années, BioBlast travaille sur des médicaments permettant de soigner des maladies rares, appelées maladies orphelines, dont une partie infime de la population mondiale souffre. Le CEO de BioBlast, Colin Foster, explique que la firme a travaillé sur la DMOP en particulier parce que de plus en plus de personnes en sont atteintes dont les Ashkénazes en Israël, les franco-canadiens du Québec et les Hispaniques du Sud des Etats-Unis. BioBlast a également mis au point un médicament permettant de soigner l’amyotrophie spinale, une autre maladie musculaire incurable. Le médicament délivre de façon ciblée des macrolides et active la production d’une nouvelle version d’une protéine n’ayant pas pu se développer complètement à cause d’une mutation génétique. Le médicament agit de sorte qu’il permet au gène d’ignorer la mutation génétique qui empêche la protéine de se développer, la mutation génétique donnant un ‘ordre d’arrêt’ étant responsable de près de 2000 maladies.

Le médicament est actuellement en Phase II de développement. Enfin, BioBlast travaille également sur la mutation de l’ADN mitochondrial responsable des maladies mitochondriales. Les mitochondries se retrouvent dans toutes les cellules de notre organisme (à l’exception des globules rouges). Leur rôle est d’activer les cellules en leur fournissant l’énergie nécessaire. La mutation de l’ADN mitochondrial empêche le fonctionnement d’environ 900 protéines, cette carence étant elle-même la cause d’environ 150 maladies. La méthode proposée par BioBlast est d’injecter les protéines (produites en dehors de l’organisme) directement dans les mitochondries. Les deux maladies visées sont l’ataxie de Friedreich (pathologie neuromusculaire la plus répandue) et le déficit en ornithine carbamyl transférase (accumulation d’ammoniac dans le sang). Le médicament est actuellement en test pré-clinique.

Les uns avancent et progressent, les autres s'entretuent et reculent ;;;
Re: Isra?l, le pays des start-up
17 septembre 2015, 08:21
Shabbat Shalom avec "Être Juif selon une écrivaine non Juive, Olive Schreiner, romancière sud-africaine et militante sociale"
"De fait, il est difficile pour toutes les autres nations du monde de vivre en présence des Juifs.
C’est irritant et très inconfortable. Les Juifs embarrassent le monde parce qu’ils ont fait des choses au-delà de l’imagination.

Ils sont devenus des étrangers moraux depuis le jour où leur patriarche, Abraham, a introduit dans le monde les standards éthiques les plus élevés et la crainte de Dieu.

Ils ont apporté au monde les Dix Commandements, que de nombreuses nations préfèrent défier.

Ils ont violé les règles de l’histoire en demeurant vivants, contre les probabilités du bon sens et de l’évidence historique. Ils ont survécu à tous leurs anciens ennemis, dont de vastes empires tels que les Romains et les Grecs.

Ils ont mis le monde en colère avec leur retour dans leur patrie après 2000 ans d’exil et après l’assassinat de six millions de leurs frères et sœurs.

Ils ont exaspéré le genre humain en construisant, en un clin d’œil, un Etat démocratique que d’autres n’ont pas été capables de créer même en plusieurs centaines d’années.

Ils ont construit des monuments vivants tels que le devoir d’être saints et le privilège de servir les fidèles de l’Un.

Ils ont participé dans tous les efforts du progrès humain, que ce soit dans la science, la médecine, la psychologie ou toute autre discipline, et cela dans une disproportion totale avec leur nombre réel.

Ils ont donné au monde la Bible et même leur "saveur".

Les Juifs ont enseigné au monde à ne pas accepter le monde tel qu’il est, mais à le transformer, et pourtant peu de nations ont voulu écouter. De plus les Juifs ont introduit dans le monde le Dieu unique, dont pourtant seule une minorité a accepté de tirer les conséquences morales.

Ainsi les nations du monde réalisent qu’elles auraient été perdues sans les Juifs. Et pendant que leur subconscient essaie de leur rappeler combien la civilisation occidentale est encadrée en termes de concepts d’abord articulés par les Juifs, ils font tout leur possible pour les supprimer.

Ils nient que les Juifs leur rappellent un but plus élevé de la vie et la nécessité d’être honorable, et ils font tout leur possible pour échapper à ses conséquences. C’est simplement trop à gérer pour eux, trop embarrassant à admettre, et par-dessus tout, trop difficile de vivre avec.

Ainsi, les nations du monde ont décidé de nouveau de quitter 'leur' voie de manière à trouver un bâton pour frapper les Juifs. Le but : prouver que les Juifs sont immoraux et coupables de massacre et de génocide, comme certains d’entre eux le sont.

Tout cela de façon à cacher et à justifier leur propre échec à simplement protester quand six millions de Juifs furent conduits au massacre d’Auschwitz et de Dachau, pour effacer la conscience morale que les Juifs leur rappellent, et ils ont trouvé un bâton.

Rien ne pouvait être plus gratifiant pour eux que de trouver les Juifs en lutte avec un autre peuple (complètement terrorisé par ses propres dirigeants) contre qui les Juifs, malgré leurs vœux les plus chers, doivent se défendre pour survivre. Avec grande satisfaction, le monde permet et initie la réécriture de l’histoire pour alimenter la rage d’un autre peuple contre les Juifs.

Cela malgré le fait que les nations comprennent très bien que la paix entre les parties pourrait être intervenues depuis longtemps, si seulement les Juifs avaient disposé d’une chance équitable.

Au lieu de cela, ils ont sauté avec joie dans le train de la haine pour justifier leur jalousie des juifs et leur incompétence à prendre en charge leurs propres problèmes moraux.

Quand les juifs observent le jeu bizarre qui se tient à La Haye, ils ne peuvent que sourire alors que ce jeu artificiel prouve une fois encore combien le monde admet paradoxalement le caractère unique des Juifs. C’est leur besoin de miner les Juifs qui les fait en réalité les élever.

L’étude de l’histoire de l’Europe au cours des siècles passés nous enseigne une leçon uniforme : que les nations qui ont reçu et d’une certaine manière ont traité avec justice et clémence les Juifs ont prospéré, et que les nations qui les ont torturés et opprimés ont tracé eux-mêmes leur propre fléau."

Aussi longtemps que le monde durera, tous ceux qui veulent faire des progrès en droiture viendront vers Israël pour l'inspiration en tant que peuple qui a le sens de la droiture le plus radieux et le plus puissant.

A bon entendeur !
Re: Isra?l, le pays des start-up
11 octobre 2015, 08:58
Un satellite israélien pour l’internet haut-débit en Afrique.

Le 5 octobre 2015, Marc Zuckerberg a annoncé sur sa page Facebook qu’il souhaitait développer un projet satellitaire, en collaboration avec l’opérateur satellitaire français Eutelsat, pour fournir l’accès à internet dans des zones reculées d’Afrique subsaharienne. Pour cela, il a sélectionné le satellite israélien AMOS-6 pour sa capacité haut-débit. David Pollack, le président de l’opérateur satellitaire israélien Spacecom, se réjouit de la collaboration pour ce projet : “la sélection de AMOS 6 par Eutelsat et Facebook pour ce projet témoigne incontestablement de la qualité du satellite AMOS 6 et de la confiance mise dans l’opérateur Spacecom. Nous sommes très heureux de contribuer au succès de cette immense aventure.”

Le satellite AMOS-6 est actuellement en construction, il sera lancé en 2016 en orbite géostationnaire et couvrira une large partie de l’Afrique subsaharienne permettant d’avoir accès à internet plus facilement. Marc Zuckerberg explique : ” les infrastructures existantes sont inefficaces, il est utile d’avoir recours à de nouvelles technologies “. Le président d’Eutelsat, Michel de Rosen, a ajouté : ” Nous sommes enthousiastes à l’idée (…) de collaborer avec Facebook sur ce nouveau projet qui vise à fournir des services d’accès à Internet en Afrique (…) nous travaillons (avec Marc Zuckerberg) sur ce projet depuis la fin 2014 et nous sommes arrivés à la conclusion que pour développer la connexion internet en Afrique, les satellites géostationnaires sont incontournables
Amos 6 a été développé par l’entreprise israélienne IAI, (Israel Aerospace Industries) pour l’opérateur spacecom. Ce satellite géostationnaire exploite la charge utile en bande Ka (Kurtz-above), la plus adaptée pour l’internet par satellite. Elle est configurée pour être utilisée par plusieurs faisceaux offrant un accès internet, individuel ou collectif, plus efficace, plus rapide pouvant couvrant une large zone. AMOS 6 offre la technologie satellitaire la plus sophistiquée actuellement permettant de se connecter à un coût réduit même dans les zones où la densité de population est moyenne voire faible.

La technologie du satellite AMOS 6 permet à Facebook de poursuivre et approfondir son initiative lancée il y a deux ans, internet.org. Chris Daniels, vice-président d’Internet.org explique : “La mission de Facebook est de connecter le monde et nous pensons que les satellites joueront un rôle important dans la lutte contre les obstacles majeurs qui empêchent de connecter les Africains à Internet”. Michel de Rosen précise que les cibles de ce projet “sont les acteurs économiques, de très petites entreprises, voire les artisans”, pour leur permettre de développer leur potentiel et de le faire rayonner partout dans le monde.

Les uns avancent et progressent, les autres s'entretuent et reculent !!!!!!!
Re: Isra?l, le pays des start-up
18 octobre 2015, 12:42
La coopération spatiale France–Israël se renforce

Les agences spatiales françaises (CNES) et israéliennes (ISA) viennent de signer un nouvel accord de coopération sur le projet appelé THERME. THERME est une expérience conduite par le CNES qui consiste à mesurer, dans l’environnement spatial réel, la dégradation des revêtements thermiques. L’appareil de l’ISA appelé ORMADD offre une technologie fiable et peu coûteuse pour obtenir d’importantes informations sur l’environnement dans l’espace en temps réel et la dégradation des matériaux en conditions spatiales. L’objectif de l’expérience THERME-ORMADD est de fournir aux industries spatiales israéliennes et françaises une infrastructure permettant de mesurer l’environnement spatial et ses effets sur des matériaux. Le satellite français sera équipé d’un appareil développé par les scientifiques du centre de recherche nucléaire israélien de Soreq. Les informations fournies seront analysées et utilisées par les scientifiques français et israéliens.
Jean-Yves Le GALL, Président du CNES, et Menachem KIDRON, Directeur de l’ISA, ont signé l’accord au cours de la Conférence Internationale de l’Aérospatiale qui se déroule actuellement à Jérusalem (12-16 octobre 2015), à laquelle plus de 2000 professionnels venus du monde entier ont participé. Le projet sera financé par les deux agences et débutera dans les prochains mois. Ofir Akunis, Ministre israélien des Sciences et des Technologies a déclaré : “Développer notre coopération avec le CNES est la meilleure preuve de la demande grandissante dans le monde pour la technologie israélienne dans le domaine spatial”. Ce nouveau projet de coopération franco-israélienne rejoint celui du satellite civil Venus qui sera lancé dans l’espace en 2015. Venus est équipé de l’appareil photo le plus avancé de sa génération : il permet une capture d’images d’un même site selon différentes longueurs d’ondes, y compris celles qui sont invisibles à l’homme comme l’infrarouge. La caméra fournira de nouvelles informations vitales sur la qualité de l’eau dans les réservoirs, la pollution des terres, de l’air et de l’eau.

Cette information va empêcher de dormir les ennemis d'Israel.
Re: Israel, le pays des start-up
18 novembre 2015, 13:59
Une Technologie israelienne pour sauver des vies (Happy in TLV)

C'est Facebook Tel Aviv qui a développé la technologie Safety Check

Vous l’avez surement vu passer des dizaines de fois ces derniers jours dans vos notifications Facebook et c’est tant mieux. Suite aux attaques terroristes du 13 novembre à Paris, Facebook a activé le bouton « Safety Check » dans le but de permettre à ses utilisateurs de signaler à leurs proches qu’ils sont en sécurité. Cette technologie a été rendue possible grâce aux recherches des ingénieurs de Facebook Tel Aviv qui travaillent depuis des mois sur le projet.

Si plus de 5 millions de Français ont pu rapidement rassurer leurs proches durant les attaques de ce week-end à Paris, c’est grâce à une technologie israélienne développée par les ingénieurs de Facebook Tel Aviv. Imaginée suite au tremblement de terre et au Tsunami qui ont frappé le Japon en 2011 afin de sauver des vies, cette technologie était en cours de finalisation depuis mars 2015 et a été activée pour la première fois dans le cadre d’attaques terroristes, ce vendredi soir à Paris.

Roy Tiger et Adi Soffer-Teeni qui dirigent le centre de recherche et développement de Facebook Israel ont mené ce projet à son terme et travaillent actuellement sur la réalisation de internet.org, une technologie qui, une fois développée, donnera accès à internet aux régions les plus reculées du globe.

A travers ses technologies et ses marques de solidarité, Tel aviv était en première ligne pour apporter son soutien à la population française durant ces terribles attaques.

Les uns avancent pour sauver des vies et inversement
Re: Israel, le pays des start-up
30 novembre 2015, 10:47
Cancer : découverte de 2 protéines capables de bloquer la propagation.

Une équipe du Technion dirigée par la chercheure-associée Dr Yelena Kravtsova-Ivantsiv et assistée par des étudiants-chercheurs en cancérologie et des médecins des centres hospitaliers Rambam (Haïfa), Carmel (Haïfa) et Hadassah (Jérusalem), a découvert deux protéines capables d’empêcher la croissance des cellules cancéreuses. La recherche s’est déroulée sous les auspices du Professeur Aaron Ciechanover, célèbre pour sa découverte du système ubiquitine-protéasome, soit le processus de marquage (par l’ubiquitine), d’identification des protéines marquées (par le protéasome), et de dégradation des protéines par protéolyse (destruction de protéines par réaction chimique), qui lui a valu le prix Nobel de Chimie en 2004 aux côtés de ses associés Irwin Rose et Avram Hershko.
Re: Israel, le pays des start-up
02 décembre 2015, 06:34
Continuez vous! Je suis toujours comme ça
Re: Israel, le pays des start-up
02 décembre 2015, 12:24
"Right Cup", l'invention israélienne qui donne un goût fruité à de l’eau normale

Selon les inventeurs, la combinaison des deux sens, odorat et le goût, créent une illusion d’eau aromatisée

Une société israélienne a développé "Right Cup" un verre avec un arôme fruité qui trompe le cerveau en pensant que l’eau dans le verre est aromatisée. La compagnie a souligné que c’était de l'eau sans colorant, sans conservateur, sans sucre, et bien sûr avec zéro calorie, a rapporté mardi Ynet.

Il y a quelques jours, la société a ouvert une campagne sur Indiegogo, site de crowdfunding populaire, où plus de 100.000$ (94.000 euros) ont déjà été recueillis, même si son objectif était un modeste 50.000$ (47.000 euros).

Les développeurs de la "Right Cup" affirment que la tasse a été conçue de sorte que le nez du buveur soit placé en son centre, pour pouvoir sentir l’odeur fruitée et déguster un semblant de saveur fruitée.

Selon les inventeurs, la combinaison des deux sens - odorat et le goût - créent une illusion d’eau aromatisée au cerveau, alors que seule de l’eau ordinaire est ingurgitée.

La "Right Cup" s'inscrit dans la lignée des nombreuses autres inventions israéliennes. L’une des plus grandes sources de fierté d’Israël est son nombre impressionnant d’inventions et d’innovations dont ses citoyens sont à l’origine.

L’ingéniosité israélienne a donné par exemple naissance à l’irrigation par goutte-à-goutte, aux tomates cerises, aux grilles de voitures électriques, ou encore à la clé USB.

L’omniprésent petit appareil de stockage portable fabriqué par SanDisk, a été inventé par Dov Moran sous l’apparence d’une version améliorée du disque et de la technologie de la disquette grâce à l’utilisation de la mémoire flash et une interface USB permettant la connexion aux ordinateurs personnels.

Une start-up israélienne, parvenue à transformer le CO2 produit par des industries en carburant, a par ailleurs assuré qu'il ne faut plus grand-chose pour faire de ce gaz une source d'énergie propre et même rentable.

Vouloir "dédiaboliser" le dioxyde de carbone est un pari osé au moment où les représentants du monde entier sont réunis à Paris pour tenter de limiter le réchauffement climatique, dont les émissions de CO2 sont les principales responsables.

"Auprès des industriels, on ne peut pas seulement manier le bâton et faire payer les pollueurs. Il faut aussi manier la carotte et leur faire voir le potentiel commercial des émissions de CO2", a affirmé David Banitt, PDG de NewCO2fuels (NCF), une entreprise implantée dans le parc scientifique de Rehovot, dans le sud d'Israël.

Cette société qui transforme le CO2 industriel en combustible tente, comme une dizaine de ses concurrentes dans le monde, de se positionner sur le nouveau marché du CSU, pour Captage, Stockage et Utilisation du carbone.
Re: Israel, le pays des start-up
09 décembre 2015, 11:52
Les applications médicales israéliennes dominent une compétition mondiale

Quatre applis israéliennes dans le Top 10 à la compétion Medica App qui s'est tenue à Düsseldorf

Quatre sociétés israéliennes font partie des 10 lauréats de la compétition Medica App qui s'est tenue il y a quelques jours à Düsseldorf (Allemagne), avec des applications permettant à des personnes souffrant de problèmes d'élocution d'utiliser leur propre voix, offrant le dépistage du cancer du col de l'utérus par visuels intelligents, aidant les asthmatiques à respirer plus efficacement et mettant à disposition davantage de services médicaux en ligne.

La première place est revenue à Talkitt, une application développée par la société israélienne Voiceitt. Talkitt vise à révolutionner la manière par laquelle les personnes souffrant de problème d'élocution, de langage, de communication (paralysie cérébrale, autisme, Parkinson, etc..) peuvent utiliser leur organe naturel, c'est-à-dire leur propre voix.

Mobile ODT a été classée troisième avec son système amélioré d'évaluation visuelle (EVA) utilisé par les professionnels de la santé pour mener des dépistages du cancer du col de l'utérus plus intelligents visuellement en permettant aux fournisseurs de gérer l'information du patient, consulter ses pairs pour un deuxième avis, et diriger les patients les soins appropriés.

Parmi les 10 lauréats on retrouve également iFeel Labs Match3 de Keren et Elad Fein qui ont développé un jeu utilisant un capteur de biocapteur pour aider le patients souffrant d'asthme et de Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) à apprendre à respirer de manière efficace et à améliorer la fonction pulmonaire.
"C'est un moyen sûr d'améliorer la fonction pulmonaire et de donner aux patients asthmatiques l'occasion de vivre la vie qu'ils ont toujours voulu", a confié Elad Fein au site Ynet.

La quatrième compagnie israélienne du Top 10 est Doctome, qui a développé une plateforme te télémédecine innovante permettant la fourniture de services médicaux en ligne. Elle permet des appels et des "chats" partout dans le monde avec des médecins parlant la langue du patient et ce 24h/24 365 jours par an

Les uns avancent et parlent de sauver des vies , les autres reculent et sèment la mort !
Re: Israel, le pays des start-up
10 février 2016, 08:57
Nouvelle invention géniale du Technion

Le département d’ingénierie électrique du Technion (Haïfa), sous la direction du Prof. Yonina Eldar, a mis au point un appareil révolutionnaire dans le domaine médical. Il s’agit d’un appareil à ultrasons portable et très performant qui permettra d’effectuer de l’imagerie médicale dans des lieux d’accidents, de catastrophes naturelles ou dans des zones défavorisées qui ne disposent pas d’infrastructures médicales suffisantes.

Cet appareil pourra être utilisé par des équipes de secours sur place qui transmettront en temps réel les images et les données à un « nuage informatique » à partir duquel les médecins recueilleront les informations et leur donneront en retour les instructions sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire dans l’immédiat. Les images et informations pourront être reçues également sur des téléphones portables et des tablettes.

Le Dr. Shaï Yarden-Tejman, cardiologue à l’hôpital Shiba précise que cette nouvelle méthode permettra aussi à des médecins de pays en voie de développement de se faire assister à distance par des médecins israélien.

L’innovation gigantesque de ce procédé est qu’il est beaucoup moins cher que les énormes appareils que l’on trouve dans les hôpitaux, il est très facilement transportable et beaucoup plus rapide dans l’analyse des données ce qui peut s’avérer crucial dans de nombreuses situations.

Les uns avancent et progressent les autres s'entre-tuent et régressent
Re: Israel, le pays des start-up
25 février 2016, 14:34
Le génie israélien révolutionne le traitement de la leucémie

Les travaux de longues années du Prof. Zelig Ash’har, lauréat du Prix Israël et directeur du Département d’Immunologie à l’Institut Weizman ont permis de mettre au point un traitement révolutionnaire des leucémies de type lymphoblastiques aiguës, les plus agressives.

Des expériences cliniques ont été réalisées à partir de ces travaux par le Prof. Stanley Riddel du Fred Hutchinson Cancer Research Center sur un groupe de personnes atteintes à un stade très avancé de cette maladie, et les résultats ont été au-delà de toutes les espérances: le taux de guérison a atteint les 94%! Les expériences réalisées sur des personnes atteintes d’autres types de cancers ont également donné des résultats très encourageants, et chez plus de la moitié d’entre elles, les tumeurs ont complètement disparues.

Le traitement consiste globalement à extraire du patient des lymphocytes T (globules blancs), de les modifier génétiquement puis de les réinjecter dans le sang du malade. Ces cellules « tueuses » repèrent ensuite les cellules cancéreuses et les détruisent.

Le Prof. Zelig Ash’har indique que son prochain objectif est d’étendre ce traitement aux autres types de cancers notamment ceux qui présentent des tumeurs solides.

Les uns avancent, les autres s'entretuent ;
Re: Israel, le pays des start-up
07 mars 2016, 13:48
La prochaine révolution : et Israël invente la Wi-Fi pour toute la planète

Entre 3 à 4 milliards d’êtres humains, n’ont pas accès à internet aujourd’hui. Et 74% de ceux qui en disposent, estiment que leur connexion est mauvaise. Une start-up israélienne va, dans les prochains mois, donner un grand coup de pied à la fourmilière internet en particulier et au monde de la communication en général.

Sky Fi, cette start-up basée à Tel-Aviv sera sans nul doute à l’origine du prochain grand bond en avant en la matière, grâce au nano-satellite. Imaginez cette nouvelle génération de satellites, grands comme une balle de tennis et qui peuvent interagir en réseau. Finies les dépenses somptuaires pour les actuels satellites grands formats, le nano-satellite coûte 1 million de dollars pièce (contre plusieurs centaines de millions aujourd’hui pour un seul satellite traditionnel) et avec 60 nano-satellites, la planète entière devrait être couverte.

Faites le compte, ce dispositif interactif reviendrait donc moins cher qu’un seul de nos satellites actuels. En outre, les nano-satellites peuvent être adaptés aux besoins de chaque client et leur programme peut évoluer en cours de route. Encore une évolution majeure car jusqu’à présent, une fois qu’un satellite était envoyé dans l’espace, il faillait soit l’utiliser selon son programme, soit l’abandonner lorsqu’il ne correspondait plus aux besoins du client.

Autre bonne nouvelle : la rapidité. La technologie utilisée par les nano-satellites de SkyFi fournira une connectivité beaucoup plus réactive que les satellites déjà existants. Kippa sur la tête, papillote derrière les oreilles et barbe, Raz Itzhaki Tamir, le co-fondateur et le PDG de SkyFi est catégorique. « Les nano-satellites actuels peuvent fournir une vitesse de communication de deux mégabits par seconde », a déclaré Tamir. « Nous sommes beaucoup plus rapides – d’environ un gigabit par seconde. La grande flexibilité de nos nano-satellites et la capacité à fournir des multiples services à différents clients nous permettent d’offrir un accès Internet gratuit à l’ensemble de la planète de la même manière que les services GPS sont gratuits».

Des atouts qui devraient conquérir la planète connectée, car quels pays, quels entrepreneurs n’ont jamais rêvé de faire mieux et moins cher ?

Les uns avancent, les autres....
Re: Israel, le pays des start-up
31 mars 2016, 10:56
L’exposition israélienne du futur arrive à Paris

Une exposition d’un nouveau genre va se dérouler à Paris du 31 mars au 10 avril. Cette exposition se déroulera au Carrousel du Louvre dans la salle Gabriel, son nom « Open a Door to Israel ».
Les technologies utilisées pour cette exposition sortent de l’ordinaire. Neuf grandes portes interactives permettent par exemple de visiter des start-ups israéliennes, de jouer à la raquette de plage avec un partenaire ou encore de réaliser une prestation de D.J.

Parallèlement à cela, un écran de 12 mètres de large diffuse un film abordant des sujets technologiques et un autre écran supporté par un robot bougeant sur des rails propose d’autres images du film en rapport avec les précédentes. L’impression est assez saisissante. Cette exposition est gratuite, l’entrée est libre.

A suivre
Re: Israel, le pays des start-up
01 mai 2016, 10:33
France: refus d' "en-haut" d'achat de logiciels israéliens anti-terroristes par la DGSI

Cette technologie aurait permis d'éviter les attentats de novembre", affirme une source israélienne

Peu après le sanglant attentat contre Charlie Hebdo et près d'un an avant les attaques de novembre dernier à Paris qui ont tué 130 personnes, les autorités françaises ont rejeté une offre d'une compagnie israélienne spécialisée dans des logiciels de traque de terroristes qui aurait permis la détection des cellules djihadistes de Paris et Bruxelles, a confié lundi soir un expert sécuritaire israélien à la chaîne américaine Fox.

L'offre technologique israélienne aurait permis aux autorités françaises de faire une connection de tous les chainons des milieux extrémistes islamistes grâce à des logiciels permettant la récupération d'informations fournies partout dans le monde qui auraient ainsi pu déjouer le complot dès le début. Ce logiciel est utilisé pour analyser et faire correspondre des rapports de renseignements fragmentés à partir de plusieurs bases de données nationales et internationales ce qui permet de fournir aux agents de lutte contre le terrorisme des informations mises à jour en temps réel sur les terroristes potentiels et leur historique.

"Les autorités françaises ont apprécié (le système israélien), mais les hauts fonctionnaires ont affirmé avoir reçu des instructions d'en haut de ne pas acheter de la technologie israélienne et la discussion s'est arrêtée là", a confié une source sécuritaire israélienne à Fox.

La Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI), qui dépend du ministère de l'Intérieur, n'a pas motivé son refus de l'offre israélienne.

La source sécuritaire n'a pas donné l'identité de la compagnie israélienne ni davantage de détails sur la technologie utilisée, mais elle a indiqué qu'elle est utilisée aux Etats-Unis et dans d'autres pays avec lesquels Israël entretient de bonnes relations.

Le directeur d'une autre compagnie israélienne, BriefCam, dont la technologie permet aux utilisateurs de visualiser des images de sécurité rapidement pour détecter toute activité suspecte - a confié au journal Haaretz avoir reçu des commandes urgentes de Belgique, d'Italie et d'Allemagne, à la suite des attaques terroristes qui ont ensanglanté l'Europe.

Les uns avancent les autres ...
Re: Israel, le pays des start-up
18 juin 2016, 09:54
Israël juste derrière la Silicon Valley pour l’innovation

Eric Schmidt, ancien directeur exécutif de Google et actuellement président d’Alphabet, la maison mère de Google à la conférence de Milken Institute Global à Beverly Hills, le 2 mai 2016

« Pour un pays relativement petit, Israël a un rôle très important dans le domaine de l’innovation technologique », a déclaré Eric Schmidt, ancien directeur exécutif de Google et actuellement président d’Alphabet, la maison mère de Google.

« Je ne connais pas d’endroit où on peut voir cette diversité et ce nombre d’initiatives en dehors de la Silicon Valley », a-t-il déclaré dans les bureaux de Google à Tel-Aviv.

Israël, qui compte huit millions d’habitants, se présente comme une « nation start-up », qui encourage l’entrepreneuriat en particulier dans le domaine technologique.

Mais les start-up israéliennes ont souvent été revendues à des investisseurs aux Etats-Unis plutôt que de rester implantées localement.

Selon Eric Schmidt, le secteur a connu un processus de maturation ces dernières années.

Avant, « il semble que les initiatives n’étaient pas vraiment pensées jusqu’au bout mais, maintenant, je commence à voir des entreprises qui valent un milliard de dollars », estime-t-il.

Google a acheté Waze, une application de navigation routière en temps réel pour les téléphones mobiles pour plus de 1 milliard de dollars en 2013 et a aussi acheté d’autres start-up israéliennes de plus petite taille.

Google a installé des centres importants de recherche et de développement à Tel-Aviv et à Haïfa (nord).

Les uns avancent et progressent, les autres s'entretuent et reculent !
Re: Israel, le pays des start-up
20 juin 2016, 12:43
Quand les startups luttent contre la maladie de Parkinson

S'il y a bien un domaine où l'innovation technologique est porteuse d'espoir, c'est celui de la santé. Par exemple, dans la lutte contre la maladie de Parkinson.
Insightec a mis au point une méthode révolutionnaire qui permet, en quelques minutes et sans anesthésie, de supprimer les tremblements du patient. Cette entreprise israélienne a développé un système de chirurgie par ultrasons focalisés. Grâce à un ordinateur, on cible des zones précises du cerveau avec un rayon très concentré, qui passe à travers la boîte crânienne et détruit les tissus responsables des tremblements.
Des patients qui ne pouvaient plus écrire ni se servir d'un verre retrouvent des mouvements presque aussi fluides qu'avant la maladie. La start-up Lift Labs a inventé des couverts intelligents anti-tremblements. Bardée de capteurs de mouvements, cette innovation stabilise les gestes de la main en temps réel.

Plus fort que le glaive est mon esprit.
Re: Israel, le pays des start-up
05 août 2016, 10:08
Gisements de diamants exploitables en Israël ? Un géologue l'affirme

Israël a déjà acquis une notoriété mondiale dans le commerce des diamants, mais se pourrait-il que ceux-si soient directement extraits de son sol ?

Le professeur William Griffin, géologue de renommée mondiale et expert de la croûte terrestre estime que cela est possible : “Israël dispose de grands gisements contenant différents types de pierres précieuses, y compris des diamants. C’est une réelle aubaine” a-t-il confié à Globes.
William Griffin s’est rendu pour la première fois en Israël en janvier 2016 afin d’examiner les activités de Shefa Yamim, la seule société en Israël traitant de l’exploration des sols en vue d’y découvrir diamants et pierres précieuses.

“Avec l’institut qui m’emploie, j’ai visité le Tibet pour y inspecter diverses formations de minéraux appelées les moissanites. Ceux-ci ne sont pas censés exister sur Terre, car ils ne peuvent exister seulement en l’absence d’oxygène. Des scientifiques russes m’ont expliqué que les mêmes minéraux avaient été trouvés en Israël, dans de grandes quantités. Nous avons contacté Shefa Yamin à l’instant même.”
Si William Griffin s’est rendu en Israël pour la moissanite, il s’est également intéressé aux pierres précieuses trouvées par la société israélienne, y compris des rubis, des saphirs et des diamants. “C’était fascinant. Nous avons décelé la raison de la présence de ce type de minéral sur Terre (probablement par des éruptions volcanique), et parallèlement nous avons procédé à des recherches exhaustives sur les pierres. Par exemple, des recherches chimiques et microscopiques visaient à déterminer les éléments responsables de la variété de leurs couleurs ainsi qu’à établir une cartographie de leurs gisements.”

Shefa Yamin, fondée par Avraham Taub, a reçu un permis d’exploration pour les diamants et pierres précieuses de la part du ministère des infrastructures nationales, de l’énergie et des ressources en eau. Sur les dernières années, les activités de la société se sont principalement portées sur les zones de Carmel, Emek Zevulun et la vallée de Jezreel. Avraham Taub explique que le géant minier De Beers avait notamment contribué à préparer les plans d’exploration.

L’un des accomplissements de cette société est survenu il y a deux mois seulement, grâce à la découverte d’un rubis de 1,7 carat et de 8,26 millimètres, soit trois fois supérieurs à ceux trouvés auparavant.

William Griffin a déclaré acoir été sceptique quant à la découverte de diamants en Israël, terre géologiquement trop jeune, “mais il semble qu’Israël possède certains types de diamants qui pourraient provenir de régions plus anciennes géologiquement, comme l’Afrique. Après tout, les diamants sont éternels.”

Le professeur estime également, sans être définitif, que l’exploitation commerciale de ces gisements est possible : “le sol israélien contient par des pierres et des minéraux très rares comme le saphir Carmel, vendu dans le monde à 3000 dollars par carat. La moissanite synthétique est aujourd’hui plus chère que le diamant synthétique. La moissanite naturelle étant extrêmement rare, elle aurait une valeur marchande importante.” Autre avantage des gisements en Israël : ils sont concentrés sur une même zone relativement réduite.

Malgré ces découvertes, une exploitation à très court terme est peu probable. Avraham Taub explique en effet que “le forage exploratoire n’est pas aussi coûteux que les investissements nécessaires pour la prise en charge des pierres une fois extraites.” Selon lui, la société devrait débourser entre 100 000 et 150 00 dollars par mois pour nettoyer, trier et traiter les pierres.

Avraham Taub est en ce moment à Londres, où il compte procéder à des appels d’offre : “nous avons besoin d’un apport substantiel en capital, ce qui et difficile en Israël car la compréhension du marché n’est pas la même. C’est difficile d’être les premiers à faire ça en Israël.”
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter




DAFINA


Copyright 2000-2017 - DAFINA