Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Artistes jdidis

Envoyé par tita 
Artistes jdidis
03 mai 2005, 17:05
Je ne sais pas ce que l'artiste a voulu objectiver à travers cette représentation mais d'après le titre il me semble que ce soit un appel à la paix lancé à partir d'une ville orientale, peut-être Jérusalem. Sûrement Jérusalem si l'on considère la couleur des toits.

Mis à part le sens de la représentation de la toile, l'artiste a réussi à marier avec bonheur les couleurs et les sujets qu'il a peints. La stratification et la légèreté qui se dégage du vol des oiseaux rend remarquable leur inclusion dans le ciel. Ils font partie intégrante du bleu et appuient par leur mouvement celui de l'ascension de cette paix tant recherchée.

Photo d’une œuvre de l’artiste peintre : André ELBAZ
E-mail : Andre_Elbaz@Hotmail.Com
Titre de l’œuvre : Ville orientale et colombes


tita
Pièces jointes:
ville orientale et colombes10 1989+ fibres.jpg
Re: Artistes jdidis
04 mai 2005, 12:21


Notre chanteur Gil Bernard (Maurice Abitbol)

Amour de Collégien et autres, qui s'en souvient?

tita
Pièces jointes:
gil bernard.jpg
AZ
Re: Artistes jdidis
04 mai 2005, 19:32
Bonsoir,
Gil BERNARD s'est produit en Normandie dans une église et j'ai eu le plaisir avec mon mari d'y assister. Avant d'entrer en scène, je l'ai accosté, nous avons discuté un petit moment en toute simplicité. Il était très content de nous voir. Sur scène, avant de chanter, il a fait un petit discour pour nous remercier et dire à l'assistance qu'il y avait dans la salle des amis d'enfance. Cela nous a beaucoup touchés.
AZ
Re: Artistes jdidis
10 mai 2005, 14:18
Enluminures réalisées en broderie de fils d'or sur velours représentant Rabbi Meïr Baal Hanes jeune (barbe noire) puis dans sa vieillesse (barbe blanche).
Ces oeuvres ont été exécutées par mon arrière grand père, Shalom Bensimhon de Mazagan, aux environs des années 1880.
Re: Artistes jdidis
10 mai 2005, 14:22
Et voici la seconde
Re: Artistes jdidis
10 mai 2005, 20:27


Anémone, David, Siclo et tous les autres, sivous avez des photos ou musiques de Bouhadana , des peintures de Hasdaï El Moznino, envoyez svp et merci d'avance.

tita
Re: Artistes jdidis
13 mai 2005, 21:23
Andre Elbaz avec son tout premier tableau representant le souverain du Maroc. Si vous etes l'heureux proprietaire de ce tableau Andre serait heureux de vous parler.
Pièces jointes:
Premier tableau d\'Andre Elbaz.jpg
Re: Artistes jdidis
18 mai 2005, 12:42

Mes chers amis jdidis et dafouineurs je vous envoie là la photo d'Albert Bouhadana en attendant d'envoyer sa musique si j'y arrive; il s'agit de piyutims marocains, il est accomapgné par l'orchestre Andalou de Rabat-Maroc.

A bientôt,
tita

tita
Re: Artistes jdidis
18 mai 2005, 12:45



La photo n'est pas passée, je recommence.

tita
Pièces jointes:
bouhadana.jpg
Re: Artistes jdidis
15 juin 2005, 19:42
Auteur: anemone
Date: 15 juin 2005, 19:11


chers tous, chers canadiens


Nous avons deux artistes peintres à Mazagan:

André Elbaz qui habite à Paris et dont on a déja longuement parlé

et Hasdai Elmoznino qui habite à Monreal

je vous envoie les photos des deux tableaux qu'il nous avait offert

en cadeau de mariage et depuis nous l'avons plus jamais oublié car le

premier tableau est accroché dans mon séjour, le second dans mon entrée

Bonjourà la famille Elmoznino si vous regardez le site


Pièces jointes:
hasdai_couloir.jpg
Re: Artistes jdidis
15 juin 2005, 20:29
Je vais lancer un grand debat : Hazdai Elmoznino doit il etre classe artiste Jdidi ou Artiste Souiri?
Pour moi, etant moi meme d'origine de Mogador, il n'y a aucun doute, il est Mogadorien smiling smiley
Pour etre plus serieuse, je voulais juste preciser que Hazdai Elmoznino etait de famille Mogadorienne. Je ne suis pas sure a 100% qu'il soit ne a Mogador, mais c'est a verifier.
Re: Artistes jdidis
19 juin 2005, 06:54
DE LA PART DE ANEMONE :
Tableau de hazdai Elmoznino
Pièces jointes:
Hasdai salon.jpg
Re: Artistes jdidis
19 juin 2005, 08:44
bravo Anémone pourc les tableaux de Hasdaï, mais je suis déçu les canadiens ne se bougent pas pourtant la neige est partie?
je rigole, siclo, benj et tous, nous vous attendons.

tita
Re: Artistes jdidis
19 juin 2005, 22:15
bonsoir,

la pochette du disque de Gil Bernard a l epoque......

ben
Pièces jointes:
gil bernard.jpg
Re: Artistes jdidis
19 juin 2005, 22:17
le recto de la pochette

ben
Pièces jointes:
gil bernard pochette.jpg
Re: Artistes jdidis
05 juillet 2005, 20:30
Arielle a écrit:
-------------------------------------------------------
> Je vais lancer un grand debat : Hazdai Elmoznino
> doit il etre classe artiste Jdidi ou Artiste
> Souiri?
> Pour moi, etant moi meme d'origine de Mogador, il
> n'y a aucun doute, il est Mogadorien
> Pour etre plus serieuse, je voulais juste preciser
> que Hazdai Elmoznino etait de famille
> Mogadorienne. Je ne suis pas sure a 100% qu'il
> soit ne a Mogador, mais c'est a verifier.
*********************************************************************

Salut Arielle!
Hasdai Elmoznino etait mon prof d'hebreu a l'AIU DE MAZAGAN dans les annees 50.SON cousin David Elmoznino est connu en israel comme ecrivain folklorique. C'est vrai que les origines de la famille sont de Mogador comme la mienne mais une chose est certaine il est ne a Safi et vecu a mazagan!
*******************************************************************

ELMOZNINO Hasdaï (1933-). Originaire du Maroc (Safi), installé au Québec (Montréal). Formé à El Jadida, Paris et Montréal, professeur, peintre, sculpteur et calligraphe, son œuvre, aux styles multiples, figuratif et abstrait, puise souvent aux sources des tons et de la luminosité du Maroc et se nourrit des thèmes de la vie juive marocaine. Ses toiles et sculptures, exposées internationalement, font partie de collections privées et publiques.
Re: Artistes jdidis
07 juillet 2005, 11:54
Chalom, permets-moi de préciser que c'est le père de Hasdai qui était notre prof d'hébreu.

Arielle, c'est toi que j'ai vu à Deloye et qui m'a dit être le cousin de Hasdai?

à bientôt

tita

tita
Re: Artistes jdidis
11 juillet 2005, 19:57
Les piyoutims de Albert Bouhadana peuvent etre ecoutes sur le site Dafina en cliquant ici : [www.dafina.net]
Soyez patient c'est un peu long a se charger.

Merci a Tita qui est a la base de cette initiative.
Regalez vous !!!!!!!
Re: Artistes jdidis
11 juillet 2005, 20:08



Mustapha JMAHRI, journaliste de formation est membre de l’Union des Ecrivains du Maroc. Il vit et travaille à El Jadida.
Auteur de « les consulats étrangers à El Jadida », « bibliographie sur l’histoire d’El Jadida », et en collaboration avec Rémon FARACHE que nous connaissons bien « La cité de Mazagan » et « Tout savoir sur El Jadida et sa région », Moustapha JMAHRI vient de publier « la communauté juive de la ville d’El Jadida », dont voici quelques extraits :

………..Jean Goulven qui fut en 1916, le numéro deux des Service: municipaux de Mazagan, ne cache pas la difficulté d'établir I. première assise des Juifs dans les Doukkala où ils formaient une population avoisinant les 5.000 habitants. Là, il se réfère à M Slouch (Archives marocaines, tome ô) qui affirme que les membres de cette communauté sont : " Les derniers survivants d'une antique race agglomérée autrefois par l'amalgame de Juifs palestiniens et cyrénéens mélangés aux juifs arabes et aux populations; libo-puniques. Ces premiers Juifs du Moghreb ont joué un rôle politique et social considérable dans le Moghreb préhistorique " (Le cercle des Doukkala)……….
……….L'Annuaire du Maroc de 1906, avance une autre version : les Juifs des Doukkala seraient originaires des régions du Rif ou du Souss, car les juifs de ces territoires sont issus de tribus qui s'y trouvaient avant la destruction du Temple de Jérusalem (voir : Azemmour et sa Région, traduction et commentaire de Mohamed chiadmi, p. is). La première destruction du Temple remonte au Vl éme siècle avant JC.
Si on revient à la période de l'occupation portugaise d'Azemmour puis de Mazagan, au XVI^ siècle, l'on constate que le nombre de Juifs dans les Doukkala était moins important que dans la région du Tadia par exemple. Cependant l'on peut affirmer que la communauté vivant à Azemmour s'est développée par l'arrivée de Juifs expulsés de la péninsule ibérique. La modeste communauté juive d'Azemmour collaborait commercialement et politiquement avec les Portugais. Le paradoxe c'est que malgré cette collaboration, les Portugais n'ont jamais permis aux Juifs de résider à Mazagan (Azemmour et sa Région, p. 18)……….

11 - LES CHIFFRES DE LA CONCORDE

Les communautés musulmane et juive d'El Jadida, comme dans d'autres villes du Maroc ont cohabité, des siècles durant, en parfaite harmonie et en bonne intelligence. Cette cité fut pour la population qui l'habitait (31.700 âmes en 1941 dont 26.000 Musulmans, 3.700 Juifs et 2.000 Européens) un carrefour de cultures, de religions, de traditions ancestrales et d'entente pluraliste.
De son côté la communauté juive participa activement à la reconstruction de la cité au XIXe siècle, et collabora également à son développement à l'aube du XXe siècle. …………..

Traditions intercommunautaires –

Ville cosmopolite, depuis les débuts du XIXe siècle, El Jadida perpétua des traditions de cohabitation, de tolérance et de relations intercommunautaires. Sa population formait, dans sa diversité, une mosaïque remarquable. En plus des autochtones des deux communautés musulmane et juive, plusieurs colonies étrangères coexistaient : algérienne, anglaise, espagnole, allemande, française, Italienne, portugaise, maltaise en plus de quelques éléments arméniens, autrichiens, américains, suisses et polonais. El Jadida était, d'ailleurs, la ville marocaine qui comptait le plus d'étrangers à la fin du XIXe siècle et lors des deux premières décennies du XXe siècle. —

Ainsi à travers l'histoire contemporaine, des anciens habitants témoignent de la qualité de vie dans cette ville et du sentiment de solidarité entre ses occupants (voir la partie Témoignages), ils soutiennent l'idée que les joies et les peines des uns et des autres étaient vécues comme s'ils concernaient une même et unique famille. Les fêtes nationales et religieuses offraient l'occasion propice pour des rencontres festives qui permirent d'apprécier et d'échanger les plats particuliers à chaque culture notamment le couscous préparé par les Musulmans le vendredi et la skhina (à base de viande, œufs, pomme de terre et blé) préparée par les Juifs le samedi jour de shabbat. En outre, le degré d'harmonie entre certains individus des deux parties prenait une proportion très intime dans les cas, rares en tous cas, des mariages mixtes entre musulmans et femmes juives de cette même ville………….

…………..Les lois d'exception du gouvernement de vichy promulgué par Raphaël Alibert, Garde des Sceaux et concernant les Israélites n'ont pas été appliquées aux juifs marocains, car Sa Majesté Mohammed V (1927-1961) s'y opposa avec fermeté, malgré la présence d'une Commission allemande d'armistice. Position résumée en une phrase : "Au Maroc, il n'y a pas des Juifs et des Musulmans, il n'y a que des Marocains"

Dans le Royaume, comme dira Feu S. M. Hassan il (l96l-1999), les juifs sont placés sous la protection personnelle du souverain et depuis fort longtemps ( le défi, page 30). Mais les juifs français ont subi lesdites lois. La doctoresse Eugénie Delanoë, très connue au niveau de la population locale de la ville par le nom arabe T'biba, fut la grande victime de cette discrimination du fait, qu'elle avait la nationalité française. Elle s'est vue frapper d'interdiction d'exercice de la médecine par le Conseil de l'ordre des médecins créé par vichy en 1941. Elle quitta le Maroc, malgré elle, pour se réfugier chez des membres de sa famille à Los Angeles aux Etats-Unis d'Amérique et ne retourna à El Jadida qu'en 1945 pour y décéder quelques mois après. ……….

2 - La vie sociale

En général, au niveau de l'habitat, il n'y avait pas de ségrégation entre communautés. Ainsi, dans un même quartier résidaient des Musulmans, des Juifs et des Européens (témoignage de Chérif Kasmi)

Autre particularité, El Jadida n'avait pas de mellah au vrai sens du terme, c'est-à-dire un quartier réservé aux Juifs, entouré de grandes murailles. Mais la cité portugaise avait reçu dans le passé l'appellation de mellah, laquelle appellation ne peut être qu'erronée. Pour preuve, la cité n'était pas réservée exclusivement aux Juifs mais à toutes les composantes de la population : musulmane et étrangère comprises. D'ailleurs, la cité portugaise représentait, jusqu'aux alentours des années 1915-20, le seul endroit habitable et sécurisé, du fait de l'inexistence de constructions suffisantes hors de l'enceinte fortifiée. ……………



tita
Re: Artistes jdidis
11 juillet 2005, 20:31
Merci à la dafouineuse et au webmaster pour cette possibilité qui nous est donnée d'écouter de la belle musique sur dafina.

tita
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter




DAFINA


Copyright 2000-2017 - DAFINA