Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




a chaque ville, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.

a chaque ville, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
18 décembre 2003, 14:55
Chez nous, à chaque ville, à chaque lieu, à chaque famille ses coutumes! La coutume, la tradition de la famille, c'est presque un décret! Et les jeunes mariées avaient grand intérêt à adopter au plus tôt les coutumes de leurs maris, pour la bonne entente et la paix du jeune couple et de la belle famille! Les coutumes ainsi hérités des ancêtres se transmettent de générations en générations et trouvent leurs expressions dans un comportement spécifique (traditions culinaires, port de certaines couleurs et surtout pas d'autres couleurs! etc...) à chacun des évènements spéciaux qui rythment la vie, depuis la naissance et jusqu'à la mort.
chez mon pere on n'a pas la aada de faire des gateaux a ticha be av, car une tante est morte en preparant les gateaux , ce jour la.
chez mon grand pere maternel a ticha be av on fait secher la viande
"alkhale" que vous dites khli, ensuite on la fait frire pour la mettre dans la dafina du shabat ekha, le shabat de ticha be av.
chez ma tante on ne fait pas rentrer des plantes a la maison et on ne plante pas .
j'ai entendu une famille qui ne porte pas du vert.
une autre qui n'appele pas les nouveaux nes sur le nom des grands parents si ils sont vivants.
pour les traditions culinaires on peut ecrire 100 livres.
les gents de sefrou pour apres le jeune de ticha be av et le jeune de pourim mangent la herira et les khringos"bagrirs"
les gents de tefilalets( mes voisins) mangent la herira et des moufletas pour apres le jeune de ticha be av et pour celui de pourim.
chez nous apres le jeune de ticha be av on mange des lentilles et un morceau de gateau.
pour le jeune de pourim on mange un repas ( pas de herira ) et pleins de gateau.
chez nous le vendredi soir et l'ilte el had pas d'olive noires.
et on laisse pas la nouvelle mariee porter du noir toute l'annee, ni monter au cimetiere toute la premiere annee.
et vous quelles sont vos aadotes???????????




Modifié 2 fois.
Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
18 décembre 2003, 20:55
Je suis tres interressee par les coutumes culinaires par fete.
Voici toutes mes coutumes, si les votres sont differentes dites le moi en precisant la region du Maroc.
tu m'as rappele les lentilles pour Ticha Beav, je crois que nous aussi on faisait ca mais je ne sais pas si c'etait la veille ou le lendemain.

VENDREDI SOIR

Poisson en sauce rouge, le fin du fin etant le Chabel (Alose) ou œufs de poissons pendant la saison

Kouare Oul Krafs : boulettes aux celeri

CHABATT MIDI

L’incontournable Dafina ou Chkhina, cuite toute la nuit, a base de pommes de terre, de pommes de terre douce, d’œufs, de viande, de pied de boeuf et de pois chiches a quoi on rajoute suivant les familles ou l’humeur le riz, le ble, les haricots blancs, la farce a la viande (Aamara), le Pudding ( farce a la pomme de terre douce)

ROCH HA CHANNAH

Je ne parlerai pas du plat de legumes cuits avec la tete d’agneau de Roch Hachannah qui est commun a tous puisque faisant partie de la religion.

Repas du soir : Boulettes et poulet aux oignons

Repas du midi : Epaule d’agneau aux fonds d’artichauts

KIPPOUR

Tous les repas de Kippour sont a base de poulet etant donne les nombreux poulets egorges pour les Caparoths.

Le pain de kippour est particulier : il est garni d’un melange d’amandes emondees, d’huile et de safran.

Repas du soir : Poulet aux olives

Beraniya (aubergines)

Fin du jeune : On romps le jeune avec des gateaux , du cafe ou du the a la menthe et des jaunes d’œufs battus avec du sucre. Puis on dresse a nouveau la table et on mange une sorte de Dafina cuite depuis la veille composee de pommes de terre, d’oeufs et d’un poulet farci aux amandes.

SOUKOTHS

Je ne me souviens pas de Ada specifique a soukott

HOCHAANA RABA

Ta Lekhssa Bel Kersa : Soupe de feves seches a l’huile d’argan avec un pain plat, sorte de pita.

On raconte que pendant que les hommes lisaient les Selihots toute la nuit, les femmes s’occupaient a trier les feves seches, d’ou cette coutume.

HANNOUKA

Sfenj : beignets

Couscous au coq le dernier jour

POURIM

La caracteristique de Pourim est l’abondance de gateaux en tout genre, chacun faisant de son mieux pour faire le plus beau plateau de Micheloah Manoths.

Le pain de pourim est particulier : il est garni sur le dessus d’œufs durs decores de deux lanieres de pates croisees

Seoudath Pourim : Couscous

PESSAH

Soir de Bedikat Hamets : Couscous aux legumes

Midi avant le 1er Seder : Abats au cumin et aux feves avec des pommes de terre bouillies et des œufs durs.

Soir du Seder : Soupe de legumes aux feves fraiches

Boulettes et poulet aux oignons

Tripes

Repas du midi : Pastellats di Batata. Beignets de pommes de terre farcies a la viande

Epaule d’agneau aux Terfass ( truffes blanches)

Pessah est aussi la saison des petits artichauts piquants, que l’on mange a la fin du repas avant le dessert.

Pendant les mi fetes : Tameskart. Les enfants se reunissent et sont senses preparer a manger eux meme. Nous avons des ustensiles miniatures et le repas est compose d’aliments miniatures, en general des petites boullettes aux petits pois.

Dafina de Pessah : peu des ingredients de la dafina sont cachers le Pessah d’autant que nous avons coutume de ne manger ni riz ni pois chiches ni aucun legume sec pendant Pessah. On fait donc une dafina « simplifiee » avec œufs, pommes de terre, pommes de terre douce, viande, pied de bœuf, Aamara et toutes petites pommes de terre rondes. Les pois chiches sont remplaces par des amandes emondees.

Dernier jour de Pessah : Sorda. Nous avons coutume de ne pas tremper la Matza dans la sauce ou dans du liquide pendant toute la duree de Pessah, ce qui n’est autorise que le dernier jour. D’ou cette Ada d’agneau avec des galettes trempee dans le jus qui en gonflant ressemblent a des grosses pates.

Soir de Mimouna : salade trempee dans du miel, Mofleta avec du beurre et du miel, couscous au beurre pour certaines familles, zabane blanc aux noix (nougat mou) ou Merouzia (confiture a base de raisins secs) pour d’autres.

Lendemain matin, jour de Mimouna : Sono Tono . Galette trempee dans du lait chaud avec du beurre et du miel.

CHAVOUOTH

Intria et agneau : pates plates et fines faites a la main, cuites dans le jus de l’agneau.



Modifié 1 fois.
tu m'as donne une de ces faims tebarkellah alik la kercha et les l'epaule d'aneau avec el terfass, et les moufletas et la alboronia d'aubergine de kippour et le couscous au coq a yma quel regale tu m'as ouvert l'appetit.
tout chez nous est presque pareil .
lorsque je dis chez nous c'est la aada de larache que je traine avec moi depuis la nuit des temps a part les couari et le celeri de vendredi , nous nous faisons le poisson de preferance le merou, et les oeufs de poissons nous en avons toute l'annee du 1 er janvier au 31 decembre.

nous faisons le pastel de patata que font tous les juifs espagnols du maroc , c'est comme la pate des pastelitos mais en plus grande cantite 4 kilos de pommes de terres boullies ecrasees et du sel poivre et harkom et 1/2 verre d'huile on partage cette puree en 2 on huile une tole du four on met une partie de cette puree on l'etale bien , que ce soit lisse et on etale la miga qui est deja prete .
miga( viande ) hachee cuite avec 4 feuilles de laurier, une pincee de poivre, 1/2 cuiller a cafe de noix de muscade, 1/2 cuiller a cafe del cama del couariet un peti file d'huile , lorsque la miga est bien cuite dans son huile , petrissez la bien a la main , pour qu'elle soit lisse et sans grumeaux la viande peut etre changer par de la viande de dinde.
vous etalez votre miga sur cette puree.
et vous remetez une autre couche de puree qui vous reste vous etalez tout et avec de l'huile lissez la surface ca doit rester comme un gateau.
vous decorez a la fourchette et sur les bords vous fetes des trous un pres de l'autre mettez dans le four 1 heure a feux moyen un delice tous les juifs de la zone espagnole vous le dirons.
bon appetit




Modifié 1 fois.
Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
22 décembre 2003, 12:59
Regarde le hasard, : en fait je ne fais pas les boulettes aux celeris toutes les semaines parce qu'a la maison les adoths ils aiment bien mais toujours la meme chose ils se lassent. Donc parfois pour faire plaisir a mon mari je fais un couscous, mais souvent je fais la pastella di batata avec les croisillons a la fourchette !!! Par contre je met des oeufs dans la puree de pommes de terre.



Modifié 1 fois.
Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
25 décembre 2003, 10:37
Etant un homme (et alors? vous me direz) et surtout pas du tout cuisinier, ayant de surcroît une mauvaise mémoire, je ne me souviens que des tonnes de "pépites", las pipas. Ce nétait pas bon, ça?
oui les juifs mange des tones de pepites las pipas le shabat pour ne pas avoir envie de fumer.
a arielle pour les pastelitos a la fourchette je met des oeufs pour le pastel de patata avec la miga je ne met pas d'oeufs.




Modifié 1 fois.
Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
26 décembre 2003, 15:11
Coutume de ticha Be Av??

Je me souviens que pendant notre enfance, ma mère nous achetait des jouets de mauvaises qualité à la porte Marrakech pour qu´ils se cassent vite, et pour que nous nous mettions à pleurer.......(pour marquer la période de tristesse).
Etait-ce-là une coutume que seule notre famille avait, où était-ce une coutume générale parmi tous les juifs Marocains?
Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
26 décembre 2003, 15:36
Ralph, je n'ai jamais entendu ce que tu dis sur les jouets.
Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
26 décembre 2003, 16:54
A Esther, Ralph (Bonjour) et à tous les autres

Mes parents m'achetaient, je devrais dire nous achetaient, nos jouets pour l'Achoura à Bab J'did: est-ce encore bab Marrakech?

Mais que tu te souviennes de cela de cette manière, toi Ralph, et qu'Esther trouve cela étrange rend plus intéressant encore notre petit jeu des souvenirs, de la mémoire, du temps passé, du temps qui passe.

C'est bien un des enjeux de ce forum: Mémoire et identité. Pour moi, c'est en venant sur ce forum que je reconstruirai, avec vous, ma mémoire de mon enfance, de mon quartier, des liens mystérieux tissés à travers le temps et les espaces.

Pourquoi, depuis deux jours, je pense à ces voisins évanouis depuis. Les amis de la petite courette qui servait d'entrée à notre ensemble de maisons, avec sa petite entrée, ses 20 mètres carrés, nettoyés à fond pour Pessah, couverts de palmes pour Souccott; le four public débordant de S'khina le samedi portant chacune son numéro écrit d'une encre appêtissante.

Oui, pourquoi?

Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
27 décembre 2003, 14:05
C'est genial Raph cette coutume de Tichaa be Av de votre famille, je n'avais jamais entendu parler de cette coutume mais je trouve ca trop mignon.
Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
29 décembre 2003, 08:08
bonjour ralph.

cela est exact que pour ticha beav les parents donnaient aux enfants des jouets et cela apres l'heure de minha. Minhag des juifs expulses d'espagne?
il ne s'agissait pas de les casser mais de redonner de la joie.
Les enfants voyaient que pendant 3 semaines il y avait un mini deuil et apres le rosh hodesh av on ne mangeait pas de viande jusqu'au jour de la destruction du temple de jerusalem qui etait rappele.
les enfants ont toujours ete l'espoir et l'avenir de la nation d'Israel.
Eux aussi ont souffert a travers les generations.
ariel
ralf tu viens de nous apprendre une nouvelle aada celle des jouets cassees super , et toi ariel carciente aussi une autre aada vous voyez !!!!!!!!!!!
dans la thora il y a la alakha comment ce comporte un vrais juif .
et la aada c'est une habitude et a CHACUN LA SIENNE SUPER TOUTES SES AADOTES IL Y EN A DES CENTAINES....
soly
Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
18 septembre 2004, 16:25
En cette periode de fetes, peut etre vous rappelez vous d'autres aadotes?
Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
18 septembre 2004, 19:17
LA ADA CHEZ NOUS
LE PREMIER JOUR C'EST LE COUSCOUS COMMENT PEUT ON FAIRE SANS CE PLAT
NE PAS DORMIR PENDANT LE PREMIER JOUR
SANS CAFE NOIR LA PREMIERE SOIREE
SANS PIMENT
LE KIDOUCH AVEC DU VIN BLANC
HATIMA TOVA



tbark aallah alikoum
si tu nous li, ralf,on te salut,il y a plusieur, aadotes,


un americain, reporter photographe, est entre un soir de ticha beav, dans une synagogue, pour un reportage, sans savoir que ce soir la, etait un soir de deuil pour tous les juifs du monde entier,et il a eu, le choc de sa vie, en voyant les juifs assis parterre et beaucoup de peine, rien qu'a ecouter, les kinotes (prieres, recitees, en pleurs), il demanda qui etait mort, d'apres les kinotes, ce devait etre un pere ou une mere, on lui repondit, que non , que c'etait sur, la destruction du premier et du second temple d'israel, et sur l'expulsion des juifs d'espagne, ...........................................l'americain etait tres, tres surpris, il redemande mais tout ca date depuis quand???????????.
depuis des millenaires pour les 2 temples et 500ans pour l'expulsion d'espagne.
l'americain se mis a rire, sacre, juifs, et leurs tradictions, ils pleurent leurs morts,encore, 3.000 ans apres.


c'est une histoire vraie.





Modifié 1 fois.
Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
10 octobre 2004, 16:28
Une petite question, peut etre un peu bizarre :
Je voudrais savoir quelle est votre coutume quand la petite fille a ses regles pour la premiere fois.
Dans beaucoup de pays il y a des rituels a ce moment la, je ne connais pas les notres : ceux de nos familles juives marocaines ceux des familles marocaines musulmanes et si les unes sont differentes des autres.
Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
10 octobre 2004, 17:43
Bonjour Dafouineuse
Je vais essayer de répondre à ta question.
Je suis née à Casablanca et ma mère à Tanger.
En ce qui me concerne, ce jour là ma mère m'a trempé les mains dans la farine, m'a donné du miel et m'a offert un bijou en or.
C'est ce que j'ai fait ensuite avec ma petite fille.......
Voici mon humble témoignage.
Cordialement.
Lulu
Re: a chaque ville,a chaque lieu, a chaque famille ses coutumes et ses aadotes.
12 octobre 2004, 19:18
Merci lulu pour ta reponse, je ne manquerai pas de le faire pour les petites filles proches de moi.
A LARACHE C'EST LES MAINS DANS LA FARINE, ET UNE CUILLER DE MIEL.
ET DES BEIGNETS, SURTOUT.

POUR LE BIJOU OUI CEUX QUI ONT LA POSSIBILITE.

C'EST PAREIL QU'A TANGER JE VOIS.





Modifié 1 fois.
Auteur: michelp
Date: 23 décembre 2004, 22:07



On a de nombreuses coutumes dans la famille pour les fetes, mais une d'entre elle me parait un peu bizarre , c'est celle de na pas manger du poisson tout le mois de Nissan, donc chez nous on ne mange pas de poisson a Pacque et a la Mimona il n'y a pas de poisson a table.

quelqu'un connait cette coutume ?
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter




DAFINA


Copyright 2000-2017 - DAFINA