Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Majorelle au maroc

Majorelle au maroc
25 août 2004, 04:29
Jacques Majorelle, fils du célèbre ébéniste nancéien Louis Majorelle, ne vécut en France que pour s'instruire et prendre la mesure de ses moyens d'action.

Le Sud marocain l’attire. C'est la poésie du Sud qui révèle à ses propres yeux cette personnalité sensible et savante qui lui donne une place dépouillée de toute influence parmi les peintres orientalistes. Pour transposer un paysage de l'Atlas, une scène familière à l'intérieur d'une kasbah, il faut non seulement aimer, mais connaître avec intelligence et subtilité ce pays si peu conforme aux apparences qu'il abandonne à des touristes qui, pour cela, ne manquent point cependant d'intelligence et de goût
L’artiste, né à Nancy en 1886, est, dans sa jeunesse, le témoin privilégié de cette grande aventure que fut l’Ecole de Nancy dont son père Louis Majorelle, le célèbre ébéniste, est l’une des personnalités les plus marquantes

.En 1917, il découvre le Maroc et s’installe à Marrakech.Il va consacrer toute sa vie à peindre cette ville et le sud marocain dont il est l’un des premiers découvreurs.

Une visite de l'expo que le musée des Beaux Arts de Nancy lui a consacré en 1999.

C’est en 1917 qu’il se rend pour la première fois au Maroc afin de se remettre d’une maladie pulmonaire. Grâce à l’entremise de son père et du peintre Emile Friant, le général Lyautey, originaire de Nancy, facilite son installation.
Pièces jointes:
Jacques_MAJORELLE__Portrait_de_Louis_Majorelle__1908.jpg
Re: Majorelle au maroc
25 août 2004, 04:37
Jacques Majorelle dés la création de ce jardin a voulu en faire un havre de paix, isolé de l'extérieur non seulement par des murs mais aussi par des contrastes. Il a opposé au désert environnant une végétation luxuriante, et à la sécheresse Marocaine tout un système de jeux d'eau. Les bassins, les fontaines, les rigoles sont apaisants et accueillent une collection de plantes aquatiques aux couleurs étonnantes.

La balade dans le jardin Majorelle est ponctuée de dizaines de pots fleuris aux couleurs du jardin. Le bleu Majorelle s'allie au jaune citron, au vert clair et au bleu ciel. Ces plantes aux feuillages variés fleurissent à différentes périodes de l'année, ajoutant des nuance à l'harmonie du jardin.

Les cactus et leur culture fascinent de plus en plus d'amateurs de plantes exotiques. Ils constituent un magnifique exemple de la beauté du règne végétal, et comptent plus de 2000 espèces connues. Jacques Majorelle est un des collectionneurs de plantes les plus importants de son époque. Il avait un intérêt particulier pour les cactus. Depuis son acquisition et sa restauration par Pierre Bergé et Yves Saint Laurent, et par respect pour cette passion, la collection ne cesse de s'agrandir. Tout au long de la balade dans le jardin Majorelle vous pourrez découvrir une trentaine de représentants de la famille des cactacées.

Les palmiers sont pour un grand nombre d'habitants de cette planète synonyme d'exotisme. Au Maroc ils assuraient avant tout un rôle primordial dans la nutrition traditionnelle. La collection réunie au sein du jardin Majorelle comprend des espèces venant de Californie, d'Afrique de l'est, d'Inde, des Canaries, de Mésopotamie et du bassin Méditerranéen. Au cours de la balade dans le jardin l'abondance des palmiers nous donne une impression d'oasis de calme

Les bambous sont originaires d'Asie du sud est. Ils sont appréciés pour leur feuillage décoratif et leur port élégant. Pendant la balade dans le jardin Majorelle vous pourrez flâner à l'ombre d'une petite forêt de bambous.
Pièces jointes:
bambous.jpg
Re: Majorelle au maroc
25 août 2004, 04:39
Jacques Majorelle
Jacques Majorelle naît en 1886 au sein d'une famille d'artistes. Son père, Louis Majorelle, célèbre ébéniste de Nancy, lui donne l'occasion d'entrer dans le milieu fermé des artistes de l'époque. Guidé par les amis de celui-ci il entre aux Beaux-Arts de Nancy en 1901 puis à l'académie Julian à Paris. Entraîné par la mode du " chevalet dans la nature ", il est d'abord inspiré par la Bretagne. C'est en Espagne, où il se rend pour soigner une tuberculose, qu'il découvre sa passion pour le sud. Ainsi, il développe au cœur de la Méditerranée une vision toute particulière, sortant des représentations classiques, pour favoriser des tons vifs proches du fauvisme, des formes simples, et des sujets originaux. Dès 1910 il découvre l'Egypte et le Nil. Il visite l'Orient avec un regard nouveau, dénué de tous les fantasmes orientalistes. En 1919 Jacques Majorelle s'installe dans la médina de Marrakech où il fréquente la haute bourgeoisie française. Amoureux érudit de l'esthétique des souks, il capte dans ses tableaux la lumière, les couleurs, les nuances de la vie quotidienne. Ce peintre voyageur est attiré par l'authenticité des contrées berbères de l'Atlas, la sobre géométrie des villages et des kasbahs d'argile le fascine. Le sud du Maroc va occuper une grande partie de son existence, alors qu'il aurait pu se limiter aux mondanités entourant le maréchal Lyautey, grand amateur de ses œuvres. Outre ses toiles, Majorelle réalise des affiches afin de promouvoir le tourisme au Maroc, et participe à la décoration de l'hôtel de la Mamounia à Marrakech. Entre 1945 et 1952 la quête du beau l'amène à découvrir l'Afrique Noire (Soudan, Guinée, Côte d'Ivoire, Niger et Sénégal), où il réalise une série de toiles aux contrastes éblouissants, faisant preuve d'une grande créativité tant au niveau des techniques utilisées que des sujets traités.
La création du jardin Majorelle
Néanmoins, Jacques Majorelle revient toujours dans le havre de paix qu'il fait construire en 1924 en bordure de palmeraie à Marrakech. Sa résidence principale, actuellement propriété privée d'Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, a été créée à l'image des palais de Marrakech : simplicité architecturale, jets d'eau et végétation luxuriante. En 1931, l'architecte Paul Sinoir conçoit l'atelier bleu, de nos jours siège du musée d'art Islamique. Majorelle se lance alors dans la création d'un jardin botanique et fait venir des plantes du monde entier : cactus, yucas, nénuphars, jasmins, bougainvilliers… Ce petit paradis d'abord lieu d'inspiration et de repos est ouvert au public dès 1947. A la suite d'un accident de voiture Jacques Majorelle rentre en France où il meurt en 1962.



Modifié 1 fois.
Pièces jointes:
Jacques MAJORELLE-Ruelle de Marrakech.jpg
Re: Majorelle au maroc
25 août 2004, 04:41
le livre
Pièces jointes:
majorellelivre.jpg
Re: Majorelle au maroc
25 août 2004, 04:46
la villa
Pièces jointes:
majorellevill.jpg
Re: Majorelle au maroc
25 août 2004, 04:51
une porte
Pièces jointes:
majoporte.jpg
Re: Majorelle au maroc
25 août 2004, 04:52
le jardin
Pièces jointes:
jardin-majorelle.jpg
Re: Majorelle au maroc
25 août 2004, 04:54
j'adore ce bleu profond
Pièces jointes:
majorellefontaine.jpg
Re: Majorelle au maroc
25 août 2004, 05:06
quelle merveille
Pièces jointes:
majopalmier.jpg
Re: Majorelle au maroc
25 août 2004, 05:09
le fer
Pièces jointes:
majofer.jpg
Re: Majorelle au maroc
25 août 2004, 05:25
le parterre
Pièces jointes:
majosol.jpg
Re: Majorelle au maroc
25 août 2004, 06:03
De toutes les expressions artistiques, l’art pictural au Maroc est celui qui a dû transgresser le plus d’interdits, vaincre le plus de préjugés pour pouvoir prétendre, aujourd’hui, compter parmi les arts majeurs du Maroc moderne. Longtemps la richesse de ce pays n’a été exposée au monde qu’à travers les toiles des grands maîtres de la peinture contemporaine. Pour de nombreux amateurs d’art, la beauté originelle du Maroc a été révélée par les plus grands orientalistes comme Eugène Delacroix, ou s’est figée sur la palette de Paul Klee, de Jacques Majorelle et d’autres assez célèbres pour bâtir le mythe d’un Maroc flamboyant et farouche où l’aube, succédant aux mille et une nuits d’Orient, s’empourpre des baisers de l’Occident

Moussem a Mogador
Re: Majorelle au maroc
28 octobre 2004, 07:09
C'EST LE PLUS BEAU JARDIN DU MONDE, LE JARDIN DE MARJORELLE A MARRAKECH



Modifié 1 fois.
Pièces jointes:
majoreve.jpg
Re: Majorelle au maroc
28 octobre 2004, 07:31
1



Modifié 2 fois.
Pièces jointes:
Majorelle1.jpg
Re: Majorelle au maroc
28 octobre 2004, 07:33
3



Modifié 2 fois.
Pièces jointes:
Majorelle2.jpg
Re: Majorelle au maroc
28 octobre 2004, 07:36
2



Modifié 2 fois.
Pièces jointes:
majorelle3.jpg
Superbes ces photos !

et c'est vrai que cette maison et ce jardin sont magnifiques, je les ai visités en décembre 95.

Et j'ai entendu dire pendant cette visite que cette maison et les jardins l'entourant (dont nous ne visitons qu'une partie) appartiennent aujourd'hui à un grand couturier parisien, mais je ne me souviens plus lequel??
par ailleurs, plus jeune (au début des années 70), j'étais allée chez des amis qui habitaient une maison louée dans "LES jardins Majorelle" . Et il m'avait semblé que c'était très étendu et qu'il y avait par ci par là quelques maisons. En 95 je n'ai rien reconnu, même si c'était toujours très beau.

Quelqu'un peut-il m'aider à reconstituer ce puzzle et me dire ce qu'il en est exactement ??
Hassan que sais tu ? et les autres ?
merci par avance,
boussas à tous
Marie José

Re: Majorelle au maroc
29 octobre 2004, 11:05
Marie-Josée,
les jardins de Majorelle que j'ai visité plusieurs fois dans mon enfance et mon adolescence mais que j'apprécie beaucoup plus aujourd'hui appartiennent à Yves Saint Laurent qui les restaura dans les années 70 (si ma mémoire est bonne) car ils s'étaient disons "dégradés". Ils furent ouverts au public l'année de ma naissance en 1947 sans qu'il y ait de rapport certain entre ces deux évènements. It's a joke but I love that.

Michel
Re: Majorelle au maroc
29 octobre 2004, 12:18
Bravo Sunshine , pour ton dynamisme et pour tes recherches , toujours interessantes. Majorelle ? connaissais pas !
mais on apprend tous les jours qqchose sur Dafina !
A proxima vez





capitaineflam
j'ai quitté ma galaxie, mais elle, ne m'a jamais quitté
Merci Michel Castel, pour ton info.
Mais le souvenir que j'en ai est qu'ils s'étendaient sur une très grande superficie, puisqu'on y circulait en voiture et une maison par-ci par là ...au début des années 70. Et mes amis habitaient l'une de ces maisons, très belle.
Et c'est bien Yves St laurent, merci de m'avoir rafraichi la mémoire. Il y fait ses photos de mode pour présenter les modèles de sa collection , par voie de photos.
Boussas
Marie José

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter




DAFINA


Copyright 2000-2017 - DAFINA