Share |

8 Marocains sur 10 pour l'application de la charia

8 Marocains sur 10 pour l'application de la charia

 

 

 

Un sondage sur la perception de la religion chez les musulmans souligne les spécificités marocaines. Nous sommes à la fois plus tolérants sur certaines questions de société.. et plus conservateurs sur l'interprétation des textes.

 
Le 30 Avril dernier, le PewResearchCenter a publié une enquête de 226 pages. Le dossier présente une série de sondage effectuée à travers 39 pays s’étalant sur 4 régions (Europe, Asie, Afrique subharienne et Moyen-Orient/Afrique du Nord). Avec plus de 38 000 interviews dans 80 langues différentes, le think tank américain livre une étude qui s’intéresse à la vision des musulmans sur plusieurs sujets tel que la science, la morale ou la Charia. 
 
Le Maroc fait ainsi partie des pays les plus en faveur d’une application de la Charia dans leur pays (83%), aux côtés de pays comme le Niger, l’Afghanistan et la Malaisie. Mais parmi ceux qui considèrent que leur pays ne suit pas la Charia, 76% des marocains pensent que c’est une mauvaise chose, tandis que ce chiffre ne s’élève qu’à 38% au Liban, soit deux fois moins. 
 
Plus tolérants sur le voile

Sur le sujet de la loi islamique, le Maroc se maintient souvent dans la moyenne, excepté sur la question de l’application de la Charia à tous les citoyens. Le Maroc se retrouve en tête de file du groupe Moyen-Orient/Afrique du Nord en faveur d’une Charia ne s’appliquant qu’aux musulmans (60%).
 

Sur des questions plus sociétales, 85% des marocains estiment que c’est à la femme de choisir si elle doit porter le voile ou pas, contre 53% en moyenne pour les musulmans. C’est exactement le même pourcentage qu’en Albanie et à peu près deux fois plus qu’au Mali. Le Maroc fait donc partie des pays les plus ouverts sur le sujet.
 

Néanmoins, en ce qui concerne le prosélytisme, le Maroc juge à 63% que c’est un devoir religieux de convertir les autres, soit deux fois plus qu’en Indonésie (31%). Sur ce point, le Maroc demeure pourtant relativement modéré, en comparaison avec l’Afrique Sub-saharienne et sa moyenne de 85%.

Même si les chiffres sur le Maroc n’apparaissent pas dans tous les sondages, le Royaume est la plupart du temps dans la moyenne. Néanmoins, sur certains points il peut apparaître comme l’un des plus tolérants (place de la femme dans la société, conversion des non-musulmans, attraît pour la culture occidentale…) ou un l’un des plus conservateurs (légitimité des crimes d’honneur, l’Islam comme seule religion menant au paradis, peu d’intérêt pour les autres religions…).

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Du très grand n'importe quoi fait de très grands n'importe qui pour on ne sait quel but.
arrêtez S'il vous plait, et vous plus que quiconque à Dafina savez que ce n'est pas vrai.

Ceci étant pour certains esprits qui font dans la lecture linéaire, il faut compléter : Au Maroc, et je pense qu'à mon pays, la chari3a règle le quotidien disons, civil, comme le Code civil français, héritage, mariage.... et j'ajoute, coté pénal, le Maroc moderne n'a jamais accepté les notions pénales relevant de la charia même si le dogme l'imposait: jamais de mains coupées par exemple, une horreur ; comme il n'a jamais eu à user de la lapidation, car, au delà des parcours sociaux et culturels, la place de la femme dans la société est majeure et dominante par affection. Reste l'apostasie : ce qui s'est passé dernièrement est significatif de l'évolution de la pensée au Maroc.
En tout cas l'évolution est normal en faisant, un rappel d'histoire, les aïeux des marocains avec tous les maghrébins, ont collectionné des records coté religion : 3 millénaires de judaïsme, christianisés au premier siècle, bien bien avant les autres qui leur font la leçon, et islamisés dès le premier siècle de l’hégire. Alors bonne question : Qui dit mieux ???
Aussi, dans notre monde actuel, sans cette indexation dérangeante, récurrente, lancinante, agaçante, qui pénalise et torture même ceux qui espèrent et militent pour une approche dans le temps, comme cela s'est passé et se passe ailleurs, le temps effacera voire gommera l’inacceptable comme pour la loi du talion ou l'inquisition. Un bon exemple, que l'on se rappelle que le "crime passionnel" en France, selon le code pénal instauré par Napoléon inspiré parait-il du droit romain, du droit canon et de la jurisprudence d'Ancien Régime, a sévi durant deux siècles... deux long siècles où le criminel était félicité pour son acte..
N’était-il pas écrit dans ce code pénal sous l'empire, des horreurs :
"""" Art. 324 : Dans le cas de l’adultère prévu par l’article 336, le meurtre commis par l’époux sur son épouse ainsi que sur le complice à l’instant où il les surprend en flagrant délit dans la maison conjugale est excusable.
Art.337 : La femme convaincue d’adultère subira la peine d’emprisonnement pendant trois mois au moins et deux ans au plus. Le mari restera le maître d’arrêter cette condamnation en consentant à reprendre sa femme.
Art. 339 : Le mari qui aura entretenu une concubine dans la maison conjugale et qui aura été convaincu sur la plainte de la femme sera puni d’une amende de cent francs à deux mille francs."""
Ces articles ne furent abrogés qu’en 1974 !!! et donc l'espoir fait vivre. Vivons et laissons le temps au temps : il saura y faire lui le seul juge.
!

Chari3a, 3, c'est une nouvelle lettre de l'alphabet latin?
Et vous pensez pour toute la population, non? 99,99%
Vous avez oublié un détail : appelez-moi dieu syouplait, parce que je sais tout mieux que meilleur que les ôtres::::

Pitoyable. Dans le quartier, kimbo... pour rester polie

Non pas 8/10 marocains mais mais bien 9.99/10. En effet le sondage est fait par des non-musulmans avec leur approche bien spécifique... mais tous les marocains sont pour la charia... mais reste ce que l'on met dans la charia !!!!
La chari3a est un concept philosophique, religieux, social, économique...
C’est un tout. Si on l observe de l'extérieur selon pensée ou méthodologie autres que musulmane, bien sur nous sommes sur un autre terrain de la pensée et des conclusions.
Mais si c'est seulement avec la pensée musulmane, là aussi vous aurez une infinité d'approches. d'abord en fonction des courants : le wahhabisme n'a rien à voir avec le hanafisme ni le chaf3i... si l'on prend les pays, chacun son film pour une même écriture: l'Algérie et ses m'zab chiite, l'Afrique subsaharienne et le récent islam de ses marabouts; le Nigéria, les pasteurs musulmans, les agriculteurs chrétiens et le boko-haram et ses tarés; le Maroc, ses systèmes religieux et politique et aussi ses zaouïa; le Pakistan ou l'Afghanistan et leurs sensibilités aux dégueulasses crimes d'honneurs ou encore la Turquie et ses relents ottomans... si l'on prend les continents, cela saute plus aux yeux : quel rapport entre le Proche-Orient arabe, l’Asie non-arabe et l’Asie hispanique où l'on ne priait qu'un seul jour, le vendredi? Aucun. Quel rapport entre le Maroc jamais ottoman, l’Égypte ou la Bosnie européenne les deux précédemment ottomans ? Aucun. Quel rapport entre les turcophones ancien soviétiques et les arabophones du Maghreb, aucun !!!! Là vous avez un monde d'interprétations et d’applications. En fait il y a interprétation et interprétation, il y a application et application. Pas d'uniformisation : Rien n'est uniforme, rien ne se ressemble, question courants, pays, sociologie, environnements et même le continent compte !!! Dans un système politique bien défini, dans une approche religieuse bien ancienne, simple et sans complexe, la chari3a au Maroc règle le quotidien des marocains comme ils le veulent. Au delà du quotidien le Maroc a aussi ses règles qui sont au niveau des philosophies actuelles et donc constat bien simple : 9.99 des marocains sont pour la chari3a et pour le restant, nos compatriotes juifs ont aussi leur règles pour leur quotidien. En fait la chari3a est un phénomène local même si l'habillage est religieux. Ceci étant si l'on doit indexer la chari3a d'une façon générale et si on doit indexer les marocains en particulier sans prendre en compte les spécificités énoncées, notre harmonie, notre conception du monde, alors ceux qui font de la Chari3a un épouvantail sont dans cette vision qui a permis à des assassins de programmer l'holocauste. Pas moins, pas plus. Driss ennahdi el idrissi

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant