Share |

Boeing au Maroc : un milliard de dollars et 9000 emplois hautement qualifiés

 

Boeing au Maroc : un milliard de dollars et 9000 emplois hautement qualifiés

 

Le roi Mohammed VI du Maroc a offert à son pays un cadeau royal. Après d’intenses et harassantes négociations menées par le ministre de l’Industrie et du Commerce Moulay Hafid El-Alami et supervisées de près par le souverain chérifien en personne, le géant américain Boeing a finalement atterri au Maroc.

Le président de Boeing Commercial Airplanes, Raymond Conner, a fait le déplacement à Tanger pour annoncer l’installation d’un écosystème Boeing au Royaume. Ce qui veut dire l’installation de 120 équipementiers du leader mondial de la fabrication des avions avec un chiffre d’affaires d’un milliards de dollars à l’export et près de 9 mille emplois hautement qualifiés. Une véritable révolution industrielle qui va permettre de doubler la taille du secteur aéronautique marocain, le plaçant de loin au premier rang en Afrique et dans le monde arabe, selon les observateurs.

C’est le roi en personne, avoue Moualy Hafid El-Alami qui a aiguillé son ministre de l’Industrie vers le secteur de l’aéronautique. Mohammed VI qui a piloté avec succès l’installation des usines de Renault-Nissan et de Peugeot-Citroën, a voulu surfer sur la dynamique engendrée par ces investissements.

Outre son statut de principal fournisseur de la Royal Air Maroc (RAM), Boeing est présent au Maroc à travers Matis Aeorospace, une co-entreprise créée en 2001, entre l’avionneur américain et Safran Electrical & Power, la branche conception et production de systèmes électriques aéronautiques de l’industriel français.

Selon le gouvernement marocain, 121 acteurs aéronautiques sont déjà présents dans le royaume, principalement dans la technopole de Nouacer, à l’instar du canadien Bombardier, de l’européen Airbus (ex-EADS), des français Lisi Aerospace et Le Piston Français, ainsi encore que Daher, Souriau, Ratier Figeac, Eaton, Alcoa et Aerolia.

Cette forte implantation a permis à ce secteur industriel de générer aujourd’hui plus de 11 000 emplois et un 1 milliard de dollars de chiffres d’affaires, plaçant ainsi le Maroc au 15e rang international en termes d’investissements aéronautiques, souligne la partie marocaine.

Selon Reuters, le Maroc a exporté pour 5,7 milliards de dirhams (570 millions d’euros) de composants aéronautiques sur les huit premiers mois de 2016, soit 3,5% de ces exportations totales, et le secteur croît de 7% par an.

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant