Share |

Hommage a France Gall

 

 

Hommage a France Gall 

 

FRANCE GALL - Alors que ses obsèques auront lieu à Paris ce vendredi, France Gall était revenue en 2012 et 2015 dans des interviews sur les drames qui ont émaillé sa vie. La mort de Michel Berger, celle de sa fille, la chanteuse avait tout évoqué.

 

SOMMAIRE

L'ESSENTIEL - Après Johnny Hallyday il y a un mois, la France a perdu ce dimanche une autre icone de sa culture musicale. France Gall est décédée des suites d'un cancer à 70 ans et sera inhumée vendredi au cimetière de Montmartre, à Paris. Elle y rejoindra son premier amour Michel Berger, avec qui elle avait formé un couple mythique. En 2015, elle revenait sur cette relation et sur le décès du compositeur intervenu en 1992. L'interprète de "Poupée de cire, poupée de son" n'avait pas éludé un sujet tout aussi délicat, celui de la mort de sa fille en 1997 alors qu'elle n'a que 19 ans. Pauline Hamburger, fille de France Gall et de Michel Berger, avait été emportée par la mucoviscidose. A côté de ces drames, il y a évidemment des joies : l'Eurovision remporté en 1965, une carrière exceptionnelle de plus de 40 ans, de la chanteuse yéyé ingénue des années 1960, à la femme plus engagée et déterminée des années 1990. Depuis quelques années, France Gall vivait dans la discrétion, entourée de son fils Raphaël et de son compagnon Bruck Dawit.

 

La vie de France Gall en images

La dernière compagne de Michel Berger "en veut beaucoup à France Gall"

Si France Gall reste le grand amour de la vie de Michel Berger, ce n'est pas avec elle que le compositeur a fini sa vie, interrompue brutalement par une crise cardiaque en 1992. Peu de temps avant son décès, il avait rencontré une certaine Béatrice Grimm, un top model allemand croisé à un dîner. Avec elle, il avait projeté d'aller s'installer en Californie avant que la mort ne le prive de ce projet. Cette relation de courte durée n'a pas été du goût de France Gall, qui n'a pas souhaité que Béatrice Grimm ne soit présente aux obsèques. "J'en veux beaucoup à France de ne pas avoir accepté que je vienne à l'enterrement de Michel", avait-elle déclaré plus tard auprès de Bernard Saint-Paul, ami de Michel Berger, dans des propos rapportés par Closer.

Mort de France Gall : une pluie d'hommages

Auprès de l'AFP, Mireille Mathieu a eu cette réaction : "J'ai connu France à mes débuts en décembre 1965, je suis partie en tournée dans le spectacle d'Hugues Aufray dont elle était la vedette américaine. [...] Ses chansons sont une part de notre vie". Richard Berry, sur RTL se souvient de sa "joie de vivre". "C'était quelqu'un d'extrêmement extravertie, tournée vers les autres, capable de s'émouvoir de la difficulté des autres. C'est quelqu'un qui m'a énormément touché". Jack Lang a aussi été contacté par l'AFP. L'ancien ministre de la Culture considère que "C'est une part de notre patrimoine musical qui disparaît". "L'inoubliable "Poupée de cire, poupée de son" de Serge Gainsbourg et la muse de Michel Berger nous aura entraînés dans un tourbillon de mélodies. Passionnément et inlassablement, France Gall donnera tout pour la musique et en éternelle Lolita, elle chantera la vie et l'amour", a-t-il ajouté.

L'hommage de Jenifer à "une artiste majeure"

Sur les réseaux sociaux, Jenifer a tenu à rendre hommage à "une artiste majeure", lui adressant son "respect éternel". La chanteuse fait ainsi fi de la polémique et de leurs différents passés en ce moment de deuil. Pour rappel, en 2013, la Corse avait sorti "Ma déclaration", un album-hommage de reprises des plus gros succès de "Babou". Un album devenu très vite disque de platine mais qui avait suscité la polémique. Alors que Jenifer avait assuré que l'album était sorti avec l'aimable autorisation de France Gall, l'intéressée niait avoir apposé toute "validation" à ce projet, affirmant ne jamais avoir été contactée par qui que ce soit. 

Charles Aznavour se souvient avoir lancé la carrière de France Gall

À 70 ans, la chanteuse France Gall a succombé à une récidive de son cancer ce dimanche 7 janvier. Invité du journal de France 2 le soir même, Charles Aznavour a rendu hommage à cette grande artiste. Le chanteur de 93 ans était très proche du père de France Gall. C'est lui qui a demandé à Charles Aznavour de l'entraîner sur scène. "Il avait amené sa fille à Bruxelles pour que je la pousse à chan­ter. Elle ne voulait pas chan­ter, explique-t-il. Mais lui trou­vait qu’elle avait une voix merveilleuse. Heureu­se­ment, elle a fina­le­ment accepté de le faire, et elle a fait une carrière extra­or­di­naire", a confié le chanteur très ému.

Quand France Gall parlait de Pauline, sa fille décédée

Dans un documentaire diffusé sur C8 en 2015, France Gall était revenue sur le décès de la fille qu'elle a eue avec Michel Berger. Pauline Hamburger a été emportée à 19 ans des suites d'une mucoviscidose en 1997. "On ne le croit pas, on n'en revient pas de vivre un truc pareil. On n'en revient pas de vivre ça, parce que c'est justement le truc que l'on ne peut pas et que l'on ne veut pas vivre. Tout le monde dit que c'est impossible et inhumain à vivre, et pourtant on me le fait vivre. J'en revenais pas que ça soit possible", confiait-elle, avant de se montrer positive. "C'est extraordinaire de l'avoir connue pendant 19 ans, on me l'a reprise mais on me l'a quand même donné pendant 19 ans. Et pour Michel, c'est aussi ça que j'ai pensé tout de suite. Quelle chance j'ai eue de le rencontrer. Ça c'est des idées très fortes qui m'ont aidées énormément".

La terrible histoire derrière la chanson Babacar

Dans le répertoire de France Gall, il y a une chanson écrite sur un drame humain. La chanteuse avait raconté sur RTL, comment avait été écrit ce texte en hommage à un enfant appelé Bababar. "Au Sénégal, je suis sur place pour Action Écoles, une ONG. Je suis en voiture, on traverse un petit village, je vois écrit 'restaurant', je dis 'stop'. Et en fait, dans le noir je vois un petit bébé qui dort, la maman qui arrive, je lui dis : 'il est beau ton bébé', et elle me dit : 'Si tu veux je te le donne'. Je lui dis : 'Mais qu'est ce que tu me racontes là ?'. [...] Quand je suis rentrée à Paris, j'en ai parlé à Michel, et puis six mois plus tard, il me sort cette chanson Babacar. Je pensais qu'il avait oublié cette histoire, pas du tout". France Gall refusera d'amener l'enfant en France, malgré les demandes de sa mère, trop pauvre pour l'élever. "Avec Michel, on a décidé, plutôt que de prendre cet enfant avec nous, de donner un métier à sa mère qui voulait être couturière. On lui a payé ses études", avait fait savoir la chanteuse au Parisien en 2015.

Le jour où France Gall a gagné l'Eurovision et perdu Claude François

En 1965, tout sourit à France Gall, ou presque... Elle interprète "Poupée de cire, poupée de son" et remporte pour l'occasion l'Eurovision. Mais cet événement marquera également la fin de sa romance avec Claude François. A l'issue du concours européen, elle appelle son compagnon pour lui signifier sa victoire, mais ce dernier lui lance un cruel "tu as gagné, mais tu m’as perdu", rongé par la jalousie de ne pas avoir reçu les mêmes honneurs malgré une carrière plus riche que France Gall à l'époque. Après cet accroc, le couple finit par se remettre ensemble, avant que la chanteuse ne tienne sa revanche deux ans plus tard. "Ce qu’il y a de réjouissant c’est qu’elle a fini par le quitter. Non pas en claquant la porte, mais avec indifférence. Claude François dira plus tard à quel point c’est horriblement blessant d’avoir une femme qui est indifférente à vous", a raconté Bertrand Dicale, spécialiste de la chanson française, ce lundi sur le plateau de C à vous.

France Gall : "A la disparition de Pauline, j’ai eu envie de me taire"

Dans une interview accordée à Paris Match en 2012, France Gall évoque la mort de Pauline, la fille qu'elle a eue avec Michel Berger. Le couple a affronté ensemble l'épreuve terrible de la perte d'un enfant. "La maladie de notre fille Pauline a été une tragédie dans notre existence. Il m’a totalement épaulée, jour après jour. Quand l’un faiblissait, l’autre était là pour le relever. Nous étions habités par la peur et le désespoir, mais quand Pauline n’était pas malade, la vie reprenait aussitôt", expliquait-elle à l'époque. Le décès de Pauline à 19 ans des suites d'une mucoviscidose en 1997 coïncide avec le retrait progressif de France Gall de la vie publique. Ce qu'elle confirme dans cette interview : "A la disparition de Pauline, j’ai eu envie de me taire".

Obsèques de France Gall : "dans la plus grande intimité"

L'enterrement de France Gall auront lieu ce vendredi au cimetière de Montmartre (Paris 18). Des obsèques qui se dérouleront "dans la plus grande intimité" a fait savoir la famille, qui respecte le choix de la chanteuse de ne pas avoir d'hommage national. France Gall rejoindra dans le caveau familial Michel Berger, son premier amour, ainsi que sa fille Pauline, emportée par la mucoviscidose en 1997. 

Quand France Gall s'est sentie "humiliée" par Gainsbourg

En 1966, Serge Gainsbourg offre à France Gall l'interprétation du tube Les Sucettes. Un chanson évocatrice et au double-sens qui a pu en choquer plus d'un. Mais à l'époque, la chanteuse n'a que 18 ans et, candide, elle ne se doute pas que "Gainsbarre" n'évoque pas seulement de simples sucettes... L'hebdomadaire Le Point croit même savoir que la future épouse de Michel Berger croyait y voir un clin d'oeil aux sucettes à l'anis qu'elle avait l'habitude de manger enfant. Une fois pleinement consciente du sens ostensiblement sexuel de la chanson, France Gall en a voulu à Serge Gainsbourg. "C’était horrible, horrible. Ça a changé mon rapport aux garçons. Ça m’a humiliée, en fait", avait-elle raconté au Parisien des années plus tard. Mais la galanterie du chanteur a vite repris le dessus puisque pour se faire pardonner, Gainsbourg lui a offert un beau bracelet Hermes...

France Gall n'aura pas été au bout de son rêve : avoir des petits enfants

En 2012, France Gall avait accordé une interview au magazine Gala. Alors qu'elle avait du mal à faire du tri dans tous ses souvenirs, elle confiait vouloir garder sa garde-robe de ses années sous le feu des projecteurs pour sa descendance.  "Je crois que je garde mes vête­ments de toutes les époques, j’ai des malles et des malles de vête­ments que je gardais pour mes petites-filles plus tard", avait-elle déclaré. Elle misait beaucoup sur son fils Raphaël pour lui donner des petits enfants. Sa première fille, Pauline, étant décédée à l'âge de 19 ans de la mucoviscidose. Malheureusement, France Gall est partie trop tôt. Elle n'aura pas connu la joie d'être une "mamie gâteau". 

Le bel hommage de Nathalie Baye

L'actrice française, qui fut proche de France Gall à partir des années 1980, a rendu un bel hommage sur Instagram à la chanteuse décédée dimanche dernier. Le cliché montre un dîner réunissant Nathalie Baye, Johnny Hallyday, son époux à l'époque, France Gall et Michel Berger, le couple mythique de la chanson française, ainsi que Pierre Lescure, ancien dirigeant de Canal+. 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant