Share |

La communauté juive célèbre à Essaouira la hilloula de Rabbi Haim Pinto

La communauté juive célèbre à Essaouira la hilloula de Rabbi Haim Pinto

 

 

Près de deux mille pèlerins juifs se sont retrouvés jeudi soir à la Cité des Alizés à Essaouira pour célébrer la hilloula de Rabbi Haim Pinto.

Le premier jour de ce moussem annuel de quatre jours a été marqué par l'organisation d'une réception à laquelle ont été conviés outre les pèlerins venus de différents coins du monde, le gouverneur de la province d'Essaouira, Nabil Kharroubi, les représentants des autorités locales et d'autres personnalités.

Les pèlerins qui ont vécu des moments forts de spiritualité et de recueillement, ponctués de prières, ont réitéré leur ferme attachement à leur Mère-patrie, le Maroc, se félicitant de l'accueil chaleureux qui leur a été réservé et des dispositions prises par les autorités locales pour le bon déroulement de cette fête religieuse.

Au cours de cette soirée, les participants ont implore Dieu d'accorder à SM le Roi Mohammed VI santé, bonheur, longue vie et gloire et de couronner de succès les actions que le Souverain entreprend pour le bien de la nation.

L'assistance a également prié le Tout-Puissant de combler le Souverain en la personne de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de l'ensemble des membres de l'illustre Famille Royale.

"Les juifs présents à ce moussem sont venus pour renouveler, comme chaque année, leur attachement au Trône alaouite et prier pour la paix dans le monde", a déclaré le rabbin David Pinto, mettant en exergue l'ouverture du Maroc sur les civilisations et les religions.

L'assistance a, à cette occasion, observé une minute de silence à la mémoire de SAR la Princesse Lalla Aicha, tante de SM le Roi, décédée le 4 septembre dernier.

Dans son alloucution, M. Nabil Kharroubi a affirmé que le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi s'est engagé dans un processus démocratique pour instaurer les valeurs de coexistence entre marocains et étrangers, musulmans, juifs et chrétiens.

Il a, par ailleurs, fait observer que plusieurs articles de la nouvelle Constitution, approuvée par référendum populaire le 1er juillet dernier, stipulent que le Maroc est un pays de diversité et de tolérance, où la cohabitation est mutuellement respectée entre ses citoyens juifs et musulmans.

"La nouvelle constitution garantit à nous tous le libre exercice des cultes, et combat toute discrimination à l'encontre de quiconque, en raison de ses croyances ou de sa culture", a-t-il indiqué.

Le gouverneur, qui a aussi rappelé la portée profonde de ce moussem "riche de significations et de symboles", a appelé à transmettre aux générations futures "les valeurs communes entre juifs et musulmans et leur faire découvrir la dimension spirituelle qui nous rend responsables et solidaires contre le mal et disponibles pour notre bien commun".

Décédé le 28 septembre en 1845 à l'âge de 96 ans, le Rabbin Haim Pinto a pu réaliser un de ses grands et nobles rêves, la construction à Essaouira d'une synagogue dans laquelle il passait la majeure partie du temps à prier Dieu et enseignait la Torah.

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant