Share |

La Khamsa ou main de Fatma ou main de Myriam

La Khamsa ou main de Fatma ou main de Myriam

 

 

Nous continuons notre cycle sur les bijoux confessionnels avec la main de Fatma, Khomsa ou Khamsa (5 en arabe), les juifs la nomment main de Myriam, en référence à Myriam, la sœur de Moïse et Aaron. C’est une amulette en forme de main à cinq doigts et qui présente deux pouces. 

Il faut savoir que le chiffre 5 était considéré comme un chiffre protecteur par les populations païennes nord Africaines. On parle aussi des cinq piliers de l’Islam (Mahomet, Ali, Fatima, Hassan et Hussein).

La fonction de la main dite de Fatma est la protection contre le mauvais œil. Les berbères croyaient en son pouvoir protecteur. Par la suite, après le mélange des populations berbères avec les vagues successives des conquérants arabes, cette amulette fût adoptée par les nouveaux arrivants et même quelques siècles plus tard par les colons (pieds-noirs) venus s’installer au Maghreb .

La croyance aux pouvoirs de cette amulette est donc bien antérieure à l’Islam. La main de Fatma n’est  pas à l’origine un symbole religieux, l’Islam sunnite ne la reconnaît pas, en revanche, le chiisme reconnaît une place à un signe qui réfère à Dieu. La main de Fatma est plus un porte bonheur issu du Maghreb que le signe distinctif d’une confession, elle est portée aussi bien par les musulmans que par les juifs du Maghreb.

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant