Share |

Les Berbères : aux origines d’un peuple millénaire

Les Berbères : aux origines d’un peuple millénaire

 

 

Du Maroc à L’Egypte, en passant par la Mauritanie, le Sénégal, le Mali et le Niger, les Berbères occupent et ont toujours occupé une place de choix dans la culture et dans l’histoire africaine et mondiale. Aujourd’hui, en lutte identitaire et culturelle face à des gouvernements qui prônent un certain retour au panarabisme et un nationalisme patriotique nouveau, les Amazigh ne se laissent pas intimider et continuent de lutter pour affirmer leur identité millénaire et leurs racines historiques ancrées dans l’Afrique depuis l’aube de la civilisation.

Pour mieux comprendre les racines de ce peuple fier, voici une introduction à certaines notions, concepts et faits historiques qui font partie de l’identité amazigh.

 

Les Berbères, des hommes libres

A l’origine de l’appellation berbère, le terme barbare, du latin barbarus, lui-même issu du grec ancienβάρϐαρος bárbaros et qui signifie (« étranger »). Les Berbères ne se désignent pas par ce terme, et lui préfèrent plutôt le nom Imazighen (Imaziγen), pluriel de Amazigh. Les anthropologues ne connaissent pas précisément l’étymologie de ce terme mais plusieurs versions sont proposées : Amazigh aurait le sens d’« Homme libre » ou de « rebelle ».

 

Le berbère, une langue cousine de l’égyptien ancien

A l’époque de la colonisation, certains ethnologues et anthropologues amateurs ont effectué des rapprochements simplistes et parfois même fantaisistes avec des langues comme l’indo-européen, le celtique voire même les langues amérindiennes et le grec. Mais c’est le linguiste français Marcel Cohen, spécialiste des langues orientales, qui met fin à ces hypothèses en intégrant cette langue dans la grande famille des langues chamito-sémitiques qui comprend, en plus du groupe sémitique, l’égyptien et le couchitique.

Aujourd’hui, on dénombre une trentaine de variétés de langues berbères ou « Tamazight », parmi lesquelles le chaoui, le soussi, le rifain, le kabyle, le chenoui, le mozabite, le tamasheq, le nafoussi…et l’on estime leurs locuteurs à plus de 45 millions dans le monde.

 

Les Berbères, aussi vieux que les pharaons

Les Berbères sont connus depuis l’antiquité pharaonique sous les noms de Lebu, Tehenu, Temehu, ou Meshwesh. Ils ont formé des tribus, mais également des royaumes ancestraux comme la Numidie avec ses rois Gaïa, Syphax, Massinissa, Juba I et Juba II. Ce sont eux également qui ont été derrière la création de l’ancienne Libye, et les rois des XXIIe et XXIIIe dynasties égyptiennes étaient également berbères.

 

Les Berbères du désert

L’expansion berbère a été attestée à travers le Maghreb, l’Egypte, certains pays africains et également le sud du Sahara. Les tribus les plus anciennes ont formé dans cette région désertique la grande famille des Capsiens, la plus récente des tribus étant celle des « hommes bleus du désert » ou Touaregs.

 

Les grandes dynasties du Maghreb

Les Almoravides et les Almohades, deux grandes dynasties qui ont dominé l’Afrique du Nord et l’Espagne, sont originaires de groupes de tribus berbères convertis à l’Islam. Ces deux dynasties vont largement changer le paysage politique de la région avec des répercussions majeures sur l’Europe et le Moyen-Orient.

source

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant