Share |

Andr

juillet 29, 2015

Durant les années 2012-2013, Fitoussi a proposé aux olim hadashim de France d’acheter des appartements neufs à Netanya, en affirmant qu’il s’agissait des biens saisis, vendus en séquestre à des prix défiant toute concurrence.

Français piégés à Netanya : explication de l’arnaque

 

Marché de l'immobilier israelien

février 15, 2015

Par l'entremise d'un dosage savant entre texte et photo, cet ouvrage de 213 pages, premier du genre à être publié au Maroc, revisite la facette orientale de l'histoire du patrimoine hébraïque marocain, consacré par la nouvelle Constitution comme "l'un des affluents séculaires de l'identité nationale".

Mémoires juives de l'Oriental marocain

 

Relecture des traces, toujours vivantes, d’un passé commun

 

 

octobre 20, 2014

A 48 ans, Carole Derei a enfin convaincu son mari André de quitter la France et de « monter », selon l'expression consacrée, en Israël. De faire son alya. André est né à Alger et Carole à Lyon, de parents originaires d'Algérie. 

Le « retour » des juifs français en Israël

 

 

 

septembre 5, 2014

Au fil du temps, André Krief avait su organiser sous le contrôle du Beth-Din de Paris un meilleur approvisionnement en viande pour répondre à la demande de la communauté juive. Sa force de travail, son savoir-faire et son caractère enthousiaste ont contribué au succès de cette entreprise connue et appréciée de tous.

Le fondateur des boucheries « André Krief » est décédé.

 

Par Yaël Scemama

 

juin 23, 2011

Essaouira, l'ancienne Mogador battue par les flots atlantiques, a gardé ses remparts et son étrangeté souterraine. La ville marocaine s'est agrémentée d'un aéroport international, puis d'un golf, après avoir abrité une génération de hippies en rupture de ban. Ces derniers s'étaient installés légèrement à l'écart de la cité bleu et blanc, dans le village de Diabete, un paysage de dunes.

A Essaouira, 400 000 fous de musique et de liberté

Contenu Correspondant