Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

notre soci?t? et l'homosexualit?

Envoyé par tanjaoui 
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
31 août 2005, 05:38
Les pays du golf sont vraiment des hypocrites (ils aiment tous les ghilmanes (les jeunes). Toute relation hors du mariage est interdite la-bas. Alors vous croyez vraiment qu'ils attendent jusqu'a l'age du mariage ?!!! JAMAIS.
En fait, beaucoup de gens ne font meme pas attention a la definition du terme "homo".
Homo c'est qq1 qui a tendance au meme sexe qu'il soit actif ou passif. Ceci veut dire que 60% du monde arabe est bien sur HOMO.
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
31 août 2005, 15:14
Wow un sujet bien délicat à aborder, je ne pense pas que le fait d’habiter le Maroc fasse qu il soit plus difficile d’aborder ce genre de débat que d’être en France ou ailleurs, tout dépend du niveau de tolérance de la personne qui est en face de vous, souvent ceux qui se déclarent tolérants acceptent plus difficilement cet état que ceux qui ne se sont peut être jamais posée la question sur leur propre réaction s’il venaient à être confrontée à une situation tel qu un ami , un frère ou je ne sais qui de proche faisant connaître son homosexualité,

je ne pense pas non plus que dans nos sociétés actuelles de culture plus libérale lorsqu il s’agit de l’homosexualité vue dans un contexte strictement individuel, familial et fermé est forcement acceptée,
le fait pour un jeune de devoir l’annoncer à sa mere ou son pere avec la peur au ventre et l’incapacité de connaître la réaction de celui à qui il va l’annoncer change quoi que ce soit à la nationalité ou la culture de ce dernier, qu il habite Paris , Londres , Casa ou tatawine le problème est le même

Peut être que le seul facteur pouvant faire pencher la réaction serait le niveau religieux de celui qu il va avoir en face, et la qu il soit juif catholique ou musulman à partir du moment ou vous avez une personne dans la vie de tous les jours est arbitrée par un schéma de croyance monothéiste , vous pouvez vous attendre à une réaction non favorable

l’homosexualité à toujours existée , la modernisation des mœurs n’a fait que permettre de la rendre plus public , et dans certains cas en on est arrivé à la vulgariser ce qui a pu porter préjudice à bien des homosexuels, j’ai un copain homosexuel et je l’adore mais ce que j’aime aussi en lui c’est la discrétion qu il a par apport à sa vie privé, le monde du spectacle est un monde à part la comparaison est difficile à faire, parce que sortie du spectacle on retrouve la vie de tous les jours.

Dois tu le dires à ta maman ou pas, est ce vraiment nécessaire, ne crois tu pas qu elle le saches déjà, une maman ressent les choses, c’est de véritables détecteurs… bonne chance à toi jeune homme.
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
11 septembre 2005, 10:13
pour ceux que ça interessent lisez l'article paru dans "Tel quel" du mois d'avril 2004, sur l'homosexualité au Maroc
[www.telquel-online.com]
J'ai bien lu les réactions à ton message tanjaoui, et il y en a une qui me "gonfle" particulièrement, c'est celle de marocainechrétienne, qui derrière un discours de tolérance, est particulierement hypocrite : il vaut mieux mentir à sa mère que de lui dire que l'on aime quelqu'un (je croyais que c'était interdit par sa religion, le mensonge). Elle dit que Dieu refuse l'homosexualité, qu'est ce qu'elle en sait? Mais peut-être que Dieu lui fait ses confidences et qu'elle a une ligne directe avec Lui. Dans la religion chrétienne, on dit que Dieu a fait l'Homme à son image, et quand on dit l'Homme avec un grand H c'est aussi bien les hommes, femmes, hétéros, homos, transexuels, bisexuels, ceux qui n'ont aucune séxualité etc...
Quant aux enfants qui seraient mieux entourés d'un papa et d'une maman, je suis entièrement d'accord, mais je vais vous donner mon exemple personnel: j'ai élevé avec mon ami, mon neveu qui ni son père, ni sa mère,ne voulaient aimer, protéger et élever. Ca n'a pas toujours été évident du fait que ses parents existaient mais ne lui donnaient pas d'amour, on a fait tout ce qu'on a pu pour qu'il soit heureux, et maintenant on est content qu'il ait fondé une famille, en effet sa femme et lui viennent d'avoir un bébé tout beau. Et il nous considère comme ses vrais parents, bien qu'il se soit, enfin, rapproché de sa mère. Moralité : vaut-il mieux que ça soit un couple de gay qui se soit occupé de cet enfant, ou fallait-il le laisser à la DDASS(assistance sociale)? Et qu'en est-il de tous ces enfants dont les parents divorcent et se déchirent sans vergogne devant eux, ne prêtant même pas attention au mal qu'ils font à leurs enfants.
Pour ma part, je ne suis ni fier ni honteux d'être ce que je suis, je suis gay, c'est tout, ça a toujours été comme ça, et j'en ai assez d'entendre ces soit-disants discours religieux moralisateurs hypocrites, qui m'ont gâché une partie de ma vie, même mon "petit ami" que j'avais au Maroc, s'est donné la mort à l'âge de 21 ans car il était partagé entre son éducation et sa vrai nature. J'avais moi même une vingtaine d'année, et ça a été très dur à accepter cette mort.
J'ai toujours éssayé de faire du bien, et je pense qu'en aimant mon compagnon depuis maintenant 15 ans je ne fais de mal à personne, puisq'il s'agit d'amour. Je réfute le terme "homosexuel", car on pourrait penser que nous ne pensons qu'au sexe, alors qu'on est comme tout un chacun, et je préfère le terme franglais "gay" qui est plus gai
Quant à nos parents (à mon compagnon et à moi), ils se sont bien rendu compte que nous étions heureux ensemble et sont heureux pour nous, bien qu'il leur a fallu un temps pour comprendre et accepter que nous puissions vivre ensemble, encore cette fichue éducation religieuse.
j'espère que je ne vous ai pas trop ennuyé avec mon message
jmarc
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
11 novembre 2005, 07:36
l'homosexualitè au maroc
Auteur: rachida (IP enregistrée)
Date: 11 novembre 2005, 14:47


Le magazine marocain: Tel Quel, brise les tabous et ose faire sa Une sur un sujet courageux : être gay au Maroc !

L'homosexualité au Maroc est frappée d’un double H : Hchouma (honte) et Haram (péché). Il y a encore un an, Mohamed Asseban, membre du conseil des ouléma de Rabat-Salé déclarait à la presse : "Le bûcher pour les homos". À l’instar de sa religion et de sa loi, la société marocaine est incontestablement homophobe. Difficile dans ces conditions de

changer le regard porté sur ceux que l’on préfère qualifier de "déviants sexuels", pour ne pas dire "anormaux". En effet, pour beaucoup, l’homosexualité est "contre-nature", puisqu’elle ne mène pas à la procréation, seul objectif assigné aux relations sexuelles. Or, le fait est que, de tout temps, l’homosexualité a perduré et s’est maintenue, y compris dans les pays arabo-musulmans. Non sans difficulté dès lors qu'il s'agit de vivre sa sexualité sereinement et d’affirmer son identité. Car il ne saurait être question ni de s’afficher, encore moins de revendiquer des "droits homosexuels". En terre chérifienne, être homosexuel c’est avant tout vivre caché. Pour ne pas être la risée de tous, pour ne pas être en prise aux qu’en dira-t-on, voire pour échapper aux casseurs de "pédés". Qu’est-ce qui dérange fondamentalement ? L’acte sexuel en lui-même ? Pas si sûr, quand on observe la distinction, culturellement très forte, qui s’opère entre "actif" et "passif". Il semble que ce qui dérange vraiment, ce sont les sentiments d’amour entre deux hommes. S’il est possible - sous réserve d’être très discrets - d’avoir des relations sexuelles, il est en revanche beaucoup plus rare de construire une histoire d’amour ou de se projeter dans l’avenir. À moins de faire le choix de partir.

Vivre son homosexualité

"À Paris, j'ai découvert d'autres horizons. J'ai pu sortir, vivre ma vie comme je l'entendais, tout simplement parce que ce n'est pas illégal" "Vivons heureux, vivons cachés". Tel pourrait être l'adage des homosexuels marocains. À la nuance près que se cacher n'est pas un choix mais une obligation et qu'ils sont loin d'être heureux.

Par Laetitia Grotti

"J'ai trois visages : un pour mes parents, un pour mes amis et celui que me renvoie le miroir", raconte Hassan, jeune Casablancais de 20 ans. S'il reconnaît sans ambages devoir mener une double vie pour "être tranquille", Hassan a pourtant fait le choix d'assumer son homosexualité. L'assumer d'abord vis-à-vis de lui-même. Ce qui signifie passer outre la honte ou la culpabilité que renvoient sans cesse la famille et par extension la société. Or, ces sentiments sont profondément ancrés en chacun pour les avoir intériorisés tout au long des années d'enfance et d'adolescence. Pour Jamal, un trentenair

marrakchi, ce vécu est assurément le plus difficile, "Il faut avoir un caractère assez fort pour s'assumer en tant qu'homosexuel dans notre pays. Avoir des références. Malheureusement, aujourd'hui au Maroc, quand on a 15 ans et qu'on commence à se sentir plutôt attiré par les hommes, on est perdu. Il n'existe aucune référence, aucun modèle. Il n'y a pas de visibilité gay. On se sent isolé. Il y en a qui croient être les seuls. Dans ces conditions, il est difficile de s'accepter comme tel. On se dit alors qu'on est peut être bisexuel ou que c'est passager…".

Hassan a eu sa première relation sexuelle à 14 ans, avec un copain : "Je n'avais pas le sentiment de transgresser quoi que ce soit. Je le vivais plus comme une découverte du sexe, un jeu entre garçons. Sauf que ma mère nous a surpris. C'est la première à m'avoir dit ce que c'était, avant d'ajouter que c'était très mal et qu'il ne fallait plus jamais le refaire". Élevé dans une famille plutôt aisée, franchement homophobe, "surtout mon grand frère", son adolescence a été très dure, psychologiquement. Émaillée de mille tiraillements, questionnements entre sa nature profonde - aimer les hommes -, les pressions familiales et les normes imposées par la société. Quand il arrive à se procurer certains romans, interdits de circulation au Maroc, c'est en cachette qu'il les lit. Il ira même jusqu'à être plus homophobe que les autres au lycée pour "paraître" ce qu'il n'est pas. Pour "être" ce que paraissent tous les autres, à savoir "des gens normaux". Mais il n'est pas facile de tromper les autres sans se perdre un peu soi-même. Alors, parce qu'il ne supporte plus cette duperie permanente et qu'il a des amis sur lesquels compter, Hassan va oser franchir le pas et se confier. Entamant ainsi un long travail pédagogique sur lui-même et sur son homosexualité. Répéter, encore et toujours, qu'il n'est pas un déviant, qu'il est comme tout le monde, qu'il aspire aux mêmes rêves d'une vie de couple, d'un avenir serein. Certes, il trouvera bien quelques oreilles attentives, compréhensives et suffisamment ouvertes pour ne pas le juger et le rejeter. Mais c'est en France, à Paris, où il poursuit ses études que le déclic se produit : "J'ai découvert d'autres horizons. D'abord, il n'y a pas ce sentiment de peur que l'on vit ici, tout simplement parce que ce n'est pas illégal. J'ai pu sortir, vivre ma vie comme je l'entendais, lire les livres que je voulais sans avoir à les cacher… Mais l'élément déclencheur a été mon colocataire. C'était un Marocain, issu du système public. Le dialogue s'est instauré naturellement, nous avons parlé de mon homosexualité et, à ma grande surprise, il l'a acceptée sans problème. C'est alors que je me suis rendu compte que je pourrais la vivre au Maroc". Bel optimisme qui, porté par tous les espoirs de la jeunesse, le poussera à aller encore plus loin en faisant son coming out auprès de sa mère. Au début, il entendra les leitmotiv d'usage : "Tu es jeune, c'est passager", puis les menaces d'inspiration divine : "C'est péché, c'est contre-nature…". Ce n'est que lorsqu'il prononcera le mot "amour" que la sentence tombera sans appel : "Si tu t'assumes ici, c'est la rupture !". Depuis, désemparée par ce fils "déviant", cette pauvre femme cherche désespérément à le marier. Pour elle, une certitude : seule l'institution peut le ramener sur le droit chemin. Et de fait, Hassan dit ne pas se sentir prêt à renoncer à son statut social, du moins pas encore. Lié par une promesse faite à sa mère, il a rompu avec son petit ami, brûlé tous ses livres, bref, vécu une véritable "déchirure". Comme l'immense majorité des homosexuels de ce pays qui, sans avoir le courage de Hassan, préfèrent vivre cachés, à l'abri des apparences. Ceux rencontrés sont unanimes. Pour vivre son homosexualité au Maroc, LA condition sine qua non reste la discrétion, "sauf si on n'a pas peur d'être la risée de tout le monde, dans le quartier, à la fac ou au boulot", précise Jamal avant d'ajouter : "On fait ce qu'on veut, mais il ne faut pas donner de certitude aux gens car, malgré tout, dans leur esprit le doute persiste. Beaucoup de gays entretiennent ce doute pour avoir la paix". Combien d'entre eux mènent une double vie ? Le jour, les plus jeunes s'inventent des petites amies, des rendez-vous avec des filles, les plus âgés, eux, se marient, ont des enfants, mais la nuit leur appartient. Ils en font ce qu'ils veulent. Car, soyons clairs, avouer à sa famille, voire à ses amis, son homosexualité est quasiment impossible. Trop de peur, d'incompréhension, de condamnation a priori, voire de culpabilité personnelle. Alors au mieux, les sœurs, les cousines, parfois la mère, seront dans la confidence. Au pire et dans la grande majorité des cas, la personne restera seule face à elle-même, à ses dilemmes, à ses mensonges et à ses souffrances. Ceux qui s'assument le mieux, à l'instar de ce quarantenaire, Tangérois d'origine, parlent aujourd'hui de travail à faire pour "améliorer les conditions de vie et faire en sorte que les jeunes homos apprennent à ne pas se mépriser et aient l'estime de soi". D'autant que, comme le rappelle Jamal, "aujourd'hui, personne ne prend la parole en public pour défendre les homosexuels. Pas même les associations de droits de l'homme. Ni les féministes d'ailleurs. Ces dernières sont tellement accusées à tort et à travers d'être manipulées par l'étranger pour détruire nos valeurs qu'elles lâchent les lesbiennes. Pourtant, en Occident, le mouvement de libération homosexuel doit beaucoup aux mouvements féministes". En attendant de voir un jour ces revendications portées sur la place publique, il serait bon de réfléchir à ces vies brisées… _ Merçi de lire cet article, veuillez nous écrire vos commentaire sur ce sujet, et surtout que faut t-il faire pour sensibiliser la société Marocaine à nous respecter ?



Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
11 novembre 2005, 07:37
Re: l'homosexualitè au maroc
Auteur: rachida (IP enregistrée)
Date: 11 novembre 2005, 14:52


2M fait participer des gays Marocains ds le film: lm7ayan dl 7osain:
Les gays Marocains de plus en plus présent dans les medias,mais seulement quelque uns ausent se declarer publiquement gay, comme il est le cas du chanteur Marocain:Hakim, qui a fait fureur en Espagne par son dernier album"La muchacha Turca". Je féelicite tout particulierement la chaine Marocaine de son film difusé sur le mois d Octobre..

-2M: Participations de 4 gays Tangérois ds le film lm7ayan dl 7osain -La chateuse Libanaise Nancy 3ajram fait participer des gays Arabes dans la majorité de ces videos clips. -Un Emir du Qatar a été arrêté par la police de Londre dans un bar gay très connue pour abbus d'alchol !! -Kelma , le site des gays Marocains par excelence,fait sortir sont magazine online : BABY. -2 gays du koweit se marie en egypt le moi passé dans un hotel de luxe au caire. -Le Café " La Deliciosa,rue 16 Novembre de Rabat/Agdal et devenue Gay Friendly, un meeting point pour les gays Rbati

Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
11 novembre 2005, 07:38
Re: l'homosexualitè au maroc
Auteur: rachida (IP enregistrée)
Date: 11 novembre 2005, 15:05


(Les islamistes sont un vrai danger non seulement pour les minoritées au Maroc comme les gays, mais aussi pour le developpement du Maroc).

j'ai trouvè ce commmentaire par hasard en faisant mes recherches sur (homosexualité) ert j'ai eu vraiment le degout de ca, comment on ose dire ça de l'islam?ainsi de toutes les religions .est ce que ces phenomenes participent au developpement des pays?
il y'a un proverbe arabe qui dit (( khalif tou3raf))=sors de la norme tu seras connu!!!!!ma chaa lah quel futur pour ces ninis(expression d'ecrivain tahar ben jalloun ))...




Modifié 1 fois. Dernière modification le 11/11/2005 14:24 par sybille.
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
11 novembre 2005, 07:38
Re: l'homosexualitè au maroc
Auteur: larbi (IP enregistrée)
Date: 11 novembre 2005, 16:04


Rachida bonjour,

Rachida quel est ton opinion parsonnelle à ce sujet ?

Larbi


Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
11 novembre 2005, 09:14
MESSAGE DEPLACE a écrit:
-------------------------------------------------------
> Re: l'homosexualitè au maroc
> Auteur: larbi (IP enregistrée)
> Date: 11 novembre 2005, 16:04
>
>
> Rachida bonjour,
>
> Rachida quelle est ton opinion parsonnelle à ce
> sujet ?
>
> Larbi
>
>
>


Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
11 novembre 2005, 11:31
les hommos peuvent ils avoir des enfants sans avoir recours a la science iu a une femme ?????????? pensez y .c est valable aussi pour les lesbiennes . en cou....ensemble 2 hommes pourront il avoir des enfants de leurs sang de leur genes ??????? porteront ils leurs enfants 9 mois ????????????? lui donneront ils la tétée la vrai celle maternelle ?????? que dit la religion la dessus .toute les religion que disent elle ????? a l encontre des homos ou lesbienne ?????? est elle interdite ou accepté ?????? alors un homos ou lesbienne croit il en DIEU???? n a t il pas peur ????? et si tout le monde devenait homos y aurait il encore une vie ??? serait la fin du monde au sen propre et figuré.
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
12 novembre 2005, 03:57
letatoué a écrit:
-------------------------------------------------------
> les hommos peuvent ils avoir des enfants sans
> avoir recours a la science iu a une femme
> ?????????? pensez y .c est valable aussi pour les
> lesbiennes . en cou....ensemble 2 hommes pourront
> il avoir des enfants de leurs sang de leur genes
> ??????? porteront ils leurs enfants 9 mois
> ????????????? lui donneront ils la tétée la vrai
> celle maternelle ?????? que dit la religion la
> dessus .toute les religion que disent elle ????? a
> l encontre des homos ou lesbienne ?????? est elle
> interdite ou accepté ?????? alors un homos ou
> lesbienne croit il en DIEU???? n a t il pas peur
> ????? et si tout le monde devenait homos y aurait
> il encore une vie ??? serait la fin du monde au
> sen propre et figuré.

que d'incompréhension!, que de haine!

je te rassure, on ne choisit pas d'être homosexuel(le), ni héterosexuel(le), ni Bisexuel(le), ni rien du tout(si! si! ça existe des personnes qui n'ont pas de sexualité). On nait comme ça, c'est tout. Celui qui croit en Dieu, devrait penser que Celui-ci a créé les gens comme ils sont : blancs, jaunes, noirs, homo, hetero, intelligents ou cons (non, pour ce dernier qualificatif je pense que ça s'aquiert et ça s'entretient). Qui peut dire : moi je suis mieux que lui, et que certains êtres humains n'ont rien à faire sur cette terre? Et qui plus est, cette personne va se donner l'alibi de Dieu et de la religion pour distiller sa haine des autres
T'inquiètes pas le monde n'est pas près de s'arreter de procréer ni de tourner, parce qu'il ya quelques homosexuels sur terre. La fin du monde arrivera plus avec la haine des autres qu'avec l'amour
jmarc
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
12 novembre 2005, 07:12
Jean Marc,

Je soutiens tes tes propos,

Je pense qu'il plus dangereux que la haine.
L'ignorance est pire que tout, le discours populaire est parfois plus
ravageur que les récits théologiques ou politiques.

Aujourd'hui, tout fonctionne comme si l'homosexualité n'avait pas existé en terre d'Islam, que l'éphèbe n'avait jamais constitué, aux différents stades de la civilisation arabe, le personnage le plus proche du prince ( et donc du politique).

En Islam, le désir homosexuel est honni, mis hors système.La famille musulmane tremblera à la seule idée que son rejeton soit incapable de s'unir charnellement à une femme, et l'on préferera de beaucoup les dispositions du démon incube à celles du démon succube,
la "pérformance" du violeur à la nature de l'inverti.On conçoit dès lors que la dichotomie homosexuelle soit, culturellement, plus favorable au partenaire actif qu'ç son homologue passif, que l'un soit irrévocablement banni de la société et que l'autre soit admiré.

Au Maroc, dans ce genre de situation, l'alternance est simple, mariage ou detresse. Aucune sexualité intermédiaire ne vient soulager ceux qui ne s'ydentifient pas à "l'étalon de la race".

Ce qu'il ya de plus pathétique, semble être l'ignorance totale qu'entretient à l'endroit de l'homosexualité la bonne conscience moralisatrice de l'Islam orthodoxe.

Les homosexuels marocains sont dépasées par la puissante infrastructure mentale dont s'entoure l'establishment du Sexe conventionnel.

Larbi
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
12 novembre 2005, 08:08
j'ai lu que les 2 premieres reponses et je peux pas continuer
j'avais envie de vomir.
je vais pas dire ce ke vous voulez entendre pour dire je suis open est tolerent et ...et....puiske chakun dit ce kil pense ici.
frero les marocains ont passe tout leur probleme kotidienne de pain,elctricite,loyer,taxes,transport,sante,scolarite,travaille ........ils leur reste seulement le probleme de leur derriers ou koi ????????
t'as choisi choisi de vivre en belgique une autre vie pendant 8 ans bien respecter sexuelement satisfait,bon courage.
Alors Frero reste trankille et laisse les marocains s'occuper d'autre problemes
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
12 novembre 2005, 21:19
ou sont mes repliques ?larbi je t'ai repondu mais je vois pas ma reponse ici ; ils m'ont trouvè regide avec les ninis!!
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
12 novembre 2005, 22:00
Pour Win79.
Dis moi comment ta societe traite ses minorites (gens d'autre couleur, minorite religieuse, sexualite minoritaire), dis moi comment ta societe traite ses plus faibles (ses mendiants, ses prisonniers, ses handicapes), et je te dirai si ta societe est civilisee ou sauvagement barbare.

Ce que tu appelles avec un mepris machiste (et avec un rien de vulgarite) "le probleme de leurs derrieres" est une des composantes de la civilisation marocaine. Pas la plus importante, mais une des plus significatives. La marche vers un plus grand liberalisme au Maroc a l'egard des homosexuels est un signe d'espoir.

Pour l'aspect juif-marocain de la question, je soulignerai un seul fait. Le grand poete judeo-andalou yehouda Halevy (12eme siecle, l'Andalousie etait alors politiquement le Maroc) a ecrit dans sa jeunesse quelques poemes en arabe a la gloire des beaux garcons...C'etait la mode a l'epoque, et tres bien accepte.

Par ailleurs, quand on aborde ce debat sur l'homosexualite, je cite toujours ce chiffre: Adolf Hitler - que Dieu maudisse son nom et sa memoire pour l'eternite- a envoye dans les chambres a gaz 6 millions de juifs, et 300.000 homosexuels.
Tolerance ou barbarie.
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
13 novembre 2005, 02:16
Pour Souiri,
puiske c'est ma societe pourkoi tu en parles et tu crtuiques ???
et si on parle un peu de la tienne et voir si les gens chez toi sont bien tolerants et respectent les minorites !!
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
13 novembre 2005, 03:16
Ma chere Rachida,

J'ai regardé avec beaucoup d'intérêt les photos de jolis mains et pieds desinés au Héné. j'ai apprécié ton amour pour la litterature et la poésie. Je n'ai pas été non plus insensible au charme et à la sensualité que sugggéraient tes mots doux qui t'ont valu l'admiration de 3 de nos "forumers" bien connus.

Ta réponse à ma question : "quelle est ton opinion personnelle sur l'homosexualité au Maroc ? a été considérée par beaucoup (dont je fais partie), dans sa forme surtout, comme ayant dépassé les limites de la libre expression sur ce site.

Puisque tu aimes la poèsie, tu dois connaître Abu Nuwâs, ce libre-penseur de l'Islam et pratiquant du sensuel et de l'érotique partagé avcc un "autre-soi-même"a toujours existé dans la sensibilité et la culture arabo-persane.
Tu connais sans nul doute la créativité des poètes et des auteurs anonymes des fameux contes des Mille et Une nuit, où toute les les marginalités coexistent.

Je ne dis pas que la culture arabe prédispose ses "membres" à devenir homosexuels plus tard, mais quelle instance incriminer alors ? l'eduvtion, la religion, laséparation des sexes, l'insatisfaction générale, le trop-plein d'affection maternelle au détriment de l'affection féminine ?

Larbi



Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
13 novembre 2005, 06:47
Je vois que SOUIRi a toujours cette haine vis a vis du Maroc, il ne rate pas l'occassion pour l'exprimer, je te trouve d'une mediocrité incroyable et puisque tu as tourné de veste comment par changer ce pseudo puis comme il a Larbi, par nous de la tienne, en effet il y a des homo et des travlo en isreal , ils se cachent et leurs familles les ont rejetés alors comment par faire les critiques chez toi avant.
J'ai beaucoup de doute sur ta sincerite sur ce forum, je suis persuandé que tu un extrimiste sioniste qui trouve sa satisfaction dans le malheur des autres.
Le Maroc est un pays formidable, un pays de Tolérance et de fraternité comme il a bien montre Mr Azoulay dans son discours devant Mr Moshé ATHSAV, qui a exprimé son administration et l'exemple que ce pays donne.
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
13 novembre 2005, 06:51
Pour win79
Je t'invite a venir vers la premiere semaine du mois de juin a Tel-Aviv. C'est le "jour des gays".

Sur toute la promenade du bord de mer, des centaines de "gays" defilent sur des camions decouverts (aussi bien les camions que les "gays" sont decouverts), avec des maquillages ahurissants pleins de drolerie, mais aussi parfois de mauvais gout, s'embrassant entre eux sans complexes, dansant et s'enlacant sans retenue...
Bref, des centaines de "gays" se defoulent en public au son de musiques "house", et "danse", et "techno" assourdissantes. Une sorte de carnaval qui leur est reserve. Les habitants "normaux" de Tel-Aviv (ceux d'entre-eux qui sont tolerants) assitent par milliers a ce defile.

La municipalite de Tel-Aviv leur octroie un itineraire special depuis le bord de mer jusqu'au parc Ha Yarkon qui se trouve a 5 ou 6 kilometres. La, ils dansent toute la nuit. Bien entendu, toute cette manifestation est sous la protection des services de securite, de la police, des pompiers etc...aux frais du contribuable tel-avivien.

Par ailleurs, la legislation israelienne reconnait le droit d'heritage pour deux homosexuels vivant en couple. Le droit d'adoption d'un enfant par un couple de lesbiennes ou d'homosexuels est en cours de legiferation...Les homosexuels ont ici leurs clubs, leurs dancings, leur journal, leurs associations de defense de leurs droits, leur groupe de pression au Parlement (la Knesset), etc...

Voici, en resume, ce qui se passe dans "ma" societe, ici, en Israel.
Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
13 novembre 2005, 07:10
Pour Marrakchi.
Encore une fois, tu utilises le terme "extremiste sioniste" comme une insulte dans ce site fait par/pourles juifs-marocains et leurs amis non-juifs, marocains ou autres.

Or la quasie totalite des juifs-marocains sont sionistes, envoient de l'argent en Israel lorsqu'ils habitent dans la diaspora, ont des membres de leurs familles en Israel. Ils AIMENT l'Etat d'Israel et certains sont prets a mourir ou ont recu des blessures dans leur corps pour defendre cet Etat.

Il y a des milliers de sites internet ou ta haine du juif LIBRE (deguisee en haine du sionisme) pourra s'exprimer dans toute sa hargne. Mais tes insultes puisees dans les bas-fonds de Derb Dabachi, ne les jette pas ici!




Re: notre soci?t? et l'homosexualit?
13 novembre 2005, 07:21
Tu te trompes, je n'ai pas de haine vers les juifs et j'aimes l'être humain avant tout.
Il suufit de lire mes messages pour voir à quels points je suis attaché à cette communauté maroacine, alors ce n'est pas un type comme toi qui va me dire ce que je suis.
j'ai toujours exprimé mon souhait de rapprochement entre Maroc et d'israel mais pas pour des gens comme toi mais pour ceux qui ont gardé le Maroc dans leurs coeurs.




Modifié 1 fois. Dernière modification le 13/11/2005 11:56 par jero.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2020 - DAFINA - All Rights Reserved