Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Islamologie appliqu?e : Mohammed Arkoun ? la Galerie Marsam ? Casablanca : l?Humanisme et l?Islam en causerie?

Envoyé par Lune 
L¹Islamologue Mohammed Arkoun a présenté son livre «Humanisme et Islam : combats et propositions», réédité chez Marsam, au prix, populaire, de 60 DH. M.Mohammed Arkoun y adjoint une préface à l¹édition marocaine, où il expose les nombreux problèmes que rencontre la pensée islamique en terre maghrébine et aussi l¹éducation et l¹édition.

Depuis la première visite de Mohammed Arkoun au Maroc, qui remonte à 1970 à l¹ENS, dirigée à l¹époque par M.Lahjomri, sur le thème « Pour une relecture de la Fatiha » et la problématique de la « révélation », rien n¹a changé et l¹islamologue de dire sa tristesse et son désarroi, à propos de l¹échec de la traduction, avec deux essais ratés et une collaboration non moins fructueuse, avec une maison d¹édition tunisienne et une autre algérienne.
Et Arkoun de rappeler le sort du livre écrit en collaboration avec Joseph Maila «De Manhattan à Bagdad. Au-delà du Bien et du Mal », qui n¹a pas connu une grande diffusion au Maghreb.
Pour le livre « Humanisme et Islam », il a souffert de la censure en France, où aucun media ne s¹y est intéressé, à l¹exception de La Croix et du Figaro qui y ont fait « une mention brève».
Et Arkoun de regretter que « si les médias maghrébins emboîtent le pas de leurs homologues français pour parler des livres de sciences politiques, ils s¹abstiennent autant que leurs modèles de parler de livres qui s¹attardent à des explorations historiques de longue durée».
Mohammed Arkoun rappelle que le « cadre de pensée et le vocabulaire de la croyance orthodoxe font obstacle à la réception des interrogations et des analyses déconstructives des sciences sociales. Ainsi, l¹écriture historienne sur le Coran, le hadith, la Shari¹a, le fikh et l¹exégèse, est immédiatement mise en échec par l¹argument d¹autorité enseigné dans les sermons, les cours de religion et tout l¹enseignement dit supérieur des facultés de Shari¹a. Il y a là une rupture de portée intellectuelle qui touche le fonctionnement de la raison elle-même. Le fossé se creuse au niveau du discours didactique entre celui normatif de la croyance et celui analytique, déconstructif, interrogatif, critique de la connaissance scientifique (Š)».
«(Š) de là naissent toutes les difficultés de communication dans les sociétés où le discours de la croyance et de la représentation mythoidéologique de soi, de son histoire, des instances de validation et de légitimation, bénéficie à la fois de soutiens officiels et d¹une assise sociologique dominante».
Il faut donc privilégier l¹Humanisme, avant l¹Islam pour dépasser des tas de préjugés, découlant, surtout, de la «mythohistoire», inspirée à l¹auteur par une relecture anthropologique et historique du réel religieux et pas seulement islamique.
La nuance est de taille, car depuis la mort d¹Ibn Rochd, les arabo-musulmans ont renié la pensée rationnelle, pour se cantonner dans un champ théologique, hostile à la pensée philosophique pourtant traduite et, longtemps véhiculée en Occident, grâce aux penseurs humanistes arabes. Ibn Khaldun, décédé il y a 600 ans et auquel le Ministère de la culture du Maroc rend plusieurs hommages, notamment à travers la relecture critique de la Muqaddema (prolégomènes), réalisée par Abdesselam Cheddadi, a, aussi, échoué et son ¦uvre enterrée jusqu¹en 1850, regrette Mohamed Arkoun.
Mais le problème de fond, soulevé par l¹auteur de «Miskayah et de l¹Humanisme arabo-musulman» vient de la crise de communication Orient-Occident, qui empêche une compréhension épistémologique et cognitive, surtout quand on sait qu¹on ne peut plus traduire certains concepts, comme Humanisme qu¹on réduit à Al Adab ou encore «mythohistoire», carrément intraduisible.
Et Arkoun de conclure, à l¹attention de ceux qui veulent se réfugier dans des interprétations sécurisantes, foncièrement idéologiques de dissocier le profane du sacré, amis, encore une fois que veut dire « sacré » en arabe, aujourd¹hui ?
Mohammed Arkoun, «Humanisme et Islam. Combats et propositions», édité par Marsam, 60 DH.

Belaïd BOUIMID
Lune a écrit:
-------------------------------------------------------
> L¹Islamologue Mohammed Arkoun a présenté son livre
> «Humanisme et Islam : combats et propositions»,
> réédité chez Marsam, au prix, populaire, de 60 DH.
> M.Mohammed Arkoun y adjoint une préface à
> l¹édition marocaine, où il expose les nombreux
> problèmes que rencontre la pensée islamique en
> terre maghrébine et aussi l¹éducation et
> l¹édition.
>
> Depuis la première visite de Mohammed Arkoun au
> Maroc, qui remonte à 1970 à l¹ENS, dirigée à
> l¹époque par M.Lahjomri, sur le thème « Pour une
> relecture de la Fatiha » et la problématique de la
> « révélation », rien n¹a changé et l¹islamologue
> de dire sa tristesse et son désarroi, à propos de
> l¹échec de la traduction, avec deux essais ratés
> et une collaboration non moins fructueuse, avec
> une maison d¹édition tunisienne et une autre
> algérienne.
> Et Arkoun de rappeler le sort du livre écrit en
> collaboration avec Joseph Maila «De Manhattan à
> Bagdad. Au-delà du Bien et du Mal », qui n¹a pas
> connu une grande diffusion au Maghreb.
> Pour le livre « Humanisme et Islam », il a
> souffert de la censure en France, où aucun media
> ne s¹y est intéressé, à l¹exception de La Croix et
> du Figaro qui y ont fait « une mention brève».
> Et Arkoun de regretter que « si les médias
> maghrébins emboîtent le pas de leurs homologues
> français pour parler des livres de sciences
> politiques, ils s¹abstiennent autant que leurs
> modèles de parler de livres qui s¹attardent à des
> explorations historiques de longue durée».
> Mohammed Arkoun rappelle que le « cadre de pensée
> et le vocabulaire de la croyance orthodoxe font
> obstacle à la réception des interrogations et des
> analyses déconstructives des sciences sociales.
> Ainsi, l¹écriture historienne sur le Coran, le
> hadith, la Shari¹a, le fikh et l¹exégèse, est
> immédiatement mise en échec par l¹argument
> d¹autorité enseigné dans les sermons, les cours de
> religion et tout l¹enseignement dit supérieur des
> facultés de Shari¹a. Il y a là une rupture de
> portée intellectuelle qui touche le fonctionnement
> de la raison elle-même. Le fossé se creuse au
> niveau du discours didactique entre celui normatif
> de la croyance et celui analytique, déconstructif,
> interrogatif, critique de la connaissance
> scientifique (Š)».
> «(Š) de là naissent toutes les difficultés de
> communication dans les sociétés où le discours de
> la croyance et de la représentation
> mythoidéologique de soi, de son histoire, des
> instances de validation et de légitimation,
> bénéficie à la fois de soutiens officiels et d¹une
> assise sociologique dominante».
> Il faut donc privilégier l¹Humanisme, avant
> l¹Islam pour dépasser des tas de préjugés,
> découlant, surtout, de la «mythohistoire»,
> inspirée à l¹auteur par une relecture
> anthropologique et historique du réel religieux et
> pas seulement islamique.
> La nuance est de taille, car depuis la mort d¹Ibn
> Rochd, les arabo-musulmans ont renié la pensée
> rationnelle, pour se cantonner dans un champ
> théologique, hostile à la pensée philosophique
> pourtant traduite et, longtemps véhiculée en
> Occident, grâce aux penseurs humanistes arabes.
> Ibn Khaldun, décédé il y a 600 ans et auquel le
> Ministère de la culture du Maroc rend plusieurs
> hommages, notamment à travers la relecture
> critique de la Muqaddema (prolégomènes), réalisée
> par Abdesselam Cheddadi, a, aussi, échoué et son
> ¦uvre enterrée jusqu¹en 1850, regrette Mohamed
> Arkoun.
> Mais le problème de fond, soulevé par l¹auteur de
> «Miskayah et de l¹Humanisme arabo-musulman» vient
> de la crise de communication Orient-Occident, qui
> empêche une compréhension épistémologique et
> cognitive, surtout quand on sait qu¹on ne peut
> plus traduire certains concepts, comme Humanisme
> qu¹on réduit à Al Adab ou encore «mythohistoire»,
> carrément intraduisible.
> Et Arkoun de conclure, à l¹attention de ceux qui
> veulent se réfugier dans des interprétations
> sécurisantes, foncièrement idéologiques de
> dissocier le profane du sacré, amis, encore une
> fois que veut dire « sacré » en arabe, aujourd¹hui
> ?
> Mohammed Arkoun, «Humanisme et Islam. Combats et
> propositions», édité par Marsam, 60 DH.
>
> Belaïd BOUIMID





voilà le genre de penseurs dont l'humanité entière et non seulement

le monde islamique ou la france a vraiment besoin.


homme cultivé, clairvoyant ,érudit , universitaire , chercheur

et penseur résidant en France.

il a collaboré , récemment , à un nouveau livre paru en octobre

: l'histoire de l'islam et des musulmans en france( j'ai oublié le

nom de l'éditeur)


il participe souvent à l'émission ISLAM de fr2 dimanche matin , juste

avant JUDAICA.............amitiés

Les tenants de l'enseignement religieux coranique,devraient s'inspirer des réfléxions de ce professeur trop peu entendu et lu.Celà leur permettrait de
faire évoluer la connaissance de la foi, de l'apprentissage littéral vers l'interprétation évolutive,de l'incitation à la perpétuation de méthodes brutales utilisées pour asseoir un pouvoir temporel préhistorique vers une adaptation aux relations étatiques civilisées,de la polygamie source d'expansion démographique au milieu d'une population d'un milliard d'individus vers une conception du couple survivant dans un grouillement de plus de six milliards d'affamés détruisant plus surement la planète qu'un tsunami géant.
Les livres fondateurs d'une croyance,en perdant un caractère strictement législatif contraignant,deviennent un vecteur créateur d'une conviction individuelle universelle,plus forte qu'une coercition communautaire forcément descriminante et abusive de la liberté.
joseffredg a écrit:
-------------------------------------------------------
> Les tenants de l'enseignement religieux
> coranique,devraient s'inspirer des réfléxions de
> ce professeur trop peu entendu et lu.Celà leur
> permettrait de
> faire évoluer la connaissance de la foi, de
> l'apprentissage littéral vers l'interprétation
> évolutive,de l'incitation à la perpétuation de
> méthodes brutales utilisées pour asseoir un
> pouvoir temporel préhistorique vers une adaptation
> aux relations étatiques civilisées,de la polygamie
> source d'expansion démographique au milieu d'une
> population d'un milliard d'individus vers une
> conception du couple survivant dans un
> grouillement de plus de six milliards d'affamés
> détruisant plus surement la planète qu'un tsunami
> géant.
> Les livres fondateurs d'une croyance,en perdant un
> caractère strictement législatif
> contraignant,deviennent un vecteur créateur d'une
> conviction individuelle universelle,plus forte
> qu'une coercition communautaire forcément
> descriminante et abusive de la liberté.
>




bravo joseff.........seulement, mohamed akroun a passé la majeure

partie dans la ville lumière ; et les écoles obscurantistes auxquelles

tu fais allusion , c'est un autre monde !!

oeuvrons pour que de telles sommités puissent rayonner et éclairer

le monde par leur sagesse et science : cette tâche nous incombe +++

.........................amitiés
joseffredg a écrit:
,de la polygamie
> source d'expansion démographique au milieu d'une
> population d'un milliard d'individus vers une
> conception du couple survivant dans un
> grouillement de plus de six milliards d'affamés
> détruisant plus surement la planète qu'un tsunami
> géant.
> .

Comment est-ce que la polygamie contribue a l'expansion demographique?
>





Joseffredg bonsoir.

Dans le monde musulman et partculièrement le monde arabo-musulman, il nous faut des millions de Med Arkoun et de Wafa Sultan.
A la différence de ce qu'on fait ici sur le forum et que j'appelerai une reflexion intellectuelle, Mohamed Arkoun est un scientifique. C'est un éminent chercheur sur le fondamentalisme musulman et les raisons du recul et la stagnation des sociètés arabo-musulmanes.Mohamed Arkoun explique le retard des musulmans en général et les arabes en particulier par la simple raison qu'ils continuent à se servir du colonialisme comme alibi et refusent indéfiniment de considérer les facteurs internes dans leur évolution historique. Selon Arkoun, les arabes accusent toujours autrui d'etre la cause de leur retard!
Bravo à tous ... Vous nous parlez de paix, de tolérance, d'amour et ça me réchauffe le coeur smiling smiley

hélas .... voilà que je lis sad smiley
Violence, terreur, kamikaze, morts

Qui voudrait déguiser la vérité ?
Wafa Sultan (que j'admire pour son courage), Med Arkoun que Lune nous a fait découvrir (un merci au passage - je ne manquerai pas de le lire si on trouve ses écrits en France)

OU ceux ci après:

<b><font color=brown>Jérusalem Post, 7 novembre

De plus en plus de femmes kamikazes
Une femme a commis un attentat-suicide contre les forces de sécurité israéliennes le 6 novembre dernier. Alerté par le service de renseignements que cette femme voulait se faire exploser, les soldats l'ont arrêtée à Beit Hanoun, et elle s'est fait exploser à ce moment, blessant légèrement un des soldats. Mirvat Massoud, 18 ans, appartenait à l’organisation terroriste Jihad islamique.

De plus en plus de femmes commettent des attentats-suicides et choisissent de sacrifier leur vie pour la cause du Jihad. Le 23 mars 2006, une femme kamikaze était l'auteur d'un attentat-suicide à Jérusalem, tuant un Israélien. Le Shin Bet (service de renseignements intérieur israélien) a découvert un réseau terroriste du jihad féminin. Six femmes terroristes ont été interpellées par des agents du Shin Bet et accusées d’avoir participer à des actions de deux commandos contre des cibles israéliennes en Judée-Samarie.

<i>Les candidates au martyre se font de plus en plus nombreuses en Israël, en Tchétchénie, au Sri-Lanka, mais aussi dans la mouvance d’Al-Qaïda où une unité de femmes kamikazes a été créée depuis 2003.</font color></b></i>

Qui devons nous croire
Bien sûr je choisis sans conteste Wafa Sultan et Med Arkoun
A vous de choisir ceux qui pronent pour un monde de violence ou pour un monde de paix ...

&lt;font color=green&gt;Croassez et multipliez&lt;/font color&gt;
&lt;a href=&quot;[www.hiboox.com&quot]; target=&quot;_blank&quot;&gt;&lt;img alt=&quot;Image hébérgée par hiboox.com&quot; src=&quot;[images0.hiboox.com]; /&gt;&lt;/a&gt;
Lune
Je suis sûr que tu plaisantes en posant la question "Comment est-ce que la polygamie contribue a l'expansion demographique?"
Mais tout est possible et tu peux ne pas le comprendre,alors je te renvoie à la table de multiplication ( prends la calculette):
-si une femme a en moyenne haute 6 enfants (maximum connu 17),
-si un homme peut féconder plusieurs femmes dans la même année (peut-être dans la même nuit!!) soit les 4 officiellement admises
Donc un monogamme contribuera à l'augmentation démographique avec 6X1=6
un polygame normal avec 6x4=24 (soit 24-6= 18 de plus)
(Les contrevenants à l'autorisation coranique peuvent aller beaucoup plus loin dans cette contribution).
Martel
* Mohammed ARKOUN et Maurice BORRMANS : L'Islam : religion et société. Interviews dirigées par Mario Arosio Traduit de l'italien par Maurice Borrmans. Ed. du Cerf. 1982
* Mohammed ARKOUN et Louis GARDET : L'Islam hier, demain. Paris : Buchet-Chastel , 1982
* Mohammed ARKOUN : l’Humanisme arabe au Xe siècle (1982, Vrin),
* Mohammed ARKOUN : Lectures du Coran (1982, Maisonneuve et Larose),
* Mohammed ARKOUN : Pour une critique de la raison islamique (1984, Maisonneuve et Larose),
* Mohammed ARKOUN : l’Islam, morale et politique (1986, Desclée de Brouwer/Unesco),
* Mohammed ARKOUN : La Pensée arabe (1991, PUF, Que sais-je ?).
* Mohammed ARKOUN : Ouvertures sur l'islam. Paris : Grancher, 1992
* Mohammed ARKOUN : Penser l'islam aujourd'hui. Alger : Laphomic ENAL , 1993.
* Mohammed ARKOUN et Joseph MAÏLA : De Manhattan à Bagdad. Au-delà du bien et du mal. Desclée de Brouwer. 2003

Participation à des ouvrages collectifs :

* La Liberté religieuse dans le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam, Colloque international à l'abbaye de Sénanque. Préface de Claude Geffré. Ed du Cerf, 1981
* Christianisme, judaïsme et islam Fidélité et ouverture. Sous la direction de Mgr Joseph Doré. Ed. du Cerf, 1999
* Histoire de l'islam et des musulmans en France du Moyen Age à nos jours, Mohammed Arkoun, Collectif, Jacques Le Goff (Préface). Ed. Albin Michel, 2
A Martel,

[en.wikipedia.org].

A joseff

la polygamie n'est pas la cause principale du baby boom musulman au 20 sciecle c'est uniquement la consequence de la vaccination des enfants.
ceci d'un point de l'autre pour etre polygame il faut vraiment etre riche
or la majorité des musulmans sont pauvres : le baby boom ce n'est pas
une specifité de l'islam les europpens ont aussi leurs baby boom au 18-19
sciecle.
actuellement les juifs d'origine marocaines sont a un milion soit 3-4 pourcent de tous les marocains : c'est a peu pres exactement la meme proportion il y'a 60 ans !!!

joseffredg a écrit:
-------------------------------------------------------
> Lune
> Je suis sûr que tu plaisantes en posant la
> question "Comment est-ce que la polygamie
> contribue a l'expansion demographique?"
> Mais tout est possible et tu peux ne pas le
> comprendre,alors je te renvoie à la table de
> multiplication ( prends la calculette):
> -si une femme a en moyenne haute 6 enfants
> (maximum connu 17),
> -si un homme peut féconder plusieurs femmes dans
> la même année (peut-être dans la même nuit!!) soit
> les 4 officiellement admises
> Donc un monogamme contribuera à l'augmentation
> démographique avec 6X1=6
> un polygame normal avec 6x4=24 (soit 24-6= 18 de
> plus)
> (Les contrevenants à l'autorisation coranique
> peuvent aller beaucoup plus loin dans cette
> contribution).

Je suis honnetement confuse, lol. Si ces meme 4 femmes avait 4 maris differents le nombre total d'enfants serait toujours le meme non?
>


Arrrrgggghhhhh ... LUNE je t'ai reconnu ...
Ne joue pas au BLONDES ...

Une femme à la ménopause (50 ans) y peut plus
un homme à 80 ans y peut toujours
donc 1 homme marié à 4 petites jeunes
fera plus d'enfants qu'un homme marié à 4 femmes ménopausée

Et puis comme il y a plus de femelles que de mâles ...

Réfléchis quand même parfois ... smiling smiley
On va pas tout d'expliquer voyons sad smiley

&lt;font color=green&gt;Croassez et multipliez&lt;/font color&gt;
&lt;a href=&quot;[www.hiboox.com&quot]; target=&quot;_blank&quot;&gt;&lt;img alt=&quot;Image hébérgée par hiboox.com&quot; src=&quot;[images0.hiboox.com]; /&gt;&lt;/a&gt;
"Une femme à la ménopause (50 ans) y peut plus
un homme à 80 ans y peut toujours
donc 1 homme marié à 4 petites jeunes
fera plus d'enfants qu'un homme marié à 4 femmes ménopausée"


Evidemment; tout comme un homme de 80 ans marie a une seule jeune peut encore avoir des enfants. Mais sans le faire expres je ne vois toujours pas comment la polygamie contribue a l'explosion demographique. Sauf tenant compte du fait comme tu a dis qu'il y a plus de femmes que d'hommes et donc si la polygamie etait interdite, certaines femmes n'auraient jamais d'enfants. Mais avec le divorce qui est devenu courant, ce facteur est moins valable.
Martel a écrit:
-------------------------------------------------------
>
>
> Qui voudrait déguiser la vérité ?
> Wafa Sultan (que j'admire pour son courage), Med
> Arkoun que Lune nous a fait découvrir (un merci au
> passage - je ne manquerai pas de le lire si on
> trouve ses écrits en France)
>
> Ils ont parle de ce roman sur les infos de 2M et j'ai decide de faire une recherche sur internet sur l'auteur.
Quand a Wafa Sultan je trouve qu'elle est trop extremiste dans sa critique ou du moins sa facon de s'exprimer ne m'incite pas a la prendre tres au serieux
Lune a écrit:
-------------------------------------------------------
> Evidemment; tout comme un homme de 80 ans marie a
> une seule jeune peut encore avoir des enfants.
> Mais sans le faire expres je ne vois toujours pas
> comment la polygamie contribue a l'explosion
> demographique. Sauf tenant compte du fait comme tu
> a dis qu'il y a plus de femmes que d'hommes et
> donc si la polygamie etait interdite, certaines
> femmes n'auraient jamais d'enfants. Mais avec le
> divorce qui est devenu courant, ce facteur est
> moins valable.


Une étude sur la polygamie en Afrique sub sahara conduit à cette conclusion

L'etude d'une population africaine prise comme exemple, les Peul Bande du Senegal Oriental, met en evidence les differents mecanismes de la polygamie, les principaux etant la difference d'age au premier mariage entre hommes et femmes et le remariage rapide et intensif des veuves et divorcees. La deuxieme question porte sur l'effet de la polygamie sur la fecondite. Deux types d'effet sont distingues, un effet individuel, qui semble negligeable, et un effet collectif, sans doute positif: la polygamie semble favoriser une fecondite feminine d'ensemble elevee, par le biais d'une forte duree moyenne passee en union. La troisieme question concerne la famille et la parente dans les populations polygames. Les ecarts entre rythmes de reproduction masculine et feminine sont a l'origine d'une asymetrie marquee de la parente entre cote paternel et cote maternel et retentissent indirectement sur les mariages entre apparentes. La polygamie, dominante en Afrique au sud du Sahara, s'y maintient de facon etonnante; cela resulte des contraintes demographiques qui s'exercent sur le marche matrimonial et qui ne permettent pas sa disparition soudaine et aussi des resistances au changement de la famille et de la parente, intimement liees a la polygamie.

Mais comme dit Slimane, la mortalité a aussi baissé ..


&lt;font color=green&gt;Croassez et multipliez&lt;/font color&gt;
&lt;a href=&quot;[www.hiboox.com&quot]; target=&quot;_blank&quot;&gt;&lt;img alt=&quot;Image hébérgée par hiboox.com&quot; src=&quot;[images0.hiboox.com]; /&gt;&lt;/a&gt;



Pour Martel.


Mohamed Arkoun nous propose un grand ouvrage de Joseph Van Ess intitulé "Théologie et Socièté aux 2ième et 3ième siècles de l'Hégire". Mohamed Arkoun estime que cet ouvrage n'a pas d'équivalent dans aucune langue islamique et doit etre traduit en arabe, en persan et en turc et lu par tous les musulmans.

Il nous propose aussi les travaux de Théodore Noldeke sur l'histoire du texte coranique et ceux de I. Goldziher, J.Schacht, R.Brunscvig sur le Hadith et le Fiqh.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2021 - DAFINA - All Rights Reserved