Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..

Envoyé par mossad 
gyl
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
16 janvier 2011, 05:53
Je suis étonné,Wolf,que tu ne commentes pas le reste de mon propos qui me semble plus important que le qualificatif de l'enthousiasme des journalistes,surtout français.Mais je le justifie tout simplement par leurs commentaires,qui ne recherchent pas un seul instant - sauf pour decrire un peu tard hélas,le système tyrannique et corrompu des Ben Ali/traboulsi - ceux qui peuvent être derrière cette révolte,dont personne ne semble surpris de sa parfaite organisation.
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
16 janvier 2011, 08:25
Comme d'habitude la clique des racistes anti arabo-musulmans met en place le choeur de ses vociférations. Thème de la chanson: les Arabes sont, par nature, incapables de se gouverner démocratiquement. C'est dans leurs gènes, dans leurs chromosomes, dans leur essence immuable...

Cela me rappelle les absurdités que criaient les anti-sionistes lors des débuts du Mouvement sioniste, vers les années 1895-1900. Un Etat des Juifs est impossible, d'abord et avant tout parceque tout économie d'un Etat doit se baser sur l'agriculture et l'industrie. Or il est dans les "gènes" des Juifs de ne rien connaitre à l'agriculture, et leurs "gènes" leurs interdisent d'ètre des ouvriers...Moins d'un siècle plus tard, l'agriculture israélienne est un exemple pour le monde entier, et la nouvelle industrie high-tech d'Israel l'une des plus performantes du globe.

Les racistes anti-arabes d'aujourd'hui mangeront leur chapeau demain quand ils verront la démocratie tunisienne (et Arabe) fonctionner comme toutes les autres démocraties, cahin-caha.
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
16 janvier 2011, 19:40
Oui,Geek. Malheureusement,mais c'est ainsi. Les arabo-musulmans sont presque incapables de se gouverner démocratiquement.Pour ce faire,il ne suffit pas de se débarrasser d'un dictateur et tous ses valets seulement,il faut,et c'est le plus important, s'affranchir de cet esprit du Moyen-Age qui règle la vie.Le Moyen-Age est présent avec force dans toutes les situations,il prend même de l'ampleur.Et l'on passe de la modernité à des situations moyen-âgeuses d'une minute à l'autre et l'inverse.

Les israéliens et les sociétés occidentales européennes ne sont pas les sociétés arabo-musulmanes. Tout un gouffre.Il ne faut pas analyser les sociétés arabo-musulmanes avec les mêmes outils qui ont servi à le faire aux autres sociétés.

J'ai bien peur qu'il ne soit un peu tard pour qu'un pays arabe soit vraiment libre,laïc et démocratique à l'égal d'autres pays.Après les indépendances,une poignée de gens se sont accaparés tout,richesse et pouvoir,humiliant les populations en instaurant un état policier au sevice de la minorité régnante,jusqu'à ce que ces populations,au raz-le-bol,se soient radicalisées. Toutes les cliques arabes dirigeantes en sont responsables. Si après les indépendances on avait mis sur pied des états de droit et de justice,on ne serait pas là ou on est aujourd'hui.

Vivre dans l'opulence,dans une vraie justice,dans la dignité et tous ses droits fera oublier tout le reste..Même la foi...
gyl
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 00:14
Il faut ajouter Haifa,que les arabo/musulmans ont tendance à faire porter aux étrangers la responsabilité des inegalités destabilisatrices de leurs communautés.Et le danger qui les menace est que le projet qui les fédère pour se liberer des corrompus et des profiteurs est le retour à l'obscurantisme religieux.Qui prend pretexte d'une agression imaginaire envers la foi islamique pour designer l'enemi,prôner le combat sacré,pour justifier la misère et l'obeissance aveugle à de nouveaux chefs,plus corrompus que les precedents,nouveaux prophètes interprètes de la volonté divine.Khomeini,en est l'exemple,et les morts de la revolte iranienne tombés sous les balles des milices islamistes ne provoquent pas la même compassion mondiale envers les tunisiens .
Et aucun pays occidental,ne se hasarde à financer des organisations en Iran,pas plus qu'il ne l'a fait pour des organisations tunisiennes ,chrgées de denoncer la chape de plomb fasciste des ayathollahs.Mais les israeliennes
sont aidées, encouragées, defendues alors qu'elles ne sont là que pour destabiliser le seul pays democratique,et je n'ai pas peur de le dire,le seul au monde.Quel est le pays qui permet à des citoyens d'appeler le monde à le boycotter,à des élus de vouloir sa disparition ?
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 02:16
Comme je le disais, le choeur des anti arabo-musulmans se met à pousser sa chansonette: "les Tunisiens sont incapables d'établir une vraie démocratie". Ce choeur de fausses Cassandre est composé d'observateurs incompétents. Ils sont bien mignons, car innoffensifs.

Par contre je crains fort que des forces réactionnaires entrent dans la danse en Tunisie pour semer le chaos. Vols, pillages, terreur, exactions diverses, rien ne sera epargné pour "prouver" au monde que les Tunisiens ne sont que des grands enfants qui ont besoin d'un Maitre dictatorial.

Mais j'ai confiance dans la vigilance des Tunisiens.
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 02:39
tout depend de la capacité de l'elite formée a l'ecole bourguibienne a controler la jeunesse :

l'heritage laique du bourguiba versus le populisme cacaphonique d'aljazirra !

[fr.wikipedia.org]

il aspire a devenir le khomaini tunisien !!
gyl
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 03:19
Heureusement que nous avons un expert super compétent de la politique tunisienne,pour nous informer de l'avenir de la Tunisie.D'après lui,ce sera ou le cahos ou la democratie.Peut-on être plus perspicace!!!Merci de cette intelligente leçon de geopolitique!!
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 04:00
Mort de rires

Tiens Tiens la Tunisie prendra exemple sur le Maroc, le seul pays véritablement démocrate de tous les pays arabes.


"Il faut déconner comme s'il n'avait pas des cons et faire le con comme s'il n'y avait pas de déconneurs"

Hi HI HO HA HA HA HOU Hi Hi Hi !!!!!!!
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 04:04
Citation
gyl
Heureusement que nous avons un expert super compétent de la politique tunisienne,pour nous informer de l'avenir de la Tunisie.D'après lui,ce sera ou le cahos ou la democratie.Peut-on être plus perspicace!!!Merci de cette intelligente leçon de geopolitique!!

je ne suis ni expert , ni politicien .... loin de la ! ....

il y a une 3 eme option plus probable a mon avis vu les investissements etrangers ! une nouvelle mouture de l'actuel regime plus rescpectueuse des droits de l'homme !
gyl
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 05:14
Mais non,Slimane,le seul extra lucide,capable de discerner la cahos de la stabiliité est notre unique,indispensable,donneur de leçons,je parle avec humilité et respect de notre Souiri,alias Geek !!!!
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 06:48
Il est clair que toutes les puissances conservatrices vont TOUT faire pour "casser" cette dynamique démocratique.

C'est le point qui m’inquiète beaucoup.

Imaginez un scénario pareil au Moyen Orient? Ça serait assez dangereux pour la stabilité régionale...

-----
"Ne nous y trompons pas : ceux qui parlent de l'islamisation de la France sont guidés par la même obsession xénophobe que ceux qui dénonçaient la judaïsation de notre pays dans les années 1930. L'étranger, quel que soit son visage, reste responsable pour l'extrême droite des maux de notre -société." Richard Prasquier, Président du CRIF
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 07:07
Bonjour,

C'est vrai qu'au cours des cinquante dernières années les gouvernants tunisiens n'ont pas eu la volonté de mette en place un régime véritablement démocratique...où la liberté d'expression existe réellement...

Aujourd'hui un vent de liberté souffle...c'est une excellente chose...mais comment les tunisiens vont ils mettre à profit ce nouvel espace de liberté?

N'est on pas en droit de se poser des questions?

Maintenant que la Tunisie n'est plus une dictature les 600 000(ou plus) tunisiens et franco-tunisiens réfugiés,accueillis en France pour des raisons politiques ou/et sociales vont ils retourner en Tunisie?...leurs compétences,leur expérience dans tous les domaines vont elles être mises au service de la Tunisie Nouvelle?

Quel gouvernement,quelle politique va être capable d'offrir du travail aux centaines de milliers de jeunes tunisiens qu'ils soient diplômés ou non?

Un islamiste tunisien (Tabligh-Frères Musulmans) vivant en France m'a dit que les femmes ne devaient pas travailler(sauf tâches ménagères et entretien des enfants)...et que cela résoudrait le problème du chômageeye rolling smiley...qu'en pensent les tunisiennes?

La menace islamiste existe t elle en Tunisie?...de nombreux diplomates et journalistes français affirment que non...faut il les croire?

Les islamistes tunisiens soutenus et financés par des puissances extérieures peuvent ils prendre le pouvoir à l'issue d'un scrutin démocratique?
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 08:20
Ce ne sont pas des emeutes. Ce n’est pas une revolte populaire. Ce n’est un 5 october algerien. Ce n’est pas une puissance etrangere qui a invahi la tunisie pour renverser le regime.

C’est une revolution.

le tiers etat s’est emapre du pouvoir et a chasse le dicatateur Ben Ali.

Le conseil constitutionnel a fait comprendre au nouveau presisent autoproclame qu’il ne fallait peut-etre pas aller si vite avec son article 56 et que ce n'etait pas la peine d'essayer de peter plus haut que son cul. Car le peuple tunisien par la voix de ses avocats a fait prevalloir de l’article 57. Le conseil l'a entendu a designe la president de la chambre des deputes comme le president par interim, tenu d’organiser les elections libre dans 60 jours.

Jusque la, a remarquer et bien constater de toute evidence que c’est toujours le peuple qui mene la dance. Il a obtenu le gain de cause et tout marche au pas de ce qu’il souhaite.

Une chose est sure. la peur a change de camp. Le peuple tunisien a montre son biceps. Donc "moucher son president" est acquis. Ajouter a cela, la liberte nouvellement et cherement conquise ; dorenavant, le nouveau et le futur president a interet de bien mesurer ses propos en s’adressant aux tunisiens. Aussi, le president sera interviewe par la presse natinale. Il devar rendre des compte de temps en temps.

Tout ceci a ete acompli par le peuple tunisien, qui d’affirmer pour le moins un non-retour a la dictature.

Les cartes de @#$%& recommandent de ne pas mettre un tel senario au conditionnel au Maroc.

expliation: Prenez une carte geographique de la mediterranee; et a l’aide d’une regle et un crayon, tirez un trait incline de 15 degre par rapport a l’horizontale. On vient donc de tracer un axe de symetrie entre les deux rives de la mediteranee.

* Le 14 juillet a eu lieu a paris. Par symetrie autour de cet axe, le 14 janvier a eu lieu a Tunis.
** Entre 14 juillet et le 14 janvier, il tout extement unsemstre. La moitie d’une annee. Encore une symetrie.
*** Beaucoup avaint declare la guerrea la France pour stopper la contagion. donc par symetrie, tout les regimes pour le moins au Maghreb vont connaitre un remaniement structurel.

La propagation de la revoltion francaise s’était vue attenuee au bord de la mideterannee non pas par manque de bateaux, mais a cause du fosse religieux. Alors elle s’est batie aujourd'hui un pont grace a l’immigration ensuite a la mondialisation, pour poursuivre son expansion.

Ps : si je ne poste plus ici, c’est que je suis en sejour a tazmamart. Je m’en foue , car les cartes de @#$%& prevoit que je serai libre de tout facon.
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 08:27
Un scénario à envisager et le changement risque de ne pas être celui attendu.

Espérons que cette révolution ne sera pas récupérée par les barbus obscurantistes,

Nous avons en mémoire le cas iranien !




Bernard Lugan (né en 1946 à Meknès, maître de conférence à l’université de Lyon III) est le meilleur spécialiste français de l'Afrique. Il est politiquement indépendant, raison pour laquelle il n'est jamais consulté par nos décideurs.

Communiqué de Bernard Lugan au sujet de la Tunisie.

Les graves évènements de Tunisie m’inspirent les réflexions suivantes :

1) Certes le président Ben Ali n’était pas l’illustration de la démocratie telle que la connaissent une trentaine de pays sur les 192 représentés à l’ONU, certes encore, de fortes disparités sociales existaient en Tunisie, mais, en vingt ans, il avait réussi à transformer un Etat du tiers monde en un pays moderne attirant capitaux et industries, en un pôle de stabilité et de tolérance dans un univers musulman souvent chaotique.

Des centaines de milliers de touristes venaient rechercher en Tunisie un exotisme tempéré par une grande modernité, des milliers de patients s’y faisaient opérer à des coûts inférieurs et pour une même qualité de soins qu’en Europe, la jeunesse était scolarisée à 100%, les femmes étaient libres et les filles ne portaient pas le voile.

2) Aujourd’hui, tout cela est détruit. Le capital image que la Tunisie avait eu tant de mal à constituer est parti en fumée, les touristes attendent d’être évacués et le pays a sombré dans le chaos.

Les journalistes français, encore émoustillés à la seule évocation de la « révolution des jasmins » cachent aux robots qui les lisent ou qui les écoutent que le pays est en quasi guerre civile, que les pillages y sont systématiques, que des voyous défoncent les portes des maisons pour piller et violer, que les honnêtes citoyens vivent dans la terreur et qu’ils doivent se former en milices pour défendre leurs biens et assurer la sécurité de leurs familles.

Les mêmes nous disent doctement que le danger islamiste n’existe pas.

De fait, les seuls leaders politiques qui s’expriment dans les médias français semblent être les responsables du parti communiste tunisien. Nous voilà donc rassurés…

3) La cécité du monde journalistique français laisse pantois.

Comment peuvent-ils oublier, ces perroquets incultes, ces lecteurs de prompteurs formatés, que les mêmes trémolos de joie indécente furent poussés par leurs aînés lors du départ du Shah en Iran et quand ils annonçaient alors sérieusement que la relève démocratique allait contenir les mollahs ?

4) Le prochain pays qui basculera sera l’Egypte et les conséquences seront alors incalculables. Le scénario est connu d’avance tant il est immuable : un président vieillissant, des émeutes populaires inévitables en raison de l’augmentation du prix des denrées alimentaires et de la suicidaire démographie, une forte réaction policière montée en épingle par les éternels donneurs de leçons et enfin le harcèlement du pouvoir par une campagne de la presse occidentale dirigée contre la famille Moubarak accusée d’enrichissement.

Et la route sera ouverte pour une république islamique de plus ; tout cela au nom de l’impératif démocratique…

5) Ces tragiques évènements m’inspirent enfin un mépris renouvelé pour la « classe politique » française.

Ceux qui, il y a encore quelques semaines, regardaient le président Ben Ali avec les « yeux de Chimène », sont en effet les premiers à l’accabler aujourd’hui.
Nos décideurs en sont tombés jusqu’à expulser de France les dignitaires de l’ancien régime tunisien qu’ils recevaient hier en leur déroulant le tapis rouge.
La France a donc une nouvelle fois montré qu’elle ne soutient ses « amis » que quand ils sont forts.

L’on peut être certain que la leçon sera retenue, tant au Maghreb qu’au sud du Sahara…

A l’occasion de ces évènements, nous avons appris que 600 000 Tunisiens vivaient en France, certains médias avançant même le chiffre de 1 million.

L’explication de l’attitude française réside peut-être dans ces chiffres.

Pour mémoire, en 1955, un an avant la fin du protectorat français sur la Tunisie, 250 000 Européens, essentiellement Français et Italiens y étaient installés, ce qui était considéré comme insupportable par les anti-colonialistes. Bernard Lugan
16 janvier 2011
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 08:51
" Les islamistes tunisiens soutenus et financés par des puissances extérieures peuvent ils prendre le pouvoir à l'issue d'un scrutin démocratique? "

Bonjour Cigalou,

soutenus , ils le sont plus que jamais avec les prix du petrole qui flambe !! ......
les medias arabes avec leur complexe d'israel ..... et l'aiguillement des opinions vers l'islamisme qui s'ensuit


ils n'auront pas la majorité , mais surement ils vont finir dans le podium !
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 09:56
Quand on voit ce qui se passe en Tunisie...et dans l'incertitude que vit ce pays..
Nous juifs, nous devons espérer que le millier juif tunisien vivant encore dans ce pays partent le plus tôt possible, et de preference en Israël.
A Israël de faire comme nous l'avons fait pour les juifs d' Éthiopie, un pont aérien pour acheminer tous nos frères vers leur pays ancestrale : Israël !
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 09:58
Bonsoir Slimane,

Merci d'avoir donné un avis...qui me semble,malheureusement, tout à fait pertinent...

Personnellement je n'ai jamais cru aux "manifestations",aux "révolutions" spontanées...

Il y a toujours des organisateurs,des groupes,des puissants qui tirent les ficelles...

Cordialement
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 12:02
Citation
raphy75
Mort de rires

Tiens Tiens la Tunisie prendra exemple sur le Maroc, le seul pays véritablement démocrate de tous les pays arabes.


"Il faut déconner comme s'il n'avait pas des cons et faire le con comme s'il n'y avait pas de déconneurs"

Hi HI HO HA HA HA HOU Hi Hi Hi !!!!!!!


Bonsoir Raphy75

En tant que citoyen marocain, je peut te confirmer que j'ai plus de droits sous le règne de Mohamed 6 que pendant le règne de Hassan 2 , le Maroc a fait un grand pas vers la démocratie,le Maroc a fait beaucoup de progrès,bien sure qu'il reste beaucoup à faire,nous somme encore trop loin des exemples israélien,européen ou Américain, l'essentielle c'est qu'on a commencer et nous arriverons lentement mais surement, il n'est jamais trop tard de bien faire.
Cordialement.

Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 18:34
Citation
gyl
je parle avec humilité et respect de notre Souiri,alias Geek !!!!

Très bien, mon p'tit Gyl, voilà comment il faudra à l'avenir parler de moi. Nous sommes content de vous. Vous faites des progrès. Nous vous decernons un bon point. Et si vous persévérez, nous vous offrirons un gros gateau au chocolat.hot smiley
Re: Tunisie - Alg?rie, un d?but de quelques choses..
17 janvier 2011, 18:45
Citation
mossad
Nous juifs, nous devons espérer que le millier juif tunisien vivant encore dans ce pays partent le plus tôt possible, et de preference en Israël.
A Israël de faire comme nous l'avons fait pour les juifs d' Éthiopie, un pont aérien pour acheminer tous nos frères vers leur pays ancestrale : Israël !

Discours emblématique du PSEUDO sioniste qui "expédie" des Juifs en Israel, alors que lui-mème ne donne pas l'exemple...

J'ai adoré la tournure de phrase: "A Israel de faire comme nous l'avons fait pour les juifs d'Ethiopie". Le passage du "il" (Israel) au "nous" (qui, "nous"?) est à étudier comme exemple de duplicité. Israel c'est "eux", la-bas, entre le désert et la mer. Et nous c'est...nous.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2022 - DAFINA - All Rights Reserved