Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

CASABLANCA 1908 : LES VOYAGEURS DÉBARQUAIENT SUR LA PLAGE À DOS DE JUIF

Envoyé par Jean-Francois.RABATI 
CASABLANCA 1908 : LES VOYAGEURS DÉBARQUAIENT SUR LA PLAGE À DOS DE JUIF

Je cite :
‘’Les barcasses venant au large, en rade, chercher les voyageurs les jours où l’état de la mer le permettait, déposaient leur cargaison humaine sur la plage.
Les passagers débarquaient à dos de Juif, c’est-à-dire que de robustes enfants d’Israël suppléaient à l’absence du matériel et transportaient sur leurs épaules accueillantes, de la barcasse aux dunes, les voyageurs désireux de franchir à pied sec le large ruban de sable où venait déferler le ressac’’.

‘‘Lors, Casablanca, c’était la première plaie béante au flanc du Maroc. A cette heure de son histoire, cette ville présentait tous les caractères de l’ulcère de la laideur européenne qui allait s’étendre et menacer de dévaster tout le pays’’.

‘’’Casablanca c’était, débordant de la plus banale des bourgades côtières marocaines, toute l’horreur des constructions en boîtes à pétrole et des baraquements en tôle abritant les mercantis accourus à la suite du corps de débarquement’’.

.
Re: CASABLANCA 1908 : LES VOYAGEURS DÉBARQUAIENT SUR LA PLAGE À DOS DE JUIF
05 août 2021, 10:31
La pénétration des Français au Maroc passe aussi par Casablanca après le bombardement d’août 1907.

A cette époque le port de Casa n’est pas vraiment protégé et on débarquait les hommes et déchargeait les marchandises quand le ressac et les vagues le permettaient sans trop de risques.

A plusieurs reprises, j’avais pu lire et même entendre des récits d’anciens du Maroc qui rapportaient les débarquements qui se faisaient de grand navire à barcasse et de barcasse à dos d’homme pour les dames et les voyageurs qui évitaient de trop mouiller leur pantalon et de ruiner leurs chaussures de cuir.

Je n’avais pas souvenir d’un auteur qui parlait de ‘’débarquement à dos de Juif’’.

Ce n’est pas très étonnant à cette époque où la hiérarchie sociale était très défavorable aux Juifs marocains.

La personne dont j’ai cité quelques phrases est très connue puisqu’il s’agit de Maurice Tranchant de Lunel, architecte et peintre, qui sera nommé en 1912 par Lyautey directeur du service des antiquités, beaux-arts et monuments historiques du Protectorat du Maroc. (Extrait de Au pays du paradoxe).

[fr.wikipedia.org]
.
Re: CASABLANCA 1908 : LES VOYAGEURS DÉBARQUAIENT SUR LA PLAGE À DOS DE JUIF
06 août 2021, 11:37
C'est TRANCHANT de LUNEL qui a écrit que les "passagers débarquaient à dos de juif" ?

J'ai lu son bouquin "Au Pays du Paradoxe" il y a une dizaine d'années mais je ne me souviens pas de cet extrait...je vais chercher sur Gallica.
Comme je l’ai écrit dans mon second post, je n’avais pas souvenir, moi non plus, d’un auteur qui parlait pour Casablanca ‘’d’un débarquement à dos de Juif’’.

Rien d’étonnant en soi qu’à cette époque les Juifs étaient employés en tant que portefaix.


Vous trouverez la citation ‘’Les passagers débarquaient à dos de Juif, c’est-à-dire que de robustes enfants d’Israël…‘
Page 23 du livre ‘‘Au pays du paradoxe’’.

.
Re: CASABLANCA 1908 : LES VOYAGEURS DÉBARQUAIENT SUR LA PLAGE À DOS DE JUIF
07 août 2021, 02:35
Oui j'ai retrouvé la trace de cette phrase dans le bouquin...Tranchant de Lunel a bien écrit cela...c'est tout à fait exact…

Les barcasses allaient chercher les passagers et les marchandises dans les navires en rade dans les ports marocains...c'était bien évidemment le cas à Casablanca et Tranchant de Lunel a écrit "les passagers débarquaient à dos de juif " .

J'ignore pourquoi il a écrit cela et dans quel but mais je ne retrouve aucune trace(documents,photographies) confirmant cette affirmation.

Selon mes renseignements la corporation des barcassiers,puissante et très structurée,ne comptait pas en son sein de "juifs"...que ce soit à Casa,Rabat etc.

Or la corporation des barcassiers prenait en charge les passagers et les marchandises du début à la fin...embarquement et débarquement inclus.

J'ai regardé attentivement quelques anciennes photographies;toutes montrent des barcassiers marocains musulmans que ce soit à la manœuvre dans les barcasses ou lors des opérations d'embarquement et de débarquement des passagers et des marchandises.
Re: CASABLANCA 1908 : LES VOYAGEURS DÉBARQUAIENT SUR LA PLAGE À DOS DE JUIF
07 août 2021, 03:21
Débarquement d'une passagère à Casablanca...les barcassiers porteurs ne sont pas des "juifs".
Pièces jointes:
casa débarquement.jpg
Re: CASABLANCA 1908 : LES VOYAGEURS DÉBARQUAIENT SUR LA PLAGE À DOS DE JUIF
07 août 2021, 03:24
Débarquement d'hommes à Casablanca;les barcassiers porteurs ne sont pas des "juifs".
Pièces jointes:
cas débarquement 2.jpg
Re: CASABLANCA 1908 : LES VOYAGEURS DÉBARQUAIENT SUR LA PLAGE À DOS DE JUIF
07 août 2021, 03:31
Embarquement d'un homme(militaire) en bordure de l'oued Oum er Rebia prés d'Azemmour...le porteur n'est pas un "juif".

Par contre tous ces embarquements/débarquements que ce soit en bord de mer ou d'oued étaient un véritable "spectacle" ...et dans le public amusé il pouvait y avoir des "juifs"...drinking smiley .
Pièces jointes:
azemmour.jpg
CIGALOU,

Merci pour les photos.

Je ne vois pas en quoi il serait choquant que certains Juifs aient été portefaix, porteurs, mulets. Il fallait de tout et aussi trouver de quoi nourrir sa famille.

Maurice Tranchant de Lunel est un homme qui avait beaucoup voyagé. Il avait aussi voyagé en 1902 au Maroc avant ce récit de débarquement à Casablanca en 1908. Je pense qu’il savait de quoi il parlait.

Que les barcassiers se soient regroupés en corporations de barcassiers, certes, mais cela n’enlève pas la possibilité que des Juifs soient aussi employés au débarquement des personnes et au déchargement des marchandises.

Les Juifs s’adaptaient au marché du travail et la croissance du trafic maritime à Casablanca, à partir de 1907, apportait de l’activité. M. Tranchant de Lunel rapporte aussi ‘’des baraquements en tôle abritant des mercantis accourus à la suite du corps de débarquement’’.

Cette activité commerciale des’’mercantis’’ était accaparée par les Européens pauvres accourus de toute part.

Des ‘’vieux Marocains’’ m’ont raconté leur venue au Maroc par Casablanca et ces étalages de pauvres marchandises que des Européens proposaient du côté de la Porte de la mer et de Place de France. Découvrir de pauvres étalages, tenus par de pauvres Européens, avait choqué quelques uns des ‘’vieux Marocains’’, qu’ils aient été militaires ou civils. Je tiens d’eux leurs récits de cette époque du début du Maroc.

Il n’y avait pas que des fonctionnaires ou de futurs colons qui débarquaient à Casablanca.

La colonisation par Casablanca et ailleurs a créé de l’activité, du commerce, et donc du travail de toute sorte où les Marocains, juifs ou musulmans, essayaient de prendre leur part.

Vous pensez que les Juifs allaient rester dans leur Mellah de Casablanca et ne pas chercher à avoir une part du nouveau gâteau, aussi petite soit-elle, qui se présentait sous leurs yeux.

.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07/08/2021 05:31 par Jean-Francois.RABATI.
J’avais écrit il y a quelques semaines sur DAFINA un petit texte intitulé :

LES JUIFS DU MAROC : DU RUISSEAU AU FIRMAMENT

où je racontais ce que me rapportait mon père sur l’évolution sociale des Juifs du Maroc.


Voilà ci-dessous :

[dafina.net]

.
Re: CASABLANCA 1908 : LES VOYAGEURS DÉBARQUAIENT SUR LA PLAGE À DOS DE JUIF
07 août 2021, 07:24
Personnellement dans cette discussion rien ne me choque…

Jusqu'à preuve du contraire les juifs ne faisaient pas partie des barcassiers et ne procédaient pas à l'embarquement et débarquement des passagers des barcasses.

Toutes les photographies le démontrent et cela infirme les propos de Lunel de Tranchant qui affirme que les "passagers débarquaient à dos de juif ".

Tu dis que les juifs pouvaient être des "mulets" ...oui mais encore ?
Portefaix, porteur, mulet : des mots à peu près équivalents pour désigner des porteurs.



Que votre recherche de photos de porteurs aidant au débarquement ne débouche pas sur la représentation de Juifs dans le rôle de porteurs ne peut conclure qu’ils étaient exclus de ce travail.

Ce travail de portefaix peut être classé parmi les métiers les plus simples n’exigeant pas de réel apprentissage. On pourrait le classer parmi les ‘’manœuvres’’.


Votre approche voudrait explicitement dire que M. Tranchant de Lunel se serait trompé ou aurait menti volontairement en écrivant ‘’à dos de Juif’’ parce que vous n’avez pas trouvé de photos documentant exactement la chose.

C’est scientifiquement faux.


.
Re: CASABLANCA 1908 : LES VOYAGEURS DÉBARQUAIENT SUR LA PLAGE À DOS DE JUIF
07 août 2021, 14:32
Les lecteurs ont parfaitement compris ce qui a été écrit par Tranchant de Lunel : à savoir que les passagers des navires en rade des ports marocains,en particulier celui de Casablanca étaient portés par des juifs..."à dos de juif"...lors de l'embarquement et du débarquement des barcasses qui assuraient la liaison avec les navires.

C'est très clair...et il n'y a pas besoin d'être un "scientifique" pour constater que c'est inexact.Les images parlent d'elles mêmes.

Inutile de faire croire qu'il a également écrit "à dos d'arabe","à dos de sénégalais","à dos de musulman","à dos de sherpa","à dos de berbère" ou "à dos de marocain"...

Ce qui est écrit est écrit...il suffit de lire le bouquin "Au Pays du Paradoxe".
CIGALOU vous voulez avoir raison en considérant que n’ayant pas trouvé une photographie montrant des portefaix juifs aidant au transbordement de passagers jusqu’à la plage de Casablanca, vous prouvez que cela n’a pas existé.


Votre raisonnement est ‘‘je n’ai pas trouvé de photo prouvant ce qu’écrivait M. Tranchant de Lunel (à dos de Juif) donc cela n’a jamais existé.

Votre raisonnement est faux.

Exemple de même niveau : Je suis allé à la chasse à la panthère au Maroc. Je n’ai pas vu de panthère.
Il n’y a jamais eu de panthère au Maroc.


Vous voudriez considérer ainsi ou aussi que M. Tranchant de Lunel a écrit, pour une raison qu’on ignore, un fait qui serait faux (à dos de Juif). Vous reconnaissez lourdement que c’est écrit dans ‘’Au pays du paradoxe’’.

Je crois, moi, que les Juifs de cette époque on su sortir de leur ghetto pour attraper tout boulot qui se présentait à eux.


C’est moi qui a rapporté ici l’existence de cette phrase issue du livre de Maurice Tranchant de Lunel : ‘’les passagers débarquaient à dos de Juif’’. Oui, il suffit de lire ce que j’ai écrit et ce qu’écrivait M. Tranchant de Lunel que vous refuser de croire.

Pour vous paraphraser : il suffit de lire le bouquin ‘‘Au pays du paradoxe’’ de Tranchant de Lunel.
.

.
.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07/08/2021 16:14 par Jean-Francois.RABATI.
Il est d’autant plus certain que ce qu’écrivait Maurice Tranchant de Lunel ‘’les passagers débarquaient à dos de Juif’’ est possible et exact, qu’il faut tenir compte de la forte migration des Juifs au Maroc, passant du centre du pays vers les villes du littoral, attirés qu’ils étaient par l’activité nouvelle liée à la présence européenne : Tanger, Mogador, Casablanca, principalement.

Cette présence européenne leur facilitera aussi de moins respecter ou de se libérer progressivement des codes liés à leur statut de Dhimmis.

Et cette migration intérieure des Juifs les obligera à trouver toute activité leur permettant de manger, la communauté ne pouvant aider des nouveaux arrivés si nombreux.

.
Tenez, je viens de tomber sur un texte qui parle de portefaix juifs au Maroc.

Le bac appartient au gouvernement; un nègre impudent et un Maure paresseux en forment tout l’équipage. Après avoir lutté contre le courant, nous prîmes terre sous les murs de la ville, avec autant de peine que nous en avions eu à nous embarquer. Nous fûmes alors aussitôt assaillis par une nuée de portefaix juifs, qui se disputant à qui aurait notre bagage, jusqu’à ce que les plus vigoureux l’eussent enlevé comme d’assaut. Nous franchîmes les portes de Larrache… ;

.
Re: CASABLANCA 1908 : LES VOYAGEURS DÉBARQUAIENT SUR LA PLAGE À DOS DE JUIF
09 août 2021, 14:01
Tu ouvres un sujet titré "Casablanca 1908: LES VOYAGEURS DEBARQUAIENT SUR LA PLAGE A DOS DE JUIF";

Je montre des photographies qui montrent que les passagers des barcasses,n'étaient pas portés à "dos de juifs" mais par les barcassiers,marocains musulmans.

Si tu veux ouvrir un nouveau sujet "LARACHE: A L'ARRIVEE DU BAC LES BAGAGES ETAIENT PORTES PAR LES JUIFS" n'hésite pas ...
Citation
cigalou
Oui j'ai retrouvé la trace de cette phrase dans le bouquin...Tranchant de Lunel a bien écrit cela...c'est tout à fait exact…

Les barcasses allaient chercher les passagers et les marchandises dans les navires en rade dans les ports marocains...c'était bien évidemment le cas à Casablanca et Tranchant de Lunel a écrit "les passagers débarquaient à dos de juif " .

J'ignore pourquoi il a écrit cela et dans quel but mais je ne retrouve aucune trace(documents,photographies) confirmant cette affirmation.

Selon mes renseignements la corporation des barcassiers,puissante et très structurée,ne comptait pas en son sein de "juifs"...que ce soit à Casa,Rabat etc.

Or la corporation des barcassiers prenait en charge les passagers et les marchandises du début à la fin...embarquement et débarquement inclus.

J'ai regardé attentivement quelques anciennes photographies;toutes montrent des barcassiers marocains musulmans que ce soit à la manœuvre dans les barcasses ou lors des opérations d'embarquement et de débarquement des passagers et des marchandises.

CIGALOU, jusqu’à présent j’étais assez bluffé par la documentation fouillée sur laquelle était apportée vos informations sur le Maroc. Mais lorsque je lis ‘’Selon mes renseignements, la corporation des barcassiers, puissante et très structurée, ne comptait pas en son sein de ‘’Juifs’’…que ce soit à Casa, Rabat, etc…’’, je me rends compte que vos propos insistants sont basés sur une simple recherche Google et non sur une base iconographique étendue faite par exemple auprès des fonds photo des grandes agences mondiales, type Getty images, Corbis.

Or, j’apporte déjà ici deux auteurs qui tous deux, dans des livres publiés, décrivent des Juifs portant sur leur dos des passagers, pour l’un à Casablanca, ou une nuée de Juifs prenant en charge les bagages des voyageurs utilisant les barcasses pour débarquer à Larache, pour le second, qui mettent à mal vos affirmations qui commencent par ‘’selon mes renseignements’’.

CIGALOU plus fort en précision que Maurice Tranchant de Lunel, grand architecte auprès du Maréchal Lyautey
de 1912 à 1923 ! C’est fort !

Cessez vos fausses affirmations contredites par des auteurs de l’époque que ce soit pour Casa, Larache ou Rabat.

La vie sociale et économique n’est pas un règlement militaire, d’ailleurs pas toujours respecté, surtout au Maroc.

Les Juifs étaient nombreux dans ces villes de bord de mer où le commerce international apportait passagers et marchandises. Il fallait bien qu’ils vivent, coûte que coûte, ces pauvres gens. Donc, du travail de portefaix, pour des passagers, des bagages ou des marchandises, pouvait convenir.

La réalité de l’époque c’est aussi la migration de Juifs des campagnes et villes du centre du Maroc vers les villes du bord de mer.
Vous en déplaise, les Juifs ont aussi un estomac à remplir, une famille à nourrir.
Et ils se sont débrouillés.

.
Un simple recherche sur Google HISTOIRE DES JUIFS de Michel ABITBOL, grand historien maroco-israëlien donne un petit extrait de l'ouvrage '''portefaix qui sont le plus souvent des Juifs ruraux récemment implantés en ville''

Cela donne tout de même une direction claire.

Et celle-ci est en cohérence avec ce que j'écrivais plus haut sur la migration des Juifs de l'intérieur du Maroc vers les villes de la côte.
.
Pièces jointes:
Capture d’écran 2021-08-10 à 08.56.23.png
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2023 - DAFINA - All Rights Reserved