Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




ADIEU FRANCOISE SAGAN
24 septembre 2004, 12:03
FRANCOISE SAGAN VIENT DE NOUS QUITTER, A 69 ans, suite a une embolie pulmonaire...



Re: ADIEU FRANCOISE SAGAN
24 septembre 2004, 13:05
Paix a son ame.

" Bonjour Tristesse" , comme tu l'ecrivais a 18 ans,

c'est vraiment triste...et ainsi s'en vont les "Grandes" et les "Grands".

Bientot notre generation sera seule en haut de la pyramide de la Vie, du au depart des fois premature des maitres qui ont marque notre jeunesse. Esperons que l'on sera a la hauteur.

elie cohen.

Re: ADIEU FRANCOISE SAGAN
24 septembre 2004, 14:52
Triste nouvelle,
merci Charly de l'avoir mentionné, je ne le savais pas...
et comme dit Elie Cohen, espérons que nous serons à la heuteur
bonsooir tout le monde
Marie José

Re: ADIEU FRANCOISE SAGAN
25 septembre 2004, 12:18
Françoise Sagan, née en 1935, romancière et auteur dramatique, a connu de nombreux succès : «Bonjour tristesse» (1954), «Un certain sourire» (1956), «Dans un mois, dans un an» (1957), etc. Une carrière littéraire fulgurante qui se confirma dans le temps et fit de la dame un personnage de la scène culturelle française.
Un matin, Alfred Eibel, chroniqueur, a rencontré la dame et le personnage.
La dame habitait chez le personnage et vice-versa.


Bonjour tristesse a rendu célèbre, quatre ans auparavant, cette jeune femme de dix-neuf ans qui dépeint la vie de ses contemporains avec cynisme. Son éditeur, René Juillard, a misé sur la comparaison avec Raymond Radiguet en lançant le livre avec le slogan "le diable au coeur". Les personnages qu’elle décrit sont ceux qui l’entourent et parfois elle-même : riches, libres, tentant de plaire pour échapper à la tristesse. Pourquoi écrit-elle ? Parce qu’elle adore écrire (de préférence assise dans son lit ou allongée sur un tapis) ! Son inspiration ainsi que son style classique et -elle le reconnaît elle-même- court et facile (mais apprécié par François Mauriac -ouf !) rompent avec le réalisme socialiste de la génération précédente, et en particulier Vailland. Françoise Quoirez, qui a volé son nom à une princesse de Sagan héroïne de Proust (qu’elle admire et qui est son voisin) est au début d’une production qui donnera plus de quarante pièces de théâtre et romans, dont la plupart se lisent en trois heures. Autres demeures de l’auteur Si le manoir du Breuil, séparé de Honfleur par une "Côte de Grâce" aux demeures magnifiques, accueille l’écrivain pour des séjours réguliers, Paris est son lieu de résidence principale. Ses différentes adresses sont : avant-guerre, au 4ème étage du 167 bd Malesherbes (à l’automne 1944, elle rentre au cours privée Louise de Bettignies, qui existe toujours rue Daubigny) ; rue La Boétie ; un rez-de-chaussée de la rue du Cherche-Midi ; un sixième étage de la rue de l’Université.

Pour visiter le lieu Le Manoir du Breuil n’est pas ouvert à la visite.



Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2022 - DAFINA - All Rights Reserved