Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

LE COIN DE POESIE

Envoyé par yossioch 
LE COIN DE POESIE
04 février 2005, 00:51
Voici un nouveau forum ou chacun pourra ecrire des poesies , des reflexions et toute autre belle ecriture y compris des eloges , des critiques ou des remarques de ce qui a ete ecrit .

Mon premier poeme suivra immediatement . Il se nomme ' LA TOUR DE BABEL " et dedie a Soly Anidjar

Yossi Ohayon



Modifié 1 fois. Dernière modification le 05/02/2005 06:50 par Dafouineuse.
Re: LE COIN DE POESIE
04 février 2005, 01:32
Ce poeme est dedie a Soly anidjar que j'admire pour son devouement a tous . C'est en la lisant que j'ai eu l'idee d'ecrire ce poeme . Donc a mon admiree Soly Anidjar qui a deja recu ce poeme et qui me permet de le publier et a tous ceux qui parlent le Francais , l'Hebreu , l'Espagnol , l'Arabe et encore !

LA TOUR DE BABEL

Tu es ne Marocain mais tes enfants sont TSABARIM ,
Ils ne peuvent pas toujours te comprendre VEZE LO NA"IM .
Des fois MEZALZELIM, des fois ils s'en amusent ,
Des fois c'la m'embete , des fois c'la me fait travailler la muse ,
LEOLAM je ne saurai l'Hebreu comme je sais le Francais ,
Mes souches sont francaises AVAL ANI TAMID MENASSE .
La vie en Israel est NORA'IT et dangereuse
AVAL BEMAROCO elle serait plus dangereuse .
La liberte est francaise , LIT"OM OTAH RAQ BEISRAEL !Ici je dis ce que je pense et pour c'la TODA LAEL !
SHAM je m'appelai Jojo , ici je m'appelle Yossi ,
SHAM je parlais Francais Arabe , KANN je parle IVRIT aussi.
Des fois je me surprends a parler Anglais , Yddish , Espagnol ,
Et a m'entendre parler tu te croirais dfans un guignol !
"HIJA , CORRACON , TAVI"I EL BERRAD PLEASE !...YA BROH' !
Je n'ai plus de SOUKAR " , MAIS CE N"EST PAS UN CIpOUR AROH'!
LEH'I LA SCH'ENA d'en face , TEVAKSHI MIMENAH gentiment
Un kilo de sucre et D"ONT FORGET les remerciements .
BENATA'IM qu'est-ce que tu veux manger , AHUVI , MY MUNCH,
Une OUGUA de PALEBE OU RIEN QUE DES sfenjs "!
QUE NO ME MANQUE SCHLOMO, , il se trouve BASCHTAHIM
YA RBE HDIH et ecoute mes TAHANOUNIM!
VE'IM ZE LO MASPIK , on conjugue un verbe d'une SAFFA
Dans une autre : "BEMA ANI EHAREQ mon the ,, tu m'as compris , ca va ?
Alors , " OD LO FINASHTA ETH HAOUGA, tu veux que je te la SHMIR " ?
" Non ANI LO RA'EV , YA IKKTER FIK OU FOULADK EL HIR ! "
C'est pourquoi cl'a embete les enfants et des fois ils s'en amusent '
Mais moi j'ouvre les oreilles et je fais travailler ma muse .
Tout c'la peut vous rappeler la tour de Babel ,
Mais nous , nous sommes unis , TODA LAEL , VESHELO NITBALBEL !

Y





Modifié 1 fois. Dernière modification le 19/07/2005 15:41 par Dafouineuse.
Re: LE COIN DE POESIE
04 février 2005, 05:29
MON TRES CHER YOSSY JE SUIS TRES TOUCHEE,QU'UNE PERSONNE COMME TOI, M'ADRESSE UN POEME,T'YCH,TU AS DEJA TANT FAIT POUR MOI,EN ME DONNANT ,LE NUMERO DE TELEPHONE DE GUILA AZOULAY,LA PRESIDENTE DE L'IRGOUN DES FAMILLES DES NOYES DU BATEAU EGOZ,ELLE MEME, A PERDU,CES 5 FRERES ET SA MAMAN HNINA,QUI ETAIENT SUR LE BATEAU,ET DEPUIS,GUILA ET MOI,SOMMES EN CONTACT,ELLE M'A PARLE DE TOI,DU TEMPS QUE TU TRAVAILLAIS AU TECKHNION DE HAIFA,AVEC ELLE.

BISOUS MERCI ENCORE
SHABAT SHALOM




Modifié 2 fois. Dernière modification le 19/12/2006 08:48 par clementine.
Re: LE COIN DE POESIE
05 février 2005, 06:32
Auteur: pariente2
Date: 1 février 2005, 14:53


j'ai grandi jouer a mogador toute ma jeunesse dans les rues le port la
plage de mogador j'ai ecrit un poeme en hebreu pour cette jolie petitte
ville innoubliable
äòéø îåâãåø
ùîù òåìä éåøã äéåí äùçôéí ëáø òôå
áîøç÷éí øåàéí àú àåøåú äòéø
äòöéí îðòøéí îòìéäí àú äòìéí äùøåôéí
ôòîåðé äùòåï îáùøéí àú úçéìú äùçø

øéç çãù òåìä àè àè áàååéø
äãâéí,äôéøåú äìçí åäñåôâðéåú
äøåëìéí éåöàéí áøé÷åã åáùéø
ëì äáà ìéã îîú÷éí öòöåòéí àå ñí òåâåú

æå äéà äòéø áä ðåìãúé
ì÷åì äúøðâåì îúòåøøú áøòù äâìéí
îòáø ìçåîåú îåöá äîáöø ùí ùç÷úé
öôéøú äàåðéåú äîìàåú áãâéí

ùí áðîì èåø ùì éìãéí
ñìé ÷ù áéãí ìéã äîìçéí
çåæøéí îàåùøéí òí ùìì áéãí
øéç äîðâìéí äùåøôéí àú äúéøñéí

ùí âãìúé òéø çåîä îñåááú éí
çåì ùôú äéí îåæäá îåâãåø ùîä
äîìç äåîä àãí øöéí àå éåùáéí ñúí
äîåàæéï ÷åøà ìúôéìú äîâøá

òéø ôñèåøàìéú åöéåøéú
òéø ùäùàéøä áé àäáä ðöçéú
éöç÷ ôøéàðèä




Modifié 1 fois. Dernière modification le 19/07/2005 15:41 par Dafouineuse.
Re: LE COIN DE POESIE
05 février 2005, 06:32
Auteur: Marie-José
Date: 1 février 2005, 17:21


alors là !
si c'est de l'hébreu, je n'y comprends plus rien...
de toutes façons même en hébreu je ne comprends rien...

une traduction ? même si dans une autre langue le poème n'a pas le même charme ????

merci par avance
tout le monde ne comprend pas l'hébreu sur ce site ! la langue officelle est le français... voir les messages de Dafouineuse

Marie José




Modifié 1 fois. Dernière modification le 19/07/2005 15:42 par Dafouineuse.
Re: LE COIN DE POESIE
05 février 2005, 06:33
Auteur: pariente2
Date: 2 février 2005, 11:31


la ville mogadore
le soleil se l'eve le jour seteint les hirondelles ont dejas vollers
de loint on voie les lumieres de la ville
les arbres secous les feuilles brulees
les cloches de la montre rapelle le levee du jour

une nouvelle sonssasion dans l'aire qui monte doucement
les poissonts'fruits' pain et les beigniers
les vendeurs de rue dance et chante
vend lers jouers'nouriture ou de simple gateaux

c'est ma ville ou j'ai grandi
aux sonts des coques elle se l'eve aux sonts des vagues
au dela des remparts se touve la forterresse ou j'ai jouer
les siflements des bateaux pleins de poissons

au port des queus d'enfants
panniers de rozeaux dans la main a cotter des marins
retourne tous joyeux avec un tresor dans la main
l'odeur des maiis brullees sur le charbon

c'est la ou j'ai grandis forteresse entourais de mere
le sable d'ore de la plage 'MOGADOR SONT NOM
LE mellah plein de gents qui court ou assis
le moazen appelle c'est fidelles pour la priere du soir

ville pastoralle et jolie
la qui m'a laissez un ammour a vie

PARIENTE ITZHAK
J'AI FAIS MON POSSIBLE DE TRADUIRE





Modifié 1 fois. Dernière modification le 19/07/2005 15:42 par Dafouineuse.
Re: LE COIN DE POESIE
05 février 2005, 08:08
J,ai ecrit ce poeme en memoire d'une tres bonne amie de la famille , decedee l y a un mois > Elle est morte d'un cancer de poumons a l'age de 57 ans seulement et nous la regrettons enormement



EN MEMOIRE DE YAËL

Muet , sur ta tombe , je pose une fleur ,
J’ai beaucoup à te dire mais , Yaël , mes pleurs
M’étouffent . Ta maladie , inguérissable ,
M’emplit d’une tristesse intarissable ;
Cette maladie , il faut le dire , le cancer ,
Nous térifie . J’usqu’à present rien ne sert
De la combattre . Elle est imprévoyable
Le plus souvent et c’est celà qui est effroyable .
Ce cancer de poumons , tu ne le méritais pas , Yaël :
Par ta vie saine et pure , tu pouvais être presque’éternelle .
On sait déjà prolonger la vie par des supplices terribles
Mais rien pour éviter son arrivée et c’est horrible .
Tu étais belle femme , sincère , aimable ,
Tu ne cachais rien , chez toi tout était sur table ;
Tu savais rire mais tu savais aussi être sérieuse ,
Mais nous savions qu’au fond de toi tu étais malheureuse ,
Malheureuse de mener une lutte d’avance, perdue
Mais que n’a-t-on pas fait pour toi ou que l’on aurait dû .
Nos yeux , déjà sans larmes étaient au ciel levés ,
Nous priions Dieu qu’il fasse quelque chose pour te sauver .
Mais en vain . Et te voilà maintenant , étalée sans vie ;
Yaël , sans toi la notre sera moins belle , à mon avis .
Après toutes tes souffrances maintenant c’est la sérénité
Et nous , nous nous souviendrons de toi pour l’éternité .
Qu’une maladie incurable puisse brusquement nous éteindre ,
Remet en question l’utilité du but que nous voulions atteindre .

Yossi Ohayon ,25-26/01/2005


Re: LE COIN DE POESIE
05 février 2005, 08:12
Une blague qui donne a reflechir

" Dis papa , etre juif , c'est une maladie ? "

" Mais non voyons , qui t'as dit ca , mon fils ? "

" Alors , papa , pouquoi il ya des "anti-juifs ? "

Yossi Ohayon
Re: LE COIN DE POESIE
05 février 2005, 08:19
LA SEPARATION


Aujourd’hui je suis d’une humeur sombre
Entre mon amour et moi est passee un ombre .
Que ce passe-t-il ? Pourquoi de moi tu t’eloignes ?
Plusieurs indices nefastes me le temoignent .
Nos rencontres se font de plus en plus espacees
Veux-tu s’il te plait m’expliquer ce qu’en toi s’est passe ?
Et quand pour une fois j’arrive à te revoir ,
Tres aussitot on arrive à l’aurevoir .
Tu es lq pres de moi presente ,
Mais je sens qu’au fait tu es absente .
Tu marches qmes cotes distraite , distante ,
Indifférente aux gros efforts que je tente
Pour te ramener q moi . Ou est l’ardeur de tes baisers
Qui nous coupaient le souffle tant ils étaient prolonges .
Et quand je t’embrasse il semble que tes levres me subissent ,
Elles ne bougent pas , elles sont froides , c’est un supplice !
Je veux te prendre dans mes bras , te dire combien je t’aime
Mais tu te retires et tu ne veux m’ecouter même .
Que t-ai-je fait , que t’ai-je dit , que t’a t’on raconté ,
Ne me laisse pas dans ce doute dont je suis tant tourmente !
Ouvre moi ton cœur , j’étouffe d’inquiétude ,
Je vais en mourir de cette incertitude .
Tu ne m’aime plus , tu veux qu’on se sépare ,
Alors dis le franchement , justifie ton départ .
Je ne te demanderai pas d’explications supplémentaires.
Si tu me dis que tu aimes un autre , que tu peux rien n’y faire ,
Alors je me résignerai de te perdre à toujours ,
Ma consolation , d’avoir tout fait pou te garder mon amour .
Si tu penses que de ta conduite je suis coupable ,
Alors ouvre-moi ton cœur , je m’expliquerai , j’en suis capable .
Je serai sincere avec toi comme je ne l’ai jamais ete,
Je ramenerai notre amour au point ou deja l’on était .
Maintenant je ne dirai plus rien tant je suis avide
D’entendre tes paroles qui me tireront de ce vide .

Yossi Ohayon , 31/01-02/02/2005

Re: LE COIN DE POESIE
05 février 2005, 08:28

Comme des Adultes


A peine s’ etait –on embrasses qu’elle me dit :
« Veux-tu rester ici ou bien aller au lit ?
Veux-tu coucher avec moi ici , sur le divan
Ou aller au lit et se déshabiller avant ? . »
J’étais très confu , je ne m’y attendais pas
Car c’était avec elle juste mes premiers pas .
« Decide-toi mon ami , soyons adultes ,
Nous ne sommes plus des enfants , n’en faisons pas un culte ! »

Je me conduis en adulte et je dis sans me troubler :
« Au lit ma cherie ! » et ainsi je la doublais .
Non , ce n’étais pas une femme de rue que j’avais amassée
Pour briser ma solitude dont j’en avais assez .
C’était une collegue de travail , je l’aimais depuis longtemps ,
Toujours elle me plaisais et je la desirais tant .
Alors , n’étant plus enfant , je me conduirai comme un adulte ,
De mon amour hesitant je ne ferai pas un culte .

Et me voila d’un côté du lit , nu comme un ver ,
Elle aussi de l’autre , on se regarde de travers .
Nous voila au lit , nos corps vivement s’enlacent ,
Et sans autre proces , tres decides , on s’embrasse .
Je ne peux vous raconter ce qui s’est passe depuis ,
Il y a eu des éclairs , des tonnerres mais non pas de pluie .
Et bien les amis , nous sommes des adultes ,
Nous ne sommes plus des enfants , faisons-en un culte !

Ces moments turbulents , bruyants n’ont pas dure , a mes regrets,
Longtemps ; tous ces details resteront en moi un grand secret .
Pour une raison pas claire , elle m’avait bientot quittee ,
Pour une raison tres claire , j’en suis reste ebete :
Jusqu’a present , quand je me souviens de nos amours ,
La vie pour un moment , pour moi arrete son cours .
Alors je me dis : « reprends-toi , nous sommes des adultes ,
Ce n’est pas la fin du monde , voyons , n’en faisons pas un culte : »
Yossi Ohayon 28-30/01/2005




Re: LE COIN DE POESIE
05 février 2005, 15:03
tres tres tres beau continuez,mais ne mettez pas d'accents,si non on n'arrive pas a bien comprendre.
bisous a tous les poetes





Modifié 1 fois. Dernière modification le 19/12/2006 08:48 par clementine.
Re: LE COIN DE POESIE
06 février 2005, 21:59
OH TRISTESSE....

Oh tristesse pourquoi aimes-tu mon âme ?
Est-ce une raison si je suis une femme ?
J'aimerai tant que tu disparaisses
Quitte moi car je ne suis point pécheresse

Oh tristesse pardonne mes pleures
Ne vois-tu que dans souffrance vivent mes sœurs?
Loin de toi elles sont belles et fières
Près de toi elles ne sont que de pierres

Oh tristesse serais-tu aveugles?
Pourquoi t'agrippes-tu autant à mon peuple ?
Tu m'as fait milles promesses
Mais tu guettes toujours mes faiblesses

Oh tristesse ce soir pour un court instant
J’ai écouté ses prières et son souffle si lent
Je l’ai vu peindre sous ce clair de lune
Fredonnant son chant « Ma belle brune »

Oh tristesse mes larmes saignent
Ma fleur se fane et mon corps s'incline
Pour toi je redeviendrai pieuse
Une âme pure, une promesse silencieuse !







Modifié 1 fois. Dernière modification le 07/02/2005 13:13 par Dafouineuse.
Re: LE COIN DE POESIE
07 février 2005, 00:12


La Boheme ,

Tout d'abord je te remercie de m'avoir honoree de ton poeme sur mon forum , tu y as ajoute le point feminin qui est toujours unique .
Mon Dieu , j'espere que tu n'es pas si triste comme dans ton poeme mais c'est seulement un " vague a l'ame " qui te fait ecrire . Je connais cette sensation et la seule facon de la lutter c'est en effet d'ecrire , retourne aux poetes romantiques qui ont empli notre jeunesse au lycee !
Ceci dit , j'ai aime ton poeme ; tes sensations de femme je ne peux les partager mais je peux les comprendre . Toute ma vie j'ai travaille avec des femmes et sois en sure , malgre votre " faiblesse " c'est seulement vous qui dirigez ce monde .
Comme tu le dis , les moments de bonheur sont courts mais il faut en profiter et en tirer le meilleur !

Encore une fois merci et j'espere te lire encore chez moi

Yossi
Re: LE COIN DE POESIE
13 février 2005, 15:27
La tierra de Maruecos
donde he nacido yo
es un jardin florido
de magico primor.
Un cielo siempre azul
y la gente siempre alegre
un mar siempre tranquilo
y las olas a sus pies.
Cuando a sus playas llego el sol
s'exclamo lleno de admiracion, ¡Oh!
Esta es la linda tierra
que busco yo,
es soly la hija,
la hija del mar y el sol,
del mar y el sol, del mar y el sol,
del mar y el sol, del mar y el sol.

la terre du maroc
ou je suis nee
est un jardin fleuri
un ciel toujours bleu
et des gens toujours heureux
une mer toujours calme
et les vagues a ses pieds
quand a ces plages est arrive le soleil
il s'est exclame plein d'admiration,oh!
ca c'est la jolie terre
que moi je cherche
c'est soly la fille
la fille de la mer et du soleil
la fille de la mer et du soleil



















Modifié 2 fois. Dernière modification le 19/12/2006 08:49 par clementine.
Re: LE COIN DE POESIE
14 février 2005, 00:13


La Hija del Mar y del Sol , bonjour

Je te remercie de m'avoir honore de ton poeme en Espagnol : Je l'ai compris presque entierement dans l'original mais la traduction est une braha .

Le poeme est tres doux comme la mer que tu decris et que tu aimes tant .Le soleil a aussi trouve a qui donner le nom "La Hija de la mar y del Sol ". Bravo Soly d'avoir enrichi mon coin .

Yossi
Re: LE COIN DE POESIE
14 février 2005, 01:19


L’amour n’a pas de saison
Lui dit-il !
Est-ce sa loi ou sa raison ?
Un regard et puis un sourire
Ça devient de plus en plus pire
Des paroles chantantes
Une sérénade émouvante
Une histoire, un projet
Croyez-la ça promet !
Rendez-vous après rendez-vous
De tout cela qu’en pensez-vous ?
Est-elle une sorcière ou aventurière ?
Est-elle une âme ou un corps en flammes ?
Est-elle un chant ou juste un souffle lent ?
Est-elle une muse ou juste une femme qui ruse ?
Ce récit devient de plus en plus intéressant
Elle le racontera encore plus longtemps !
Oubliez votre calendrier et toutes ces saisons
Ouvrez votre cœur car lui seul a ses raisons !

(Joyeuse St valentin & Happy valentines day)



Re: LE COIN DE POESIE
14 février 2005, 02:02


Je relirai encore plusieurs fois ton peme pour mieux le comprendre , toi La Boeme dont je ne sais rien mais dont je voudrais savoir tant !!

En attendant tu me rappelles la plus belle phrase francaise qui ait ete jamais ecrite a mon avis : "

" LE COEUR A SES RAISONS QUE LA RAISON NE CONNAIT PAS "

C'est un peu ton poeme : trop de questions auxquelles seul le coeur peur repondre , etant le seul a les comprendre .

Merci d'avoir publie dans mon coin

YOSSI

Re: LE COIN DE POESIE
14 février 2005, 16:10
Bonsoir,

Oui c'est juste, c'est un poème improvisé pour un ami à moi...il a commencé sa phrase et je l'ai terminé en beauté!
Si tu veux tout savoir sur la bohème, alors parcours les rubriques sur Daf et tu sauras qui est cette mystérieuse Bohème!
Bonne balade cher Yossi.(sourire)


sam
Re: LE COIN DE POESIE
15 février 2005, 04:34
A TOI

A toi qui guide chacun de mes pas
a toi qui me souris a chaque fois.

A toi dont la douceur est est plus doux que le miel
a toi pour qui mon amour n'as de limite quele ciel

a toi que mon âme reclame chaque jour
a toi a qui je veux crier mon amour

a toi qui prends soin de moi
a toi qui me protège du froid

a toi qui m'as donner la vie
a toi pour qui je serais toujours jolie

a toi la douceur maman
a toi pour toujours et tout le temps
Re: LE COIN DE POESIE
16 février 2005, 12:51

Sam , bonsoir et bienvenue a mon coin de poesie .

Beaucoup de poemes et de chansons ont ete dedies a nos meres mais ta

facon de presenter le tien est originale : Presque jusqu'a la

fin du poeme on est tente de croire que tu t'adresses a ton bien aime

et c'est seulement a la fin qu'on decouvre que tu t'adresses a ta

mere ,c'est que tu dois l'aimer vraiment .

Tu es constamment invitee a ecrire dans ce coin .

Yossi qu'on nomme le poete sur ce site .
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2022 - DAFINA - All Rights Reserved