Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

LA MUSIQUE ANDALOUSE

Envoyé par rbati boukroune 
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
04 juin 2008, 02:25
MERCI SI KAMAL.....C'EST ENRICHISSANT.

L'article explique et détaille bien les spécificités de la musique

andalouse en algérie.

Pour le maroc et la tunisie , il y a des similitudes mais c'est un peu

différent........j'ai eu l'occasion de détailler tout ça sur les

premières pages de cette rubrique.


AMITIES

EL ANDALUZ
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
04 juin 2008, 05:11
bonjour si lamak
merci pour cette recapitulation.n'auriez vous pas le programme du festival du hawzi qui se deroulera a tlemcen.amicalement
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
04 juin 2008, 06:33
Bonsoir italeug, Bonsoir Docteur Rbati.

merci pour l'interet que vous portez à cet événement. je vous le communiquerai dés que j'aurai pris connaissance. si j'aurai le temps et l'envie je serai présent au moin une fois et je ferai mon possible pour partager avec vous quelque chose d'audio ou de vidéo.

toutes mes amitiés.

lamak

Pièces jointes:
andaloussiate.daf.JPG
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
06 juin 2008, 04:11
LA BEAUTE DE L'ART ARABO-ANDALOU..........GRANADA.......ESPAÑA

EL ANDALUZ
Pièces jointes:
rba and.jpg
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
06 juin 2008, 07:53
MALOUF ou AL MAALOUF

Le malouf est- officiellement - la musique arabo-andalouse de Tunisie. C’est le style de la nouba tel qu’il était pratiqué dans l’ancienne Séville. Le malouf est né après les migrations andalouses vers la Tunisie suite à la reconquête de l’Espagne par les chrétiens et ce, surtout, après la chute de Grenade en 1492. Muhammad Al-Rachïd, grand musicien du XVIIIe siècle, a fixé le répertoire des noubat tunisiennes. Il y ajouta certaines inspirations turques et composa la majeure partie des pièces instrumentales comprises dans les suites. Le style devient dès lors l’expression musicale par excellence, à la fois expression du patrimoine religieux et du patrimoine profane. Il se joue sur des instruments que l’on retrouve tant à travers toute la tradition arabo-andalouse que dans celle du Proche-Orient : le ney (flûte en roseau), la cithare qanun, le oud, le violon, les percussions traditionnelles (tar, darbuka et les timbales nagharat).

La forme principale du malouf est également la nouba. Le style se joue surtout dans le nord de la Tunisie.

On parle également de malouf pour désigner la musique arabo-andalouse de Constantine et de Libye.


EL ANDALUZ
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
06 juin 2008, 13:35

LA RACHDIA DE TUNIS : LA REFERENCE DU MALOUF

La Rachidia (المدرسة الرشيدي&#1577winking smiley, ou Association de l'Institut al-Rachidi de musique, est un institut de musique tunisienne qui voit le jour en 1934 grâce à une élite de mélomanes dirigés par Mustapha Sfar (Cheikh El Médina de Tunis). C'est la première institution musicale en Tunisie et une des plus vieilles institutions de musique arabe.

Son but principal est de sauvegarder la musique arabe traditionnelle, de valoriser et d'enrichir le patrimoine tunisien à travers de nouvelles créations inspirées des règles de la musique ifriquienne et de répertorier le malouf en réaction à l'envahissement des espaces publics (cafés) par les disques orientaux ainsi qu'à l'apparition de chansons tunisiennes en français (défense de l'identité nationale en période de colonisation). Elle réunit autour d'elle d'illustres musiciens, compositeurs et chanteurs parmi lesquels on peut citer les Khemaïs Tarnane, Triki, Lakhoua, Saliha, Fethia Khaïri, etc. Ce n'est qu'à partir des années 1950 que l'enseignement y est introduit avec la même mission de sauvegarde du patrimoine et d'encouragement de la créativité et de l'innovation chez les jeunes musiciens de tous horizons.

Le nom de La Rachidia est choisi en référence à Rachid Bey, troisième souverain husseinite, qui s'intéresse particulièrement à la musique et à la chanson andalouses et qui œuvre à enrichir la musique tunisienne par celle venant de Turquie (au niveau des règles et des rythmes). Ce souverain met en place une école de musique au palais beylical qui est conservée sous le règne de ses successeurs.


EL ANDALUZ
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
11 juin 2008, 06:21


LA MUSIQUE ARABO-ANDALOUSE
Caroline LEDRU


Caroline LEDRU, étudiante en DEA de musicologie à Paris-IV Sorbonne sous la direction de François Picard, s'intéresse dans le cadre de ses recherches universitaires, à la musique marocaine, particulièrement à la musique andalouse et au malhûn. Elle se propose d'apporter sa contribution au site dans le domaine de la musique. Qu'elle reçoive ici le témoignage de ma gratitude.


Préambule


Comme la plupart des musiques dites traditionnelles, la musique arabo-andalouse est aujourd hui confrontée à des questions telles que la recherche de l'authenticité, les problèmes de conservation du répertoire et les interrogations concernant son évolution. On ne peut être que touché par le pessimisme ambiant qui règne tant chez les musiciens que chez les musicologues. Vous connaissez ces discours aussi bien que moi : Il n y a plus de grands maîtres aujourd'hui, le répertoire est en train de disparaître, le public ne s intéresse plus qu'aux mouvements rapides ... etc.

Mais s'il est tout à fait compréhensible de craindre pour le devenir de ce qui nous est cher, il ne semble pas que la situation actuelle de la musique arabo-andalouse soit aussi critique qu'on peut le croire. En comparaison avec la plupart des répertoires traditionnels, il semblerait même que celui des noubas marocaines soit relativement privilégié, que ce soit au niveau des enregistrements disponibles, des écrits publiés, des colloques organisés ou encore du travail de recherche et de conservation entrepris par les associations.

L'avenir du répertoire arabo-andalou semble dépendre de trois domaines d'action.

Tout d'abord du travail musicologique relevant de ce que l'on peut appeler une musicologie de l'urgence et qui consiste en l'enregistrement systématique de tous les maîtres actuels. La réalisation de l'Anthologie al-Âla est à ce niveau remarquable à plus d'un titre et principalement dans le sens où elle contribue à la prise de conscience concernant la nécessité d'une telle entreprise. Cependant, elle n'en constitue qu'une étape et ne doit pas être considérée comme un aboutissement.

Ensuite, de l'analyse des répertoires et des recherches historiques entrepris par les spécialistes ; le colloque de Royaumont qui a réuni en 1999 aussi bien des musicologues et musiciens que des historiens et luthiers est une illustration très encourageante de l'intérêt que portent les chercheurs à la musique arabo-andalouse.

Enfin de la promotion des pratiques actuelles. C'est ce dernier point qui me semble quelque peu négligé aujourd hui. En effet, il peut paraître assez paradoxal de se plaindre du fait que la musique arabo-andalouse ne suscite pas assez d'intérêt pour le public tout en dénigrant en même temps toutes les initiatives prises par les musiciens pour l'interpréter.

C'est là un phénomène que l'on peut rencontrer dans la plupart des traditions dites classiques ou savantes. Permettez moi ici, à titre d'exemple, une comparaison avec la musique classique occidentale et en l'occurrence, la musique de Bach. A en croire les spécialistes, il est tout à fait déplacé et anachronique de jouer Bach au piano (je n'entrerai pas dans les détails de la querelle : avec ou sans pédale ...). Seuls les clavecinistes auraient donc le privilège d'interpréter les Variations Goldberg ? Si c'était le cas, la plupart des oeuvres de Bach seraient certainement tombées dans l'oubli depuis longtemps. C'est essentiellement parce que ces pages sont jouées et enseignées au piano que l'on peut encore les écouter au clavecin.

Pour revenir à la musique arabo-andalouse, bien que toutes les interprétations ne soient pas toujours des plus heureuses, le seul fait que ces tentatives de réinterprétation du répertoire existent est positif. On a ainsi par exemple beaucoup critiqué des enregistrements tels que celui de Lebrijano et de l'ensemble Andalusi de Tanger ; qui sait combien de personnes, ayant découvert la musique arabo-andalouse par ce biais, ne se sont pas ensuite intéressées à des interprétations plus traditionnelles?

Les chercheurs jouent bien entendu un rôle important et que j'ose croire nécessaire, (ce n'est pas une apprentie-ethnomusicologue qui pourrait vous affirmer le contraire), mais ce rôle est tout de même à relativiser. Les spécialistes ont souvent une fâcheuse tendance à déborder de leurs fonctions et à s'imposer comme seuls juges capables d'apprécier les qualités de telle ou telle interprétation, de décréter ce qui a le droit d'être fait ou pas. Avant d'appartenir aux chercheurs, la musique n'appartient-elle pas avant tout aux musiciens ?


EL ANDALUZ
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
13 juin 2008, 01:58

LA MUSIQUE ARABOANDALOUSE MAROCAINE

Caroline LEDRU

Les ensembles espagnols ou hispano-marocains


Des ensembles tels que l'Atrium Musicae de Madrid (direction : Gregorio Paniagua) ou l'ensemble Ibn Bâja (direction : Omar Metioui et Eduardo Paniagua) ont centré leur travail sur un retour aux sources de la musique arabo-andalouse. Le choix des instruments, flûtes médiévales, castagnettes andalouses ou encore ghayta (instrument à anche double qui s'apparente au chalumeau) par exemple, est révélateur de cette volonté de replacer le répertoire dans son contexte historique et de raviver l' " esprit d'al-Andalus ".
Ces deux orchestres ont comme principale caractéristique d'être formés d'un petit nombre de musiciens tout en utilisant un grand nombre d'instruments. Presque tous les musiciens en effet jouent de plusieurs instruments et en changent en fonction des pièces exécutées. Il en résulte une interprétation particulièrement riche du point de vue du timbre.
La mode actuelle pour ce que l'on peut appeler la " world music " fait de la musique andalouse-marocaine un terrain tout trouvé pour certains groupes, comme par exemple l'orchestre Andalusi de Tanger qui rassemble des chanteurs de flamenco et des musiciens marocains.


EL ANDALUZ
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
16 juin 2008, 03:37
LA MUSIQUE ARABOANDALOUSE AU MAROC

Caroline LEDRU

L'orchestre andalou-marocain

La nûba andalouse-marocaine est exécutée par un ensemble de musiciens à la fois instrumentistes et chanteurs. Certains orchestres font appel à un ou plusieurs chanteurs solistes.
La direction de l'orchestre est traditionnellement assurée par un de ses membres. Ce n'est que lorsqu'un nombre très important de musiciens est réuni que le chef dirige l'orchestre "de l'extérieur", cependant il s'agit d'une situation particulièrement rare. Le rôle du chef est de donner le départ du chant, alors aussitôt enchaîné par les autres musiciens. On peut souvent remarquer une grande connivence entre le chef et le joueur de târ, ce dernier étant responsable quant à lui du bon déroulement rythmique de l'ensemble.
Une nûba n'étant, du fait de sa longueur, que très rarement jouée dans son intégralité, c'est par conséquent au chef qu'incombe la tâche d'effectuer le choix et l'agencement harmonieux des différentes parties qu'il souhaite exécuter.
La musique andalouse-marocaine ne connaît pas d'orchestre type. Du fait de la grande souplesse laissée aux orchestres quant au choix des instruments et au nombre d'instrumentistes, il existe une grande variété de formations exécutant ce répertoire :
ensembles marocains traditionnels, ensembles espagnols ou hispano-marocains tentant de réinterpréter le répertoire, orchestres modernes tentant d'adjoindre d'autres instruments.




EL ANDALUZ
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
17 juin 2008, 09:23
Bonsoir Docteur Rbati, italeug et chers mélomanes.

Avant de vous faire part de ce que je vous ai promis, sache mon cher ami Rbabi el Andalus que je ne t’ai pas oublié.

Aujourd’hui c’est mardi et demain mercredi 18 juin 2008, c’est l’ouverture du festival de la musique hawzi. Le programme à été édité sous forme de brochure qui ne devait être distribué au public qu’au jour de l’ouverture. Je me suis déplacé à la direction de la culture pour la récupérer. La première distribuée, m’a-t-il dit le sympathique Directeur.

Le Mahrajane (festival) durera 9 jours, jusqu’au jeudi 26 juin 2008.

Le programme est en langue arabe et je dois le traduire en langue française et espagnole…hihihi !!! Cette dernière tache est du ressort de notre Ami Rbati.

Après les formalités d’ouverture donnés par les autorités locales, il y aura le premier jour un récital donné par Kara Terki Zakia, une tlemcénienne de l’école d’Alger et le suivant par Brahim Hadj Kacem.

Dernier jour c’est au tour de Nasr Eddine Chaouli et Myriam Ben Allal, à ne pas confondre avec Rym Hakiki.

Halkoma, si vous pouvez venir au courant de ce festival, vous serez les biens venus.

L’ouverture en principe est prévu vers 21 heure et vous pouvez assister en prêtant tout simplement vos oreilles. Le transmission sera donné en directe sur la radio de Tlemcen le premier jour, ce qui est ''certain et sur''.

Radio Tlemcen :


[www.radiotelemcen.com]

Kamal.
Pièces jointes:
Festival Hawzi ..JPG
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
18 juin 2008, 03:05
Bonjour lamak,

Ces jours-ci débute à Blida ( 50 km d'Alger ) du 19-27 Juin, la 5 eme édition des journées du Haouzi en plein air à partir de 17 h.

Au programme, El Djenadia de Boufarik, El Kordoba d'Alger, El Bachtarzia de Koléa,......Rym Hakiki , Mohammed El ghaffour pour la clôture.

Le festival et les journées du Haouizi sont programmés à la même date !!!!!!!!!!!!!!!!!!!thumbs down

halkoma
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
18 juin 2008, 05:15
bonjour a nos amis

merci lamak pour l'invitation ,la willaya de blida nous offre le meme plaisir pour un festival de hawzi et voici le progamme:

-jeudi 19:
association ennahdha d'oran, chanteur samir lakhel,et le chanteur dib el ayachi
-vendredi 20:
association gharnata de tlemcen,association el fen wa el adeb de blida ,et le chanteur hamdi bennani
-samedi 21:
association riad el andalous, la chanteuse ghada et le chanteur farid khodja
-diamnche 22:
association el widadia blida,association el bachtarzia kolea,et le chanteur kessoum abdelkader
-lundi 23:
association el motribia blida,la chanteuse karima soualhi blida,et le chanteur nouredine boukadir
-mardi 24:
association el founoun el djamila alger,association el fen al acil khemis miliana,et la chanteuse nadia benyoucef
-mercredi 25:
association el djenadia boufarik, le chanteur sid ali benguergoura blida et la chanteuse rym hakiki
-jeudi 26:
association cordoba alger,association nedjma blida et le chanteur hamoudi benhamoud
-vendredi 27:
association el andaloussia constantine,le chanteur mustapha benguergoura, et le chanteur mohamed ghafour
a partir de 17 heure amicalement .
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
18 juin 2008, 07:18
Bonsoir halkoma et italeug.

Je constate que la fête ne ve pas se rérouler qu'a Tlemcen. Allah ey barrek, c'est tant mieu et ça fait plaisir.

Une petite précision pour Italeg: l'association ''riad el andalousse'' vient de perdre y il a juste quelque jours son fondateur Cheith Malti à l'âge de 65 ans, foudroyer par une crise cardiaque.

Ses deux fils qui étaient à une manifestation au Maroc Frère sont rentrés en urgence. La participation de leur association dépendra de leur décision.

Bonne fëte à tous et n'oubliez pas :


www.radiotelemcen.com
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
19 juin 2008, 00:35
RAHIMAK ALLAH YA CHEIKH MALTI

NOUS SOMMES A DIEU ET A LUI NOUS RETOURNONS

( INNA LILLAH WA INNA ILAYHI RAJI3OUN )

je sais que RIAD AL ANDALOUS ont été invités à participer
au festival de la musique gharnatie d'OUJDA édition 2008.

sincères condoléances à sa petite et à sa grande familles

et à tous les mélomanes et les artistes au goût raffiné

de la musique arabo-andalouse où qu'ils soient.

DR..RBATI EL ANDALUZ...........FRANCE

EL ANDALUZ
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
19 juin 2008, 08:36
Bonsoir Docteur Rbati, mon Ami.

Je te remercie et au nom de tous les mélomanes de la musique andalouse de la ville de Tlemcen.

En effet, de son prénom Ahmed, Cheikh Matli a débuter sa carrière en 1963 avec l’association ‘’Gharnata’’ (Granada), puis a rejoint la ‘’SLAM’’ en 1965 et ce jusqu’en 1974 où il créa le groupe ‘’Riad El Andalous’’ (Traduit : Les ‘’Jardins de l’Andalousie’’) en compagnie de Mohamed Charif et Inal.

Ce fut une véritable école de musique, où la poésie des ‘’mouachahat’’ fut enseignée (sans aucune publicité) aux nouvelles générations avec dextérité et rigueur, gardant ainsi ce legs authentique laissé par les grand maîtres que nous connaissons.

Lamak.



Sortie champêtre avec Cheikh Sadek BEDJAOUI et ses éléments ainsi quelques Personnalités de la ville de Tlemcen (1969)
Pièces jointes:
Malti Ahmed Daf.JPG
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
19 juin 2008, 08:39
1991 : Semaine culturelle à Fès (Maroc)
Ahmed BAGHDADLI en présence de Hadj Abdlkrim RAIS
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
19 juin 2008, 08:43
1992 : Semaine culturelle à Oujda (Maroc).
Ahmed BAGHDADLI( président actuel de la SLAM) en présence de Hadj Ahmed PIROU
Pièces jointes:
hadj Pirou et baghdadli.jpg
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
19 juin 2008, 13:31
MERCI INFINIMENT SI KAMAL...........HAFIDAK ALLAH.

SUPERBES PHOTOS........BONS SOUVENIRS.

EL ANDALUZ
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
23 juin 2008, 01:43
Bonjour les amis , toutes et tous.

Demain à Paris , j'aurai INSHALLAH , le grand plaisir de rencontrer un
grand ami , un grand musicien , un marocain sympathique qui lui aussi le
destin a fait qu'il quitte le maroc depuis des années tout en gardant
son amour pour ses racines et sa culture marocaine ancestrale ,perpétuant
cette identité par ses activités artistiques remarquables pour le riche
patrimoine arabo-andalou du maroc et du maghreb.

je ne vous en dirai rien de plus ce jour ; je reviendrai avec les photos
de cette rencontre AU SOMMET.

AMITIES


EL ANDALUZ
Re: LA MUSIQUE ANDALOUSE PAR LE DR.RBATI EL ANDALUZ
24 juin 2008, 02:09
Bonjour.smileys with beer

En attendant le reportage photos de notre Ami Rbati, voici quelques endroits de la nature andalouse, un régal pour les yeux.

Pièces jointes:
paysage 1&2.JPG
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2023 - DAFINA - All Rights Reserved