Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

J??tais le Capitaine de l?Exodus

J??tais le Capitaine de l?Exodus
01 février 2009, 22:10
Re: J??tais le Capitaine de l?Exodus
01 février 2009, 22:11
« J’étais le Capitaine de l’Exodus » de Ike Aronowicz.

L’histoire de l’un des héros fondateurs d’Israël

Une des épopées les plus extraordinaires de l’Histoire contemporaine.
Ike Aronowicz était le capitaine de l'Exodus, le célèbre navire qui tenta en juillet 1947 de transporter 4500 Juifs en Palestine. A 85 ans, il est le dernier survivant parmi les organisateurs de cette Odyssée mythique.



Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, Ike Aronowicz, 17 ans, décide de combattre les Allemands. En novembre 1946, le Palmach – unité d’élite de la Haganah, mouvement d’autodéfense des Juifs de Palestine –, auquel il appartient, lui demande de récupérer à Baltimore, en Virginie, un bateau battant pavillon panaméen. Objectif : rejoindre la France et embarquer des réfugiés juifs pour les emmener clandestinement jusqu’en Palestine. Il récupère le rafiot, qu’on baptisera Exodus 47, le rafistole et, dans la nuit du 10 au 11 juillet 1947, lève l’ancre avec, à bord, 4 500 Juifs rescapés de la Shoah. Arrivés le 18 juillet dans le port de Haïfa, ceux-ci sont refoulés par les Britanniques qui administrent la Palestine. Le navire est reconduit sous escorte militaire jusqu'à Marseille, où les passagers refusent de descendre à terre. L’Exodus devient alors une prison flottante où croupissent, sous un soleil de braise, tous ces Juifs honteusement éconduits. Le 7 septembre, les passagers récalcitrants sont débarqués de force et avec violence. Le scandale de l’Exodus émeut le monde entier.
Re: J??tais le Capitaine de l?Exodus
01 février 2009, 22:17
À 22 ans, il était le capitaine de l'Exodus.

En juillet 1947, on lui confie la mission de sa vie : « A 22 ans, me voilà nommé capitaine de l'Exodus ! » Il est placé sous les ordres d'un commandant plus politique, Yossi Harel, récemment décédé.

Dans la nuit du 10 au 11 juillet, 4 500 Juifs rescapés des camps de la mort, des hommes, des femmes, des enfants, s'entassent à bord du bateau. « Nous devions faire vite. Les autorités françaises fermaient les yeux sur cette opération, mais les Anglais faisaient pression. J'attendais un pilote et un remorqueur pour nous sortir du port et gagner la haute mer. » Personne n'est venu. « J'ai pris la décision de sortir le bateau tout seul, sans aide ». Une folie. La manoeuvre va durer quatre heures, mais Ike réussit son pari.

L'odyssée démarre dans un mélange de joie et d'angoisse. À bord, la vie s'organise dans la promiscuité. Une fois de plus, ces survivants de l'enfer sont parqués, entassés les uns sur les autres. Mais cette fois, ils voguent vers la liberté. Du moins le croient-ils... « Au large d'Haïfa, à quelques miles des côtes, la marine anglaise a donné l'assaut. Des militaires sont montés à bord, nous nous sommes battus. Ils ont tiré ! »

Aujourd'hui, Ike Aronowicz vit dans une maison en forme de bateau à quelques encablures de Tel Aviv. Il est arrière-grand-père et raconte à ses petits enfants les souvenirs de sa vie. « Je suis devenu armateur. Je n'ai jamais quitté le monde de la mer. » L'épave de l'Exodus repose désormais dans la baie de Shemen Beach, à Haïfa. Dans la nuit du 24 au 25 août 1952, un mystérieux incendie s'est déclaré à bord et le navire a sombré.

Les yeux bleus songeurs, Ike rêve toujours d'un seul État réuni où, arabes et juifs pourraient vivre en paix. « Ce sont nos cousins... » Mais la violence des hommes peut-elle laisser entrevoir une telle réconciliation ? Pourtant, le pardon, Ike veut y croire. En 1980, dans les rues de Jaffa, il a croisé un homme qui fut son ennemi. « C'était Tony Bailey, le commandant d'un des destroyers anglais qui a attaqué l'Exodus. Nous nous sommes serré la main. » Depuis, ils sont devenus amis.


Philippe LEMOINE.
Re: J??tais le Capitaine de l?Exodus
01 février 2009, 22:18
Ike Aronowicz : Ils nous ont attaqué à 22 miles des côtes. Je me souviens des Anglais qui sont montés à bord, jusque dans ma cabine. Surtout, j'ai toujours en mémoire mon ami, Bill Berstein qui a été touché pendant la bataille et qui est mort dans mon lit. Nous avons résisté jusqu'au bout. Nous avons déploré trois morts et cent vingt blessés. Environ 90% des passagers étaient des rescapés de la Shoah. Ils ont tenté de résister par tous les moyens.
Re: J??tais le Capitaine de l?Exodus
01 février 2009, 22:21
Demain il sera a Ashdod si D. veut, pour la signature de son livre.
Re: J??tais le Capitaine de l?Exodus
02 février 2009, 01:31
ou sera t'il a ashdod?
Re: J??tais le Capitaine de l?Exodus
02 février 2009, 03:18
Mimich je t'envoie l'adresse sur ta boite postale.
bisous Soly
Re: J??tais le Capitaine de l?Exodus
02 février 2009, 08:51
LA HIJA DEL MAR Y DEL SOL a écrit:
-------------------------------------------------------
> Mimich je t'envoie l'adresse sur ta boite
> postale.
> bisous Soly


bonjour c'est un secret national
Re: J??tais le Capitaine de l?Exodus
02 février 2009, 09:00
LA HIJA DEL MAR Y DEL SOL a écrit:
-------------------------------------------------------
> « J’étais le Capitaine de l’Exodus » de Ike
> Aronowicz.
>
> L’histoire de l’un des héros fondateurs d’Israël
>
> Une des épopées les plus extraordinaires de
> l’Histoire contemporaine.
> Ike Aronowicz était le capitaine de l'Exodus, le
> célèbre navire qui tenta en juillet 1947 de
> transporter 4500 Juifs en Palestine. A 85 ans, il
> est le dernier survivant parmi les organisateurs
> de cette Odyssée mythique.
>
>
>
> Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, Ike
> Aronowicz, 17 ans, décide de combattre les
> Allemands. En novembre 1946, le Palmach – unité
> d’élite de la Haganah, mouvement d’autodéfense des
> Juifs de Palestine –, auquel il appartient, lui
> demande de récupérer à Baltimore, en Virginie, un
> bateau battant pavillon panaméen. Objectif :
> rejoindre la France et embarquer des réfugiés
> juifs pour les emmener clandestinement jusqu’en
> Palestine. Il récupère le rafiot, qu’on baptisera
> Exodus 47, le rafistole et, dans la nuit du 10 au
> 11 juillet 1947, lève l’ancre avec, à bord, 4 500
> Juifs rescapés de la Shoah. Arrivés le 18 juillet
> dans le port de Haïfa, ceux-ci sont refoulés par
> les Britanniques qui administrent la Palestine. Le
> navire est reconduit sous escorte militaire
> jusqu'à Marseille, où les passagers refusent de
> descendre à terre. L’Exodus devient alors une
> prison flottante où croupissent, sous un soleil de
> braise, tous ces Juifs honteusement éconduits. Le
> 7 septembre, les passagers récalcitrants sont
> débarqués de force et avec violence. Le scandale
> de l’Exodus émeut le monde entier.

source amazon
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2021 - DAFINA - All Rights Reserved