Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Apprentissage de Tamazight

Envoyé par La Bohème 
Apprentissage de Tamazight
03 mars 2005, 04:01
"Parle la langue des étrangers et tu cesseras d'être pour eux un étranger"


(Puisque je suis originaire d'Agadir (souss) le dialecte parlé c'est Tachelhit, les 3 dialectes parlés au Maroc(le tamazight dans la région de l'Ouest au Moyen-atlas, le tachelhit dans la région du Sud-Ouest et la tarifit dans la région du Nord)sont regroupés sous une seule LANGUE qui est la langue AMAZIGH dont l'alphabet s'appelle les TIFINAGHES)
L'alphabet amazighe comporte 33 lettres contre 31 pour le Français et 34 pour l'arabe.dans la transcription des caractères tifinaghes, il s'agit d'une version simplifiée inspirée d'expériences précédentes dans d'autres langues avec une orthogrpahe simplifiée et efficace.

Pour bien lire les mots en Tachelhit il convient de connaitre les notations utilisées.
Les emphatique sont rendu par les majuscules (izi=mouche#bile=iZi),sauf pour le "h",dans ce cas le "h"(minuscule) se lit comme dans "hmad" et le "H" se lit comme dans "hello" anglais
le "x" se prononce kh ,comme la jota espagnol (j)
le c represente le son "ch" comme chat =amuc (lire amuch).
La letter q se prononce comme dans aqarid (argent)
le reste se lit normalement.
Enfin les verbes sont donnés à l'imperatif normal à la deuxieme personnne du singulier.

A3isawi:charmeur de serpents
Abaqar:corbeau
Abenkal:serpent
Abrid :chemin
Abukad:aveugle
Adal:vert
AderDul:sourd
Ader :baisser,incliner
Adfel :neige
Adgwal :beau-parent
Adrar :montagne
ADu :vent,odeur
Afasi:droit (coté droit)
Afgan:humain
Aflla:haut,le haut,le sommet
Afqir:vieux
Afrag:cloture
Afrukh:garçon,palmier male
Afud:genoux
Afulus :coq
Agdidyawning smileyiseau
Agens:interieur
Agerzam:lion
Aggug:eloigner (etre eloigné)
Agh:etre allumé,s’allumer
AghaD :bouc
Aghanim:roseau
Agharas:chemin,route,maniere
Aghiyul :ane
Aghrda:rat
Aghrum:pain
Aghuc:veau
Aghulid:rocher
Agmar:cheval
Agnaw:muet
Ahcmi:garcon,enfant
Ahrdan:noir
Ahuluy:belier
Ahwach:chant
Ait :ceux de,originaires de (indique une idé de provenace.pluriel de U,G)
Aitma:les freres
Akal:terre ,sol
Akazay:poussin
AkelHus :chien errant
Aker:voler
Aksar:descente,pente
Akuray:baton
Algmad:serpent
All:soulever
Alla:pleurer
Almmad:apprentissage
Amkhar:voleur
Aman:eau
Amqran:grand
Amarg:chant,poesie ,nostalgie.
Amda:lac,marre
Amddakel:ami
Amggaru :dernier
Amghar:viellard,representant de la communauté
Amgmar:chasseur
Amaluyawning smileymbre
Amnay:cavalier
Amuc:chat
Amud:graine,semence
Amugay:veau
Amussu:mouvement
Amzdagh:cimetiere,habitant
Amzenzu:commerçant
Amzian:petit,court,jeune
Amzwar :representant au conseil villageois
Amzwaru :premier
Anfur:levre
Angha:palais
Annayyawning smileybserver,voir
Anzar:pluie
Aqcab:habit,habillement
Aqelmu :capuche
Aqemu:bouche
Aqwji:trou
Argan:argan
Argaz:homme
Arraw:enfants ,progeniture
Arru :enfanter,accoucher
Arway :desordre
Asanfu :repos
Asawen:monté
Asemmid :froid
Asif:riviere
Asmmal:professeur
Asmun:compagnon,compagne,ami
Asngar:mais
Asnus :anon
Asras :depot
Asrir:petite riviere
Ass:jour
Assufugh :sortie
Aswu:cigogne
ATan :maladie
Atbir:pigeon
Attay:the
Awen :monter
Awetuf:fourmi
Awragh:jaune
Awssar:vieux
Awtul:lapin
Axatar:grand
Aydi :chien
Aylalyawning smileyiseau
Ayyis:cheval
Ayyur:lune
Azaghar :plaine
Azal :jour [#nuit],clarté
Azalim yawning smileyignon
Azekka:demain
Azerwal:bleu
Azggagh:rouge
Azgzaw:vert
AZid:sucré,sucrerie
Azlmad:gauche
Azmmuryawning smileylivier
Aznkd:gazeau
Azrg:broyeur,molaire
Azru:caillou
Azzl:courir
Baba :papa,pere
Bedd:se tenir debout,s’arreter
Benbllu:papillon
Berra:dehors
Bibi:dindon
Bzeg:etre mouillé,se facher
Dadda :garnd frere
Dder:tomber
Ddu:partir
F:sur,dessus
Fell:sur dessus
Ffugh :sortir
G :indique l’dée d’origine (gugadir=habitant d’agadir),singulier de ait
Gar:sous,de moindre qualité,mauvais
Ghassad:aujourd’hui
Gher:lire,etudier
Ghli:monter
GhyiD :la nuit
Gma:frere
Guzz:descendre
Ha:voici
Hagh:tiens!
Hati:le voici
Hatta:la voici
Haweca:vipere
Hta :rien
Hta yan:personne
Huch:chanter
Ibrin:grains
ID :nuit
IDulan:la belle famille
Ifri:grotte
Ifskal:escalier
Iggi:bord,bordure
Iggig:tonnerre
Ighd:cendre
Ighrdem:scorpion
Igigilyawning smileyrphelin
Igna:ciel (pl:ignwan)
Ikerker:poix chiche
Ikeru:agneau
Ilem:peau
Imendi:semance
Imi:entrée,bouche
Inni:dire
Iqan’d:peut-etre,il faut
Irden:blé
Iri:vouloir
Irid:lavage,nettoyage
IsenDal:cimetiere
Isli:marié
Islman:poissons
Ismawen:eclairs
Ist:fem de ait :celles de (indique l’origine)
Isti:filles (litter mes filles)
Istma :soeurs
Iwi:fils
Izdar:en bas,le bas
Izem:guepard
Izger:taureau
IZi:bille
Izi:mouche
Izimr:belier
Izrem:intestin
Krad:trois
KuZ:quatre
Lalla :grande soeur
Les:mettre (des habits),s’habiller
Lkem:atteindre
Lmut:mort
MDl:enterrer
Medden:les gens
Mel:montrer
Mlih:bien
Mma:mere,maman
Mmet:mourir
Mmim:etre agreable,delicieux
Mmugh:etre mouillé
Mmzer:se voir reciproquement,se rencontrer
Mqqar:meme si
Mrraw :dix
Mun:ranger,se ranger
Myar:s’habituer,s’accoutumer
N :de,du
Nagh:notre,nos
Negh:tuer
Netta:lui
Nettan:lui
Nghel:renverser
Nnaf azekka:le lendemain
Qqar :s’assecher,etre sec
Qqen:fermer
Rebbi:dieu
Rez :casser
Rwi:mettre de desordre
S :vers,par le moyen de;à
Sa:sept
Saggug :eloigner:
Sanfu :se reposer
SDis:six
Sehmu:chauffer
Sels:habiller
Sers:poser
SfeD:nettoyer
Sin :deux
Skcem::faire entrer
Skkar:sucre
Slkem:faire parvenir
Slla:ecouter
Smmus:cinq
Smuqel:regarder
Snat :deux (fem)
Snselt:ceinture
Ssagh:allumer
Ssired:laver
Ssksu:couscous
Sufgh :sortir,faire sortir
Sul:encore,rester vivant
Tada:celle
Taddart :maison,demeure
Taddilt:queue
Tafukt:soleil
Tafunast:vache
Tagant:foret
Taghawsa:chose,objet
Tagut:nuage
Takerda:vol
Talghat:chanson
Taluzt:amande
Tam:huit
Tama:à coté de
TamDDalt:tombe
Tamettut:femme
Tamghart:femme
Tamghra:mariage
Tamkhart:voleuse
Tammara:souffrance,difficulté
Tamubil:voiture
Tamuci:chatte
Tamunt:union
Tamyurt:habitude,accoutumance
Taqsmart:menton
Tarwa:enfants,progeniture
Tarwayt :purée
Tasa:foie,ame
Tasga:coté
Tasksut:couscousiere
Tasut:ruelle
Taxsayt :
Tazult:khol
Tifawt:lumiere,clarté
Tifya:viande
Tighrdin:derriere
TiHri :vieille brebi
Tili:brebis
Tillas yawning smileybscurité
Timenghiwt:combat
Timiwa:sourcils
TimZinyawning smileyrge
TirZi :cassure,fissure
Tisent:sel
Tiskert:ail
Tislit:mariée
Tizla:course
Trs :se poser
Ttuyawning smileyublier
Tudert:vie
Tuga:herbe
Turin:poumons
TZa neuf:
U :qui est originaire de (=g)
Ucen:chacal,loup
Udad:cerf
Ufugh :sortie
Ul:coeur
Ulli:brebis
Ult :femin de u,celle qui orinaire de (ulttiznit=tznitienne)
Ultma:soeur
Umlil:blanc
Wada:celui
Xizzu:carottes
Yadnin:autre
Yan :un
Yat :une
Yelli :fille
Yemma:mere
Zda:moudre
Zer:voir
Zzenz:vendre
Zzwu:secher

Abri:blessure, ( sans effusion du sang)
AbZZiD:pisse
Acku:parceque,car
aDaD:doigt
Addr :evoquer
AferZIZ :coluqunte
Aff:etre mieux que ,surclasser
Aff:trouver
ageldun:prince
Aggel:accrocher
agraw:groupe
Agu:moment
Agwm:puiser de l’eau
AHiDur:peau d’animaux (traitée et servant de tapis)
akabar:groupe,foule
Alghwm:chameau
Alili:laurier amer
aluluy:errement
Amazir:engrais,fertilisant
amdyaZ:poete
Amedluyawning smileymbre
Amrriq:claque,gifle
Amukel:folie
Anu:puit
Anwac:jaloux
Aqnin:lapin
aqur :figue
Aram:chameau
Asi:prendre
Askkif:soupe
AslHam:burnoux
Asmukl:alienation
asqsi:question
Asugan:conduite
Atig :utilité
Awghni:faim,famine
Awglif:essaim
Ayel :voler,s’envoler
AZaZi:lourdeur,poids
azday :lien
AzenZum:muet
azeTTa :tissage
azn :envoyer
Fad :soif
Ggal:jurer
Ghi(d):ici
Ghik :maintenant
Ghilad:maiintenant
Ghinn:labàs
Ghwers:egorger
Gwd:avoir peur,etre effrayé
Ifuli:fil
ili :etre
imalass:semaine
Irifi:soif,secheresse
Ixxan:escrements
izula :cils
Jdr:bruler
Jjn:deplumer
KSud:avoir peur
Laz:faim
Lwqi :avaler
Magh:se battre
Mamenk(a):comment
Man:quel
Man ta:laquelle
Man wa:lequel
Maniyawning smileyù
Mantizi:quand
Max:pourquoi
Menck(a):combien
Mit :quoi
Mmuddu :voyager:
Sidu:avancer,marcher
Smatti :deplacer
Ssafd :envoyer
Ssiwl:avaler:
ssudm:embrasser
Ssum:teter
Sufu :brilller
SuG:conduire
Suxay:agrandir
tagust:pieu
Tagwmart:jument
Tamazirt:pays,patrie
tamdyaZt:poesie
Tament:miel
Targa:rigole
Tasarut :clef
Tasslt :panier
tasut :generation
Tawada:marche
Tawala:tour ,moment du passage
Tawargit:reve
Tawda:peur,frayeur
tawma :nuque
Tawunza:frange de cheveux sur le frond
Taylalt :avion
TaZalit :priere
TaZrbiyt :tapis
Telli:errer
Tigmi:maison
tigzirt :ile
tilili :liberté
timelsa:costume;habit
Tirrugza:virilité
Tizi:moment,passage,col
Tizwit:abeille
TurZiyt:chaussure
Tuzalt:coteau
Ur jin .ur jun:jamais (dans un contexte passé :accompli)
Ur sar:jamais (dans un contexte future :inaccompli)
Uxcim:mauvais
Uzzal :fer,coteau
Warm:vingt
Wuri’d:revenir
Xebi:greffer
Za :donc
Zdar:etre capable de
ZZg:traire

A3bbud :ventre
Abadan :toujours
Abaw :feve
Abzg :bracelet
Acbar:tour de garde
Addis :ventre
Adjar :voisin
Admar :poitrine,torse
Afulki :beauté
Agadir :mur,grenier colletif
Ahanu :chambre
Ahlig :ventre
Ajarif :montagne,sommet
Ajddig :fleur
Ajj :laisser
Akcam :enter
Akwtay :souvenir
Amksa :berger
Ammas :centre ,milieu
Amsmar :clou
Anbegi :invité
Aqarid :argent
Aqwrab :trousse,sac
Asafar :remede
Asaru :ruisseau
Asuk :rue
Awal :parole,dire
Awi :emmener
Awi’d :ramener
Awi’n :emmener
Awki :traverser
Berber :bouillir
Brem :tourner
Cku :se perdre
Ecc :manger
Fukku :regler
Fulki :etre beau,se faire beau/belle
Ifer:feuille,aile
Ighrem :village,grenier
Inu :mon,ma mes
Iraggen :vapeur
Issan :savoir
Itri :etoile
Its :sommeil
Jji :geurir
Kcem :entrer
Kell :rester,s’attarder
Kkus :enlever
Kwti :se rappeler,se souvenir
Laafi :feu
Lul:naitre
Mccu :nourriture,cuisine
Mumu :noyau,personne dans le language enfatin
Nek :ton,ta,tes(masculin)
Nem :ton,ta,tes (feminin)
Nessen :leur,leurs (masculin)
Nessent :leur,leurs (feminin)
Nker:se lever
Nun :votre,vos (masculin)
Nunt :votre,vos (feminin)
Sawel :parler
Sberber :faire bouillir
Scku :perdre,egarer
Sefld :ecouter,preter attention
Sijji :guerir
Snu :cuire,cuisiner
Srbi :se depecher
Ssrbi :hater,depecher
Ssu:faire boire,irriguer,abreuver
Su:boire
Surf :traverser,passer,excuser
Tabrat :lettre,message
Tafrawt :bassin
Taglayt :œuf
Taguni :couchage
Tahanut :boutique,chambre
Tajbirt :platre
Talalit :naissance
Tasmi :aiguille,seringue
Tawla :fievre
Tawrirt :colline
Tawsna :connaissance
Tayet :epaule
Tazart :figue seche
Tighremt:grenier collectif
Tiglct :œuf
Timct :peigne
Tiram :nourriture,plats cuisinés
Tisgnit :aiguille
Ts :dormir
TTaf :tenir
Tuzzumt :milieu,centre
UDen :etre malade
Udi :beurre
Uhu :non
Ut :frapper
Uwkay :traversé
Uzun :fraction,portion
Yahyawning smileyui
Zawz :tourmenter
Zik :tot
Ziksbah :matin
Zwar:precider,devancer
Zwar:d’abord


Une autre liste


A a
A : article masc.sing indéfini ; préfixe verbal présent de l’indicatif
Abanka : pectoral
Ajenjem : le salut ; le sauvetage
Abarkou abarku ) n.m ; ( esp : barco ) bateau ;
Abernous : n.m ; le burnous
Abidar : ( abidar ) boiteux
Abla : sauf ; excepté
Achibane : ( aciban ) vieillard
Achkou : ( acku ) : parce que
Achttir : ( acttir) le vagin
Ad : préfixe verbal
Afkir : vieillard
ADou : le vent ; synonyme : ijawane
a'chk : venir
afarnou : le four
agdid : oiseau
achkid : viens
aghroud :
agherda : rat
aggou :
ajenoui : poignard
aguelid : n.m ; roi ; fém : tagellidt ; tageldit : le royaume
akal : sol ; la terre ; de la terre
akechoud : morceau de bois
akham : ( kabyle ) la maison
agoudi : tristesse
akouray : bâton
a'hlig :ventre ; syn : adis ; ahbboud ( fam )
amane : eau
amanar : étoile brillante du matin ; Vénus
a'n doû : nous allons partir
amjjoud : chauve ; teigneux
amoqran : chef ; grand
amghar : chef de la tribu ; le mari
argaz : homme
anjjar : menuisier
arraw : enfants ; progéniture
a'zal : tôt, à l'avance
âade : si ; certes
aahdide : ( arabisme ) fer
aalne : oeil ; syn : tiT. Pl : tiTTawne
aansou : nous buvons ( iswa : il a bu )
abernous : manteau
abla : sauf
ad : pour que
adfel : la neige
adif : la moëlle
as'klou : ombre, l'ombre
aSmmid : le froid
aDaD : le doigt
adaâr : le pied ; pl : iDarn
aDerDor : sourd
aDuggal : beau père ( belle mère : tadeggalt )
aDil : raisin
afasi : droite
afkir : vieillard
afella :en haut ; var : oufella
afroukh : garçon, enfant ; pl : iferkhan
afoulou : fiçelle
afoulous : coq
afousse : n.m ; ( var : aoufous ) la main ; pl : ifassen ; exp : gh’ddou oufous inou : « sous ma main : sous mes ordres »
agayyou : n.m : la tête ; pl : igouya ; ikkor agayou’ns : il a la tête dure ; têtu
aggassen : les blessures
agdid : n.m ; un oiseau ; pl : igdaden
aghzen : l’ogre ; être monstrueux ; fém : taghouzent
agelzim : la cognée ; la hache
agouns : à l'interieur, interieur
agezzoum : la part ; une partie
agmar : le cheval
agouylala : un jeune
aguigul : orphelin ; syn : uwujil
ah'ba : bouton
ahejjam : le coiffeur
ah'libe : ( arabisme ) lait ; syn : akfay
ahkam : ( arabisme ) justice
ahma : chaleur
aî t'sawâl : il parle
ajlabi : jelaba
alfane : un sanglier ; un cochon
alKagh : un mouton
almoud : l’enseignement
akabal : attroupement
akariD : l’argent ( monnaie ) ; pl : ikariDn : les sous
akchoude : bois
akfaf : le toit ; la terrasse
akhayt ! : interjection : zut !
akhmmas : métayer ( arabisme)
akkal : terre, la terre
akla ze : lire, apprendre
aklemoune : capuchon (vêtement)
aknari : figue barbarie taknarit : une figue de barbarie
akouraï : bâton
algoumade : serpent ( alegmad )
algh : louer, glorifier ( Dieu )
alligh : jusqu’ à ce que
alim : la paille
amattouy : la hauteur ; haut, élevé
amalou : l’ombre
amda : l’océan
ameDDal : le tombeau
amnaggar : l’assemblée ; la réunion ; l’église
ameseddam : celui qui baptise
ameselmed : le maître ; l’enseignant
amezlay : le saint ; homme de Dieu
amHDar : l’élève ; le disciple
amouddou : le voyage
arra :écrire ( irrawin : les écrits ; tirra : l’écriture )
amadir : la houe
amane : l'eau
amarg : chant
Amazigh : habitant de Tamazgha, Afrique du Nord : Homme libre ; (syn.péjoratif : Berbère ) pl : Imazighen ; fém : tamazight ; désigne la langue des imazighen en général ; parler amazigh du Moyen Atlas au Maroc.
amchou : la nourriture ; le manger
amda : n.m : l’océan , vaste étendue d’eau
amçmar : brochette
amehdâr : élève ; syn : amselmed
amekhlaw : fou, lunatique, excentrique
amendil : n.m : le foulard
americane : americain
amgerd :cou
a – mmi : à laquelle
amidach : tomate
amlal : le sable
amouch : n.m ; le chat
amgh'ar : maire, chef de village
amjer : la faucille
amsa r :fenouil
amselmed : n.m : élève ; pl : imselmden
amya : rien du tout, zéro
amzzough : les oreilles
an'achk : nous allons venir
anaw : le navire ( tanawt : barque )
anejjam : le sauveur
angabal : le responsable ; le surveillant
angaZ : la douleur
angmar : le pécheur ; pl : ingmaren
anezdam : nom d’agent : un ramasseur de bois
ankhar : le nez ( plur : inkharen)
anmghour, ou : amghar : n.m : un notable ; pl : inmghourn
anoufl : la folie
anouwwach : l’ennemi ; pl : inouwwachen
anzar : n.m ; la pluie
aoukhs : la dent ; pl: ikhsane
aourir : la colline ; un mont
aram : n.m ; le dromadaire : pl : iraman
agharas : chemin, sentier
ar : préposition : jusqu’à ; affixe verbal
arbaal : poussière ( arabisme)
arfoufn : la douleur ; la souffrance ; la persécution
argaz : homme
arKKas : le messager ; le prophète
ar’kigh : adverbe de temps : jusqu’ à ce que
arioul : n.m ; un âne ; pl : irouyalne ; personne stupide
arfttous : brin de paille
artimililit : (du kabyle ) : au revoir
aghrab : le mur
aguellid : le roi
ajeddig : n.m : la fleur ; pl : ijeddigen
aghoû :lait battu ; petit lait
as : synt : à lui ; ex : « teyr- as / il s’est fâché »
as : lorsque
as : le jour ; ya ouwas : un jour ;
as ou senfou : le jour du repos, le week end
asays/ asaïs : le place ; ;terrain vague
asarou : le cadenas ; la serrure
asektur : sommaire
asghar : le bois
as n'awid : nous allons lui apporter
asif : n.m ; la rivière ( plur : isafen )
aslal :
asleman : le poisson
asmgane : serviteur ; esclave ; pl : ismganen
asmmoum : l’amertume ; aigre
asmoun : la camaraderie ; compagnons
asnous : ânon
aSraD : prétendre ; la rumeur
asserdoûn : cheval
assgouaçe : n.m ; une année, l’ an ; pl : issougasn
assir : romarin
asstif : ( azrou ) caillou
aTTan : infirmité ; handicap
at'doûm : vous allez partir
at'doût : tu vas partir
ât s'hoût : tu deviens fort
ataçe : calvitie
ataï e : thé
atasse : bol
Atlas m'qqorn :Haut Atlas
Awal : la langue ; la parole
Awid : apporte
awid 'ïyi : apporte moi
awn : suffixe verbal : pour vous
awrz : le talon
ayda : les biens, les propriétés, la richesse ; le trésor
aydi : n.m : le chien ; pl : idân
ayjorro : tirer
ay’kkat tammara : il travaille durement
ayloul : il est né
ayyour : la lune
ayssiguil : chercher
aytma : frères ; var : istma ; aytmatengh
aytwokkar : estimer q.q, respecter ( ant : ihagr : mépriser )
ayt ( ou « aït ) : originaire de ; habitants de ; ex : Ayt Bâamrane : les gens de Baâmrane
ayyis : le cheval
azaal : cheveu
azaar : les cheveux
azalîme : oignon
azaâ'doude : singe
azbbar : la douleur
azbagh: poil
azdm : ramasser du bois

aziba : braguette
azelmade : gauche
aZlay : la sanctification
azemz : le temps ; une ère ; une saison
azemmur : olivier ; olives ( en tasiwit )
azrou : rocher
azukenni : serpolet terre
azul : ( kabyle ) ;bonjour ; salut ( liitéralement : az : dans ; ul : cœur)

B b

b'har : (arabisme ) la mer
bach ad : pour que
baHra : beaucoup ; très fort
balak ! ( arabisme : red balek : fais attention ! ) : attention ! écartez- vous ! vas-t-en !
banane :banane
bankâ :banque
batata :pomme de terre
behra : adv. De temps : à l’instant
berra : dehors, exterieur, à l'exterieur, en dehors
berghoute : les puces
bola : ampoule
borsa : la bourse
bdou : commence
bbi : coupe
bjen : écrasé
bou : particule ; ex : bou tamart : le barbu
bou sin oudmane : littéalement : celui qui a deux visages : hypocrite

C c

chari'âa : avenue voie
chânti : ( du français chantier) route, voie
charika : arabisme : société (entreprise )
ch'maa : bougie, chandelle
chkâ a : méchant


D D

d- : préposition : et
da'n : ils sont partis
dfar : devoir quelque chose
dî'h : je suis parti
doukhane : ( arabisme) fumée
dellah : melon
doû ! : pars !
douaz : plat à base de légumes cuits et de viande

E E

erruz : riz

F F
Fanid: bonbons; comprimés
fk' : donner
fichtâ : de l’espagnol « fiesta » : fête
foûta : esp ; serviette

G G

Gâ :être
gan : mettre
gen : dormir (syn : tess )
gh : prép : dans
ghamkad : ainsi
grou : ramasser s) rre

H H

h'ide : écarte toi
ha'çb :compter
ha'rch : gentil ; éveillé

I I

i : à
is : mot interrogatif : est- ce que … ? ex : is tftit ?
ibêzdâne : urine
iblis : le diable
ibughaghn : les renards
ï chqqâ : méchant, difficile
ichthou : désirer
i'dgam : hier
igu umgerd : la nuque
I gout : nombreux
î goute : c'est trop
ikhane : les excréments ; la merde
î s'hâa : il est fort
idda : partir
idaarn : pieds (les) rre
idâdn : doigts
iDfur : suivre ; Dfurn : ils suivent
idçe : sommeil
idhi : pousser dehors ; livrer à la justice
iDili : noir
ifagharn : vipères
ifra : divorce
ifrou : divorcer
ifsi : mince
ifrou :voler
iferwane : ailes
iga , t’ga : être
igenzi : le front
igergae : noyer tonnerre
iggout : trop
ighdr : trahir
ighous : pur
ighri : appeler
ighra : lire
ighwi : détruire
ighzen : percer
iguigue : orage, tonnerre
iguine : au-dessus
ihimez : pois chiches
ihrch : souffrir (ihrchen : ils souffrent )
ijdr : brûler
ijra : survenir
ije¨diguen : fleurs
ijjenjem : sauver
ijji : guérir ( joujigh : je suis guéri )
ikasa : servir
ikemmun : cumin
ikemz : le pouce
ikhâne !: péjoratif : la merde ; interjection
ikhf : la tête ; s’ikhf’ inou : moi même, tout seul
iqqen : fermer
ikouchân : flatulences ; pets
ikouchm : être paralysé
ikourha : ( arabisme ) détester, haïr
ikouzarne : les figues
ikrs : fermer ; ikers ingenzi’ns : il a le visage défait, fermé
ikkerrz : semer
iks : enlever ; prendre à
îkzîin : chiot
îlaaçe : pénombre
ils : langue (anatomie)
îls : langue, parler
ildi : tenter quelqu’un
ilkm : arriver ; parvenir
ilhou : être passionné
iloul : naître ; futur : ra ylal : il naîtra
ilm : cuir
ilma (s)
imad
imal : avenir
imchachka : s’accorder, s’entendre
imDl : enterrer
imggr : moissonner
îmî : bouche ; imi n’ thanoute : la porte du magasin
I 'mqorn : grand
imma : tandis que
immim : doux ; sucré
immout : ( arabisme) : mourir
imnad : apercevoir
imetawn : pleurs ; larmes
imudal : les versants de la montagne
imzaghen ; imezoughn : amzough : les oreilles
ina : dire
ingha : tuer
ingui : être en crue ; ingui d’wassif : la rivière est en crue
inna : maman
inoufln : insensé, idiot
ini : dire
inou : le mien
inoukmane : étroit, serré
inwa : cuire
iqâne : falloir ; il faut ; il est préférable de…
iqahwa : ( arabisme) café
irare : rendre
irçem : dessiner ( arabisme)
ird : blé
irguemn : insulter ; outrager
irifi : soif
iriyine :
irzm : ouvrir
irwel : s’enfuir
iSafou : s’acquiter
isaksa : demander
isanf : induire
isekrafen : les liens, les entraves
isfeld : écouter ; entendre
isfid : consoler
isghous : purifier
isigga : augmenter ( tsiggatm : augmentez )
ismakl : regarder ; contempler
ismdal : la tombe
ismoun : ramasser, amasser
issoukf : arracher
iSrD : adversaire ( wumsrad )
isselsa : s’habiller
issiguil : rechercher
isitti : abolir ; sittigh : j’abolis ; enlever
issounf : supprimer
isleman : poissons
ismargh : rendre sa saveur
isnm : aplanir
istahma : mériter ( ur stehlagh : je ne mérite pas )
isTar : occasion de chute
istma : sœurs ;
iSuwad : souffler ( ar iSuwad waDu : le vent souffle )
iswangmine : les pensées ; iswangm : se rappeler ; tswangmd : tu te souviens
itarm : tenter ( irma )
itelsan : sacs
itgzaz : grincer ( ar tgzzazn ukhsan’ ns : ses dents grincent )
itmaden : voir ( yetmaden )
itmal : se repentir ; atmalam : vous vous repentez
itmaten : frères
itress : être mis ; posé
itri ; pl : itrane : étoile(s)
iwerd : rose rouge
iyetyawmrrate : il souffre
î 'youda : suffisant
izalîm : les oignons
izdar : pouvoir ( tazDart : la force )
izd : synt : est- ce que… ?
izdgh : habiter
izga : inébranlable ; solide
izimr : boeuf s, rochers
izouran : racines
izTTa, zTTan : filer la laine
izran : pierres, rochers
izri : passer
izri : lavande
izwiwid : rajouter
izi : col de montagne
izzi : mouche fenêtre

J J

j'haad : ( arabisme) : puissant
jaaje : ( arabisme) : vitre, fenêtre
jamaâ : ( arabisme) : mosquée ; synon : timzgida
jjib poche ppe
jouâ enveloppe

K

Kamija : chemise
Kamioun: camion
kar : autocar, car
kass : verre
kchem: rentrer
kîyin: toi
kîmz : gratter (démengeaisons)
kerâa: bouteille ( syn : talbeTTat )
krad : trois
koursi : chaise
koullou : ( arabisme) : tout
kouloû tne : tout, tous tous
kounach : cahier, livre
kouzz : quatre

L L

la'aqel : cerveau, intelligence
radio : radio
lahma : la chaleur
limoun : citron ; agrumes
liqamt : menthe horloge
llitchin : orange
lluz : amande

M M

ma : syn : mot interrogatif : que …? ( ma- trit ? que veux- tu ?)
m'dint : ( arabisme ) : ville
m'jer : commode (meuble) ; tiroir
mad awa… ? : qu'est ce que
ma'ghen : se battre ( tamagha : bataille)
magana : montre, horloge
mqqar : adverbe : il aurait été souhaitable
mnn'aw , mennawt ( féminin) : mot interrogatif : combien, combien ?
mzzi : petit

N N

n’ : syn ; adj. poss : le sien, à : tigemmi n- Brahim : la maison de Brahim
nnes : la moitié
nekki : moi
n'dâ : nous sommes partis
n'dadr : arabisme ; lunettes
n'fka : nous avons donné
n’nek : le tien
nettat : elle
n'smoun : nous avons rassembler
ñntâane : lui
ntâate : elle
ou'hou, ouhouy : non
ouaalne : yeux
ouabiba : moustiques
ouakal : sol
ouasstif : cailloux es)
oudaadne : doigts (les)
oûdi : beurre salé
our : synt : particule de négation : ur rrigh : je ne veux pas
ozukenni : thym

R ( « r » roulé )

ra : préfixe verbal du futur
rabouz : soufflet
rar : rendre
rreg : le sol ; étendue caillouteuse désertique
rrech : applaudissements
Rebbi : Dieu ( s’utilise dans de nombreuses expressions de politesse : « fkiyyi i Rebbi : donne- moi s’il te plaît ; ak- iserbeh Rebbi : que Dieu te fasse prospérer ( merci, ou s’il te plaît) « akki âwn Rebbi » : que Dieu t’aide : bon courage et au revoir )
rwiDa : de l’espagnol : la roue

S S

s'hâan : ils sonts forts
safir : ambassadeur
s'bate : chaussure
s'jartre n'lmane : grenadier
s'jart tfah : pommier
sandala : sandale
seroûal : pantalon
ssem: poison, venin
sarout : clef
saw'l : parle
sdiS : six
sDel : seau (d'eau)
sewer : photographie
sker : faire
smoûn : rajouter à, rassembler
smouss : cinq
souk : marché, commerce, marché (finance)
ssbah : arabisme : demain matin ; syn : azekka

T t

Taâzrit : la jeune fille
Tachelhite : femme Chleuh ; langue amazigh du Sud marocain, des Ichelhiyine
Tadallit : le mépris ;
Tadouast : la force ; la puissance
Tadsa : le rire
Tafoukt : le soleil
Tafroukht : la fille
tajjlikht : la saleté ; l’impureté ; état de ce qui est vil
tarfoufnt : la souffrance ; la douleur
tasghart : l’arbre
tasmouguit : l’adoration
tasout : la génération ; la race
tasoukt : la rue
taDanguit : la vague ; pl :taDanguiwine : les vagues
taDougalt : la belle mère ; belle sœur
taghamt : la part
taghouft : l’inquiètude ; les soucis
takrrayte : la souffrancee ;
Tattouyt : la hauteur ; tattouyt igenwane : le plus haut des cieux
TaZallit : la prière ; l’adoration
TaZDDart : le pouvoir ; l’autorité ;
TaZallit n’ddat : la circoncision
Tazart : le figuier
TaZKKourt : le piège
TaZit : la dispute ; la querelle
TaZZit : l’épée ; le glaive ;
tebsil :l'assiette
t'ddamt : vous êtes partis
t'xessa : il faut, devoir
ta' fouloust : poule
ta'Dsa : humour
ta'djart : voisin, voisin
ta'ker3it : bouteille
ta'kourt : ballon, football
ta-tast : tasse
ta limount : l'orange, une orange
tabrat : lettre
tadgouat : la nuit
tafirast : poirier
tafoukt : le Soleil
tafounaste : la vache
taf ourte : avoir
tagat : la malédiction
tagelzîmte : la scie
tagmart : la jument
tagmourt : la chasse
taghrut : l’épaule
taglaït : un oeuf ; tiglatin : les oeufs
tagounit :sieste
tahebbit :un bouton
takhsayt : le potiron ; une courge
tal'bereakte : ( du français : baraque ) :cabane, masure
tallaght : la boue ; argile utilisée dans la construction des maisons en pisé.
Talifizioune : télévision
tarou'a : progéniture, enfants
taluizt : verveine
tamart : la barbe
tamazight : pays
tameggant : prostituée
tamcht ufus : le poignet
tamment : miel
tamidacht : tomates
tamobile : voiture
tamghart : femme
tasmi : l’aiguille
tassarout : clef
taserdoûnt : mule
tassert : laurier
taousisent : coquelicot
tawarguite : rêve
tazalte : boue ordinaire
tazart : figue ordinaire
tazbibit :violette ( fleur )
tazduit : après midi
taziba : la braguette
tblaa : table
teaga : sabline
teknologia : technologie
tfâah : pomme
tfah ttine : pomme s
tibratin :lettres
tifiyi : viande
tifawt : la lumière
tifenza : les orteils
tifinagh : écriture des Imazighen
tiflut : la porte ( syn : taddourt ; taggourt ; imi n’ tguemmi )
tigfert : aubépine
tighermt : le repas
tighremt : maison fortifiée ( syn : ksar ; plur : tighermatin)
tighilt : le bras
tighmert : le coude
tighrad : le salaire
tigmî : la maison
tillas : l’obscurité
timquit : une goutte
timensiwine : formule de politesse : bonne soirée
tinxar : le nez
tiskert : l’ ail
tisent : le sel
tiyni : dattes
tizzite : moucheron (mouche à fruits)
tka'chr :chaussettes
tlalite
triko: tricot, pull over
tentella
tobis : autobus
tugma : les maisons
tussikht : les tempes
tôzzomt : milieu, centre
traktour : du français : tracteur
trîr : courir

U

U : prononcer « ou » ; préposition : de
Ufella : le haut
Umgerd : le cou

V V

video : magnétoscope

W W
Waline : l'autre

Y Y
Ya : oui ; variante : yyeh ; ya'h : oui
yàn : un

Z Z
zitoune : olives
zbel : poubelle, déchets, les ordures ;
zgr : traverser
ziguîz : marcher, fonctionner
zîite : l’ huile
zîite n'Argane : huile d'arganier
zik e : tôt le matin
zik-sbah :demain matin
zîte tabeldite : huile d'olive
zegh : à partir de
zound : comme
zwar : en premier ; d'abord, avant, dépasser

_________________________________________
_________________________________________

Vous trouverez pleins d'autres leçons sur le site asays.com




sam
Re: Apprentissage de Tamazight
04 mars 2005, 03:56
geniaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaale princesse
Re: Apprentissage de Tamazight
04 mars 2005, 07:45


BRAVO, TU ES DOUEE, TBARKELAH.

JE SUIS D'INEZGANE, UNE VILLE A QUELQUES KMS D'AGADIR.


BISOUS

ALICE
Re: Apprentissage de Tamazight
05 mars 2005, 01:31
Bravo pour cet apprentissage du Tamazight, est-ce que les autres langues berbères, rifi, kabyle etc... ressemble au tamazight?
Une erreur relevée toutefois, l'alphabet français comporte 26 lettres et non pas 31. Quant à l'arabe je me demande si l'alphabet comporte 33 lettres ?
jmarc
Re: Apprentissage de Tamazight
05 mars 2005, 01:43
OUps t'as bien raison j'avais pas fait attention à cette erreur,26 lettres en Français et 28 pour la langue arabe!

Re: Apprentissage de Tamazight
05 mars 2005, 01:46
Re: Apprentissage de Tamazight
05 mars 2005, 05:35
OULTMA IAZZAN
BRAVO POUR CETTE INITIATIVE
CORBEAU NE SERAIT CE PAS AGAIOUAR et AAKKAI .tu sais le dialecte est tellement riche et la poesie est sublime.
voici pour toi et en guise de merci une photo du maitre de la poesie orale soussie LE GRAND EL HAJ BELAID
JE COMPLETERAI TON DICTIONNAIRE ET SUIS SUR QUE CE SUJET INTERESSERA BEAUCOUP DE MONDE

GMAM HASSAN

LHADJ BELAID
tamazight | français
Amarg n Rrways yega gh tmatarin mqqurnin n usnulfu amazigh gh tasga ittuyassann ghilad s Sus, negh illa gh ttyawsawal tcêlhit. Ur nssen kigan gh umezruy nnes mqqar nezdâr ad nini mas tman d isnifilen ixataren lli issen ifus n Merrok gh tasutin ad gguranin zegh mad gguran imgharen mqqurnin saten ar ttrêzan inkan llif tebidd tametti taqburt ar srusen iwutta n insayen d temyurin yâden inmalan d tudert ingwan gh tgadirin nnesen mqqurnin. Rad inigh, mas d lligh d gguran imgharen mqqurnin zun d Ametuggi, Aglawi...d wiyyâd fkan udem yâden i tenbâdt gh tsega yad kksent gh ifassen n ineflas n teqbilt ; mkan nit ad satent tghawsiwin yâden, zun d amarg d insayen iqburen, ar ttfughen iger nnes ametti ar lssan timelsa yâden inmalan d isnulfuten llid sgguran inebâden ad.
Paulette Galand-Pernet, lli yaran kigan n tezrawin f umarg d insayen imazighen n Sus, tenna, gh warra nnes lli d iffaghen gh useggwas n 1972, mas yeg umarg n Rrways timedyazin n imariren mu ur yeg tawwuri nnes amer amarg ; ar tent skaren, gen asent tiyyet nnesent, ar zzrigen timizar s tiyyâd, ilin f kran trabbut gh llan iàezrayen ittelmaden anaw ad n umarg ; amezwar n trabbut ad ad yegan Rrays.
Igh nsawel f rrways, idrus magh ntettu Lhâjj Belàid ; acku nettan ad iflen titgarin ittusllan. Lhâjj Belàid, rrays amedyaz negh atrubadur, ifel timitar nnes gh umarg amazigh gh tsega n Sus. Ilul gh Wanu n àdu gh tseggiwin n Tiznit. Ur nssen man aseggwas ad ilul. Nnant krant tmesiggilin (Alexis Chotin d Paulette Galand-Pernet) mas rad dars ilin 60 n useggwas gh useggwas n 1933. Tawja nnes ur tettâf yat, sul mmten ayt dars lligh sul imezzîy. Iffegh timezgida ikcem i kraygat anaw n twurri afad irar mas icetta tiram zun d tayssa, ccmutiyt iheyyâden lligh ilkem Tazerwalt, illigh ittyumdâl yan gh iggurramen imeqrann n Sus Sidi Hêmad u Musa.
Tazerwalt lli yegan adghar llis en akw ttasin mdden adâr agh innurzêm wul nnes s umarg d uzawan, ikcem ad yeg amelmad gh yat trabbut ismann kra n inemghuren n umarg tizi yan. Ur izri yat, isker nettan yat trabbut lkmen tin wiyyâd munen i umarg d rribab zun d Muhêmmad Budraà, àli aswiriy d Mbark bllêhsen ; yeg tiswar i idukan nnes ar ittekka timizar d teqbilin ; tizi yan ad yurar ayelli nit sul ittnunuyen gh imezgan n imesfliden imazighen. Awint iberdan ar tigemma n inemghuren n teqbilin d ineflas n Lmexzen gh Sus. Tugget n turarin nnes ar mmalant idêrfan mqqurnin n tudert nnes.
Amarg nnes yega yat tugga f isnifilen imettiten ittemnid gh imi n tasut tis 20 ; tizi lli en kcmen imgharen Sus, idêfr tenin fransis ; d mamenk as zdâren ad snflen tummenda n mdden sneflen timelsit i ussan nnesen.
Yurar Lhâjj Belàid tayri, amuddu, isnifilen n tametti n Sus d tameghribiyt, asghan, d...Kigan n yan ad yulesn i turarin lli d ifel s mekli tent nit isker nettan, negh s imassen yâden zun d Izenzâren Ccamx, Àmmuri Mbark, Hêmad Amentag, Lhûsayn Amentag... Ttyawskaren fellas kigan d isiggilen zun d walli nit nbder n Paulette Galand-Pernet, win Ben Ihêya Lhûsayn gw wijjan, Muhêmmad Mustawi d wiyyâd.

Lhadj Belaid improvise un poème (vers 1933).Devant lui, sur le sol, s'éparpillent ses compositions. Derrière lui, un danseur, debout, tient un livre rempli d'autres poésies.

tamazight | français
La tradition des Rwayes (poètes chanteurs d’expression amazighe, aire tachelhit) constitue l’une des traditions les plus marquantes dans l’espace de la création poético-musicale au sud du Maroc. Elle se caractérise essentiellement par la coexistence de la poésie et de la musique. Paulette Galand-Pernet qualifie cette tradition de « poèmes de chanteurs professionnels. Les trouveurs sont tout à la fois les compositeurs et les exécuteurs de leurs oeuvres ; ils circulent à travers le pays, formant en général une troupe où les jeunes font l’apprentissage du métier en compagnie des plus expérimentés et sous la direction d’un chef. »
Chanteur poète et troubadour, Lhadj Belaid a marqué l’histoire de la création de l’amazighe au Maroc. Paulette Galand-Pernet disait qu’il est d’une grande renommée. Avec son prestige de poète, il a formé un grand nombre de chanteurs trouveurs. Il est né à Anu n Àdu aux environs de Tiznit à une date non précise (ça ne peut être que la deuxième moitié du 19e siècle ; Alexis Chottin et Paulette Galant-Pernet qui s’intéressaient au domaine de la poésie amazighe postulaient qu’il avait soixante ans en 1933) dans une famille pauvre. Orphelin dès son bas âge, il est obligé de quitter l’école coranique et de s'adonner à toutes sortes de travaux : berger, direction d’un groupe d'acrobates à Tazeroualt (lieu maraboutique : Sidi Ahmed ou Moussa), etc. À Tazeroualt, il a émancipé son amour pour la poésie et la musique et a commencé à apprendre les premières règles de cet art dans une troupe de chanteurs troubadours avant de créer sa propre troupe à laquelle ont adhéré Mohamed Boudraà, Ali Es Saouiri et M’barek Belahcen. La constitution de cette troupe lui a permis d’entretenir de larges relations avec les notables des tribus et représentants makhzéniens. Sa mort semble survenir après 1945. Paulette Galand-Pernet indiquait que les Rwayyes qu’elle a interrogés sur le sujet n’ont pas pu préciser la date de sa mort.

Lhadj Belaïd au milieu de sa troupe (vers 1933).
La production de Lhadj Belaid est un témoignage des transformations sociales qu’il observait au début du siècle et de leurs effets sur les conceptions et les comportements des hommes traumatisés par les violences makhzénienne et coloniale. Il exprime aussi son inquiétude sur l’introduction d’autres valeurs et leur diffusion au sein de la société soussie en particulier et la société marocaine en général. Son répertoire poético-musical est partagé sur des thèmes tels l’amour, les relations de ses voyages, critique sociale, poèmes d’ordre religieux et moral. Les poèmes les plus connus de Lhadj Belaid sont Tadwat d leqlem, Atbir umlili, Adêbib, ccerab, amuddu n bariz et amuddu n lehîj.
D'aprèsPaulette Galand-Pernet, Recueil de poèmes chleuhs, éd. Klincksieck, 1977. Mohammed Moustaoui, Lhadj Belaïd (en arabe)


Pièces jointes:
belaid3.jpg
Re: Apprentissage de Tamazight
05 mars 2005, 05:40
OULTMA NOU
evites le plus possible d employer des mots arabes comme zbel pour ordure.
je n ai pas encore trouve le nom de la mer en tachelhit
nous en avions parle longuement et ne suis pas encore satisfait
azul fellam
gmam hassan
encore une de haj belaid entre ses manuscrits
Pièces jointes:
belaid2.jpg
Re: Apprentissage de Tamazight
05 mars 2005, 23:54
Bonjour Hassan,

Azul agma

Nokni arnteni è "le corbeau" AGHOGHASSE
"On appelle le corbeau "AGHOGHASSE".
Sinon franchement pour le mot "Zbel" je ne trouve pas le mot exacte en TAMAZIGHT ainsi que pour "labher".
Voici un site de la chanson marocaine où tu trouveras quelques chansons de LHAJ BELAID ainsi que d'autres chanteurs Amazighs
www.marocaudio.com/index.php?p=Berbere_

Fjij AGMA winking smiley




Re: Apprentissage de Tamazight
20 novembre 2005, 06:52
Auteur: rachida (IP enregistrée)
Date: 20 novembre 2005, 16:39


[www.tamazight.biz]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20/11/2005 06:53 par Dafouineuse.
Re: Apprentissage de Tamazight
20 novembre 2005, 06:57
vous trouvez sur le site precedant dictionnaire bèrbère français .est ce qu'il y'a des rifains parmis vous?merci de repondre
Re: Apprentissage de Tamazight
22 novembre 2005, 03:59
oui je suis berber,

bisoux,

salama
Re: Apprentissage de Tamazight
23 novembre 2005, 09:59
Bonjour à tous
et bravo pour ce mini dico de tamazight!
je suis Belge d'origine marocaine et de confession musulmane. Mes parents viennent de la région rurale située entre Meknes et El Hajeb. Pour ceux qui connaissent, la bourgade d'El Fouarate, un haut-lieu des imazighen où l'on retrouve notammnet le cheikh (le réprésentant religieux), qui se trouve être de ma famille. Grâce à mes parents j'ai pu apprendre cette langue et du haut de mes 31 ans je la parle couramment. Un véritbale bonheur surtout lorsqu'on mange du kefta dans les échoppes de Hajj Kaddour ou de Boufekrane (pour ceux qui connaissent encore). J'aimerais bien entrer en contact avec des marocains berbères de confession juive afin de pouvoir échanger des points de vue, des avis, des souvenirs...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2022 - DAFINA - All Rights Reserved