Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




le gourbi
25 octobre 2006, 05:36
Parmi les souvenirs du Maroc,j'invite ceux qui ont eu comme moi l'opportunité de vivre des moments de proximité avec les désherités du monde rural, à faire part de leur expérience dans cette rubrique que je tenais à leur consacrer.Car leur hospitalité légendaire,leur dignité,du Rif à l'Atlas en passant par les plaines dont ils ne profitaient pas de la richesse,masquait leur dénuement extrême et leur misère.Chez eux,la différence religieuse si marquée dans le monde musulman était ignorée,et dans les villages la solidarité des pauvres transcendait l'intolérance.Il fallait survivre,et les faibles ressources étaient partagées sans contrainte.Et le respect de l'autre était instinctif.Et leur fatalisme ancestral les eloignait de l'envie et de la jalousie.
C'est parmi eux que ma richesse,paradoxalement,m'a semblée plus facile à vivre.
Alors que les souvenirs du maroc de notre époque s'estompent doucement,avec ou sans regrets,les visages de mes hôtes de Zagora,les derniers de ma vie marocaine,et dont les bénédictions ont été probablement entendues,restent étonnament clairs dans ma mémoire.
Re: le gourbi
25 octobre 2006, 14:34
Bravo Joseffedg d'avoir eu l'idee d'ouvrir cette rubrique.

Car on les oublie trop souvent, ces heros du Maroc profond que sont les "aroubis" ou paysans. J'ai de nombreux souvenirs personnels lies aux regions berberes du Haha (pres d'Essaouira) ou a la region d'Azemmour (Doukkalas). C'est chez paysans que j'ai connu l'authentique noblesse du peuple marocain, son hospitalite sans arriere pensee, sa tolerance puisee dans une sagesse millenaire. Ils savaient toujours que j'etais juif-marocain, et toujours leur accueil etait fraternel.

Lorsque je m'asseyais par terre dans une cahute de paysans des Ouled Fredj, ou a Chichaoua, pour partager avec eux un modeste couscous, son gout m'etait plus delicieux que les chichiteuses pastillas au poulet et aux amandes que je mangeais chez mes amis marocains citadins et bourgeois de Casablanca...
Re: le gourbi
28 octobre 2006, 14:43
Souiri,
tu remarqueras qu'à part toi et moi , les nostalgiques du Maroc n'ont aucun souvenir des habitants du pays profond,ceux qui créent la richesse,même relative de la nation.
Il est tellement agréable de meubler sa mémoire des magnifiques paysages
et des monuments séculaires !!!!
Inutile de l'encombrer avec la misère et ses victimes.
Re: le gourbi
29 octobre 2006, 10:44
Bonjour joseffredg,

Cela fait plus de quatre ans que ce site de Dafina existe.Beaucoup de nos anciens membres tres actifs nous ont quitte au fur et a mesure que les annees se sont ecoulees. Mais avant de le faire ils nous ont laisse des centaines de sujets images par des photos anciennes et plus recentes de notre culture judeo-marocaine, de notre ancien pays du Maroc, ses villes, ses rivieres, ses montagnes, ses deserts , tous ces decors avec, a leurs centres, leurs habitants.
Depuis les villes cotieres et en passant par les chaines de montagnes, traversant les deserts marocains, les differentes tribus des natifs du Maroc, Chalom, La Fille de la Mer et du Soleil, Simon S.,Lilly, Moi-meme et bien d'autres avions reproduit et affiche tout un eventail historique des divers peuplades, groupes humains dans leurs environnements respectifs au pays du Maghreb.
Le point le plus interessant du forum c'est qu'il est inter-actif et donc par definition il invite des dialogues et recits spontanes de beaucoup de participants qui, entre les photos postees, nous laissent des temoignages reels de leurs experiences dans ces diverses localites marocaines pendant les annees 1940's, 1950's et un peu moins des annees 1960's.Dernierement certains d'entre eux y sont retournes et nous ont laisse des temoignages extraordinaires de leurs periples,(ex: Chalom)
Si je comprends bien , cela fera presque deux mois, la semaine prochaine , que tu nous a rejoint ici au forum.
Crois-moi, j'ai lu des choses ici a Dafina depuis mon entree officielle au site au debut de 2004( avant cela j'y flanais sporadiquement en tant que lecteur seulement), sur les Paysans, les Berberes de ces contrees eloignees des centres urbains et je peux affirmer que j'ai appris enormement grace a l'intervention de nos nombreux participants.

Voici une photo que nous avions pris dans la vallee de l'Ourika en 1951-52 pendant nos vacances au Saint .Nous etions toujours entoures de toute une tribu de montagnards Berberes avec lesquels nous avions des relations quotidiennes.Cela fait un bon bout de temps que je l'ai affichee a Dafina, et il y a , evidemment,beaucoup d'autres exemples de ce genre a notre forum.

Amities,

elie
Pièces jointes:
Famille Cohen,nos annees 1950\'s a la vallee de l\'Ourika.jpg
Re: le gourbi
29 octobre 2006, 11:02
En utilisant l'outil "Recherche" que je conseille a nombre de nos membres qui sont interesses par tel ou tel sujet qui ont trait au caractere Juif du Maroc, a l'aspect cuturel ,historique, actuel et folklorique du Maroc d'Antan et meme contemporain, vous allez decouvrir une source abondante d'informations, de recits emotionnels, nostalgiques et enrichissants de notre vie telle que nos parents et nous-meme dans notre jeunesse l'avions vecue.

Voici quelques petites adresses, a Dafina, sur la vie des Berberes, l'impact culturel que les Juifs qui ont habite leurs villages ont subi au cours des siecles, avec des photos , images qui decrivent beaucoup plus par leurs couleurs et les visages des personnages,ce qui etait leur vie, leurs habitudes , leurs histoire...

Je vous souhaite une agreable semaine,

elie

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net]

[dafina.net],

il y en a, bien sur , beaucoup plus....

photo:
exemple de photo de l'Ourika, le Saint, circa 1952( lors d'un de nos voyages d'ete dans ces contrees) que vous trouverez un peu partout dans les Rubriques de Dafina

Pièces jointes:
Ourika-le Saint, lors de nos vacances en pays berbere , 1950\'s.jpg
Re: le gourbi
29 octobre 2006, 11:53
Merçi Elie,
c'est une belle retrospective,et les images sont bien représentatives de ces villages des années 50.
Mes remarques sur l'indifférence sont inadéquates,je les retire volontiers.
Re: le gourbi
29 octobre 2006, 13:24
Cher Jose ,

tout le plaisir a ete pour moi,

et je ne sais si on te l'a offert, mais meme si tu l'as deja recu comme geste traditionnel de bienvenue ici , je te prie de bien vouloir prendre le the avec moi , avec Souiri et tous les autres, virtuellement cette fois-ci, esperons qu'un jour l'on pourra se rencontrer.

Berrad d'ataye de Bienvenur pour Joseffredg,

amities,

elie
Pièces jointes:
Berrad d\'ataye.jpg
Re: le gourbi
30 octobre 2006, 01:12

Ce sujet m'a permis également de découvrir cette restrospective que je trouve très émouvante, en particulier l'histoire poignante de ceux que l'on a appelé "les nisrafims". Cette histoire m'a tellement bouleversée que j'en ai révé cette nuit !
Re: le gourbi
30 octobre 2006, 01:21
je sers au moins à quelque chose !!!!
Re: le gourbi
30 octobre 2006, 01:27

Indispensable, même !

Re: le gourbi
01 novembre 2006, 02:17
CHER ELIE
KOL AKAVOD
quelle agreable retrospective
merci
Re: le gourbi
01 novembre 2006, 09:17
mes compliments monsieur josef, continuez a en parler de ce sujet, on en fait partie. merci.
Re: le gourbi
01 novembre 2006, 12:54
Merçi pour votre encouragement,Auredais,mais je serais trop critique du Maroc indépendant,quant au sort qu'il a réservé à ces habitants des campagnes,du moins pour ce que j'ai constaté jusque dans les années 60.Si les exploitants agricoles français profitaient pratiquement seuls des produits de la terre,ils se préoccupaient cependant du bien-être relatif de ceux qui perticipaient à leur enrichissement,même par pur intérêt.Leur remplacement a non seulement réduit les rendements par l'indifférence des responsables vis-à-vis de l'entretien et de la modernisation,mais également vis-à-vis des ouvriers qu'ils ont abandonné à la misère alimentaire.Ces hommes admirables et hospitaliers
sont venus peupler les bidonvilles entourant les villes,et leur mode de vie
les a pervertis.
Il semble que en dépit de efforts louables des gouvernements depuis les années 90,l'exode rural reste important .N'étant plus retourné au Maroc,je ne suis pas qualifié pour en juger,mais je souhaite que ces marocains-là retrouvent et perpétuent cette chaleur humaine dont j'ai été tellement gratifié.
Car je crois sincèrement que la beauté d'un pays,de ses campagnes et de ses villes ne peut être pleinement ressentie que lorsqu'elle ne se limite pas à la nature et au génie des architectes,mais quand les hommes qui les peuplent leur donnent une âme fraternelle et généreuse.
Re: le gourbi
02 novembre 2006, 08:10
Salut Jose,

c'est vrai ce que tu dis en ce qui concerne nos campagnes, nos bleds de ces annees 1940. 1950 et meme debut 60's.
Mr. de Richaud le plus celebre prof de Francais du Lycee Gouraud, ne s'arretait pas de nous conter ses voyages aux terres rurales du Maroc des annees 30, ce Maroc qu'il nous faisait decouvrir avec passion, cette terre si fertile que les piquets servant a soutenir les jeunes arbres "fleurissaient" eux aussi ...tel qu'il nous l'affirmait.
C'etaient d'eternelles lectures sur la vie des Bledards, des Berberes, des Natifs. Oh! qu'il les aimait Mr. de Richaud, il ne quitta pas le Maroc a cause de cet amour qu'il portait pour la Terre Marocaine mais surtout pour ses occupants , ses habitants des montagnes et des plaines.Je pourrais ecrire un petit livre sur ces vraies histoires de son epoque et meme de la notre, car c'est tres vrai.Au bled, les Gens du pays etaient gentils, aimables et serviables meme si les colons francais exploitaient et developpaient les Terres,ces fermes que mon papa , mon oncle de Marrakech visitions souvent.
Mais il me semble que c'est un probleme d'echelle mondiale qui affecte la plupart des pays qui avaient une grande industrie agricole.
Des exemples?Aujourd'hui et depuis plusieurs annees l'economie d'Israel n'est plus centralisee autour des Oranges de Jaffa et des tomates et avocats mais plutot sur les industries de pointe en grande majorite.
De meme au Canada et au Quebec , province connue surtout pour ses fermes, et bien.. la jeunesse n'en veut plus et rejoint les millions de nouveaux citadins qui augmentent et construisent de nouvelles banlieues, ces agglomerations qui s'etalent sur des terres fertiles ou boisees et qui symbolisent la modernite ou du moins celle que la fin du 20eme siecle a engendree.
Et je suppose que c'est pareil pour les anciens fermiers Francais, Suisses etc..etc..Les grosses industries , les grosses usines de betail, les productions en masse de produits agricoles ont bien fait changer le rustique de toutes nos campagnes ,ces lieux ou les belles fermes sont conquises par les chaines hotelieres, ces nouvelles industries vers lesquelles se dirigent la nouvelle generation ,la ou se situent les nouveaux debouches pour ces heritiers des anciens fellahs ,des anciens de la Province ou des anciens habitants de l'Amazonie. C'est ce qui est leur tribut lorsque la mondialisation , cette philosophie moderne d'un nouvel aspect de vie du 21eme siecle repousse tout ce qui est considere, par certains, comme non rentable et donc a supprimer et voue a l'extinction.

Helas, helas! Que faire?

Les aiguilles de la montre continuent de tourner et le soi-disant progres continue d'avancer au detriment des anciens modes de vie et des nouvelles mentalites consequentes directes de ces defrichements culturels..

amities,

elie
Pièces jointes:
tribu en exode.jpg
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2022 - DAFINA - All Rights Reserved