Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

RABAT - STADE MAROCAIN

Envoyé par saphir 
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
25 mars 2008, 01:48
Bonjour les stadistes


Qui se souvient des courses à Casablanca, lors des compétitions entre l'USMS, le Ruc et compagnie. Le starter était un tricheur de première. Il indiquait d'un coup d'oeil aux coureurs casablancais la brindille qu'il fallait tirer pour être bien placé dans les courses en virages. Quant aux départs, (je le sûs par la suite d'un coureur de casablanca), il disait aux casablancais de compter jusqu'à 3 et de partir. Dans un 80 haies que je courais, Bellal fît un faux départ non rappelé et lors d'un 110 m haies, lors d'une compétition par équipes, alors que nous n'étions que 2, mon adversaire fît un faux départ scandaleux non rappelé. je m'arrêtais, pendant que l'autre coureur continuait. Le starter se mit à rigoler, lorsque je l'engueulais devant cette tricherie. Je terminais cependant ma course en petites foulées pour rapporter des points et fît un scandale à l'arrivée. Les responsables casablancais, dont Louradour baissèrent la tête confus, mais la course ne fût pas recourue.Voilà comment on apprenait à tricher sur les stades aux jeunes de Casablanca.
Quand une coupe individuelle était mise en jeu, ,la perche n'était jamais programmée, car à la table Letessier, j'avais plus de points que tout le monde. Il fallait fallait faire gagner les Peysson et Caparros. Pauvre de moi. Ah! Ah! Ah!
Bonne journée.
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
25 mars 2008, 04:36
salu Loulou!!
Enfin je peux me connecter sur daf a part cela tout est foutu en l'air et je ne sais pas comment reparer , j'attends le tech.
dis ou as tu mis encore ton oeuil pour que tu dois rester alliter, la, il faut demander Nicole.
J'ai lu pour le moment tous ce qui a ete ecrit par tous et content qu"yves Million s'est connecte, non, il ne doit pas se souvenir de moi, lors d'un entrainement avec les perches en allu du college nous etions la a les regarder Charles Dominique et lui , et par hazard l'un deux avait fait un faux mouvement , nous avons commence a rire aux eclats , ce qui les deranger, alors Heinrich qui les entrainait, nous engueula et avait appele Sauvageau pour nous foutre 2 h de colle.
A part cela tu te rappelles du squelette que Mme Million posait a l'entree, Hector" qui a chaque fois qu'on passait on lui donnait la main et elle chaque nous criait " Mais bon sang laissez Hector tranquille et rentrez en classe"
Le bon vieux temps!!!
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
25 mars 2008, 08:20
Salut Raphy

Ce que tu racontes concernant le squellette de la salle de Sciences naturelles de ma mère, me fait penser à un stage que j'avais fait en France avec l'équipe de France junior, alors que j'étais cadet. Un copain s'était absenté une nuit pour voir une fille. Malheureusement, le responsable de l'équipe faisait sa tournée dans les chambres tous les soirs, avec sa lampe électrique, pour compter les athlètes. Comme le copain n'était pas là et que nous nous trouvions dans un CREPS, donc avec une salle d'anatomie, nous avions pris le squellette (le copain nous l'avait demandé pour le couvrir) et mis dans son lit, avec un bonnet sur la tête, tourné de telle façon que l'on ne puisse pas voir son visage. Lorsque le responsable fît sa tournée de nuit, il vit la forme dans le lit et continua. Nous avions bien rigolé et sauvé la mise au copain, qui aurait pu se faire éjecter du stage. Un grand merci à "Hector N°2".
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
25 mars 2008, 14:54
RAPHY , enfin !!!!!!


TU réapparaits ,il était temps .

YVES ,

Mon fils ,en faisant le ménage de paques ,a retrouvé dans des documents des photos où j'avais été CHAMPION DE FRANCE ET RECORDMAN DE FRANCE DU 4X100 ET 4X200 AVEC PIQUEMAL , et DELECOUR .

IL me les a envoyé sur mon msn mais je n'arrive pas à les bascules sur dafina ,ça ne passe pas ,je vais essayer à nouveau .

JE VAIS M'INTERRESSER PLUS SERIEUSEMENT SUR CE PROBLEME DE SCANER .


J'ai retrouvé quelques belles photos

A+ PLUS

LOULOU
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
26 mars 2008, 02:41
Salut, je lis les derniers commentaires de cette rubrique, ce que tu dis à propos des faux départs, je les ai connu aussi, mon père d'ailleurs n'avait pas une haute estime de Lauradour. les casablancais voulaient toujours gagner de quelques manières que ce soit.
ils sont même (après tant d'années) très chauvin. sur SALAM SPORTS, les articles sont consacrés aux athlètes casaouis, rarement à ceux de RABAT.
une preuve de plus, lorsque mon père est décédé, je l'ai fait savoir à SALAM-SPORTS, je crois que mon père vu les services rendus au " sport marocain" aurait pu prétendre à un article et un hommage. rien, rien de rien.je suis très touchée des propos que vous tenez sur mon père, qui vous a aidé, soutenu dans vos disciplines, un grand merci.
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
26 mars 2008, 09:27
ANDREE,

TON pere s'etait souvent disputé avec LOURADOUR ( JEAN PAUL BARTHELEMy ) à cause de moi.

Effectivement combien de fois ai-je été rappellé ,quelques fois meme apres 10m de courses .

Mais ce que vous ne savez pas et ce qui est grave c'est qu'en JUILLET 1964:
J'avais égalé le record du MONDE sur 60 m en 6"4/10 en battant FENOUILLE et que MONSIEUR LARIZI qui etait notre enraineur et chef de la délégation pour les jeux de TOKYO ,avait dit qu'il ne fallait homologuer le recoord car : il n'y avait pas d'anemometre (il n'y avait pas de vent et qui plus est il faisait 27° C4ETAIT AU VESINET.

2) que le starter n'etait pas un officiel de la federation .

MAIS DES ANECDOTES il yen a beaucoup ,mais malgres ça nous etions tous amis et un jour mon ami LARIZI que D... ait son ame et moi avons parlés de ce sujet et , avons tournés la page et l'amitie et notre beau sourrire et revenu (eh oui il parait qu'on avait un beau sourrire tous les deux )

OUI ANDREE TON PERE A FAIT BEAUCOUP POUR LE SPORT C'EST VRAI . On le craignait (il etait sévére pour les entrainements ) mais on l'aimait.

A+

LOULOU BENACCOUN
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
27 mars 2008, 03:02
La première fois que je fis les championnats de France cadets, j'avais été annoncé par le journal l'Equipe, comme étant minime 2e année, alors que j'étais cadet 2e année. Je ne vous dis pas l'effet que je fis sur mes adversaires, lorsqu'ils me virent arriver à la chambre d'appel. Ce n'est qu'à mon concurrent directe, avec lequel j'avais sympathisé, que j'avais dit la vérité. Chalchat, champion de France junior était venu lors du concours, demander à mon adversaire: "Alors, il est où ce fameux Million". Etant juste à côté, couché, je me levais et il fût impressionné par ma taille. A lui aussi, je lui avais dit la vérité quant à mon âge. J'avais été champion de France.

A la suite de ces championnats, je fus sélectionné pour partir en stage international à Hambourg: stage mixte, avec Allemands, Suédois, Polonais et Français. Il n'y avait que des filles allemandes et suédoises. Nous avions eu droit à du bromure pour calmer nos ardeurs auprès des filles. Cela n'avait rien empêché. J'étais toujours seul dans la chambrée les premiers soirs et je me demandais pourquoi? Le soir, les garçons de toutes nationalités, solidaires, partaient comme des "Sioux", pour passer sous les fenêtres du surveillant, monter sur un premier toit, légèrement plus bas que le toit normal pour regarder les filles prendre leur douche , surtout quand elles laissaient les vasistas entrouverts. Manque de chance, le seul soir où j'étais allé avec eux, il pleuvait, il faisait froid et les fenêtres étaient fermées. Nous avions vu que des ombres chinoises au travers de vitres dépolies. Ah! Ah! .
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
27 mars 2008, 03:13
Un anecdote qui a laissé des souvenirs douloureux:

Après les championnats de France cadets, nous étions partis Martinez Jacques (le sauteur en hauteur et volleyeur par la suite) et moi-même faire un tour à Pigalle, par curiosité. Louradour nous avait demandé d'être prudent et de ne pas aller "aux putes". C'était encore la guerre d'Algérie. Cela faisait 5 minutes que nous nous promenions, lorsque nous entendîmes un coup de feu venant du trottoir d'en face. Deux militaires se promenaient eux aussi, quand l'un des deux s'effondra touché par une balle. Impressionnés, nous nous étions engouffrés dans la première bouche de métro. Nous n'avions jamais sû la suite donnée à cette affaire.
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
27 mars 2008, 05:42
Certains vont trouver que j'accapare ce site un peu trop souvent, mais les souvenirs me reviennent.

Cela concerne Philippe Salémi et Les championnats de France sur 80 m haies.
Tu étais Philippe recordman de France en 10"6 et ton concurrent le plus directe était à 11 s. Au moment de la finale, déjà que tu étais stressé, l'aide au starter, qui vérifiait la position des coureurs, vint te voir en t'engueulant, parce que tu avais la pointe des pieds en suspension (chose qui se fait actuellement) et te dit en colère "ce n'est la peine de venir faire les championnats de France, si on ne sait pas prendre un départ", ce qui t'avais énervé un peu plus. Le départ étant donné, tu as touché toutes les haies, te ralentissant. Tu as terminé en 11s, temps indigne de ta valeur, dans le même temps que ton adversaire, qui avait été déclaré champion de France à la photo finish. Tu étais fou de rage. Le vainqueur venant vers toi avec un large sourire, en te tendant la main, tu l'avais évité et tu lui avais tourné le dos. Hum! Cela m'était arrivé en 1ère année junior, alors que j'étais favori. Un salopard avait modifié mes marques et j'avais piétiné à chaque saut, ne comprenant trop tard ce qui se passait. J'étais arrivé 2e, avec la même performance que le premier, alors que par 3 fois j'étais au-dessus de la barre, mais retombais sur elle de peu, manquant de vitesse.
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
28 mars 2008, 12:58
Bonjour a tous nos participants, anciens du Stade de Rabat.

Quelle merveille que de vous lire tous ici reunis comme dans les anciennes competitions.
Les annees passerent depuis ces temps de grands exploits dans vos stades ,toujours applaudis par vos fans. Mais le desir que vous nous les rappeliez est aussi intense aujourd'hui qu'il ne l'etait lors de ces premieres jeunesses ,lorsque nous etions vos jeunes supporters perches a nos tribunes, l'haleine en suspens, essayant de deviner qui de vous allait etre le premier a traverser la ligne d'arrivee.
L'esprit sportif ne vieillit guere puisqu'il est eternellement a l'abri des grisailles du temps. L'envie de la competition est toujours present a tout moment de la vie.
Cet amour du sport et le desir de se depasser forment la jeunesse, autant que l'aventure des voyages que preconisait Montaigne en son temps.Les pistes des parcours de la vie , apres celles des stades, sont tout simplement d'un aspect different. Les defis sont les memes et cette preparation de jeunesse nous a permis au fil des ans a faire tout notre chemin en evitant les haies toujours a l'affut..
Et nous voila de nouveau reunis, la sagesse compensant la fatigue des muscles pris d'age, a lire vos recits d'antan et par ce faisant, vous inspirez et decrivez les exemples a suivre pour reussir.
Le sport c'est aussi cela, communiquer aux autres jeunes les chemins de la victoire sur les defis.Ceux la memes qui ne cessent de se presenter tout au long de l'ascension personnelle de l'individu ,l'homme etant constamment en proie aux anxietes de son destin.

Cela dit, aujourd'hui ,j'ai un tres grand plaisir a reproduire ici les souvenirs des albums de mon grand ami Loulou Benaccoun .
Le trait le plus en evidence qui en ressort est l'attachement a l'equipe, le desir de la competition sportive tout en affectionnant son besoin d'appartenir au groupe, de faire partie integrale du monde du sport a travers le Stade!

Et voici apres cette petite introduction, et sans plus tarder, le premier envoi de Loulou.

Amities a tous,

elie


photo, collect.elie C: vase, antiquites grecques,la Course..
Pièces jointes:
course.jpg
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
28 mars 2008, 13:09
Envoi de Raoul, Loulou Benaccoun

Photo d'album personnel:

de gauche a droite sur l'ecran:
jocelin DELECOUR ,Loulou Benaccoun , claude PIQUEMAL ; LAMBROT .

4X100M 1965 RECORD DE FRANCE ET CHAMPION DE FRANCE 4X200M
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
28 mars 2008, 13:12
Deuxieme envoi de notre cher ami Loulou Benaccoun.

Toujours de gauche a droite,

BENACCOUN, LEGOF , DELECOUR et PIQUEMAL .

CHAMPIONNAT DE FRANCE 4X100M

STADE CHARLETY

Pièces jointes:
1965 mes amis les sportifs.1.jpg
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
31 mars 2008, 05:42
Nous étions 3 cadets (Jojo Bireloze au haies; Martinez de Meknès à la perche et moi-même à la perche) à être invités à Poitiers à un stage d'athlétisme juniors. La porte de nos chambres ne fermait pas à clé et nous étions les 3 cadets dans la même chambre. Bireloze pensa, que vu notre âge, les juniors pouvaient nous bizuter. Tous les soirs, nous mettions une table derrière notre porte et des tiroirs en équilibre instables dessus. Au moindre mouvement de la porte, cela pouvait tomber avec un bruit infernal. En outre, nous dormions avec nos ceintures près de nos têtes, pour nous défendre au cas où! Un soir, un grand bruit nous réveilla et le plus rapide fût Bireloze qui gueuela d'une voix hystérique: "les voilà". Avec un ensemble parfait, nos 3 cadets furent debout sur leur lit, avec les ceintures en position, prêtes à frapper. Les juniors eurent du mal à entrer, allumèrent, nous félicitèrent pour notre astuce et nous laissèrent en paix, car voulant nous prendre par surprise, ce fût râté. Par contre, à notre place, d'autres juniors furent bizutés, alors qu'endormis, ils n'avaient rien vu venir. Il y avait eu beaucoup de mécontents, car non seulemnt ils avaient eu droit à une couverture sur la tête, pour qu'ils ne puissent pas voir qui les bizutait, mais en plus, leurs attributs furent passés au dentifrice.
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
31 mars 2008, 07:54
La première fois ( cadets) où nous fûmes en stage à l'INS à Paris, nous allions souvent du côté des douches des filles, lorque les lumières des ces douches étaient allumées (de préférence à la tombée de la nuit). En effet, les douches se trouvaient en contre-bas et simplement protégées de l'extérieur par des baies vitrées dépolies. Cela ne cachait pas grand chose quand les filles passaient près de ces vitres (nous qui venions du Maroc avec tous les tabous, nous étions éblouis). Il faut dire aussi, que les adultes ne se privaient pas pour venir nous tenir compagnie, surtout quand ils savaient quelles filles allaient prendre leur douche. Ah! Que de fantasmes et de voyeurismes! Pour ne pas paraître ridicule, comme le sautoir du saut en hauteur se trouvait à côté, on s'installait à l'avance sur le muret qui donnait sur les douches, pour voir sauter Rabemilla (le franco-malgache) qui à l'époque sautait 2.01 m en ciseau retourné et 16 m au triple saut. De la rigolade de nos jours.
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
02 avril 2008, 02:11
L'éternelle jeunesse! C'est ce qui est arrivé à un athlète du stade. Nous étions cadets 1ère année ensemble. Quand je suis passé junior 2e année, il était encore cadet. Faut le faire! Comment avait-il fait avec ses papiers d'identité et sa licence? Comment la fédération n'avait-t-elle rien vu et comment notre club avait laissé faire?

Vous rappelez-vous de Charlie Anyamah, le français antillais? Comme il était un homme de couleur, la fédération marocaine voulait lui faire une licence d'athlète marocain, pour qu'il puisse représenter le Maroc (je crois qu'il avait refusé). Par la suite, rentré en France, il avait été champion de France du décathlon. Pour la petite histoire, une anecdote: lorsqu'il était militaire, il se trouvait en congé à Ifrane, lors du tournage d'un film à grand spectacle sur les romains. Il fût repéré par le metteur en scène qui lui proposa de jouer un chef de guerre noir. Sous la tente des chefs, il était allongé, devait manger un morceau de pastèque et embrasser en même temps une fille couchée contre lui (pas très ragoûtant pour la fille). Il avait fallu recommencer la scène 5 fois. Il n'arrivait plus à avaler de la pastèque m'avait-il dit. J'avais vu le film par la suite.
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
02 avril 2008, 02:19
Oui je l'ai bien connu, notamment pendant les vacances d'été , à Miramar (el Haroura maintenant). C'était aussi un sacré joueur de hand ball licencié au stade marocain.Savez vous ce qu'il est devenu?
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
02 avril 2008, 10:19
ANYAMAH CHARLIE a joué dans le film ; SALAMBO

Nous avons fait tous les stages sportifs ensemble et il a fait parti de l'équipe nationale MAROCAINE avec moi en 1963 à NAPLES .

C'etait les IV° jeux MEDITERANNEEN .

Le dernier jour il a reçu un coup de fil lui annonçant son inscription au CREPS ,il m'a serré dans ses bras et je l'ai accompagné à la gare de naples pour la france .

Nous sommes revus plsieurs fois dans des compétitions en FRANCE .

JE passerai bientot des photos avec CHARLY .

AMITIES

LOULOU BENACCOUN
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
04 avril 2008, 06:05
Merci Loulou de tes précisions concernant Anyamah. Je ne me rappelais plus le nom du film dans lequel il avait joué et je ne n'étais pas certain qu'il ait accepté d'être dans l'équipe du Maroc (marocain pour la circonstance). La dernière fois que j'ai eu de ses nouvelles (il y a très longtemeps), il habitait Annecy.
Amicalement
Yves
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
04 avril 2008, 10:02
Voiçi une photo d'Ignatiev, Philippe Salémi, Yves Charles Dominique et moi-même, quand nous avons relancé le club de volley-ball de Rabat dans les années 1970. Nous nous étions reconvertis.
Une photo de Charly Anayamah au 100m que je gagnais devant lui et Toupry en 11s 1/10e.
Enfin un petit article sur Peysson et moi-même. Malheureusement, je n'ai plus d'articles ou de photos de moi sautant à la perche. j'avais un gros cahier avec tout cela, mais malheureusement, mon déménagement a disparu en france, à l'époque, à cause d'un déménageur véreux.
Amicalement
Yves M
Pièces jointes:
photos_souvenirs.jpg
Re: RABAT - STADE MAROCAIN
04 avril 2008, 10:04
Voiçi un lancer de poids de moi, en nocturne, du temps où j'étais à l'ENSEPS à Paris, à faire mon professorat. Je suis gaucher pour tous les lancers.
Amicalement
Yves M
Pièces jointes:
poids_ENSEPS.jpg
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2020 - DAFINA - All Rights Reserved