Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

MEKNES........3

Envoyé par Dafouineuse 
Re: MEKNES........3
23 mars 2009, 15:31
Quamefil

Tu parle de la famille HAZAN ,j'étais en classe à M.I. avec un HAZAN j'ai découpé sa poto sur le père cent 58, (on ne sait jamais???)
Pièces jointes:
Copie de Pere Cent 58.jpg
Re: MEKNES........3
23 mars 2009, 17:59
Bonjour,

Papypaul - Tu vois, tu vas vite trouver des anciens copains/copines sur ce site.

Tarzancasa - J'allai ecrire et m'excuser de mon erreur et enfin de compte j'avais raison , enfin j'ai raison because c'est toi qui l'avais ecrit dans le email que tu m'avais envoye le 10 decembre 2007. Dans cet email tu m'envoyais la liste des magasins a partir de la pharmacie Legeleux et tout le long jusqu'au Volubilis.
Apres avoir traverse la rue du Dr Pignet, il y a au numero 23 le Coffret a Bijoux, Patisserie Roveri, epicerie, Porcelaine (Toledano) et le numero 25 c'est le cinema Empire, ensuite "on traverse la rue de la Voute" et au numero 27 c'est la boulangerie de Mr. Leveil etc. etc. T'es d'accord??? Cette ruelle sur le cote du cinema a une voute, donc a mon avis c'est normal qu'elle s'appelle la rue de la voute. D'ailleurs dans ton email tu avais mis "on traverse la rue de Rouen" entre la quincaillerie au numero 39 et Les chaussures de Mr. Charbit au numero 41. Enfin toi et Aland seront a Meknes en Mai et vous ferez un petit tour dans ce coin j'en suis sure.
Re: MEKNES........3
23 mars 2009, 18:07
Bonjour la ziza - Merci de nous montrer ta passion et ces jolis tableaux.

Bonjour AS - Si j'ai bien compris cette photo fera aussi le voyage au mois de mai.
Re: MEKNES........3
24 mars 2009, 00:47
Bonjour VANCOUVER ET M. AS

A la réflexion vous avez entièrement raison... J'ai la vue qui baisse un chouiya et je fais amende honorable...
M. SORDES vous portiez la moustache et vous êtes effectivement le cinquième en partant de la gauche au dernier rang.

Amicalement
Re: MEKNES........3
24 mars 2009, 00:51
Michel Maréchal était un grand ami d'enfance on habitait en face de sa maison de la gendarmerie, nous était rue de Genève, on allait à l'école de la gare avec Abdalah Amouten et ensuite au Lycée Technique .J'ai rencontré le frère de Michel à Nîmes et je vais aller à la rencontre des Meknassis en Espagne .Francis Garcia habitait lui aussi prés de la gendarie.
Quel est ton nom ?
Re: MEKNES........3
24 mars 2009, 01:20
je réponds à Aland
Je vais prévenir Sylvain Peïdro (il està AIX)et son frère Jean Claude .Je suis en rapport avec eux .Quant à Marcel il était né en 1922 il était infirmier aux chemins de fer et grand dirigeant à l'ASTF il était en relation avec KIKI BOURDIN et tous les anciens de l'ASTF
Re: MEKNES........3
24 mars 2009, 06:27
Bonjour les anciens de Meknès,
Photo Casa de Espana, le 2e à gauche c'est Serge Biancoli, rugbyman de l'USDM, son père était entrepreneur de plomberie rue Lafayette.
Le bureau de tabac sous la voute de l'Empire était autrefois sur le trottoir d'en face collé au grand café Le Rex (devenu par la suite le magasin Orosdi Back) je crois bien que c'était le Tabac de Mme Tompsen (excusez l'orthographe ?).
Amitiés à tous. JOJO66.
Re: MEKNES........3
24 mars 2009, 07:17
SALAM LES MEKNASSIS

DEPUIS UNE SEMAINE A MEKNES POUR PREPARER LA REUNION DES

ANCIENS DE MEKNES

ICI TEMPS D ETE CE MATIN A 9 H J ETAIS EN CHEMISE

POUR LA RUE DE LA VOUTE C EST TARZANCASA QUI DIT

VRAI CAR J AI EN MA POSSESSION LE NOM DES RUES DE NOTRE EPOQUE EST

CEUX DE MAINTENANT

JE SUIS PASSE CE MATIN RUE DE LA VOUTE ET A MA GRANDE SURPRISE

DE CONSTATER QUE L ARRIERE DU REGENT DONNAIT DANS CETTE RUE

POUR CEUX QUE ONT FAIT DU HAND J AI RENCONTRER AU CLUB DU

CODEM LARBI L ENTRAINEUR

A PLUS

GIGI
Re: MEKNES........3
24 mars 2009, 10:26
Papypaul

Je pense que tu t'adresse à moi au sujet de M. Maréchal.Si tu habitais en face de chez lui on a bien du se croiser. J'allais avec Michel jouer au foot au stade des hirondelles, et quand je suis parti de Meknès en décembre 59 j'ai vendu ma vespa (noire et jaune) à un copain qui habitait les vllas du tanger fes coté gauche mais je ne me rappelle plus le nom. Le mien c'est Rudy Laurès mais on m'appellait KIKI,j'habitait au quartier bel Air en descendant vers le bordj Moulay Omar la route qui allait vers les anciens combatant juste après les ramparts sur la gauche.Je te joint une photo de 59 je suis à droite avec Michel Fontan.devant chez moi
Pièces jointes:
Michel Rudy 59.jpg
Re: MEKNES........3
24 mars 2009, 15:19
papypaul a écrit:
-------------------------------------------------------
> je réponds à Aland
> Je vais prévenir Sylvain Peïdro (il està AIX)et son frère Jean Claude .Je suis en rapport avec eux .Quant à Marcel il était né en 1922 il était infirmier aux chemins de fer et grand dirigeant à l'ASTF il était en relation avec KIKI BOURDIN et tous les anciens de l'ASTF

Salut PAPYPAUL,
En cherchant bien,je vais retrouver des photos de Marcel Lopez et KIKI Bourdin. J'ai revu ce dernier tous les ans depuis 15 ans en Espagne, ainsi que Peïdro du reste...
ALAND
Re: MEKNES........3
24 mars 2009, 15:23
TARZANCASA,
Salut à toi...
On entérine l'affaire de la Voute... Je te l'ai confirmé par mail. C'est bien la rue parallèle à l'Avenue de la République et la rue La Fayette...
Tu as gagné le pastis ou une "blanche"....
A bientôt - ALAND
Re: MEKNES........3
24 mars 2009, 15:51
Bonsoir à tous,

J'ai commencé à placer des photos des retrouvailles de Grimaud, les 21 et 22 Mars 2009, dans la rubrique "retrouvailles Nîmes 2009". Je n'ai pas osé en créer une supplémentaire. Cela fait trop éparpillé. Je continuerai demain car je suis très souvent coupé, le Web ne répondant plus...

Bonne réception à tous .
Re: MEKNES........3
24 mars 2009, 17:16
JOJO 66

Tu parles en face du REX du magasin "OROSDI BACK " Je ramène ma fraise ! Mon père: Mr GAUDE en était le directeur et avait comme associé Mr COQUARD et Mme LANTALY secrétaire de direction. Si tu as des photos , cela m'intéresse . A+
Re: MEKNES........3
24 mars 2009, 18:51
Bonjour, Extrait du livre de Messieurs Ramirez et Rolot - "Meknès, Cité impériale, Histoire d'une mélancolie" - et je cite 3ième et dernière période.

LA VIGNE ET LE VIN (suite)



"Le troisième tableau commence avec l'arrivée des Français. La viticulture meknassie entre alors dans l'ère industrielle. En 1914, soit deux ans après l'instauration du Protectorat, les colons, ayant en tête le modèle oranais, cultivent déjà
soixante-dix hectares de vignes autour de Meknès. Ce n'était qu'un début. En 1946, en dépit de la progression du phylloxera, la surface plantée atteindra sept mille deux cents hectares, principalement situés dans la zone des Aït Souala et sur le sol des Beni M'Tir. Quelques noms émergent, tels celui de Pagnon, dont le vin de Toulal est resté dans les mémoires, ou celui de Canitrot, dont le domaine n'a toujours pas été débaptisé. Mais, à côté de ces viticulteurs d'importance, bien des vignerons plus modestes tentaient leur chance, dans l'espérance de renouveler la réussite algérienne. La Coopérative Vinicole de Meknès réunissait ainsi, après la guerre, cent trente et un coopérateurs exploitant une superficie de mille quatre cents hectares. Sa rivale directe était la Coopérative des Aït Souala qui, pour une surface égale, restait entre les mains d'un petit nombre de propriétaires. Les vins élevés à Meknès - chaque coopérative pouvait loger cent mille hectolitres environ - étaient à la fois destinés à la consommation intérieure et à l'exportation vers la France. Faut-il rappeler qu'en dépit de quelques réussites particulières, la première moitié du XXième siècle fut trop souvent, au Maroc, en Algérie et en Languedoc, le temps du « pinard». Les vins de Meknès, à haute teneur en sucre et en alcool, n' échappèrent que rarement à cette orientation générale. Bus sur place, ils pouvaient plaire par leur chaleur, mais décevaient le connaisseur par leur absence de longueur et la pauvreté de leur bouquet; exportés, ils servaient le plus souvent de « vins médecins », c'est-à-dire de vins de coupage destinés à revigorer les crus anémiques des régions sans soleil.
Après l' Indépendance et l'effondrement de la consommation intérieure, la production diminuera par paliers. La concurrence de l'Algérie, dont la production massive entrait en France de plein droit, mit la viticulture marocaine en péril. En 1972, la nationalisation des terres agricoles détenues par des étrangers donna le coup de grâce aux vignerons français, dont le départ, définitif, favorisa la constitution des domaines latifundiaires que l'on voit aujourd'hui.

La dernière période inscrit le vignoble de Meknès, dont la superficie couvre aujourd'hui quatre mille hectares, dans un projet de type mondialiste. Le marché intérieur, en diminution constante, n'offre plus en effet de débouchés suffisants, ce qui implique de privilégier l'exportation. Mais celle-ci, à son tour, n'aura d'avenir que si l'image des vins du Maroc peut être modifiée. Une mutation profonde, accélérée depuis une bonne dizaine d'années, est en cours,qui, a bien des égards, appelle celle que le Languedoc a tentée et réussie dans les années 1980. Il s'agit, en mettant en œuvre les moyens de la viticulture scientifique, d'élever des vins de qualité. Les méthodes sont, en fait, les mêmes partout: sélection de cépages riches en bouquet et adaptés au terroir, réduction du rendement à l' hectare, soin apporté à la vendange, contrôle de tous les stades de la vinification par des œnologues exigeants. Un tel travail, qui ne produit de résultat qu'à long terme, doit en outre s'accompagner d'un intense effort de promotion. En la matière, les modèles auxquels la viticulture meknassie recourt restent manifestement français. Dans les caves des Celliers de Meknès par exemple, les bouteilles sont celles du Bordelais, les bois des barriques viennent des forêts de l' Allier et de Tronçais, les étiquettes, rédigées en langue française, s'inscrivent dans une ligne classique. En 1998, parchevant ce dispositif d'affiliation aux vins de France, une Appellation d'Origine Contrôlée, la première au Maroc, fut créée sous le nom de Coteaux de l'Atlas. Cette AOC rouge, issue d'un encépagement en Cabernet Sauvignon et en Merlot Syrah, complétait deux Appellations d' Origine Garantie, le Beni M'Tir et le Guerouane. On notera également qu'à de rares exceptions près, tels l'Alicante, le Tempranillo ou l' Ugni, les cépages de la viticulture de Meknès restent français: dans la plaine du Saïss, Grenache, Carignan, Cinsault, Clairette, Chardonnay, Cabernet Sauvignon, Merlot et Syrah font ainsi la même ronde que dans les Côtes du Rhone ou dans le Languedoc-Roussillon.

Quel sera l'avenir de ce vignoble? Pour la conquête du marché international, la bataille de la réputation sera décisive. Si elle est gagnée, le vin de Meknès, au-delà de ses saveurs et de ses arômes réels, enrichira son bouquet de ces molécules impondérables, mais essentielles, qui donnent au buveur de « bon vin » une haute idée de son propre goût. On ne boit pas, on se boit, aurait dit Pellaprat, grand cuisinier du premier vingtième siècle; parole profonde, car le vin, qui s'élabore dans le chais, ne parvient vraiment à maturité que dans l'imaginaire. En revanche, si cette bataille était perdue et que continuait de roder, autour des bouteilles embellies et choyées, le fantôme du vin sans qualité, il ne lui restait plus, pour trouver sa place dans les grandes surfaces du monde, qu'à miser sur le prix attrayant, et en tout cas concurrentiel par rapport aux crus français, que permet la faible rémunération du travail. Le vignoble est donc à la croisée des chemins: d'un côté, la production à bas prix d'un bon vin illusoire; de l'autre, la qualité réelle et ses plus-values multiples, y compris en matière d'emplois qualifiés et de salaires décents. Cela fait au moins deux raisons pour lui souhaiter bonne chance."

LA CAVE CANITROT

Pièces jointes:
Cave Canitrot.jpg
Re: MEKNES........3
25 mars 2009, 02:23
Bonjour les Meknassis et merci a VANCOUVER pour les extraits de son livre sur l'importance de la vigne et du vin dans l'expansion de notre ville ,il y avait beaucoup de petites caves disséminées dans les fermes avant le création des caves des Ait Souala et de la coopérative vinicole ,concurrentes mais complémentaires pour approvisionner le marché Européen en vin de coupage .

Amicalement
Re: MEKNES........3
25 mars 2009, 08:06
bonjour TarzanCasa ,

ton mail me touche beaucoup tu sais lorsque l'on travaille seule
ca motive te motive d'etre plus ou moins reconnue.

amicalement
la ZIZA.
Re: MEKNES........3
25 mars 2009, 08:17
c'est gentil vancouver d'apprécier ma peinture,ca fait du bien
d'avoir un regard encourageant merci.
amicalement.
la ZIZA.
Re: MEKNES........3
25 mars 2009, 09:20
LA ZIZA


Franchement j'apprécie ton travail et le plus grand plaisir que tu puisses faire : C'est de nous faire découvrir .

Tes couleurs étaient puissantes sur la place à Meknès , le Maroc est un pays aux contrastes très forts et je retrouve ce que mes yeux voient. Tu sais , me disait un spécialiste il y a longtemps et c'est confirmé par des scientifiques . " Nous ne voyons pas tous pareil " Et chaque oeil est différent sur les humains .6 milliards d'yeux différents! Inquiétant tout de même ?
Regarde cette marqueterie que j'ai prise dans un hôtel au Maroc , une copie des marqueterie de la Mamounia . J'en avais mise une autre sur ce site . Regarde ces couleurs qui mettent le feu du Chergui ..
Pièces jointes:
Suite 3 marqueterie Mamounia [320x200].jpg
Re: MEKNES........3
25 mars 2009, 10:18
BONJOUR MICHOU
MERCI DE ME PARLER DES COULEURS POUR MOI EN PEINTURE CEST LE PLUS IMPORTANT.
J'AI VECU 30 ANS AU MAROC CE SONT MES RACINES ET AVEC LE RECUL J'AI DE PLUS EN PLUS ENVIE DE REPRETENTER CE MAROC OU J'AI ETE TRES HEUREUSE.
LE SOLEIL ET LA LUMIERE SONT MA NOURRITURE QUOTIDIENNE MEME QUAND ILNE FAIT PAS BEAU ILS SONT PRESENT EN MOI.
JE NE VAIS PAS ME PRIVER DE CE BEAU CADEAU,LE TEMPS PASSE TROP VITE DONC JE PEINDS.
LA COPIE DE LA MAQUETTE EST RICHE EN COULEURS SUPERBE,MERCI MICHOU.
AMICALEMENT
LA ZIZA
Re: MEKNES........3
25 mars 2009, 15:11
Bonsoir aux dafinautes de Meknès,

Michou S.

Ce nom de TIZIRAOULINE en seul mot,ne me dit rien d'indicatf ?????

D'abord,les noms propres commençant par " TIZI" sont généralement séparés par le premier mot de TIZI.

Il se pourrait ????? Que c'est TIZI GZAOUINE,qui est distancé de 10 kms de TALSINT (Theâtre du combat du 29 juin 1916).

Je laisse à d'autres,de faire cette recherche.


tarzancasasmileys with beersmiling bouncing smileyhot smiley
Désolé,vous ne pouvez pas répondre à cette discussion, elle est fermée.





DAFINA


Copyright 2000-2022 - DAFINA - All Rights Reserved