Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

SEFROU .......... 3

Envoyé par Dafouineuse 
Re: SEFROU .......... 3
22 mars 2012, 15:53
salut à tous , merci si Abdellatif pour la citation des noms sur la photo ,ça m'a fait rappelé tous ces gens tel que je les connaissais,ça fait presque 46 ans , c'est vraiment un trésor ,merci aussi à notre ami Mjid qui fait de son mieux pour garder notre forum illuminé .
Re: SEFROU .......... 3
22 mars 2012, 19:22
Salut tt le monde
Messieurs ABDELTIF MJID et AMIDOU , je vous remercie pour vos réponses qui m’ont vraiment fait plaisir.
Mr Abdeltif le monsieur avec des lunettes que tu as appelé BENLAKBIR ,je pense que c’est My Driss Chafai le fils aîné de my CHAFAI ,il était chauffeur à la maison des jeunes de Sefrou (Je demande confirmation de ses frères qui sont membres de ce forum).
Il ya des familles de Sefrou qui n’ont pas été citées comme BOUHAMID ,NACIF et NACIF
(il y en a deux) Ben Hlima Les Guiris(il y a au moins 3) ;Kassid ;Fadoul ; Raji ;Ben âniba ;Ben Hamou ;Hamou ben gueddaha ;Zazou ;El Ferradi-
A setti messaouda il y avait un Français Mr Duval ,quelqu’un ds ce forum avait parlé de son fils aîné , le brun et l’autre fils qui était blond « DUVAL Abdelwahed » était avec moi en classe à Bab Larabbaa. ;à Derb lmiter il y avait Mr JIL ; à Setti Messaouda il y avait une famille juive ,une bonne famille BOTBOL le père de cette famille était fellah et il avait une camionette………. .
Je joins une des photos de la fête des cerises de 1979.
Pièces jointes:
Fete des cerises-arifda01 Sefrou 002.jpg
Re: SEFROU .......... 3
23 mars 2012, 02:18
bonjour,
M.Abdellatif ,lis lentement les messages et tu trouverara que ce n'est pas moi qui a legendé la photo des notables,comme tu l'affirme dans ton message de 12h45.
Re: SEFROU .......... 3
23 mars 2012, 03:53
BONJOUR TOUT LE MONDE

Salut arifda , désolé ce n"est pas le fils de Si Chafai comme vous que le dite , c'est le fils du grand Aleme de Sefrou le Chérif Moulay Lakbir Al Alaoui, Feu Si Mohammed était un grand Adel et aussi un membre du conseil municipal donc compté parmi les notables de Sefrou.

Pour les anciens habitants français de Sefrou je vais citer quelques uns :Mr CONEILLE, Mme BERINGUE, Mr BOUJON, Mr FANTANAUD, Mr FAURE, je laisse la suite pour Mr CIGALOU de compléter la liste avec nos remerciements.
Re: SEFROU .......... 3
23 mars 2012, 09:00
Bonjour à tous,

Concernant cette discussion déja lancée le 21 février 2010...c'est intéressant mais trés compliqué car des centaines,voire des milliers de personnes ont marqué l'Histoire de Sefrou ...caïds,pachas,notables divers et variés,chefs d'entreprises,commerçants,enseignants,médecins,chefs administratifs,religieux,militaires etc...etc...

Abdellatif,que je salue,me tend la "perche" winking smiley pour citer des noms...évidemment c'est possible d'en faire défiler des centaines...mais citer des noms en vrac n'a,de mon point de vue, que peu d'intérêt...il "faut mettre du gras autour"smiling smiley...

Par exemple l'Histoire des caïds,pachas de Sefrou est trés intéressante...donc je cite,au hasard,Si Ahmed ben Sayad Abdellaoui en précisant qu'il était pacha de Sefrou à la fin des années 1930...

Un autre exemple...Abdellatif parle de Monsieur Cauneille...il a raison mais ce qui me semble intéressant pour les lecteurs c'est de préciser que Pierre Cauneille fut le directeur de l'Ecole d'Apprentissage musulmane de SEFROU...Il y travaillait à la fin des années 1930 avec son épouse Marguerite Cauneille(maîtresse de travaux manuels),Dessommes Jean,chef de pratique agricole,Noé Raymond,maître ouvrier...

Sans oublier évidemment les instituteurs de cette école d'apprentissage musulmane...à l'époque précitée :Bruyère Jean,Repert Pierre,Repert Simone,Kebir Mostefa,Lahlou Mohamed,Ousset Camille,Chabert Georgette...

Je remets cette ancienne photographie de la section "agricole" datant de la fin des années 1930...on peut y voir deux européens...l'un des deux est trés probablement Dessombes Jean...
Pièces jointes:
Numériser0012.jpg
Re: SEFROU .......... 3
23 mars 2012, 09:23
Bonjour cher ami Abdoulm,

Merci d'avoir mis en ligne ces belles toiles de Sefrou...cette belle ville a inspiré beaucoup d'artistes...c'est un signeeye popping smiley...

Cela fait également plaisir de voir cette espace verdoyant de la forêt de hjar Lhouari...et ton brave chien OSCARthumbs up...lorsque je vivais au Maroc j'avais une chienne franco-marocainewinking smiley...dénommée LOLITA...

J'envoie pour Oscar...une photographie de Lotita prise à Ifrane...
Pièces jointes:
lolita.jpg
Re: SEFROU .......... 3
23 mars 2012, 10:06
BONSOIR TOUT LE MONDE

Salut Cigalou et merci de vos précisions , je rectifie le nom de l'ancien Pacha ; c'est AHMED SAYEH avec un H., c'est vrais c'est un sujet difficile , c'est une spécialité des anthropologistessmiling bouncing smiley

Jolie photo de votre lotita



Cordialement
Re: SEFROU .......... 3
24 mars 2012, 08:10
A propos de Pierre Cauneille


Pierre Cauneille, était né à Espéraza, dans la haute vallée de l'Aude, en 1880. A 17 ans il « monte » à Paris pour travailler à la recette principale des Postes mais Espéraza lui manque et il revient travailler dans l'industrie chapelière (Esperaza était une des capitales mondiales du chapeau de feutre ….. mais M. Cauneille ne portait que le béret).

Il n'y reste pas longtemps car il part faire son service militaire et est incorporé à Rochefort au 3ème R.I.C. (régiment d'infanterie coloniale).
Mais c'est après son régiment que Pierre Cauneille va voyager:il passe deux ans, à parcourir la France avec des séjours en Angleterre, en Espagne , en Algérie, pour se fixer à partir de 1906 en Tunisie où il débute dans l'enseignement : Ferryville, Gabès, Sfax, les îles Kerkennah, Tunis.

Il est mobilisé en août 1914 au 258e RI et reste 20 mois au front. Il est blessé en septembre 1914 et fut fait prisonnier en mars 1916. Il s'évade, se fait reprendre, et est envoyé dans des camps disciplinaires jusqu'à la fin de la guerre.

Démobilisé il commence sa carrière au Maroc, d'abord à Mogador en 1919 à l'école européenne, puis à Sefrou à partir de 1920, comme directeur de l'école d'apprentissage musulmane.
M. Brunot, directeur de l'enseignement musulman, en 1919, à l'occasion d'une tournée de prise de contact avec les établissements relevant du service nouvellement créé de l'enseignement des musulmans, rencontre M. Cauneille à Mogador. Pierre Cauneille lui demande à passer dans l'enseignement musulman, faisant état de son excellente connaissance de l'arabe (il rédigera plus tard un dictionnaire français-arabe) et de son expérience tunisienne. Ce genre de demande n'était pas très fréquent et quelques mois plus tard Brunot proposait à Cauneille une direction à Rabat d'une école de 4 classes ou la petite école de Sefrou, de 2 classes.

C'est Sefrou qu'il choisit, à une époque « héroïque »: en 1920 pour venir à Sefrou il fallait chevaucher presque une demi-journée depuis Fès ou utiliser des voitures hippomobiles dignes des chariots des western. La ville n'était pas très sûre et les portes de la médina étaient fermées à la tombée du jour et la ville vivait repliée sur elle-même jusqu'au lendemain. Les pillards venaient enlever les troupeaux jusque sous les murs de la ville.

L'école, était dans un état médiocre, les locaux sont exigus et en mauvais état et les élèves de chacune des deux classes pouvaient suivre l'enseignement des voisins par dessus ou à travers les murs de séparation.

Il débute avec un adjoint français et un maître marocain (M. Kébir arrive en 1921 et part en même temps que M. Cauneille). Les élèves affluent et rapidement d'une cinquantaine ils passent à près de 90 inscrits (en 1937 à son départ ils sont plus de 250 ). L'école de Sefrou sera un modèle souvent cité aux nouveaux enseignants des écoles franco-musulmanes.
Pierre Cauneille prend sa retraite en juin 1937, après 17 ans de présence à Sefrou. Il était alors directeur des écoles musulmanes de garçons et de fillettes

Sefrou est un pays de jardins et on y travaille le bois de cèdre. Pierre Cauneille choisit d'emblée une orientation pratique et utilitaire pour son école : il institue une section d'agriculture et de jardinage et une autre de menuiserie dont il s'occupe personnellement avant d'avoir en 1924 un maître ouvrier menuisier (M. Noé) et en 1930, un chef de pratique agricole (M. Dessommes).

En 1922, il avait ajouté une « msid » coranique, avec un fquih, pour l'enseignement du Coran aux élèves. Rapidement la réputation de l'école s'étend, les parents d'élèves sont satisfaits de cet enseignement immédiatement utile, les demandes d'inscription affluent et M. Cauneille dû toute sa vie refuser de nouveaux élèves qui dans beaucoup d'autres écoles étaient difficiles à attirer.

Grâce à sa réputation, à son influence et à la confiance que les Sefriouis lui accordent, il put ouvrir, à la fin des années 20, avec l'aide de sa femme une école de fillettes, au début simple atelier de broderies et de tapis. Une trentaine d'élèves (elles sont 115 en 1937) fréquente cette école un peu mystérieuse où les visiteurs hommes ne sont pas admis. En 1930, puis en 1936, deux institutrices d'enseignement général rejoignent Mme Cauneille, ainsi qu'une « maalema » qui s'occupe de la partie technique. (Mme Cauneille continuera à diriger l'école de filles après le départ en retraite de son mari)

Ces deux écoles sont un succès : les élèves-jardiniers sont recherchés par les exploitations privées et les administrations. Les fillettes envoient leurs travaux de broderies et les tapis de Sefrou dans des expositions en France. Encore aujourd'hui on rencontre de vieux sefriouis qui parlent avec émotion et affection de M. et Mme Cauneille.

M Cauneille a passé 20 ans de retraite à Sefrou, dans sa maison de Dar en Nahal, au milieu d'oliviers centenaires, d'un magnifique verger d'orangers, de citronniers et de mandariniers..... mais pas de cerisiers ! Les allées étaient couvertes de longues treilles d'où pendaient des grappes de délicieux raisins. Mme Cauneille entretenaient avec soin des plates-bandes et des carrés de fleurs qui servaient de nourriture aux abeilles du rucher installé au fond du jardin, à côté du poulailler et d'un carré de terre réservé à la culture de fraises et d'asperges.

M. Cauneille a repris du service comme directeur de l'école franco-musulmane pendant quelques mois, au moment de la guerre de 39-45 quand son successeur a été mobilisé.

Enfant, j'ai habité, avec mes parents, ma sœur et mon frère à Dar En Nahal. Nous étions au rez de chaussée et les Cauneille habitaient l'étage ; dans le grenier au dessus se trouvait un pigeonnier que l'on pouvait exceptionnellement aller visiter.

M. et Mme Cauneille n'avaient pas d'enfants et nous étions un peu pour eux leurs petits-enfants. Nous accompagnions M. Cauneille à son jardin, à la sortie de Sefrou, vers El-Menzel, un peu avant le @#$%& de Sidi Boumediene et il nous initiait aux subtilités de la répartition de l'eau et de sa gestion programmée.
C'était également l'occasion de « leçons de chose » sur les cultures maraîchères.
Au retour, si l'occasion se présentait nous ramassions des bouses de vache presque sèches, que l'on laissait sécher sur la terrasse du garage et qui servaient de combustible pour l'enfumoir à soufflet pour enfumer les abeilles avant de récolter le miel.

Nous avions le droit d'accompagner M. Cauneille, mais un seul enfant à la fois pour aller collecter le miel. Nous étions équipés comme de vrais apprentis apiculteurs : masque, gants, élastiques aux chevilles pour éviter que les abeilles ne nous grimpent le long des jambes. M. Cauneille en véritable apiculteur intervenait à mains nues et sans masque. Il nous expliquait même que les abeilles étaient inoffensives en prenant une abeille sur un doigt et en la mettant dans sa bouche. Nous ne regrettions pas notre masque à ce moment là, cela évitait qu'il nous demande de l'imiter !

Une fois les cadres récupérés, nous allions dans un local réservé à l'extraction du miel. Nous assistions à l'ouverture des alvéoles avec le couteau à désoperculer, nous avions alors le droit de tourner la manivelle de la centrifugeuse …. avant de repartir avec notre petit pot de miel si nous avions bien « travaillé » , c'est à dire en général, ne pas avoir oublié de bien fermer la porte pour éviter que les abeilles ne viennent récupérer leur bien.

Pierre Cauneille était aussi un excellent conteur et nous montions, rituellement, tous les soirs, écouter, pendant une demi-heure avant le repas, les histoires qu'il inventait et nous attendions avec impatience le lendemain soir pour avoir la suite. Les histoires étaient évolutives et se poursuivaient pendant des semaines. Les seules pauses étaient les absences de l'un ou des autres.

A 75 ans, il avait préparé en 1955, avec mon père et des amis, une expédition pour traverser le Sahara avec deux voitures. Le contexte politique les ont amené à renoncer à leur projet.

Les Cauneille ont quitté Sefrou et le Maroc définitivement en 1957 pour finir leur vie à Perpignan.
Re: SEFROU .......... 3
24 mars 2012, 10:43
BONSOIR TOUT LE MONDE

Salut Georges 29 et merci infiniment de retracer le curriculum vitae des Cauneille .

Maintenant et grace à vous tous les Sefriouis de la nouvelle génération connaissent les piliers de l'enseignement à Sefrou.

Je vous demande si c'est possible de nous informer sur ses activités concernant la légendaire fete des cerises, la ville manque de documents de cette fete surtout à son début.

En ce qui concerne ses activités sportives , on sait qu' il était le Président du "TENNIS CLUB DE SEFROU " et ce à compter du 16.12.1929.

Cordialement.
Re: SEFROU .......... 3
24 mars 2012, 11:43
Bonsoir tout le monde, Bonsoir George29, j'ai vraiment bien aimé votre touchante narration qui est au fait un vibrant hommage à feu Monsieur Cauneille dont vous avez cerné avec adresse la biographie et cité tous les biens faits qu'il a accompli de son vivant pour la ville de Sefrou et ses habitants . Tout en vous remerciant on aimerait bien lire de temps à autre des témoignages y afférents à Sefrou, de cette qualité et de ce bon style digne de talentueux écrivains. En tout cas Monsieur Cauneille a semé en vous cette graine "d'excellent conteur". Amicalement
Re: SEFROU .......... 3
24 mars 2012, 16:52
Bonsoir à tous,

Bonsoir Amidou...c'est vrai que Georges29,que je salue,est un "excellent conteur"...son récit est trés intéressant...j'émets juste quelques réserves concernant le passage sur l'époque"héroïque" en 1920...Des chevaux certes...des vehicules hippomobiles certes...mais en 1920 beaucoup de personnes,en particulier les européens,utilisaient des véhicules automobiles sur la route reliant Fès à Sefrou...déja en 1913/14 des déplacements au moyen d'un véhicule automobile ont eu lieu entre Fez et Sefrou...

Salut Abdellatif...comme tu l'as dit Pierre CAUNEILLE a du succédé en 1929 à Monsieur TESSIER qui présidait le TENNIS CLUB de SEFROU depuis la date de sa création officielle le 3 février 1925...

Ci-joint un extrait d'un texte de 1924 signé par Pierre CAUNEILLE directeur de l'Ecole Musulmane de SEFROU...à l'époque il y avait dans cette école un instituteur dénommé CAMP Adrien...

Pierre Cauneille et son épouse Marguerite,maîtresse de travaux manuels,devaient également bien connaître Monsieur HOUACINE-KACI,instituteur à BAHLIL...tout comme Madame FAUX Aimée qui fut institutrice à l'école musulmane d'El MENZEL...
Pièces jointes:
sefrou cauneille.jpg
Re: SEFROU .......... 3
25 mars 2012, 01:38
Il est certain qu'en 1920 les gens des villes et même des campagnes connaissaient les véhicules automobiles et un chauffeur d'automobile n'était pas un personnage extraordinaire, mais ce n'était pas le mode de transport le plus courant et le moins onéreux. M. Cauneille nous racontait qu'il faisait souvent le trajet Sefrou-Fès à cheval.

Il me semble que le premier permis de conduire délivré à Fès l'a été en 1917 à un Monsieur Danan dont la Ford était le deuxième véhicule immatriculé à Fès, le premier était un véhicule des travaux publics. (On pouvait aussi conduire sans permis ... mon grand-père conduisait depuis 1925 sans avoir jamais passé son permis de conduire !)

Les transports par véhicules automobiles ont dû être mis en place autour de 1913, entre Fès et Meknès et même Fès-Casablanca. Les transports Mazère, installés à Fès, courant 1913 ( date non vérifiée) avaient des camions "Saurer" circulant sur les pistes à cette époque et certainement ils ont été vus à Sefrou. On peut admettre qu'une Ford ou un camion Saurer pouvait passer sur beaucoup de pistes utilisées par les arrabas de l'armée. L'auto n'était pas toujours plus rapide que le cheval !
Re: SEFROU .......... 3
25 mars 2012, 05:49
bonjour,
bien sur que citer des noms de familles même en vrac a beaucoup d’intérêt ,personne n'a le monopole de l'information,on cite des noms et chacun peut apporter une éventuelle rectification ou précision.
ça fait plaisir la confirmation que la femme à sefrou a été scolarisée depuis la fin des années 20,y a t il des précisions sur la date d'inauguration de l’école des filles de Derb el Miter ,les noms des directrices de l’école à l'époque .
merci pour tous les participants pour leurs infos précieuses..
Re: SEFROU .......... 3
25 mars 2012, 07:42
BONSOIR TOUT LE MONDE

Sefroubis, salut, je suis entièrement d'accord avec vous en ce qui concerne les citations des noms meme en vrac , au moins on va connaitre ces anciens sefriouis meme par leurs noms.On ne sait jamais quelqu'un va se rappeler ces noms et apporter beaucoups de renseignements.

Merci Cigalou des précisions pour le Tennis Club de Sefrou quant à la date de son constitution. J'ai un tuyau des amis qui dis que le premier terrain de tennis se trouvais au lieu meme où se trouve aujourd'hui l'école Habbouna dérrière l'Hopital....es-vrai ?..merci....!.

Cordialement.
Re: SEFROU .......... 3
25 mars 2012, 08:32
Bonjour tout le monde,
Très interessante discution,surtout ces precieuses informations par nos grands amis Cigalou et Georges,merci infiniment pour cet enrichissement ajouté à notre forum.
Merci Cigalou pour la photo de Lolita,Oscar est très heureux et te remerci.
Pour l'amiSefroubis en attendant des précisions de la date d'inauguration de l'ecole derb el miter et pour info,il existait une autre école à derb el miter pendant les années 60 et que nous n'avons pas cités lors de la discution sur les écoles de Sefrou,elle s'appelait ( l'Atelier).
Merci arifda de la photo de la fete des cerises des années 70,si vous avez d'autre photos à partager n'hésitez pas,merci encore une fois.
Pour animer,je joins une panoramique prise ce matin.
Pièces jointes:
IMG_3017.JPG
Re: SEFROU .......... 3
25 mars 2012, 08:35
Une deuxième.
Pièces jointes:
IMG_3015.JPG
Re: SEFROU .......... 3
25 mars 2012, 08:51
Bonjour Sefroubis,

Tu sembles t'être mépris sur mes propos...il faut que tu saches que cela ne me gêne absolument pas que toi ou tout autre intervenant mette en vrac des dizaines,centaires ou milliers de noms...

Personnellement je préfère qu'il y ait un peu de gras autour...comme cela a été écrit il s'agit d'un "point de vue" qui n'engage évidemment que moi...

Voici une liste de dix noms:

Bel Ghoul...Jean Ousset...Mohamed ben Tahar Djebli...Ali bou Zeïane...Hamrane Sabony...Amédée Nardi...Mohamed ben Djilali...Djilali ben Ouenzar...Ali ben Lahcen...Mohamed ben Omar;

Je mets du "gras autour" en précisant,pour ceux que cela intéresse,que toutes ces personnes étaient au début des années 1930 propriétaires de terrains proches de celui de Pierre Cauneille sur la route d'El MENZEL...auquel a fait référence Georges29...

Parmi les noms cités celui de Jean Ousset l'époux de Madame Camille Ousset qui était institutrice à l'Ecole d'apprentissage musulmane de SEFROU sous la direction de Pierre Cauneille...
Re: SEFROU .......... 3
25 mars 2012, 09:07
Bonjour à tous,

Bonjour cher ami Abdoulm...et le nouveau dafinaute "OSCAR"winking smiley...

Une personne dans les années 1930/40 était trés connue à SEFROU...il s'agit de Monsieur Moulay Hafid ben Abderrahman;

Question : quel était son métier?
Re: SEFROU .......... 3
25 mars 2012, 14:02
BONSOIR TOUT LE MONDE

Salut Cigalou, Monsieur Moulay Hafid ben Aberrahmane EL KINANY, était un grand agriculteur des fraises qu'elles exportait vers Casa, Rabat.. Il cultivait aussi les légumes de différentes sortes.smiling bouncing smiley
Re: SEFROU .......... 3
25 mars 2012, 14:22
Salut Abdellatif,

La personne à laquelle je fais référence s'appelait dans les années 1930 Moulay Hafid ben Abderrahman;

Ce monsieur exerçait,à l'époque une profession à Sefrou qui le rendait bien connu des habitants...rien à voir avec la production et l'exportation des fraises...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2022 - DAFINA - All Rights Reserved