Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE

Envoyé par bleon 
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
12 octobre 2014, 15:54
Dans les dernières discussions, bleon et suchet avaient en tout temps raison par rapport à la photo que j'avais prise sur panaramio et qui correspond au pont en amont sur la route Tagleft - El Ksiba.

Cigalou paiera un thé à la menthe quand l'occasion se présentera. Peut être je l'avais induit en erreur vu que la photo que j'avais prise de panaramio n'est pas entre Ouaouizerth et Tagleft. J'aurai dû être plus précis. J'offrirai à tous un bon Tagine local au choix de chacun.
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
12 octobre 2014, 16:10
Un autre montage du pont amont

Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
12 octobre 2014, 23:21
Il n'y a pas plus aveugle que celui qui a décidé de ne pas voir.
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
13 octobre 2014, 00:49
Sur les photos le pont entre Ouaouizerth et Tagleft parait plus long que l'autre après Tagleft et pourtant
38 pas d'Abdouni contre 43 pas

,Si 43 pas correspondent à 37,5m c'est donc que 38 pas correspondent à (37,5/43 ) x 38 = 33,14m en arrondissant.

Donc c'est le contraire, le Pont Pigeaud est plus long que le Pont Bailey.
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
13 octobre 2014, 01:31
Je crois que le problème du point de croisement des barres vient de ce petit caisson, comme un mini trottoir, sur lequel une des "honorables huiles" pose le pied en 32. A quoi pouvait-il bien servir ? Passage de tubes, de câbles ?
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
13 octobre 2014, 03:14
Technique
Donc le pont Bailey se montait comme un grand meccano ?
Je suppose que les générations précédentes : Pigeaud , Schneider , Effel aussi .

Le pont aval , si c'est un pont Bailey , il doit donc dater de l' après guerre ? monté par le génie civil ?
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
13 octobre 2014, 03:33
La question qui se poserait alors serait:

Comment traversait-on l'oued entre-temps ( avant et après guerre), où et comment ?
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
13 octobre 2014, 04:49
la piste devait exister depuis très longtemps pour les mulets il y en avait peut -être d'ailleurs d'autres avec un tracés différent ; maintenant pour la rendre autocyclable comme ils disaient , il faut un très bon gué ou un pont , à mon avis pas ou très peu avant 1935 maintenant si le pont actuel Ba iley a été construit après guerre , : y - avait- il avant un autre pont qui a été remplacé , un gué , ou pas de piste autocyclable ?
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
13 octobre 2014, 09:28
Erratum

Il s'agit du Bataillon du Génie et non du Régiment du Génie.
Dans des écrits de la légion, il s'agit du 31ème alors que sur la plaque est écrit 51e ou bien j'ai manqué quelque chose.
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
13 octobre 2014, 09:59
Abdouni

Ce serait un grand plaisir de partager avec toi , bleon , orev , daf, Tasmit , Tido et quelques autres ... le Tagine , le thé à BENI avant de faire un tour derrière le Tassemit vers Ouaouizert !
L es blasons ne doivent pas être en bon état , ce qui est intéressant , c'est de les avoir vus car ils authentifient le pont et les dires de Gandini sur lesquels on s'était appuyés ; Autrement tu as tout remis en place , il n'y plus grand chose à raconter sur les ponts sauf peut - être la date de construction du pont aval .
Je reprendrais plus tard ce que tu as dit dans ton enquête remarquable à propos d'Aghanbou amont .
Pour ton père, s'il s'en tire avec un régime et quelques comprimés ce n'est pas trop grave ; quand c'est grave il faut les piqûres et un contrôle à chaque moment .
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
13 octobre 2014, 11:00
Il est question d'une capsule collée sur la peau et lecture avec portable ou lecteur spécifique. Mais ça a l'air de coûter fort cher pour l'instant et ce n'est que pour contrôler , ensuite il faut traiter.
Comme j'ai un proche qui a ce problème je m'informe un maximum.

Lire aussi les vertus du vinaigre de cidre de pommes et de celles de la cannelle Karfa pour faire baisser les taux de sucre.
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
13 octobre 2014, 11:06
Abdouni,
J'accroche pas trop pour les ponts mais j'apprécie la photo de l'entrée de Tagleft (et non pas Taguelft). Si tu as des photos du reste du village....
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
13 octobre 2014, 13:17
Rassure-toi,Tasmit, nous non plus nous n'accrochons pas pour les ponts, mais on ne peut pas laisser dire des choses fausses sans réagir. A ce propos toutes les aides pour nous épauler sont les bienvenues.

Tu as beaucoup d'initiatives à entreprendre pour faire changer le Taguelft envahisseur en Tagleft. Je doute que ton appel sur Dafina soit suffisant. Pourquoi tu ne mobiliserais pas les tagleftis ( c'est comme ça qu'on dit ?) eux -mêmes ?
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
13 octobre 2014, 14:35
Merci bleon, suchet pour votre soutien. Heureusement que le diagnostic a été fait. Maintenant la phase de traitement et de régime. Pour l'instant pas d'insuline. Le difficile est d'accepter cela et d'agir en conséquence. Ce n'est pas toujours facile pour un entêté.

suchet Je suis partant pour vous inviter à un bon tagine accompagné d'atay et éventuellement de briouates aux amendes

tasmit Malheureusement je n'avais pas pensé à prendre des photos de Tagleft, qui est aussi dite Tigleft ou Tegleft et c'est pour ça que j'avais délibérément écrit et traduit la plaque à l'entrée:

Je la reprend ici

Markaz TAGLFT, en arabe
Ammas n TEGLFT, en tamazight écrite en tifinagh (Lien pour le tifinagh Clavier tamazight
Centre de TAGLEFT, en français.

Cela n'a pas de grande importance du moment qu'on comprend ce que nous désignons. La traduction des mots propres n'est pas assez aisée. Regardez comment Ouaouizerth est écrite. Vous aviez déjà parlé de cela.

Je note que le G dans Tagleft est très légèrement effleuré et ne correspond aucunement au G dans Garçon, Agglomération ou Saga... C'est un son unique.
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
14 octobre 2014, 00:45
Bléon
Crois-tu que je peux me présenter aux élections municipales à Tagleft?
Abdouni
Je souhaite un bon rétablissement à ton père et merci pour cette belle balade à travers la montagne.
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
15 octobre 2014, 01:02
Tasmit
Puisque tu t'envisages candidat et que ni Taguelft, ni Tagleft ne satisfont nos oreilles, encore moins celles du seul habilité à émettre une opinion, j'ai nommé Abdouni, il va falloir d'abord que tu apprennes d'abord à écrire Tagleft en Tifinagh.C'est pour cela qu'il t'a mis le clavier en ligne: pour que tu rédiges ton programme.

L'idéal fut qu'avec un clic sur une lettre nous ayons eu le son correspondant.

Je me suis , pour ma part, tout de suite cassé les dents à l'essai car il y a 2 g pour faire notre gleugleu et 4 t pour devant et derrière. Lesquels sont les bons ?

A part ça, cet alphabet, si exotique pour moi, revient de loin dans le temps mais aussi l'espace sans parler de mon "cloud" brumeux

Abdouni va peut-être nous dire si les usagers d'aujourd'hui se reconnaissent dans cette écriture et s 'ils estiment qu' elle traduit fidèlement l'expression de l'âme profonde tamazight.
Pièces jointes:
Alphabet Tafinah G t.JPG
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
15 octobre 2014, 01:45
Au secours, je ne sais pas non plus trouver le O !
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
15 octobre 2014, 02:59
Bonjour bleon, tasmit, le forum
Le lien lexilogos est peut être plus vaste.

Au Maroc l'IRCAM (Institut Royal de la Culture Amazigh) est l'organe chargé entre autre du développement de la culture Amazigh au Maroc. Cet organisme a été crée après le discours du Roi d'Ajdir (Khénifra) le 17 octobre 2001. Ce discours a permis de vulgariser la question de l'Amazighité du Maroc. D'ailleurs la constitution marocaine changée et reformulée en juillet 2011, suite au printemps arabe, a rehaussé le Tamazight au rang de langue officielle à côté de la langue arabe.

Lien Tifinagh IRCAM

Au départ, pour l'IRCAM, il y avait 3 alternatives: Utiliser les lettres arabes, utiliser les lettres latins et enfin utiliser le tifinagh.
Le caractère arabe a été vite écarté. (langue des conquérants!!)
Le caractère latin aussi, vu que certains sons n'existent pas.

Bon, à mon sens c'est un choix politique et non scientifique sous prétexte de l'identité. Je comprend ce point de vu mais cela va prendre beaucoup plus de temps et d'investissement pour arriver à faire apprendre cet alphabet.

Autre problème majeur, c'est que le Tamazight n'est pas unique, ça diffère entre régions. l'IRCAM entreprend des actions de normalisation du Tamazight mais, à mon sens, le Tamazight Standadisé n'aurait pas d'impact direct sur la population de sitôt. Je ne vois pas comment un Zayane (moyen atlas), un Rifi ou un Soussi utilisera quotidiennement ce Néo Tamazight.

Loin de l'utilisation politicienne de la question du Tamazight, beaucoup d'efforts seront nécessaires car dès le départ, des erreurs ont été commises par manque d'ouverture d'esprit ou par excès de zèle sur une question monopolisée par une minorité.

Pour les sons, je donne un exemple valable en arabe et en tamazight:

Le T dans ticuleux et dans Tabac, en arabe et en tamazight n'est pas le même

Le O est l'équivalent du U (2 petits cercles l'un sur l'autre) puisque le son U du français n'existe pas. Je dirai, peut être que c'est le OU et non le O.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15/10/2014 03:02 par Abdouni.
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
15 octobre 2014, 03:43
Nous avons bien conscience de la complexité du problème.
C'est un peu pareil pour l'occitan avec ses particularités pour chaque vallée des Pyrénées rien que pour la version Gascon à l'Ouest en gros de la Garonne.
Je reste quand même un peu frustré car il me semble percevoir une différence de son entre Mohand et Oulaïd. Qu'en penserait Ogzilal ?
Re: LE BARRAGE DE BIN EL OUIDANE
15 octobre 2014, 03:53
Pas du tout spécialiste , il me semble cependant que les tribus berbères de l' Atlas , jusqu'à une époque assez récente , n' utilisaient pas tellement l' écriture : quelques lettrés peut-être l'écriture arabe : la langue du coran , puis est venue l'écriture des roumis , je ne sais s'il y en avait qui maîtrisaient des signes plus ou moins du genre de ceux du clavier Tamazight ?
Il n'en reste pas moins que ces tribus parlaient une vraie langue , vectrice ( il y avait aussi d'autres vecteurs ) d'une culture et d'un patrimoine avec bien des variantes . Tout cela a failli disparaître mais semble renaître en partie . La transmission orale (comme autrefois les griots dans certaines contrées ) , de nos jours , étant insuffisante , il a bien fallu mettre au point une écriture codifiée ( à partir de certains caractères conservés du passé ) et au bout de la chaîne un clavier informatique adapté . Les claviers entrent les données , ensuite l'informatique liée à internet les envoie en écrit traduisible en toutes langues partout .
Avec les progrès de la reconnaissance vocale , le berbère , le chinois ou le françaoui , il parlera devant sa machine et tout cela parviendra n'importe où , dans la langue écrite où orale que l'on voudra . Plus besoin d'apprendre à lire , la machine se débrouillera , déjà elle compte pour nous . Peut- être que ça posera à la fin des problèmes ?

Pour revenir sur terre , il aurait donc encore des panneaux de circulation en caractères dits latins même dans le haut Atlas ?
Autrefois, il courrait le bruit qu'en pays berbère , les enfants apprenaient plus facilement la langue écrite et orale française que l 'arabe ( surtout l'arabe classique ) ? vrai ou fantasme ? .
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2020 - DAFINA - All Rights Reserved