Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Les juifs berberes

Re: Berb?res juifs
04 mai 2006, 12:16
La Haggadah de Pessah, une version amazighe

La Haggadah de Pesah est une composition liturgique récitée au cours de la veillée pascale

La pâque juive est célébrée du 14 au 22 Nisan, soit pendant huit jours, durée légale de la fête. Par la récitation de la Haggadah, les juifs commémorent un événement capital de l’histoire juive, la sortie d’Égypte et la libération du peuple juif de l’esclavage pharaonique.
La version de la haggadah de Pesah qui est présentée a été recueillie par H. Zafrani au cours d’une enquête sur l’enseignement traditionnel juif au Maroc. C’est le premier texte berbère issu d’un groupe juif maghrébin à être publié. Il offre un double intérêt : pour les études juives d’une part, en tant que texte traditionnel appartenant à des communautés dont l’origine pose bien des problèmes, pour les études de linguistique berbère d’autre part, en tant que témoignage de langue venant de groupes distincts des populations musulmanes.
Si les études antérieures sur les Juifs marocains faisant état de berbérophones, aucun échantillon de parler berbère juif, une dizaine de lignes exceptées, n’avait été noté. L’émigration et la dispersion des communautés juives berbérophones du Maroc, au cours de ces dernières années, donne plus de prix encore à cette Haggadah berbère.

Pièces jointes:
juifs de l\'Atlas.1.jpg
Re: Berb?res juifs
04 mai 2006, 12:23
Nous reproduisons ci-dessous une partie de ce texte liturgique avec la traduction en français:

1. s tarula ay s neffagh gh masêr. ayddegh * C’est par la fuite que nous sommes sortis d’Égypte. En fait 2. n ughrum ur imtinn da ttecan * de pain, c’est un pain non levé qu’ont mangé 3. lewaldin nnegh gh maser. kullu mad yagh *nos ancêtres en Égypte. Que tous ceux qui ont 4. lâz iddu ad itec, mad yagh fad iddu * faim aillent manger, que celui qui a soif aille 5. ad isu. asegg°as ddegh gh tmazirt ddegh * boire ! Cette année-ci, nous sommes dans ce pays-ci ; 6. imal gh bit lmekdes.
* l’an prochain au Lieu Saint. 7. man nhya i yîd ddegh man kull iydân ? kullu * Quelle différence y a-t-il entre cette nuit-ci et toutes les autres nuits ? Toutes 8. y idân ur da nttduwaz awd yut tikkelt, * les autres nuits, nous n’avons pas l’habitude de manger trempé, nous ne le faisons jamais : 9. îd ddegh snat tikkal. * cette nuit-ci, nous le faisons deux fois. 10. kullu îdan nekk°ni da ntteca wenna * Toutes les autres nuits, nous, nous avons l’habitude de manger quoi que ce soit 11. y imtenn negh ur imtinn, îd ddegh wadda * de levé ou de non-levé, cette nuit-ci 12. ur imtinn. * ce qui n’est pas levé. 13. kullu îdan nekk°ni da ntteca, nsu, swa * Toutes les autres nuits, nous avons, nous, l’habitude de manger et de boire soit 14. negh°zdem swa negg°en, îd ddegh akk° negh°zdam. * assis soit étendus, cette nuit-ci, nous le faisons tous assis. 15. kullu w îtan nekk°ni da ntteca aydda nufa * Toutes les autres nuits, nous avons, nous, l’habitude de manger ce que nous avons trouvé 16. l lex°dêrt, îd ddegh, lmarur. * en fait de légumes, cette nuit-ci, nous mangeons de l’amer. 17. ixeddamen ay nga i peràu g° masêr. issufgh agh * Serviteurs de Pharaon, voilà ce que nous étions en Égypte. Il nous en fit sortir, 18. rebbi nnegh dinnagh s ufus n ddrà, s ufus * notre Dieu, là, par un bras fort, par un bras 19. ikuwan. mur ur agh issufgh rebbi lwaldin * robuste. Si Dieu n’avait pas, pour nous, fait sortir nos parents 20. nnegh gh masêr, nsul nekk°ni d isirran * d’Égypte, nous serions encore, nous et nos enfants, 21. nnegh ixeddamen nga i peràu gh masêr. * les serviteurs du Pharaon en Égypte. 22. waxxa nla làkel, nla lfehemt, * Même si nous possédons intelligence et entendement, 23. waxxa nssen turat, lazm nnegh an nàawed * même si nous savons la Torah, il nous faut répéter 24. gh ufugh n masêr. kullu mad d isgudiyn ad d iàaud * ce qui à trait à la sortie d’Égypte. Quiconque accumule les récitations 25. gh ufugh n masêr, tannit waddagh ituskar. * de la sortie d’Égypte, est, vois-tu, digne de louanges.
Par Galand-Pernet et H. Zafrani*
Publié par le journal lematin.ma du 1 avril 2005

Photo:Juives Berberes de Talouet, Haut Atlas,dansant la "Haouach"

Pièces jointes:
Juives Berberes de Talouet, Haut Atlas.1.jpg
Re: Berb?res juifs
05 mai 2006, 10:48
Bonjour,

nombreux sont nos compatriotes qui recherchent leurs racines et bien des fois tout simplement leurs ancetres, bref leur arbre geneaologique..
Cette tache n'est certainement pas facile surtout si les ancetres n'ont pas laisse de documents ecrits.Cela dit l'internet pourvoit a cette lacune et beaucoup d'organismes et souvent des particuliers, apres des annees de recherche a travers le monde ,ont parfois reussi a retracer certaines branches de familles juives et non juives grace aux noms propres et l'histoire derriere ce nom.
Voici un exemple que j'ai glane sur un site expose au public et qui est destine tout particulierement aux personnes qui portent le nom de Darmon. De la je peux en deduire que d'autres noms familiers de nos regions pourraient grace a des recherches dans l'histoire des peuples et de leurs parcours dans de differents pays et continents ,avoir leurs racines ancestrales retrouvees.
Pièces jointes:
juifs de l\'Atlas , en dehors de leur mellah.1.jpg
Re: Berb?res juifs
05 mai 2006, 10:50
Petite Histoire d’une Grande Famille


D’où viennent les DARMON ?

Selon les études les plus anciennes, les DARMON seraient issus de la branche DHARMON de la grande tribu berbère HAOUARA. La thèse des berbères judaïsés nous vient des écrivains arabes et notamment Ibn-Khaldoun. Elle a été adoptée par la plupart des historiens européens et par le Grand Rabbin Eisenbeth dans ses ouvrages (1936). Elle est reprise dans des études plus récentes. C’est celle qui est prise en compte par le Musée Juif des Origines de Tel-Aviv (Beth Hatefoutzot). Cependant d’autres recherches font état d’origines différentes.
LES BERBÈRES JUDAÏSES
Les tribus berbères étaient installées depuis très longtemps en Afrique du Nord. Les écrivains arabes font remonter leur origine à Goliath le Philistin et évoquent l’émigration des Canaanites. Des récits talmudiques et rabbiniques, dont les sources remontent au I° siècle de notre ère, font état, en effet, d’une migration volontaire des habitants de Canaan vers l’Afrique du Nord après la conquête de Josué. Procope, historien byzantin du VI° siècle, cite une inscription phénicienne à Tigisis (aujourd’hui, Aïn-El-Bordj, à 50 km au sud-est de Constantine) affirmant : " C’est nous qui avons pris la fuite devant ce bandit de Josué ". Ibn Khaldoun, au XIV° siècle, reprend cette affirmation : " Les Berbères sont les enfants de Canaan, fils de Cham, fils de Noé ". Il s’agit probablement de légendes qui ont été entretenues tout au long de la domination carthaginoise et rendues plausibles par la proximité de la langue punique et de l’hébreu.
Salluste parle des Numides (berbères nomades) et des Maures (berbères sédentaires). Il s'agit probablement de tribus éthiopiennes d'origine sémitique, arrivées en Afrique du Nord en vagues successives : d'abord les Louata et les Haouara, puis les Néfoussas et Djéraoua, enfin les Zénata qui refoulèrent les autres tribus.
Quoi qu’il en soit de leur véritable origine, certaines de ces tribus berbères ont probablement été judaïsées lors des multiples émigrations juives en Afrique du Nord. Dès 814 av J-C, des juifs auraient suivi les Phéniciens fondateurs de Carthage. Après la destruction du Premier Temple et surtout celle du second Temple par Titus en 7O, des dizaines de milliers de Juifs auraient été déportés ou auraient émigré vers la Cyrénaïque puis le Maghreb occidental. Plus de 30 000 colons juifs auraient été installés à Carthage par Titus. Enfin, une nouvelle vague d’immigrants juifs suivit l’échec de la révolte juive de Cyrénaïque (115-116 après J-C) puis la défaite de la Révolte de Bar-Kokhba (132-135). Les juifs auraient alors pratiqué un certain prosélytisme, convertissant les tribus berbères qui les accueillaient (et notamment les tribus nomades refoulées vers le désert saharien par la colonisation romaine). On en trouve notamment témoignage dans les écrits de Tertullien au III° siècle et de Saint Augustin au V° siècle, qui s’indignent de ces conversions berbères au judaïsme
Re: Berb?res juifs
05 mai 2006, 11:15
Moroccan guards tzadik's tomb
BRYAN SCHWARTZ
Jewish Telegraphic Agency

Hananiyah Elfassie is the last Berber Jew in the Ourika Valley of Morocco's High Atlas mountains, two hours by bus from Marrakech.

Hananiyah Elfassi est le dernier Juif Berbere vivant dans la vallee de l'Ourika, Haut Atlas, a deux heures d'autocar de Marrakech.

Personnellement je connais tres bien cette region pour y avoir passe toutes mes vacances d'ete depuis ma naissance jusqu'en 1962.
Le Saint se trouve pas loin de Aghbalou est c'est la que repose le grand Tsadik Rabbi Chelomo Belhenss zatsal..

elie cohen

Pièces jointes:
hananya Elfassi et sa femme , denier juif berbere de l\'Ourika.jpg
Re: Berb?res juifs
05 mai 2006, 12:06
L'ecriture Berbere Ancienne , derivee du phenicien, date du 6e s.BC jusqu'au 3e s.AD.Tres difficile a decoder au debut mais vu la continuite des populations locales dans la meme region, les scientifiques ont declare que c'est la langue ecrite Berbere originale.
L'ancienne langue ecrite Berbere disparut apres le 3eme siecle de notre ere et a ete tout d'abord remplacee par l'alphabet Romain et plus tard par l'alphabet Arabe importe par l'Islam. Par miracle cet ancien alphabet ou langue ecrite berbere a ete preservee jusqu'a nos jours et est encore utilisee principalement aujourd'hui par les femmes de la societe Touareg.Cette forme linguistique plus moderne porte le nom de Tifinagh et les erudits pensent que cela veut dire "lettres Puniques/Pheniciennes".
Cette ecriture n'est pas beaucoup utilisee dans la litterature ou dans les ecrits d'histoire mais plutot a des fins recreationnelles tel l'art de composer des lettres etc..


Berber & Tifinagh
Quick Facts
Type Consonantal Alphabetic
Genealogy Proto-Sinaitic/Phoenician/Aramaic
Location Africa
Time 6th century BCE to Present
Direction Right to Left



The "Berber" script has a very interesting story behind it. Ancient Berber is thought to have sprung off the Punic script roughly around the 6th century BC. It was used throughout North Africa until the 3rd century AD. Strangely though, the inscriptions remain unread, as linguists cannot link the written language to any of the dozen modern Berber languages spoken in North Africa. However, it is widely accepted by scholars that it was a Berber language given the continuity of the population.
Ancient Berber disappeared after the 3rd century AD, first supplanted by the Roman alphabet, and then later by the Arabic alphabet brought by Islam. But by some strange miracle, it is preserved, and still used today mainly by women in Tuareg society. The modern form is called Tifinagh, which scholars believe to mean "Phoenician/Punic letters". Tifinagh is not used widely for literature or history, but instead for recreation (like for composing letters).

Pièces jointes:
Langue berbere.gif
Re: Berb?res juifs
05 mai 2006, 12:10
Photo,
un douar berbere
Pièces jointes:
un douar.1.jpg
Re: Berb?res juifs
05 mai 2006, 12:14
Ifrane dans l'Anti-Atlas,

"le nouveau mellah"
Pièces jointes:
ifrane_anti-Atlas, nouveau mellah.jpg
Re: Berb?res juifs
05 mai 2006, 12:15
Photo:

un Juif de Demnat
Pièces jointes:
Demnat, juif.1.jpg
Re: Berb?res juifs
05 mai 2006, 12:20
Photo:

Juifs Berberes de Tikrit dans la region de Siroua au Maroc.
Le vetement qu'ils portent est "l'akhnif" fait de peau de chevre, couleur noire.
Pièces jointes:
Juifs Berberes de Tikrit,Siroua, Maroc.1.jpg
Re: Berb?res juifs
05 mai 2006, 12:24
Maroc,

photo ancienne de Femmes Juives Berberes..



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22/09/2008 11:44 par jero.
Pièces jointes:
1953_illigh.jpg
Re: Berb?res juifs
05 mai 2006, 12:27
Maroc

Carte postale tres ancienne.

Debdou,

"Jeunes Juives puisant l'eau a la source"
Pièces jointes:
Debdou.jpg
Re: Berb?res juifs
05 mai 2006, 13:01
Les Berberes ou Amazighs est un peuple qui vit en Afrique du Nord, a travers tout le littoral de la Mediterannee africaine , dans le desert du Sahara, le Sahel , regions qui designaient le monde Berbere avant l'arrivee Arabe en Afrique.
Aujourd'hui nous retrouvons de larges groupes de Berberes au Maroc et en Algerie, des communautes importantes de Berberes qui vivent au Mali, Niger et Lybie, et des groupes plus petits se trouvant en Tunisie, Mauritanie, Burkina-Faso et enfin en Egypte.
Les Touaregs du desert appartiennent aussi a la famille Berbere.
Les populations Berberes parlent en tout 26 differentes langues tres apparentees les unes aux autres..
traduction rapide:elie cohen

[www.nvtc.gov]

Introduction
The Berber, or Amazigh, people live in Northern Africa throughout the Mediterranean coast, the Sahara desert and Sahel which used to be a Berber world before the arrival of Arabs. Today, there are large groups of Berber people in Morocco and Algeria, important communitites in Mali, Niger and Libya, and smaller groups in Tunis, Mauritania, Burkina-Faso and Egypt. The Tuareg of the desert also belong to the Berber group. The Berber people speak 26 closely related languages.





Pièces jointes:
NorthAfricaMap.jpg
Re: Berb?res juifs
06 mai 2006, 23:04
Salut Elie Cohen.

pour ce qui du nom Azencot, Azencod en berbere signifie gazelle.
je vois qu'il y a aussi des touareg juifs ... c'est grace au touareg que les berberes ont redecouvert leur alphabet d'origine qui etaitent connu par toutes les femmes touaregs : jadis chez les touaregs les femmes avaient un pourcentage d'alphabitisation plus que les hommes !
une petite question : dans jerba ( tunisie ) existe encore des berberes ainsi que les juifs : est ce que les juifs de jerba etaient des berberes judaisés est ce qu'ils parlaient berbere chez eux a la maison ???
Re: sommes nous juifs berberes(mekomiym) ou juifs espagnols( megourashims)
21 mars 2007, 15:13
Dafouineuse a écrit:
-------------------------------------------------------
> Chalom , tu peux trouver des articles concernant
> les berberes sur le site et dans le forum,
> utilise la commande "rechercher" en haut a droite.
> Nous avions beaucoup parle des juifs berberes au
> debut du forum.
> Il y a sur le site une explication des 2 types de
> ketouboths :
>

Bonsoir ,
Certains ont évoqué des differences dans leurs régles de vie entre les juifs autochtones et les juifs expulsés d' Espagne …
En lisant " LE MAROC DISPARU " ( 1921 ) de walter HARRIS ce dernier précise que les juifs d'Espagne en arrivant au MAROC " trouvérent des juifs berbéres vivant dans une condition d' infériorité telle qu'eux memes ne pouvaient l'accepter . "
" Ils négociérent donc avec le sultan une ordonnance qui devint le statut qui réglerait leur vie et poserait des régles de conduite…….Cette ordonnance est encore en vigueur , et elle est connue des SEPHARDIM sous le nom de DECANOT. Elle contient entre autres clauses les régles des contrats de mariage et des questions de succession . "
Ce bouquin écrit par un journaliste du TIMES en poste à TANGER a été réedité en 1994 par un reporter du NOUVEL OBS , Daniel RONDEAU , sous le titre " Le MAROC au temps des sultans " . RONDEAU dans ses notes , page 108 , écrit " Le bleu est réservé aux MELLAHS des Juifs."…Expliquant ainsi pourquoi lorsqu' à la fin de 1902 MOULAY ABD el AZIZ fit repeindre des murs blancs du palais de FEZ en couleur bleue cela avait choqué certains habitants …
Personnellement je n'avais, jusqu'ici , jamais entendu parler de cette ordonnance et de cette histoire de couleur bleue réservée aux MELLAHS …A priori je trouve cela assez curieux ..

Re: sommes nous juifs berberes(mekomiym) ou juifs espagnols( megourashims)
22 mars 2007, 01:58
Je suis tombé sur le livre suivant " Les oasis sahariennes" de A.G.-P MARTIN, Paris, Augustin Challamel Editeur,1908. Au chapitre 2 p.37, intitulé Les Juifs, l'auteur s'appuie sur "une notation laissée par Mohamed abdelhadi Es-Sbaï datée du 6 Rabia 1° 1003 de l'Hégire ( novembre 1594) ....rapporte ce qui suit: "...Helal ben Messaoud, venu du pays de Mossoul est passé par ledit village (Temaseght), et s'est arrêté, en en l'année 131 (748-749) ap. J.C., à Takhfifque les Juifs avaient déjà évacué; il amenait avec lui des commrrçants juifs qui s'y installèrent et y eésidèrent. Ils y trouvèrent mention, sur les tombeaux des juifs qui avaient abandonné ce pays, que ceux-ci y étaient arrivés en l'année 4429 de la sortie d'Adam- sur lui soit le salut- du paradis."
Suivent des spéculations de Martin pour trouver une datation crédible (l'an 5 ap. J.C.).
Il ya probablement beucoup de choses à vérifier, des hypothèses à emettre.
Re: sommes nous juifs berberes(mekomiym) ou juifs espagnols( megourashims)
27 mars 2007, 01:34
Quelqu'un sait-il qulque chose sur A¨t Baali Ou Hmad juifs faisant partie des Aït Izdg?
Re: sommes nous juifs berberes(mekomiym) ou juifs espagnols( megourashims)
28 mars 2007, 06:38
LA HIJA DEL MAR Y DEL SOL a écrit:
-------------------------------------------------------
> Azul
>
> voici pour vous quelques noms berberes:
>
> nora c'est de l arabe et ça veut dire fleur (nor =
> fleur ) donc nora en est le feminin.
>
> Amayas qui veut dire "guépard".
>
> Anir est un nom amazigh qu’on trouve au Maroc et
> signifie parfait
>
> daris du verbe udrus,drus,idras qui veut dire etre
> rare
--------------------------------------------------------

juste pour corrigé
nora est en hebreux que nous les imazighen nous l'utilisond de nos jours et ki veux dire le feu
et pour anir ca veu dire l'ange et pour feminin on dit tanirt







Modifié 1 fois. Dernière modification le 15/06/2007 18:30 par clementine.
Re: sommes nous juifs berberes(mekomiym) ou juifs espagnols( megourashims)
08 avril 2007, 08:49
Bonjour
J'écris des nouvelles et j aimerais obtenir des renseignements sur les tribus juives berberes du sud marocain, ainsi que des noms et prénoms juifs berberes, ainsi que tout renseignement sur leurs coutumes
je vous remercie d avance pour toute l aide que vous m'apportrez
Armelle



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15/06/2007 18:30 par clementine.
Re: sommes nous juifs berberes(mekomiym) ou juifs espagnols( megourashims)
08 avril 2007, 16:24
Au Rif il y a un prénom que j'ai remarqué est le plus répondu chez les Rifains précisément et au Maroc aussi chez les autres Berbères mais en moindre mesure, évoque des noms juifs pro balment au départ (Maimouna, Maimonide), au masculin Mimoun, Amimoun, chez la femme en particulier, Mimouna, Thamimount, et d'autre variation, ce prénom est tellement répondu qu'on trouve couramment des couples qui portent les deux le même prénoms (masculin/féminin), en Tarifit ce nom veut dire bonheur et bonne chance. Il y a probablement un lien d’autant plus que je me souviens qu’un ami qui était Rifain et qui a étudier la littérature et l’Hébreu a Fès, m’avait dit qu’il a était surpris du nombre des mots en commun, mais du fait que je ne connaissais pas le Tarifit au départ ni l'Hébreu, je n’avais pas pu retenir les mots qui m’avait cité.

Il est à noter aussi que les Espagnoles et les Portugais sont des métisses des Celtes et des Berbères qui ont eux était les 1ers à habiter cette région, une immigration connus déjà en 10 000 avant j.c. Le nom Ibère n’est qu’une dérivation parait il du nom Berbère.









Modifié 1 fois. Dernière modification le 15/06/2007 18:30 par clementine.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2022 - DAFINA - All Rights Reserved