Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.

Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
16 décembre 2004, 23:13
encore pour toi simon
Pièces jointes:
Album-47.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
16 décembre 2004, 23:15
suite de l'album
Pièces jointes:
Album-55.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
16 décembre 2004, 23:28
simon voici pour toi les lions de l'atlas
Pièces jointes:
LES LIONS DU MAROC.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
16 décembre 2004, 23:32
<[www.journaldusport.ma];

fais clik sur le lien et tu as ton journal pour la semaine.
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
17 décembre 2004, 00:26
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
17 décembre 2004, 00:32
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
17 décembre 2004, 00:35
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
17 décembre 2004, 01:44
bonjour et un grand merci pour ces photos qui me rapelle de bons souvenir sur tout les matchs WAC - chabab dans les années 1965 à 1969 je m'entrainait avec le wac et j'allais voir les matchs de la 1ére
et j'avais un copain qui jouait avec hassiana d'agadir SALUT CHARLY



je suis née à casablanca en 1947 et j'ai résidé jusqu'a 1972 depuis je vis à toulouse
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
18 décembre 2004, 08:14
<[www.footballculture.net];

Le Raja de Casabalanca, sur la photo
Pièces jointes:
raja_casablanca.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
18 décembre 2004, 08:24
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
18 décembre 2004, 08:27
WAC CASA
Pièces jointes:
Wac_Casablanca_94.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
18 décembre 2004, 08:31
ENCORE.
Pièces jointes:
raja-winner.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
18 décembre 2004, 08:33
Alors que le Maroc était encore sous colonisation française, la perle noire larbi Ben Barek exposait son talent en France, émerveillait le monde et fait parler pour la première fois du football marocain. Arrivé à Marseille en 1938, " Larbi-le-surdoué " a fait vibrer le public de l'O.M puis celui de l'équipe nationale française (17 sélections) en offrant un spectacle époustouflant. Après la guerre, il débarque en Espagne pour devenir la vedette de l'Atletico de Madrid.

Le nom de Larbi Ben Barek, est inscrit dans les annales pour avoir porté le maillot de la France pendant 15 ans : un record de longévité.

En 1992, Il nous a quitté en toute discrétion et simplicité, sans richesses aucune sauf celle de son histoire footballistique. Une histoire fondatrice de celle du football marocain.
Pièces jointes:
benbarek.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
18 décembre 2004, 08:36
Son long parcours footballistique est plein d'exploits. Abderrahmane Belmahjoub est né à Casablanca où il a commencé à jouer au foot avec l'USA, puis il a quitté le Maroc pour porter le maillot du Racing Club de Paris, il a joué par la suite pour Nice puis Montpellier.

Il a gagné la coupe de France avec l'équipe Niçoise en 1953 contre l'Olympique de Marseille. Son excellence dans le championnat Français lui a ouvert les portes de l'équipe nationale Française, ce qui a fait de lui le deuxième joueur Marocain à porter le Maillot des Bleus après Larbi Ben Barek.

La fascination des Français par le jeu d'Abderrahmane lui a valu le titre de "Prince Du Parc" (du nom du célèbre stade Parc des Princes) et Il n'a pas démérité en brillant lors du choc Franco-espagnol de la coupe du monde de 1954 quand il a marqué l'unique but de la rencontre et a fait gagner son équipe.

A son retour au Maroc, il a joué pour le Wydad de Casablanca et a porté le Maillot National, avant de quitter les pelouses pour devenir entraîneur. Il a entraîné plusieurs équipes ainsi que la sélection nationale.
Pièces jointes:
belmahjoub.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
18 décembre 2004, 08:38
Le football Marocain a connu beaucoup de bons gardiens de but, mais le meilleur de tous est bien Badou Zaki qui a été a lui seul un phénomène unique du football national et sa maîtrise de sa surface était sans précédent.

Ses belles parades ainsi que sa grande agilité on fait de lui un gardien complet. Il a commencé sa carrière au Wydad et il a rejoint la sélection nationale en 1979.

Sa meilleur expérience a bien sûr été sa participation à la coupe du monde de 1986 où il n'a encaissé que deux buts en quatre rencontres, et il a réussi à sauver son équipe d'un but certain en arrêtant un tir de Karl Heinz Rummenigge.

Grâce à ses efforts et son travail, il a gagné le ballon d'or africain en 1986. Il a rejoint le club Espagnol de Majorque avec lequel il a eu de très bons résultats, notamment la qualification pour la première fois dans l'histoire du club à la finale de la coupe du roi d'Espagne en 1990.

Zaki a vraiment brillé dans le championnat Espagnol et réussi à stopper des penalties de grands joueurs comme le Mexicain Sanchez ou encore le Néerlandais, Couman. Il s'affirma, à l'occasion, comme un gardien remarquable avec toutes les caractéristiques des grands gardiens internationaux que le football mondial a produits, tels Lev Yahcine, Zoff et Mayer.

Après la fin de sa carrière de joueur, il a suivi plusieurs formations en Angleterre pour devenir entraîneur, et il occupe aujourd'hui le poste de sélectionneur national.
Pièces jointes:
zaki.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
18 décembre 2004, 08:39
Détenteur du record de participations à la sélection nationale. Abdelmjid Dolmi est né à Casablanca et il a joué pour le Raja. En 1971, il a été appelé pour porter le maillot national pour la première fois quand il avait encore dix huit ans, et il a continué à le porter pendant plus de vingt ans.

Il était le joueur du milieu incontournable de l'équipe nationale et était aussi bon en attaque qu'en défense. Ses passes précises et décisives ont fait sa popularité, et beaucoup de spécialistes le considèrent comme le meilleur milieu de terrain Marocain de tous les temps.

On l'a surnommé "l'mâallem" (le maître en arabe dialectal Marocain) pour ses qualités athlétiques et technique, et aussi pour son comportement exemplaire sur et en dehors du terrain, ce qui lui valait le respect des joueurs et des arbitres. Il n'a jamais eu de carton rouge de toute sa carrière et a reçu la médaille de l'esprit sportif de l'UNESCO.

Il a participé à la coupe du monde de 1986 où il a montré ses qualités de bon joueur en dominant l'espace du milieu de terrain Marocain même devant les sélections européennes les plus fortes. Il a pris sa retraite internationale juste après le mondial, mais il a continué à jouer pour le Raja et pour l'Olympic de Casablanca.
Pièces jointes:
dolmy.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
18 décembre 2004, 08:41
La ville de Casablanca est connue pour son engouement pour le football, ses enfants naissent avec avec l'amour de ce jeu dans le coeur et le pratiquent depuis leur plus jeune age, et tout le monde au Maroc que cela s'applique tout particulièrement aux habitants de Casablanca... Dans ce cadre footballistique spécial est né et a grandi la grande star du foot national Aziz Bouderbala. Les défenseurs s'attendent, avec lui, à 90 minutes d'enfer.

Aziz Bouderbala a sûrement été un dribleur de talent qui a enrichi les pelouses Marocaines avec ses capacités extraordinaires à prendre ses adversaires de vitesse et mettre son équipe en position de supériorité. Il était intelligent et sûr de lui à un tel point qu'il osait tenter tout ce qui lui passait par la tête. Il arrivait à supporter les agressions de ses adversaires qui tentaient par tous les moyens de l'arrêter.

Il est né en 1960 à casablanca, et a rejoint le club du Wydad en 1978, avant de commencer une carrière professionnelle en Suisse en 1984. Il était parmi les joueurs de l'équipe mythique qui a disputé les phases finales du mondial du Mexique en 1986 et a été la première équipe Arabe et Africaine à se qualifier au second tour de la compétition avant de se faire éliminer par le géant Allemand par un but marqué dans les dernières minutes du match
Pièces jointes:
bouderbala.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
18 décembre 2004, 08:43
Ahmed Farras est unanimement considéré comme un joueur exemplaire. Depuis les tous premiers débuts de sa carrière footballistique dans l'équipe du Chabab de Mohammédia, il montra des signes précoces de créativité qui ont fait de lui, très rapidement, l'élément le plus important et le principal pilier de la formation du Chabab. Ainsi, avec son pied gauche , il réalisa les buts les plus extraordinaires et battit les plus grands gardiens du Championnat national.

Ahmed Farras est considéré comme le plus grand avant-centre que le football marocain ait jamais connu. Il a forgé, pour lui-même et pour son équipe, une grande gloire qui le rendit digne de porter, de 1971 à 1979, le brassard de capitaine de la sélection nationale marocaine. Mais, s'il n'a pas réalisé son rêve de jouer à la coupe du Monde de 1974, alors qu'il était au faîte de sa gloire, il a tout de même participé aux Olympiades de Munich en 1972. En outre, Farras a remporté avec le onze marocain, en Ethiopie 1976, le Championnat d'Afrique des Nations. Ce titre est d'ailleurs le plus grand exploit du football marocain au niveau africain, réalisé, à l'époque, face aux sélections africaines les plus solides.

1976 fut, d'ailleurs, l'année de ce grand joueur, pendant laquelle il se vit l'objet de beaucoup d'intérêt de la part des milieux footballistiques d'Afrique et d'Europe.

Les médias sportifs le désignèrent comme la star sans conteste de l'année 1976. Il occupa ainsi la première place dans le sondage réalisé annuellement en Afrique pour l'obtention de la médaille d'or africaine, au titre de la même année.
Pièces jointes:
farass2.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
18 décembre 2004, 08:45
Mohamed Timoumi joua, à un âge très précoce, au sein de l'équipe de l'Ittihad de Touarga dont il était le plus jeune élément.
Joueur merveilleux et fascinant, il attira vers lui les regards des observateurs et des experts du football marocain. Il devint très vite objet d'intérêt de la part de l'entraîneur national qui l'incorpora dans l'équipe des juniors. Puis il rejoignit les rangs des seniors en compagnie d'autres jeunes éléments tels le gardien Zaki, Kamal, Hcina et Bouderbala au moment où la sélection nationale était en pleine restructuration, après sa défaite de 1979.

Timoumi s'est brillamment distingué avec l'équipe des FAR au sein de laquelle il devint un merveilleux meneur de jeu digne d'admiration, à côté de ses coéquipiers Dahane, Khaïry, Laghrissi, Fadili, Haïdamou et Lemris. Durant cette période où les joueurs des FAR formaient l'ossature de la sélection marocaine, Timoumi a fait usage de toutes ses potentialités créatrices, tant au niveau du Championnat d'Afrique des clubs champions que les FAR gagnèrent.

1985 fut l'année où le talent de Timoumi s'est brillamment manifesté malgré la blessure et la fracture auxquelles il s'était exposé lors du match des FAR face à l'équipe égyptienne du Zamalek. Au cours de cette année, Timoumi fut, de l'avis unanime de la presse sportive internationale, la star de l'Afrique. Il reçut d'ailleurs le Ballon d'or africain.

Sa blessure n'empêcha pas Timoumi, ce magicien du ballon rond, de revenir sur les stades. Il participa, en effet, à côté de ses camarades, aux phases finales de la Coupe du Monde de 1986 au Mexique. Il fut à Mexico l'un des éléments les plus importants de la sélection marocaine et l'origine de ses beaux buts.
Pièces jointes:
timoumi.jpg
Re: FOOT MAROCAIN POUR SIMON S.
18 décembre 2004, 08:47
Pur produit de l'école du Wydad, Noureddine Naybet est considéré par les plus grands connaisseurs de football comme l'un des meilleurs défenseur au Monde.

Jeune, Naybet était considéré comme un joueur sérieux qui s'entraînait assidûment. Il a commencé avec le Wydad très jeune en équipe A, et il a rejoint la sélection nationale avant d'avoir ses ans. et il a fait partie de l'équipe olympique qui a joué à Barcelone 1992.

Ensuite il a remporté le championnat et la Coupe d'Afrique des champions en 1992 avec le Wydad avant de rejoindre le FC Nantes, avec lequel il réussit une très bonne saison, finissant dans les 10 premiers joueurs aux étoiles France Football.

Ensuite Il a rejoint le Sporting de Lisbonne pour où il jouera deux ans. Ses belles performances avec l'équipe lisbonnaise, attireront les regards espagnols. Il signe finalement pour le Deportivo la Corogne pour 12 millions de francs, et depuis, il n'a pas quitté la formation Galicienne. A chaque fin d'été le Real est sur les rangs pour engager l'ancien Wydadi. Durant l'été 1999, le Real est encore sur l'affaire, mais le transfert d'Anelka a coûté trop cher au club, ce qui les ne leur pertmettra pas de mettre le prix. C'est finalement le plus grand club au monde, Manchester United, qui se met sur les rangs et propose la somme de 8.5 millions de Dollars, mais le Deportivo en voulais plus pour son joueur fétiche.

Naybet ne le regrettera pas d'être resté, puisqu'il gagne le championnat d'éspagne avec le Deportivo La Corogne, le premier et seul titre de champion d'Espagne pour un marocain. L'ancien Wydadi finira très probablement sa carrière au dépor, puisqu'il a signé récemment à 31 ans un nouveau contrat de 4 ans.
Pièces jointes:
naybet.jpg
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2023 - DAFINA - All Rights Reserved