Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

La femme de mazagan

Envoyé par ahasazdod 
Re: La femme de mazagan
17 janvier 2005, 21:10
Auteur: maximx
Date: 17-01-2005 16:50

Voici peut-etre une idee d'apres l'auteur, ceci est extrait d'un interview avec les journalistes de Vacarme.eu.org Dans la femme de Mazagan, j’ai offert un « Tombeau » à ma grand-mère, qui n’en avait pas eu. Ainsi sa vie peut-elle se terminer et se poursuivre, comme la mienne et celle de tant d’autres, la sienne étant redevenue celle d’une femme qui fut un « être sans destin », pour reprendre le titre du beau livre d’Imre Kertész [5] : une femme qui a été, à un moment crucial, en devançant la mort par ignorance, suffisance et loyauté, un être libre. Malgré son année fatale en camp, Kertész refuse de se dire victime, c’est-à-dire sans vie. On ne vit pas bien quand les morts hant La femme de Mazagan, j’ai offert un « Tombeau » à ma grand-mère, qui n’en avait pas eu. Ainsi sa vie peut-elle se terminer et se poursuivre, comme la mienne et celle de tant d’autres, la sienne étant redevenue celle d’une femme qui fut un « être sans destin », pour reprendre le titre du beau livre d’Imre Kertész [5] : une femme qui a été, à un moment crucial, en devançant la mort par ignorance, suffisance et loyauté, un être libre. Malgré son année fatale en camp, Kertész refuse de se dire victime, c’est-à-dire sans vie. On ne vit pas bien quand les morts hantent les vivants ;

[vacarme.eu.org]

Bonne lecture
David
Re: La femme de mazagan
17 janvier 2005, 21:10
Auteur: maximx
Date: 17-01-2005 17:06

'On ne vit pas bien quand les morts hantent les vivants' dit Nelcya Delanoe
Re: La femme de mazagan
18 janvier 2005, 20:39
Bonjour,

J'espère qu'avec les pages envoyées par notre ami Ahasazdod et mon petit laïus, vous avez une petite idée de l'histoire réelle de la vie de la femme de Mazagan. Cette histoire s'est déroulée vers les années 25 et 30. De son vrai nom Eugénie Rubinstein, elle est décédée assez jeune, après une vie bien remplie et consacrée essentiellement à secourir et à soigner les Mazaganais de toute souche.

Elle qui avait souffert d'un certain ostracisme de la part de sa belle famille parce que juive est restée ouverte à toute douleur humaine.
L'amour et le respect que lui vouaient les Mazaganais sont immenses et à la mesure de ce qu'elle avait accompli.

Ma mère âgée de 14 ans en 1928, l'avait consultée e se souvientv d'une grande dame.

Jusqu'à nos jours, son souvenir se perpétue à travers, notamment la rue qui porte son nom "Derb Tbiba" qui se trouve à proximité de l'hôpital qu'elle avait dirigé.

J'espère pouvoir réussir le transfert de deux photos de la tombe commune d'elle et de son fils dans le cimetère catholique de Mazagan .

tita



tita
Re: La femme de mazagan
18 janvier 2005, 21:33
Voici les photos annoncées dans mon précédent message.
Photos de la tomble de la toubiba "la femme de Mazagan".

Re: La femme de mazagan
18 janvier 2005, 21:35
Re: La femme de mazagan
19 janvier 2005, 12:24
J'avais oublié de mettre les épitaphes

Ici git la Doctoresse
Eugénie Delanoë
La "Toubiba" qui fut tant aimée
Décédée le 8 décembre 1951
Qu'elle repose en paix

Celle de son fils:

Dr Guy Delanoë
4mai 1916-7 octobre 1990
Président de Conscience Française
Qu'il repose en paix dans cette terre où il est né et qu'il a tant aimé
Ses enfants fiers de lui

je n'arrive pas à lire les 4 suivantes lignes ( ça m'a l'air d'un poème ?)

Remarquez la ner que j'avais allumée!



tita
Re: La femme de mazagan
19 janvier 2005, 15:46
MERCI !!TODA RABA !!SHOKRAN
A TOI CHER HASSAN !
A TOI TITA (J'AI RECU TON MESS !JE T'AI ENVOYE UN MAIL )ET A TOUS LES JDIDIS
IGAL-CHALOM



Modifié 1 fois.
Pièces jointes:
Re: La femme de mazagan
19 janvier 2005, 16:56
<[www.chapitre.com];

<[www.chapitre.com];

merci cher hassan,vous m'avez aiguise, l'appetit avec votre livre,on va voir si on peut l'avoir, voici un site, on va essayer.

si non, hassan,mon cher frere tu vas nous scanner tout le livre............................hahahahaha.
il va falloir que je vienne a marrakech pour t'aider.

soly anidjar

Re: La femme de mazagan
19 janvier 2005, 20:22
Bonsoir chers amis,

Je ne peux pas me retenir de vous dire que je viens d'avoir une conversation avec Nelçia Delanoë , David également était de la partie.

Je vous donnerai les détails plus tard

tita



tita
Re: La femme de mazagan
19 janvier 2005, 23:36
<[www.chapitre.com];

woualou, de long en large j'ai parcouru le web

1 erement-le livre ,epuise

2 emement-tita pourquoi, a-t-on enterre une juive dans un cimetiere chretien, elle est evenue chretienne?????????????????????

3 emement iallah hassan, commence a scanner..............................rires.

bisous
soly
Re: La femme de mazagan
20 janvier 2005, 10:33
Chère Soly,

Le livre répond de façon exhaustive à ta question N°2.
Eugénie avait subi l'ostracisme de sa belle famille à cause justement de ses origines juives, elle qui était ouverte à tous sans aucune distinction et notamment de confession.
Elle était d'autre part d'un dévouement tel qu'elle considérait comme essentiel d'accorder la primeur à l'action au quotidien plutôt que de s'occuper de problèmes métaphysiques.

tita



tita
Re: La femme de mazagan
20 janvier 2005, 12:51
Voici ou vous pouvez tous vous procurer des copies d'occasion
Vous trouverez ci-après quelques unes des adresses que nous proposons
à nos clients; cette liste n'est qu'un échantillon parmi les centaines
d'adresses de librairies d'occasion que l'on peut trouver en France .
Certaines librairies disposent d'un service de recherches, dont les frais
vous seront facturés en plus du prix du livre.

Librairie Expressions Librairie Les
muses galantes
Tel : 01 43 07 45 63 (spécialisée en musique et
danse)
Du mardi au same 111, rue Legendre
De 14h30 à 19h30 h environ 75017 Paris - 01 42 28
92 87

Librairie de l'Avenue
(Marché aux puces) L'Etourdi
31, rue l'Ecuyer -93400 Saint-Ouen 55 rue d'Orsel 75018 Paris
01 40 11 95 85 01 42 55 52 72
(vraie " caverne d'Ali Baba " !) www.etourdi.com

Librairie Clio
Librairie le Regard Moderne
(spécialisée en histoire) (SF - Comics -
BD)
38, avenue Villemain rue Gît
le Coeur
75014 Paris
75006 Paris
Tel : 01 45 41 59 20
Fax : 01 45 40 75 55

Librairie Gourmande (neuf et occasion) Rémi Flachard (ancien et
occasion)
Gastronomie et ?nologie Gastronomie et ?nologie
4 rue Dante - 75005 Paris 9 rue du Bac ? 75007 Paris
01 43 54 37 27 - tous les jours 10h /19h 014286 86 87 ?
10h3012h30/14h30/18h30
www.librairie-gourmande.fr recherche d'ouvrages
épuisés ,vente par correspondance



amities
David
Re: La femme de mazagan
20 janvier 2005, 17:28
Pour la suite de la petite histoire, David et moi avons contacté Nelcya Delanoë, l’auteur du livre : La femme de Mazagan ; elle s’est montrée charmante et coopérante, elle va m’adresser le livre en question que je vais photocopier.

Nelcya m’a donné des nouvelles dela tombe de sa grand’mère Eugénie Rubenstein Delanoë «la toubiba» et de son fils Docteur Guy Delanoë qui est donc le père de Nelcya. la tombe a donc été restaurée bien qu’elle n’était pas si mal lorsque je l’ai prise en photo.
Je demande à tous ceux qui se rendront à l’avenir au Maroc, de faire un saut à Mazagan El jadida à présent,pour se recueillir sur la tombe, de vister la citerne portuguaise et le cimetière juif.



tita
Re: La femme de mazagan
20 janvier 2005, 20:00
TITA MON AMIE
il faut convaicre nelcya a adherer a DAFINA et nous parler directement cela sera une tres bonne chose et un plus pour nous tous.
si vous voulez d autres pages de ce livre culte dites le moi
HASSAN DE MARRAKECH
Re: La femme de mazagan
20 janvier 2005, 20:11
La Doukkalia au Marrakchi

Cher Ahasazdod,

Bien sûr que la demande a été faite à Nelcya, mais elle ne maîtrise pas l'informatique, de plus elle très occupée, elle enseigne à l'Université et elle écrit.

Peux-tu s'il te plaît, me communiquer les renseignements suivants concernant la ville de Sijilmassa :

Sa position exacte sur une carte du Maroc et tout ce que tu sais concernant son histoire (création et principaux évènements historiques).

Bien amicalement



tita
Re: La femme de mazagan
22 janvier 2005, 13:13
C'est très touchant tout cela, merci Hassan d'avoir donné un instant de bonheur aux intéressés
Re: La femme de mazagan
23 janvier 2005, 19:43
Mes amis jdidis!

Cette semaine ma mere m'a demander de verifier qui de vous connait l'histoire et la fin tragique du Dr Verdier et comment s'appele sa second femme!
Re: La femme de mazagan
24 janvier 2005, 18:48
Chalom,

tu diras à ta maman que la 2ème femme de Dr Verdier habite à 1km 1/2
de chez moi, on s'est vu il y une vingtaine de jours. Elle va trés bien.

tita



tita
Re: La femme de mazagan
24 janvier 2005, 22:36
CHERE TITA !
J'AI RACONTE A MA MAMAN QUI M'A DEMANDE DE LUI PASSER UN GRAND BONJOUR ET UNE GROSSE BISES EN SOUVENIR D'UN PASSE DONT JE NE CONNAIS RIEN . MA MERE M'A SEULEMENT CHUCHOTE "ELLE COMPRENDRA WOULDI "ALORS SI PAR HASARD TU L'AS RENCONTRE ,PASSES LUI LE BONJOUR DE RACHEL KAROUTCHI( ACERRAF)!
MERCI
Re: La femme de mazagan
27 février 2005, 13:11
Auteur: maximx (IP enregistrée)
Date: 26 février 2005, 19:34

Eugenie Rubenstein. La premiere femme Medecin au Maroc
En mai 1913, le Commissaire général de la France au Maroc, le général Xavier Lyautey, fit paraître à la Faculté de Médecine de Paris, un avis appelant des femmes médecins françaises au Maroc. Je fus la seule à y répondre et, en mai 1913, sur le vu des titres scientifiques que j'avais fournis à la Résidence de Rabat, je fus nommée par le Général Lyautey médecin stagiaire de la Santé publique au Maroc avec un salaire de 6 000 francs par an. C'était exactement ce que mon mari gagnait en AOF, colonie malsaine dont l'accès était interdit aux femmes et aux enfants. «Ma résolution d'aller au Maroc paraissait téméraire à mes amis: ce pays n'offrait ni organisation ni sécurité ni routes ni moyens de communication. Sa population primitive, aux coutumes si différentes des nôtres, nous était hostile. Mais, confiante en la politique de la France, en la valeur de l'homme qu'était le général Lyautey, confiante jusqu'à la témérité, animée d'une ferme volonté de réussir, de gagner ma vie, je m'embarquai sur le Venezuela à Bordeaux pour Casablanca, le 18 septembre 1913, accompagnée de mon fils aîné et d'une nurse luxembourgeoise. Je fus seule à prendre ces graves responsabilités d'avenir, à organiser le transport des meubles et des bagages, à partir pour un Mazagan inconnu... Mon mari m'approuvait de loin... »

Extrait du Livre " La Femme de Mazagan"
par Nelcya Delanoe
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2019 - DAFINA - All Rights Reserved