Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

La Alya des juifs du Maroc

Envoyé par Yassar 
Re: Le retour a tsion ou le reveil sioniste.
25 juillet 2004, 03:47
les shelikhimes , seminaire,dror, 1958.
Pièces jointes:
seminaire dror 1958.jpg
Re: tout sur la alya juive au maroc
25 juillet 2004, 04:42
voici sur la photo hertsel ,le commendant de l'organisation
(a misgeret), en janvier 1961
Pièces jointes:
ertsel comendant du mizgeret.jpg
Re: tout sur la alya juive au maroc
25 juillet 2004, 04:49
LES SHELIKHIMS, DANS LE CHATEAU DE CABUS EN FRANCE 1960
Pièces jointes:
CABUS EN FRANCE 1960.jpg
Re: PHOTOS ET DOCUMENTS SUR LA ALYA JUIVE DU MAROC
09 août 2004, 15:18
fille de la mer et du soleil, bonsoir, je m'apelle simy, nee a casa'en 42 , eleve de l'ecole moise nahon,pendant les annees 1948-56. d'apres mes decourvetes sur toutes les sites de "DAFINA" je te trouve partout,tbark ellah...je suis persuade que tu sais tout,tu as aussi des photos de cambous-FRANCE, escque tu as des photos de l'annee 5/1956, le mois de mon arivee au chateau de cambous, j'ai baucoup de peine d'ecrire et de lire toute notre jeunesse perdu!!!notre dechirement de nos amis,notre villeet notre pays natal, l'angoisse que j'ai,a travers mes recherches . bonne nuit chere fille de mer
Re: tout sur la alya juive au maroc
29 septembre 2004, 11:38
Dis Soly dans cette photo je crois reconaitre 4 copains y inclus michel knafo!! Bisous!!
Re: PHOTOS ET DOCUMENTS SUR LA ALYA JUIVE DU MAROC
29 septembre 2004, 13:56
la alaya juive marocaine est un sujet delicat
surtout la facon traitee envers les marocains
j'aurais bien voulu savoir sur qu'el sujet tu veut parler
car remonter ces souvenirs nous feront du mal
l'acceuil les d.d.t le comportement des anciens habitans
les droits ect......
ELIE



tbark aallah alikoum
Re: PHOTOS ET DOCUMENTS SUR LA ALYA JUIVE DU MAROC
30 janvier 2005, 12:13
sujet tres instructif
moment ou j ai verse tellement de larmes a cause des separations douloureuses avec des amis de toujours.
hassan
la fille le mot SHELIKHIM ne veut il pas dire en hebreux BERBERE...CHLEUHS
Re: le jour de mon d?part du maroc
17 novembre 2005, 04:27
Voici le temoignage touchant que j'ai recu de la part de Jacqueline et qui m'a autorisee a le partager avec vous:

Mon depart du Maroc s'est passe un samedi et si je ne me trompe pas c'etait le jour du couronnement du roi Moulay Hassan 'zal'
Oh comme j'aimerais revoir cette image de mon depart avec mes freres et soeur et une petite fille qu'on avait pris avec nous pour ce voyage, c'etait comme dans ces films tristes. Je nous vois monter dans une voiture dont le chauffeur etait de la Mizgueret et nos amis voisins, la famille Azoulay, qui nous regardaient par le balcon sans dire un seul mot, car bien entendu tout restait dans le secret et la clandestinite.
On etait habille comme pour aller prendre un avion, comme on nous l'avait raconte. Je me souviens meme que ma maman m'avait achete des belles chaussures avec des talons comme on les appelait 'Bottiers ' chez Jimmy. Donc on ne savait pas qu’on allait entreprendre un penible et long periple en voiture a travers le Maroc, c'est a dire de Casablanca jusqu'a Melillia en passant la frontiere a pied. Si j'ai mentionne le jour du couronnement du roi c'est parce que tout au long de la route on etait arrete par des policiers qui nous demandaient ou on allait. Le chauffeur inventait que nous allions dans notre famillle dans la ville proche d'ou nous etions, c'etait bien entendu tres dangereux car nous risquions d'etre arretes par la police. Je tiens a vous dire que le mois precedent on avait rate par miracle le bateau 'EGOZ'. On avait ete inscrit pour ce voyage et on avait attendu en vain jusqu'au lendemain matin, puis le Chaliah est arrive pour nous dire qu'on l'avait echappe belle et que le bateau avait sombre avec tous ses voyageurs. C'etait une parenthese assez importante.
Je reviens a notre arrivee la nuit a la frontiere espagnole ou nous attendaient deux arabes, qui etaient la pour nous guider. Ils nous mirent dans une voiture avec une autre famille qui avait beaucoup d'enfants dont un bebe de deux ou trois mois. Nous etions pele-mele dans cette grande voiture et la mere de famille me demanda de lui tenir son bebe qui pleurait a n'en plus finir. L'un des arabes me dit de le faire taire ou de l'etouffer meme, et comme le bebe n'avait pas de sucette je lui ai mis mon doigt dans sa bouche. Il le sucait quelques secondes et les cris reprenait jusqu'a ce qu'on soit arrive a la frontiere espagnole que l'on devait passer a pied et en silence . La maman de ce bebe, qui avait toute une marmaille avec elle me demanda, ou presque me forca, a le garder dans mes bras pendant ce passage ou il fallait froler presque les murs de la douane avec les chiens gardiens qui aboyaient. Je n'ai meme pas pu aider ma mere, mes freres et soeurs et nous avions tous un champ a traverser sur de la terre battue et des hautes herbes. A un moment, je devais monter sur un talus en terre glaise avec le bebe qui pleurait et l'arabe qui me houspillait. Il me disait avec peur de tuer ce bebe pour qu'il ne pleure pas, il me disait que si on nous arretait on le tuerai et nous on nous ramenerai a Casablanca. Donc me voila pres du talus qu'il fallait escalader. Imaginez vous moi, Jacqueline, agee de 15 ans, avec ma petite jupe droite noire, mes chaussures de chez Jimmy et le bebe. Je le posais sur le bord du talus et avec beaucoup d'efforts je passais de l'autre cote pour me retrouver en haut d’une pente raide. En voulant reprendre le bebe qui pleurait toujours, l'arabe me poussa et me fit degringoler toute la pente. Comme je voulais remonter chercher ce petit bebe, il me poussa et me donna une gifle, mais je reussis a remonter jusqu'en haut du talus pour recuperer ce bebe et par la grace de Dieu j'ai pu le reprendre et continuer a courir droit devant moi. L'arabe avait continue son chemin avec les autres personnes et je ne savais plus ou etaient ma mere et mes freres. Au bout d'une demi heure environ, j'arrivais de l’autre cote de ce champ ou je retrouvais ma famille avec l'autre famille a qui je remis enfin son bebe. Mon petit frere , alors age de 8 ans, s'etait perdu et il arriva avec son pantalon dechire. De la, on nous conduisit dans une vieille maison delabree ou on resta je crois 2 jours. Ensuite on nous mit dans un bateau sous le pont toute une nuit, j’avais un mal de mer terrible. On arriva en Espagne a Malaga, et de la, on nous emmena a Gibraltar. J’y retrouvais ce bebe qui etait une petite fille, qui doit bien avoir maintenant 44ans, et dont je n'ai jamais eu de nouvelles vu que je ne connaissais pas son nom.
Et voilà, on arriva en Israel le 19 avril 1961, c'etait le Yom Atzmaout et je ne savais pas ce que c'etait. Je vous jure, quand j'ai vu tous ces drapeaux j’ai cru que c'etait pour nous souhaiter la bienvenue a nous specialement.
Re: le jour de mon d?part du maroc
20 novembre 2005, 00:54
Quelle histoire touchante!!!
Jamais je n'aurais imagine que certains etaient partis dans ces conditions, avant d'avoir lu l'histoire du bateau Egoz. La ce n'est pas de l'histoire lointaine racontee a travers les livres mais ta vie, la realite telle quelle.
Merci
Re: Le jour de mon d?part du maroc
25 novembre 2005, 23:26
moi j ai quitte le maroc en 1967 au mois de juin en pleine guerre ds six jours.. une de nos voisines de pallier tres influencee par la propagande anti sioniste de ces jours la s etait prise de haine soudaine contre nous et nous jetait des seaux d eau sous la porte... en nous insultant// son mari policier etait venu s excuser aupres de mes parents.. nous sommes partis ma mere et moi comme des voleurs vers 4 heures du matin sans prevenir personne et sans nous separer de nos autres voisins ..
nous avons pris un car pour casablanca et ensuite nous avons pris l avion ( c etait la premiere fois ) pour paris ou nous attendait une de mes soeurs.. nous sommes restes a paris quelques mois et nous avons pris un deuxieme avion d el- al cette fois pour israel
j avais 17 ans et ma reaction a ete celle d une adolescente en colere j ai dechire mon passeport marocain et j ai jure de ne jamais plus y mettre les pieds... il m a fallu plus de 20 ans pour y retourner et encore avec le club med...
aujourdhui je suis membre de dafina et je partage ma nostalgie avec vous sans haine et sans rancune et j envisage de faire une visite au maroc, a fes plus exactement..
Re: Le jour de mon d?part du maroc
25 avril 2006, 06:43
Chères Mariouma et Arielle

Je suis tres émue par vos histoires de départ du Maroc, et tres impressionnée par vos actions aujourd'hui. c'est l'avenir qui compte le plus.
En 67 mon père travaillait comme directeur commercial pour un Syrien, cet homme Juste lui a recommandé de rester chez lui jusqu'à ce que "la folie" contre les juifs se calme, son salaire était versé tous les mois. Mon père est resté au Maroc jusqu'en 1996. Il est décédé depuis novembre 1997, enterré dans un carré juif à Juvignac en France. Il est venu chez nous en France pour être soigné.
Tous ses enfants étaient partis bien avant 1967, chacun suivant son destin. Nous sommes tous souvent retourné au Maroc pour le voir et nous avons vu les changements bon et mauvais.

En fait, nous nous sommes adapté à toutes les situations, tous les pays, la France, les Etats Unis, lsrael, le Canada.
Aller de l'Avant ! sans oublier le passé.

Elisabeth










Re: La Alyah des juifs du Maroc
27 avril 2006, 09:12
Chère Soly,

Je suis nouvelle sur le forum et je lis toujours avec avidité tes écrits qui savent trouver un écho dans chacun de nous. Tu sais trouver les mots qui nous touchent et qui provoquent parfois un petit pincement de coeur, un sentiment de mélancolie et de nostalgie en pensant au pays que nous avons quitté, à notre enfance et à notre insouciance d'alors. Merci, Soly qui par tes récits est le gardien de notre mémoire et qui nous rappelle nos racines et notre attachement à notre terre natale. Tu nous a demandé de raconter notre départ du Maroc et même si jusque-là j'étais plutôt réticente à évoquer ces souvenirs, aujourd'hui je me décide finalement à le faire.

Il y a bientôt 40 ans que nous avons nous aussi quitté le Maroc. Nous habitions Casa, j'étais encore jeune et je ne mesurais pas que ce départ allait être définitif pour beaucoup d'entre nous. Les semaines qui ont précédé notre départ ont été naturellement vécues dans l'excitation et la tristesse. Il y avait tous les préparatifs du voyage et les adieux aux êtres chers. Je me rappelle que j'étais toute contente car nous étions en février et donc en pleine année scolaire. Youpi, plus d'école, congé de devoirs, les vacances, quoi! Mes amies m'enviaient d'émigrer au Canada et de découvrir un pays qui naturellement évoquait de grandes étendues, la neige et personnellement je croyais que j'allais voir des Peaux-Rouges! Le jour du départ arrive et mon coeur bat la chamade car c'est la première fois que je prends l'avion, c'est donc mon baptème de l'air. Je suis là toute impressionnée et craintive de monter dans ce grand oiseau aux longues ailes déployées. Je suis assise près du hublot et à mesure que l'avion prend de l'altitude, la Ville Blanche disparaît à ma vue,j'ai la gorge serrée par l'émotion .Nous laissions notre maison, notre quartier, nos parents, nos amis et nous allions vers l'inconnu. Que sera ma vie dans ce nouveau pays? Comment allons-nous être accueillis par les gens qui y habitent? Autant de questions que je me pose et auxquelles personne n'a de réponse! Heureusement, comme nous sommes une famille nombreuse, six enfants, nous parlons et échangeons nos commentaires. Le vol s'est bien passé et nous étions tous excités que l'on nous serve un repas à bord de l'avion. A Paris, nous avons visité de la parenté, puis nous avons pris l'avion pour Montréal. Quel choc pour nous en descendant de l'avion. Un froid glacial nous saisit et je dois préciser que nous étions mes soeurs et moi vêtues de mini-jupes et de cabans (manteaux trois-quarts)et c'était un 15 février 1967! Je pensais que l'avion s'était trompé de direction et que nous avions atterri en Sibérie avec toute cette neige et ce temps glacial!

Nous ne sommes jamais retournés au Maroc sauf ma mère qui y a fait un voyage il y a bientôt 17 ans. J'ai toujours habité Montréal, sauf un séjour de 8 ans à Bâle, en Suisse où mes deux enfants sont nés. Depuis 1990, nous sommes revenus à MOntréal òu vit presque tous mes frères et soeurs. J'adore ce pays qui nous a si bien accueillis et qui a une grande diversité culturelle. Toutefois, lorsque j'écoute de la musique orientale, lorsque je déguste un bon couscous, que j'entends parler l'arabe,langue que je comprends mais que je ne parle malheureusement pas, alors je me dis qu'une partie de moi est restée au Maroc. Ce pays est resté très cher à mon coeur, la douceur du climat, l'hospitalité des marocains, et tout cet héritage culturel que nous ont légué nos ancêtres. J'ai bien hâte de revoir ma ville Casablanca et merci à Liliane Braun et aux autres dafineurs qui avec toutes leurs belles photos m'ont permis de faire une visite virtuelle des lieux de mon enfance!

Bien cordialement

Loulette



Modifié 1 fois. Dernière modification le 02/02/2009 23:48 par Arielle.
Re: La Alyah des juifs du Maroc
03 mai 2006, 02:53
Loulette j'ai lu ton recit,si chacum pouvais raconter son depart.
Lyssia je viendrais,un jour si D. veut, pour visiter le Maroc,bien sur c'est le reve de chacun de nous.

Aujourd'hui a 4 heure du matin, 18 anniversaire de l'etat d'Israel notre bateau le "MOLEDET" entait dans le port de haifa, apres etre restee une longue periode de presque 2 mois a Marseille.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 02/02/2009 23:56 par Arielle.
Re: PHOTOS ET DOCUMENTS SUR LA ALYA JUIVE DU MAROC
01 mai 2006, 08:00
MON FRERE ANDRE AVAIT ETE EN 1955 AVEC LA ALYAT HANOAR D'ABORD A VIOLS LE FORT PRES DE MONTPELLIER DANS UN CHATEAU APPARTENANT AU MARECHAL DE LATTRE DE TASSIGNY PUIS A KFAR SITRINE PRES DE ATLIT A 30 KM DE HAIFA
j'AVAIS VOULU LE SUIVRE MAIS AMOUR OBLIGE JE SUIS RENTRE TRAVAILLER A LA CTM POUR ENFIN ME MARIER !!!
Re: Le jour de mon d?part du maroc
29 avril 2006, 13:03
salut tout le monde
voilà un sujet qui me tenait tant à coeur.
je n'avais jamais compris pourquoi toutes mes amies (on était vraiment très liées) sont parties sans me dire au revoir ou adieux, tout s'est passé dans la clandestinité, j'avoue que je leur en voulais dans le temps. je ne comprenais rien, bref, je ne veux pas rentrer dans les détails, la politique n'a jamais été mon fort, j'ai toujours détesté.
aujourd'hui j'aimerai bien avoir des nouvelles de toutes mes amies si Dieu le veut inchallah.
malika
Re: Le jour de mon d?part du maroc
17 mai 2006, 03:43
bonjour MALIKA
Ce qui a motivé les juifs à quitter le Maroc et parfois même à ne pas faire d'adieux aux amis? Tout simplement par peur d'être dénoncés, par contre un mauvais souvenir que je n'oublirais jamais, cela sepassait à la visite du président NASSER à CASABLANCA, je travaillais à l'époque à la CTM, et le père d'un ami dont je terrai le nom avait été arrêté par la police portant sur son dos un coupon de tissus (profession oblige) il se fait arrêter sous prétexte de l'avoir volé, Commissariat du Bd ROUDANI, interrogatoire musclé, Avocat puis libéré !!!! ensuite une autre affaire mais à FES, ma tante qui habitait Bd Marcel CERDAN avait une voisine musulmane qui ne pouvait supporter la présence de juifs à l'habitat Israélite, était sortie de son appartement criant ainsi : LE JUIF A PIETINE LA PHOTO DE SIDNA (MOHAMED V) Police, commissariat, garde à vue de 48 heures avocat pour être enfin relaché avec tenez vous bien: LIBERE AU BENEFICE DU DOUTE .
PARDONNONS AUX IMBECILES ET LE MAROC NOUS L'AIMONS ET L'AIMERONS TOUJOURS !!!!
Re: Le jour de mon d?part du maroc
17 mai 2006, 04:59
bonjour

merci encore pour ces eclaircissements, je me doutais bien que c'était par peur d'être dénoncés.quand aux affaires d'arrestation, je crois que le bd ROUDANI n'a épargné personne.

ces histoires de sortir et crier on a piétiné la photo du roi ou bien on a porté atteinte à la personne du roi, beaucoup d'imbéciles ce sont servi de ces alibis pour crier leur haine, des machiavéliques le monde en porte énormément et nous n'y pouvons rien. on nait imbécile et on le reste pour la vie.

donc comme tu dis si bien pardonnons aux imbéciles de tous pays et aimons nous, je ne cesserai jamais de le répéter, la vie est belle croquons la à belle dent et tant qu'il nous en reste (des dents).

fraternellement et à plus

malika
Re: La Alya des juifs du Maroc
03 février 2009, 00:12
Si vous voulez en savoir plus sur la Aliyah des juifs du Maroc, cliquez ci dessous.
[dafina.net]





Modifié 1 fois. Dernière modification le 03/09/2009 08:47 par Arielle.
Re: La Alya des juifs du Maroc
03 septembre 2009, 08:31
Si vous voulez en savoir plus sur le bateau Yehouda Halevy, bateau qui transporta des juifs d'Afrique du nord et en particulier du Maroc vers Israel le 10 mai 1947, lisez mon article en cliquant ci dessous
[www.dafina.net]

C'est en quelque sorte notre EXODUS, et meme son predecesseur (l'Exodus est parti de Sete le 11 juillet 1947)

Re: La Alya des juifs du Maroc
07 janvier 2010, 14:27
L'histoire de la aliya du Maroc reste a ecrire. de meme que son integration. C'est une histoire douloureuse, ou les passions ne sont pas encore eteintes.
Cette histoire, je la vis souvent chez moi, ma femme etant nee a Casablanca d'une famille mogadorienne. Ma femme avait 11 ans lorsqu'elle quitta le Maroc, ce n'est que 47 ans plus tard, il y a deux mois de cela qu'elle visita ce pays pour la premiere fois, apres avoir hesite pendant des dizaines d'annees.
J'ai, personnellement, beaucoup de choses a raconter sur cette aliya et sur cette integration. Je suis d'origine ashkenaze (mes parents viennent d'Europe Centrale), mais j'ai cotoye les Juifs originaires du Maroc depuis le Tamlud-Thora a Paris. J'ai pu les apprecier a leur juste valeur, et ce n'est pas un hasard si je ne suis marie en fin de compte avec une "Marocaine".
Seulement, je suis retenu par ma femme qui m'a instamment demande de ne pas trop parler de ces "choses-la". Eh oui, 47 ans apres, cela reste douloureux.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2020 - DAFINA - All Rights Reserved