Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

psaume BEN-ADAMA (vieux po?me)

Envoyé par royrol 
psaume BEN-ADAMA (vieux po?me)
10 janvier 2006, 08:28
Le passage de chacun sur terre est éphémère
(psaume du roi DAVID)

Naissance:
Fils de la Terre,qu'il te souvienne de ta patrie,la Poussière
Car,au dénouement,tu retourneras vers ta mére,la Terre.

Cinq ans:
Léves-toi et puisses-tu réussir,dit-on à l'enfant de cinq ans
Il grandit par degrés comme le soleil qui monte,
Il dort au sein de sa mère et ne veut la quitter,
Et pour monture,il prend le cou de son père.

Dix ans:
Pourquoi accablez-vous de morale l'enfent de dix ans?
Encore un peu,il grandira et se corrigera,
Parlez lui avec grace et annoncez-lui d'agréables nouvelles,
Ses jouets à lui ce sont ses parents,les membres de sa famille.

Vingt ans:
Quelle douceur dans les jours d'un homme de vingt ans
Rapide comme le faon qui bondit sur les monts,
Il fait fi des conseils et se rit de ses maitres,
Mais bientot la biche pleine de grace deviendra son filet et son rets.

Trente ans:
A trente ans,il est tombé aux mains d'une femme.
Il se lève,examine la situation:le voici pris au piège
De toutes parts des flèches le percent:
Les caprices de ses enfants et ceux de sa femme.

Quarante ans:
Errant et soumis il atteint les quarante ans
Content de son sort,qu'il soit bon ou mauvais,
Il court son chemin,abondonne ses amis,
Il reste à son poste pour remplir sa tache?

Cinquante ans:
A cinquante ans,il se souvient des jours de vanité,
Il s'attriste parce que les jours de deuil approchent
Il méprise alors tous les biens de ce monde,
Car il tremble à la pensée que son heure est proche.

Soixante ans:
Demandez donc ce qu'il advient à l'homme de soixante ans
Il n'agit plus:il a perdu ses branches,il a perdu ses racines,
Les forces qui lui restent s'appauvrissent et décroissent,
Elles ne lui sont plus d'aucun secours dans sa lutte.

Soixante dix ans:
Si ses années atteignentle chiffre de soixante dix,
Ses paroles ne sont adoptées ni méme écoutées
Il n'est plus qu'une charge pour ses amis,
Un poids pour lui méme,un poids pour sa canne.

Quatre vingts ans:
A quatre vingts ans,c'est un fardeau pour ses enfants,
Son coeur n'est plus à lui non plus que sa vue,
Objet de mépris pour ses connaissances,de moquerie pour ses voisins,
Plein de poison est son verre,et son pain est amer.

Epilogue:
A-t-il dépassé cet àge,il n'est plus alors qu'un mort,
Mais bienheureux qui est considéré
Comme un étranger établi sur cette terre,
Lui n'a de pensée et de souci que pour l'avenir de son àme
Et pour le salaire qui l'attend dans le monde d'en haut.
Re: psaume BEN-ADAMA (vieux po?me)
12 janvier 2006, 10:47
CHEZ NOUS A SEFROU O N CITAIT CE PSAUME APRES LA PRIERE DU MOUSSAF ET AVANT LA PRIERE DU MINHA LE JOUR DU GRAND PARDON.
CE PSAUME TRACE LES ETAPES QUE TRAVERSE L HOMME EN CE BAS-MONDE ET SOULIGNE SA NULLITE EXTREME.CE QUI LUI ATTRIBUE UNE SIGNIFICATION PARTICULIERE
Re: psaume BEN-ADAMA (vieux po?me)
16 janvier 2006, 01:54
benzaken roland,je ne suis pas du tout d'accord avec toi,nos parents on les aime,meme paralyses,meme tres malade on veut qu'ils restent on ne veut pas qu'ils partent,jamais nos parents seront un fardeau,se sont les 2 personnes au monde qui nous aime pour de bon,qui sont capable de risquer la vie pour nous,tu ecris
"Objet de mépris pour ses connaissances,de moquerie pour ses voisins,mais d'ou as tu sorti ses betises,une personne de 80 ans c'est notre courronne,meme a moitie aveugle comme tu ecris..................
je viens de perdre mon papa,et il me manque,il etait dans un etat tres grave une semaine avant son deces,et je lui chantait en haketia les chansons de mariage,qu'il aimait,et je lui parlait,je lui racontait ce qui se passe a la maison.....................
la vie est faite comme ca il y a des jeunes qui sont parfois plus malade qu'une personne agee,ce poeme est un poeme tres mechant,il veut dire les personne agees au tombeau,la vie et la mort sont dans les mains du createur,notre D.
soly



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16/01/2006 01:56 par LA HIJA DEL MAR Y DEL SOL.
Re: psaume BEN-ADAMA (vieux po?me)
16 janvier 2006, 08:53
soly,
je n'ai pas écris ce poéme,je l'ai mis sur le site pour que les gens réfléchissent sur ce quoi est notre destin.
Ben Adama fut écrit par le Rabbi Abraham Ibn-Ezra vers 1150.
Il aurai vécu en Andalousie,né a Malaga,et décédé en Israel.
Ben Adama est une méditation sur la vanité de l'homme à tous les ages.
Il est récité avant Minha de Kippour avec éxaltation et sans aucune appréhension quand à la destiné de chacun.
Ceci pour illustrer combien le passage de chacun sur terre est éphémère.

Je pense a mon avis,que la durée de vie augmente,et il ne faut pas se fier aux dates figurées,il faudrait peut etre rajouter 10 à 15 années
pour étre à notre époque.

Voila soly,ce poéme a été écrit par nos ancètres,et il est récité dans
le monde entier,je n'ai rien inventé.

Amicalement.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2022 - DAFINA - All Rights Reserved