Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc

p align="center">



Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

PENSEE JUIVE - MYSTIQUE

Envoyé par korine15 
PENSEE JUIVE - MYSTIQUE
07 septembre 2009, 08:28
- " Aimez la Verite et la Paix ! ( Zacharie 8:19)

- " Sache que la Verite designe les Vertues Intellectuelles,
car elles sont vraies, et ne changerons jamais !
et que la Paix designe les Vertues Morales, car c'est
grace a elles qu'aura lieu la Paix dans le Monde !

....Moises Maimonide/ le RAMBAM

Avant la lecture de chaque chapitre, on recite le passage suivant ( Sanh.90a)

Tout israel a part au monde a venir il est dit ""ET TON PEUPLE,
TOUS DES JUSTES, HERITERA POUR TOUJOURS DU PAYS, GERME QUE J'AI PLANTE
OEUVRE DE MES MAINS, POUR ME GLORIFIER !




- CHAPITRE PREMIER -

MOISE a recu la Loi sur le Sinai ( enseignement ) du Sinai et l'a transmise a JOSUE.

JOSUE l'a trasmise aux Anciens, et les Anciens aux Prophetes ; ceux-ci a leur tour l'ont transmise aux Membres de la Grande SYNAGOGUE.

Ces derniers ont emis les trois Maximes suivantes:

- Soyez circonspects dans vos Jugements,
- Formez de nombreux Disciples et,
- Faites une Haie autour de la Loi. !

RABENOU YONA ; La Torah recue et transmise par Moise est aussi bien ECRITE qu'ORALE, car la Torah a et donnee accompagne de son Explication. Si tel n'avait pas et le cas, il aurait ete impossible d'en connaitre quoi que ce soit.

Il est ecrit ainsi par exemple; - TU NE VOLERAS PAS !
Or tous les dommages causes a son prochain sont inclus dans ce commandement et ( les interdits et les regles qui leur sont relatifs) font aussi partie de la Torah que recue MOISE au SINAI, bien qu'ils n'aient pas ete ecrits.

Ainsi, ces choses-la ne sont pas explicitement ecrites parce qu'elles ne sont pas faites pour l'etre. Un autre verset dit;

"" D IEU dit a Moise : Viens vers Moi...ET je te donnerai les Tables de pierre, la TORAH et le cOMMANDEMENT ""( Ex.24:12)

LA TORAH - c'est la Torah Ecrite, et

Le COMMANDEMENT - c'est la Torah Orale (Ber.5a)

Ce qui revient a dire que tous les commandements donnes a MOISE au SINAI etaient accompagnes de leur explication Torah Orale.

Et MOISE apprit l'ensemble de la bouche de D IEU et transmit l'ensemble a JOSUE, ainsi qu'il est ecrit:

D IEU parla a Moise face a face comme parlerait un homme a son prochain.

Puis Moise retourna au camp et Josue fils de Noun, qui le servait comme page ( Jeune noble servant un Prince), ne quittait pas le sein de sa tente (Jos.24:31).

Ainsi, Josue transmit la Torah aux Anciens, comme il est dit:

- Le Peuple servit D IEU pendant toute l'epoque des Anciens qui survecurent a Josue (Jos. 24:31)ensuite aux Prophetes, et les Prophetes aux Hommes de la Grande Assemblee, c'est a dire EZRA et son Assistance. Et les Prophetes de l'Epoque du Deuxieme Temple faisaient aussi partie de cette Assemblee.

Ensuite les hommes de la Grande Assemblee ont transmit la Torah aux gens de leur Epoque, puis les Sages a leurs Enfants, Generation apres Generation.

La transmission s'operait ainsi de Sage en Sage, jusqu'a ce que se reunissent tous les Sages d'Israel et que tous acquiescent ( consentirent) au projet d'ecrire la Torah orale.

Ils ecrivirent donc le TALMUD et l'ont clos, pour que rien ne lui soit ajoute ou retranche par la suite.

Puis cette Generation l'a transmise a son tour aux Gueonim et la Tora passa alors de Gaon en GAON, puis de RAV en RAV.

.../... A SUIVRE ..

MOLLY



Modifié 1 fois.
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
13 septembre 2009, 21:56
CHAPITRE No 2/-
===============

RAMBAM DIT: que grace a la Sagesse, appelee ici la Torah, grace a l'elevation acquise par la pure generosite et grace a l'accomplissement des commandements de la Torah, c'est-a-dire les Sacrifices l'achevement du Monde et la mise en ordre de sa Realite de la maniere la plus parfaite.

D IEU prevoit tout, et cependant l'homme a son libre arbitre
Le monde est juge avec bienveillance, et tout depend de la majorite de ses oeuvres.

Rabbi ELAZAR disait : Les prescriptions relatives aux Kinim et la NIDDAH CONSTITUENT DES lOIS essentielles (qu'il importe d'etudier), l'Astronomie et la geometrie sont des sciences preparatoires.

RACHI disait: Colle-toi a la poussiere de leurs pieds > signifie mets-toi a leur service< veut dire qu'il convient de s'asseoir par terre aux pieds des Sages.

Bois leurs paroles avec soif comme un homme assoiffe qui boit pour etancher sa soif, et non comme un homme comble et repu.


Quel est le vrai sage ?l heros ? C'est celui qui sait vaincre ses passions, ainsi qu'il est dit: Celui qui peut reprimer sa colere est plus fort qu'un heros.

Quel est le vrai Riche? c'est celui qui est content de son sort/

Qui est digne de respect? Celui qui respecte son Prochain !

Celui qui profane le nom du SEIGNEUR en secret sera puni publiquement.

.../A SUIVRE...

MOLLY
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
21 septembre 2009, 08:50
CHAPITRE No3.-
==============

Rabbi MEIR disait : restreints tes affaires, pour pouvoir t'occuper aussi de l'Etude de la Torah !

- Sois humble en face de tout les Monde !

- Si tu commences a regliger l'Etude Sacree, tu trouveras toujours de nouveaux empechements !

- Mais si tu t'en occupes avec zele. D IEU te reserve une grande Recompense.!


RABBI SIMEON disait :

- IL y a trois couronnes de la Loi. la couronne du Sacerdoce,

- La couronne Royale. Mais la couronne d'une Bonne Renommee
surpasse toutes les autres !


RABBI REHORAY disait :

- Taches d'habiter un endroit ou l'on enseigne la Loi Divine
- Ne penses pas que la science viendra avec toi, ou que les
collegues te mettront au courant, et
- Surtout ne te fie pas a ton intelligence!.
!.

RABBI JACOB disait :

- Ce Monde n'est que le vestibule (antichambre) du Monde Futur,
- Prepare-toi dans le vestibule, pour que tu puisse entrer a
l'interieur du Palais !>

Il disait aussi :
- Une heure de penitence et de bonnes oeuvres dans ce Monde, est meilleure que toute la vie future !
- Mais, une heure de Beatitude dans l'autre Monde, est meilleure que toute la VIE PRESENTE !>

ELISHA, fils d'Abouyah disait :

- Ce qu'on apprend dans sa jeunesse ressemble a un ecrit trace sur du papier blanc !
- Mais, ce qu'on apprend dans sa vieillesse ressemble a un
ecrit trace sur du papier macule (tache) !.

MOLLY
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
14 novembre 2009, 18:24
- CHAPITRE QUATRE :
===============

27(20) - Rabbi Meir disait : Ne considere pas le vase, mais ce qu'il y a dedans , il y a des vases neufs remplis de vin vieux, et des vases vieux qui ne contiennent pas meme du vin nouveau !.

28(21) - Rabbi Eleazar Hakapar disait : l'envie, la volupte et l'ambition abregent la vie de l'homme !.

29(22) - Il disait aussi, "" Ceux qui naissent sont destines a mourir, ceux qui meurent doivent ressusciter, et ceux qui ressusciteront seront juges, afin qu'on Sache, qu'on soit convaincu et qu'on proclame que le D.IEU tout Puissant est le CREATEUR de toutes les choses, qu'il connait tout, qu'il est a la fois Juge, Temoin et Partie, et qu'un jour II nous jugera

- BENI SOIT-IL ! chez LUI il n'y a ni injustice, ni oubli,ni acception de personnes, ni corruption : mais tout depend de NOS ACTIONS. Ne te fais donc pas illusion en esperant que la tombe sera un refuge pour toi, car c'est malgre toi que tu meurs, c'est malgre toi enfin que tu auras un jour a rendre compte de tes ACTIONS devant LE ROI DES ROIS, LE saint beni soit-il.


FIN DU Chapitre quatre../..

MOLLY
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
22 novembre 2009, 16:53
chapitre V
========

- Le monde a ete cree par dix paroles. Et pourquoi ces dix paroles, une seule n'aurait pas suffit ?
- C'est pour rendre plus severe le chatiment des mechants qui causent la ruine de ce monde cree par dix paroles, et pour augmenter la recompense des Justes qui par leur vertu, maintiennent ce Monde qui a coute dix paroles au Createur !...

- Dix Generations se sont succedees depuis Adam jusqu'a Noe : cela prouve la longanimite de D.IEU : car toutes les generations avaient excite sa colere, et cependant, ce n'est que la dixieme qui perit par le Deluge.

- Dix Generations se sont succdees depuis Noe jusqu'a Abraham : C'est encore une preuve de la longanimite de D.IEU : car toutes ces Generations avaient excite sa colere, et cependant, grace a la piete d'Abraham, tous leurs peches furent pardonnes.

- Abraham fut soumis a dix epreuves, et il triompha de toutes " cela nous prouve combien son Amour pour D.IEU a du etre Grand !..

- D.IEU fit dix miracles en faveur de nos ancetres en Egypte, et dis autres lors du passage de la Mer Rouge !.

- D.IEU frappa les Egyptiens de dix plaies en Egypte, et de dix autres pres de la Mer Rouge.- Nos ancetres ont tente dix fois l'ETERNEL dans le Desert, ainsi qu'il est dit : ( Nombres) XIV 22) "" Ils m'ont deja tente dix fois et n'ont point obei a Ma Voix !..

- Dix Miracles s'accomplirent dans le Temple de Jerusalem en faveur de nos Ancetres;
-- Aucune femme n'avorta jamais par l'odeur des Sacrifices la viande provenant des victimes ne se corrompait point, on ne voyait aucune mouche dans l'abattoir du Temple
- Jamais une impurete accidentelle ne souilla la Grand-Pretre le jour de Kippour( le Jour du Grand-Pardon )
- La Pluie n'atteignait pas le feu qui brulait sur l'Autel
- Le Vent ne parvenait pas a deranger la Colonne de Fumee qui s'elevait des Sacrifices
- Jamais on ne trouva un melange impur dans l'Omer, ni dans les deux Pains ou dans les Pains de Proposition
- Le Peuple, quoique serre, a cause du grand nombre de fideles qui se trouvaient dans le Temple, pouvait cependant se prosterner aisement;
- Jamais Serpent ni scorpion ne blessa quelqu'un a JERUSALEM , enfin
- Personne ne se plaignit d'etre trop a l'etroit dans la Ville Sainte !

A SUIVRE../..

MOLLY
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
22 novembre 2009, 22:37
.../...

- DIX choses qui ont ete creees le sixieme jour de la Creation, sur la Brume, ce sont :
- Le Gouffre qui (engloutit Korah)
- La Source ( qui desaltera les Israelites dans le Desert), la bouche de l'anesse(de Balaam)
- L'Arc-en-ciel, la manne, le Baton (de Moises), le Schamir les Tables de la Loi, la forme des caracteres (qui furent traces sur ces Tables) et le ciseau (qui servirt a les graver)
- Quelques-uns ajoutent: les mauvais esprits,
- La Tombe de Moises et le Belier d'Abraham.
- D'autres ajoutent encore : la premiere paire de tenailles qui etait necessaire pour en forger d'autres.

- SEPT choses distinguent le Sage du niais (sot) :
- Le Sage ne prend pas la parole en presence d'un homme qui le surpasse en science( ou qui est plus age que lui)
- Il n'interrompt jamais celui qui parle:
- Il interroge avec methode et repond avec justesse,
- Il discute les questions en suivant l'ordre dans lequel elles lui ont ete adressees;
- Quand il ne comprend pas une chose, il l'avoue franchement, et surtout il rend hommage a la verite,
- Le niais fait le contraire de tout cela.

- SEPT choses de calamites sont unfligees au Monde, pour sept violations de la Loi Religieuse:
- Si une partie du Peuple donne la dime et que l'autre ne la donne pas, la secheresse survient, de sorte que les uns auront de quoi manger. tandis que les autres endureront la faim.Si personne ne donne plus la dime, la disette devient generale et porte partout la consternation. Si personne ne preleve plus la Challah, il arrive une famine plus meurtiere encore.

- La peste se declare quand les criminels ne sont pas livres a la justice, et aussi quand les fruits de l'annee sabbatique ne sont pas abandonnes aux pauvres.

- La Guerre devaste la Pays lorsqu'il y a deni de justice, iniquite dans les jugements et fausse interpretation de la Loi.

-Les betes feroces ravagent la terre, lorsque les hommes se parjurent et qu'ils profanent le Nom Sacre de la Divinite.

-Enfin, la captivite est la punition de l'idolatrerie, de l'inceste, du meurtre et de la violation des lois de l'annee sabbatique.

A SUIVRE.../...
-


-

MOLLY
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
23 novembre 2009, 13:16
Il y a quatre Epoques ou la Mortalite peut augmenter:
- A la quatrieme et a la septieme annee, a la fin de la septieme annee et a l'issue des fetes annuelles,
- A la quatrieme annee, a cause de la suppression de la dime due aux pauvres dans la troisieme annee,
- A la septieme a cause de la jouissance illegale des fruits de l'annee sabbatique, a l'issue des fetes, a cause du detournement des diffrentes parts qui reviennent de droit aux pauvres !.


- ON TROUVE CHEZ LES HOMMES QUATRE MANIERES D'AGIR DIFFEREMENT !

- Il y en a qui disent: je garde ce que j'ai, et toi garde ce que tu as !, c'est la un procede de vulgaire,et telle fut aussi, selon plusieurs, la maniere d'agir des habitants de Sodome.
- Il y a des hommes qui disent: le mien est a toi, et le tien est a moi- C'est le langage de l'ignorant,
- Ce que est a toi, et ce que tu as garde le pour toi "" C'est la Maxime de l'Homme Religieux ""
- Le mechant dit: Ce que tu as est a moi, et ce que j'ai je le garde1.

Il y a qutres especes de caracteres parmi les hommes;

- Celui qui est prompt a se mettre en colere et prompt a se calmer, rachete son defaut par sa qualite.
- Celui qui est difficile a irriter, mais qui est aussi difficile a apaiser, detruit sa qualite par son defaut !
- Celui qui est lent a s'irriter et prompt a s'apaiser, est un Homme Religieux>
- Celui qui irrite facilement et s'apaise difficilement, est un mechamt !.

- Les Etudiants se divisent en quatre categories. :

- Celui qui concoit facilement et oublie vite, perd son avantage par son defaut.
- Celui qui concoit difficilement, mais qui retient bien ce qu'il a compris, rachete son defaut par sa qualite.
- Celui qui concoit facilement et oublie difficilement , est un Homme heureusement doue.
- Celui qui concoit difficilement et oublie facilement est mal partage de la nature !

ON DISTINGUE QUATRE SORTES D'HOMMES PAR RAPPORT A L'AUMONE :

- Celui qui fait la Charite, mais ne veux pas que d'autres la fasse, est un envieux,
- Celui qui veut que d'autres donnent, mais ne donne pas lui-meme, est un avare.
- Celui qui donne et engage les autres a donner aussi est un Homme Religieux
- Celui qui ne donne pas et qui ne veut pas non plus que les autres donnent, est un mechant.

A SUIVRE../...

MOLLY
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
23 novembre 2009, 23:39
- - LES MAXIMES DES PERES -

- Chimon Hatsadik etait l'un des derniers membres de la Grande Assemblee. Il avait l'habitude de dire:

- Le MONDE est base sur trois fondements : sur la Torah, sur le Service Divin et sur l'Altruisme - (Chap.1,Michna2)

- Les Sages ne nous ont transmis leurs principes qu'apres les avoir interiorises et accomplis eux memes !, ce n'est qu'en suite qu'ils avaient l'habitude de dire :
-Chimon Hatsadik etait un Cohen Gadol ( Grand Pretre), pendant quarante ans, et beaucoup de miracles se produisirent au Temple grace a ses merites. ( Traite Talmudique Yoma, page 39a)
- cet adage favori contient en fait la synthese des obligations de l'Etre Humain sur Terre et represente les Trois Patriarches :
- Abraham ( Hessed)
- Its'hak ( Avoda)
- Yaacov ( Torah)
- L'Homme doit etudier et parfaire sa personnalite intellectuelle (Torah)
puis il doit se vouer au Service Divin ( Avoda), et enfin
Il doit accomplir ses devoirs envers son prochain (guemilout Hassidim)
Cette Maxime est enoncee selon l'odre "chronologique" puisque l'enfant etudie, ensuite il grandit et accepte le joug des mitsvot, puis il fait beneficier son entourage de sa bienfaisance, lorsqu'il parvient a une situation independante.

- L'Homme a ete place dans ce Monde pour aspirer a la Spiritualite et reconnaitre la Main du Createur dans chaque chose.
- La Torah, Science Divine octroyee par Sa Bonte, est donc le premier Pilier de la Creation, comme le dit le Prophete Jeremie(33,25):
- S'il n'y avait pas la Torah le Jour et la Nuit, JE cesserais de fixer des lois au Ciel et a la Terre.!.

LE SERVICE DIVIN EST L'ESSENCE MEME DE LA CREATION DE NOTRE MONDE MATERIEL !.

- Les Anges ne manquent pas dans les Cieux pour servir D.IEU. Or, c'est justement Notre Service qui est requis, comme le dit le Rav Assi ;
- S'il n'y avait pas les "Maamadot " ( rassemblements des Enfants d'Israel, lors des Sacrifices Juifs au Temple de Jerusalem- Ndlr),
- Le Monde n'aurait pas pu exister (Traite Talmudique Taanit- page 27b). Ce Service represente donc le deuxieme Pilier, et de nos Jours, alors que nous attendons la Reconstruction du Bet-Hamikdach, il est remplace par Nos Prieres.

- Enfin, l'Altruisme est le Troisime Pilier, comme le dit le Roi David: L"Univers est forme sur la Bienfaisance !( Psaumes, 89-3), remarquons que l
L'Altruisme apparait au pluriel ; Guemilots Hassadim, car la Generosite ne peut se faire qu'entre deux personnes : le Talmud nous enseigne que celui qui recoit l'Aumone ou le pret rend service au Donateur, en lui permettant d'avoir a qui donner, et tous deux construisent et fortifient conjointement le Monde .
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
30 novembre 2009, 12:37
-- L'AMITIE --
=============

- Toute Amitie fondee sur l'interet cesse avec la cause qui l'a fait naitre, mais l'amitie desinteressee ne cesse jamais !
- Voulez-vous avoir un exemple d'un attachement interesse , voyez l'amitie d' Amnon et Tamar.
- L'amitie de David et de Jonathan offre un exemple d'un attachement qui ne tient a aucun interet !.

- Toute discussion qui s'eleve dans des vues pieuses et pures conduit au but qu'on s'est propose: Une discution dans ce genre, c'est celle de Hillel et de Schammai. Mais toute discution qui font naitre des motifs impies et interesses n'aboutit a aucun resultat, un exemple d'une pareille discussion, c'est celle de Core et de ses partisants (contre Moise et Aaron).


- Celui qui dirige le Peuple vers le bien, ne faillira jamais, mais celui qui le dirige vers la mauvaise voie ne pourra jamais expier son crime.
- Moise etait vertueux et il dirigeait le Peuple vers le Bien, aussi le merite des autres lui est-i attribue, comme il est dit: (Deut.XXXIII,21), >> Il a pratique la Justice de D.ieu et il a fait regner ses Lois en Israel.<< .
- Jeroboam, fils de Nebat, etait un pecheur et il a fait pecher le Peuple : aussi l'impiete des autres lui est-elle attribuee, ainsi qu'il est dit ( Rois,XV,30). >> A cause des peches que Joroboam a commis et qu'il a fait commettre a Israel << .-

- Celui qui possede les trois qualites suivantes est un disciple du Patriarche ABRAHAM :
- Celui qui a les trois vices opposes est un disciple de Balaam l'impie.

- La Generosite, l'Humilite et l'abnegation caracterisent les Disciples d' ABRAHAM.

- L'Envie, l'Orgueil et l'Ambition caracterisent les disciples de Balaam.
- Quelle difference entre les destinees des disciples d'ABRAHAM, et celles qui sont destinees aux disciples de Balaam !
- Les premiers jouissent du Bonheur de ce Monde et ils auront egalement en partage la felicite de la Vie Future, ainsi qu'il est dit (Proverbes de Salomon VIII.21) >> Je reserverai de grandes richesses a ceux qui m'aiment et je remplirai leurs tresors.<< . Mais les disciples de Balaam auront l'enfer en partage et ils seront precipites dams l'abime ainsi qu'il est dit ( Psaumes, LV,24)

>> Et toi Seigneur, tu les precipiteras dans le gouffre de la destruction ; hommes sanguinaires et perfides, ils n'atteindront pas la moitie de leurs jours.
- Moi, au contraire je mets ma confiance en TOI >


A SUIVRE../..

MOLLY
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
30 janvier 2010, 18:10
Nitay Haarbeli dit: '''" Eloigne-toi d'un mauvais voisin, et ne t'associe pas a un mecreant, et ne desespere pas du chatiment ! "" (Chapitre 1,Michna 7).

- Si dans la Michna precedente, la collegue de Nitay Haarbelie exortait a acquerir un ami, et a regarder tous avec un oeil bienveillant, on risquerait de se faire influencer par de mauvaises idees ou de mauvais actes d'un mechant ami.

- Nous apprenons a present que ce compagnon pour la vie doit etre bon, non seulement au niveau de sa conduite envers D.ieu (ben adam la makom),mais aussi en ce qui concerne les relations avec son entourage, (ben adam la'havero). La piete ne se limite pas uniquement a l'accomplissement des mitsvot envers D.ieu. Elle inclut aussi beaucoup de mitsvot sociales. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle sur les Tables de la Loi, les cinq premiers commandements concernant les devoirs humains face a D.ieu etaient graves sur la Table de droite, tandis que les cinq suivants, sur la table de gauche, concernaient les obligations vis-a-vis des congeneres. Ceci confirmait que les deux niveaux sont complementaires pour acceder a l'integrite.

- Nitaly Haarbeli, nous previent donc de nous eloigner du Mauvais Voisin, le devot qui rend la vie dure a son entourage, et egalement du mecreant, qui ne respecte pas les commandements divins, bien qu'affable et sympathique.

- Le chatiment ne tardera pas et il s'abattra sur le fauteur et aussi sur son voisin, comme le disent nos sages, au sujet de Datane et Aviram, voisins de Kora'h, qui ont ete aneantis avec leur famille, pour avoir ete a proximite des instigateurs de la querelle avec Moche Rabenou : Oy laracha, veoy lich'heno - malheur au mecreant et malheur a son voisin.""(tan'houma Bamidbar 12)

MOLLY
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
30 janvier 2010, 18:20
Suite../...

- Il est vrai que parfois, il semble que le racha reussit dans toutes ses entreprises. Cependant, n'oublions pas qu'il ne s'agit que d'une ""heure favorable et propice "", qui passe rapidement. ( traite Bera'hot 7b).

- La punition ne se fera pas attendre et elle frappera de plein fouet celui qui la merite et.. son voisin.

- Par contre, celui qui habite dans le voisinage d'un juste, jouira lui aussi de l'abondance, d'apres le verset : "" Annoncez au Juste qu'il sera Heureux et Jouira du Fruit de Ses Oeuvres. ( Isaie 3,10).

- De la, disent nos Sages : Tov Latsadik, Tov Lich'heno - Bonheur au Juste, Bonheur a son Voisin."".

MOLLY
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
06 février 2010, 18:40
LES MAXIMES DES PERES


Les membres de la Grande Assemblée ont énoncé trois maximes :

« « Soyez circonspects dans votre jugement, formez beaucoup d’élèves, et élevez un rempart protecteur autour de la Torah « « (Pirque Avot 1,1)

Formez beaucoup d’élèves ! , En effet le maitre qui enseigne est astreint a analyser en profondeur la matière qu’il transmet et a en débattre avec ses élèves. Il en ressort donc plus érudit qu’auparavant, comme le disait rabbi Hanania : « J’ai beaucoup appris de mes maitres encore plus de mes collègues, mais bien d’avantage encore de mes élèves !(traite Taanit,page7a).

Raban Gamliel, l’un des grands maitres du Talmud, n’acceptait dans son oratoire que des élèves dument tries sur le volet qui, comme le prônait Bet Chamai, avaient longuement déjà fait preuve de leur pur engouement pour l’étude désintéressée de la Torah (Traite Bera’hot, page28/a). Or, c’est cependant l’opinion de Bet-Hillel qui a été adoptée, selon laquelle la diffusion optimale de la Torah et son rayonnement maximum au sein de tous les secteur de la population devaient toujours l’emporter sur « l’idéal « élevé de se consacrer a une seule élite de disciples dans des petites classes en leur prodiguant a chacun une attention particulière.

Cet ordre de former beaucoup d’élèves est perpétuel, et l’Histoire a prouve son authenticité. Ainsi, Rabbi Akiva rassembla-t-il autour de lui quelques 24.000 disciples qui moururent par la suite. Toutefois, la pérennité de la transmission de la Torah fut assurée grâce a de nouveaux élèves a qui il enseigna durant ses dernières années, parmi lesquels : Rabbi Meir, Rabbi Yossi, Rabbi Yehouda et Rabbi Chimone Bar Yo’hai.

UN REMPART « PROTECTEUR « AUTOUR DE LA TORAH. !

Telle une barrière qui empêche les personnes ou les animaux nuisibles de pénétrer dans un merveilleux verger ou poussent des fruits savoureux. Nos Sages ont ajoute par eux-mêmes a la Loi écrite une série de décrets censés
Dissuader toute approche des interdits de la Torah.

Ainsi, disons-nous au nazir non autorise a consommer des raisins : « fais un détour, et ne t’approche pas de ta vigne !(traite Chabbat, page 13 a).

Ce « rempart » sert donc de rappel contre le risque- parfois tres réel et prégnant- de transgresser tel ou tel ordre de la Torah. Au pire des cas, et si par mégarde cette « barrière »serait franchie parce que les décrets des Sages n’auraient pas été respectes, une grave transgression de la Torah écrite elle-même serait encore évitée. Si ce rempart semble parfois rigoureux et rebutant , c’est bien justement sa « rigidité » qui, en fin de compte, minimise la catastrophe qui consisterait a transgresser un interdit de la Torah et a profaner, ce faisant, La Volonté Divine !.

MOLLY
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
02 mars 2010, 22:56
LES MAXIMES DES PERES !
======================

Yehouda, fils de Tema disait: l'Homme efronte ira en enfer, et l'Homme timide ira au Paradis - Eternel notre D.ieu et D.ieu de nos Peres, qu'il te soit agreable de rebatir le TEMPLE SACRE bientot et de nos Jours, afin que nous puissions observer completement Ta LOI. !

Il disait encore : >>A cinq ans, on doit commencer l'etude de la Bible : a dix ans, celle de la Mischnah : a treize ans, on est soumis a l'accomplissement des preceptes religieux : a quinze ans c'est le moment de se mettre a l'Etude du Talmud : a dix-huit ans, l'homme doit contracter mariage : a vingt ans commence la Vie active : trente ans, c'est l'age de la force : quarante ans celui de l'intelligence : cinquante ans, on commence a se faire vieux, a soixante-dix ans, on est un vieillard : a quatre-vingts ans arrive la caducite :a quatre-ving-dix ans, on tombe dans la decrepitude : a Cent Ans, on est comme Mort, comme n'appartenant plus a Ce Monde !.

Ben Bag-Bag disait:Tourne et retourne la Loi en tout sens, car tout y est referme, elle seule te donnera la vraie science: vieillis dans cette Etude et ne L'abandonne JAMAIS : tu ne saurais rien faire de mieux !

Ben He-He disait: >> La Recompense sera proportionnee a la peine !

MOLLY
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
06 mars 2010, 22:48
LES MAXIMES DES PERES

Chimon son fils (celui de Rabban Gamliel) dit : » » Tous mes jours, j’ai grandi parmi les Sages, et je n’ai rien trouvé de bon pour le corps que le SILENCE. Les Paroles ne sont pas l’essentiel. Mais les actes, et celui qui parle beaucoup attire le péché « « .

L’Auteur de cette Maxime est le Rabbi Chimon Ben Gamliel qui compte parmi les illustres « dix Martyrs » ayant rendu leur Ame pour la Sanctification du Nom Divin (kidouch Hachem).

Toutefois, lorsqu’il enseigna cette maxime, il ne s’appelait que « Chimon » sans autre titre, car il ne devint « nassi » (prince) qu’a la succession de son père, lequel fut béni d’une grande longévité . Pourvu d’une grande humilité.

Chimon nous enseigne donc, qu’il se considérait comme un homme commun parmi les autres ne cherchant jamais a se mettre en exergue, et ce, tous les jours de sa vie. Il se concentra sur l’exemplarité de la conduite des Sages, et nous fait part ici, qu’au vu de son expérience concernant le corps et les besoins matériels, il n’y a pas mieux que… le SILENCE.

La supériorité de l’etre humain sur toutes les autres créatures repose certes sur la Parole, mais celle-ci ne doit etre réservée qu’au monde Spirituel. Le Rambam dit ainsi, que le Silence est un signe de SAGESSE, alors que la bêtisai s’affiche souvent par « l’abondance verbale ».

On sait que l’un des habits du Cohen Gadol était «meil te’helet »(le manteau de fil d’azur), dont les pans étaient parés de clochettes et de grenades. Symbolisant le rôle central de la bouche « a savoir émettre des sons intelligibles pour l’étude de la Torah et la prière – comme des clochettes- et s’abstenir de parler de ce qui est inutile et oiseux en observant le SILENCE, comme les grenades…, D’ailleurs, « qui parle beaucoup de saurait éviter le péché : mettre un frein a ses lèvres, c’est faire preuve d’intelligence. » (Proverbes 10.19).

Une fois la bouche sanctifiée, nous recommande encore Rabbi Chimon, il faut passer aux actes. Car la Torah n’est pas une science que l’on étudie pour le seul savoir : Elle est une Règle de Vie a appliquer chaque jour de sa Vie, et l’Etude approfondie de ses prescriptions n’est qu’une étape avant l’accomplissement quotidien de la VOLONTE DIVINE.

Or, celui qui ajoute des paroles inutiles engendre la faute. Ainsi, Adam le premier homme, qui ajouta par lui-même l’interdiction de « toucher » a l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal que D.ieu ne lui avait pas prescrite, généra chez son épouse Hava le fait qu’elle enfreint ensuite sous la sollicitation du serpent – l’interdiction Divine de « manger » son fruit..

Achons donc, toujours choisir la bonne voie, car c’est choix capital et lourd de consequences, nous rappelle le Roi SALOMON, le plus sage de tous les Hommes : « la Mort et la Vie sont au pouvoir de la langue ! » (Proverbes,18,21).

MOLLY
Re: LES MAXIMES DES PERES - PIRQE AVOT -
10 avril 2010, 21:00
LES MAXIMES DES PERES

» Et considère trois choses et tu ne tomberas pas dans l’étreinte d’une transgression. Sache ce qui est au-dessus de toi :
Un Œil voit, Une Oreille entend et
Toutes Tes Actions sont Inscrites dans Un Livre ! »

Rabbi Yehouda Hanassi nous donne un conseil pour résister a la tentation qui est parfois tres forte. Nombreux sont ceux qui non pas pu résister aux avances du mauvais penchant, et parmi eux, des gens bons et nobles.

L’attraction est si puissante que l’intelligence chavire, laissant la place au ‘coup de folie’ Selon Rabbi, la seule solution est de se rappeler constamment de la Présence Divine, comme le dit le Roi David « : JE FIXE CONSTAMMENT MES REGARDS SUR LE SEIGNEUR, IL EST A MA DROITE, JE NE CHANCELLERAI PAS ! » (Psaumes 16,8)

Lorsque l’Esprit est conscient de l’Omniprésence Divine, il se renforce et peut lutter contre l’emprise de la tentation.. Le ‘Hafets’Haim voyageait dans une carriole lorsque son cocher s’arrêta brusquement, fit un saut du haut de son fiacre et se dirigea vers un verger qui côtoyait la route. Il escalada le mur et allait cueillir quelques fruits appétissants, lorsque le ‘Hafets’Haim s’écria : « On nous Observe, On nous Observe ! »

Le postillon, craignant d’avoir été surpris en flagrant délit pour de vrai, regagna rapidement son siège et fouetta ses chevaux qui entamèrent un grand galop.

Quelques minutes plus tard, voyant que personne de le poursuivait, il se tourna tout penaud vers son Illustre Voyageur et lui demanda qui l’avait Vu.
« Un Œil Voit, Une Oreille Entend et toutes TES Actions Sont Inscrites dans Un Livre ! «

L’emploi des facultes humaines resulte de la PENSEE, de la PAROLE et de l’ACTE.
N’Oublions pas CELUI qui est au dessus de Nous, nous dit Rabbi, car Son Œil voit et LIT nos PENSEES. Son Oreille ENTEND nos PAROLES, et nos ACTES sont Inscrits dans Un LIVRE !.

MOLLY
LES PERLES DE LA SAGESSE - LES PSAUMES -
10 avril 2010, 22:17
LES PERLES DE LA SAGESSE – PSAUME 49


Dans ce Psaume, Le Roi DAVID livre ses réflexions sur le sens de la Vie et guide tout un chacun vers les valeurs authentiques sur lesquelles La mort N’A pas de prise.

UN MESSAGE UNIVERSEL

CE PSAUME diffère de ses semblables, en ce sens qu’il ne renferme ni Prières ni Louanges, mais uniquement des Paroles de Sagesse et de Morale sur le sens de la VIE.

Comme le révèle la suite des versets, comprendre l’essence de la VIE passe paradoxalement par une Réflexion sur la Mort, la Mortalité de l’Homme et Son Sort, APRES LA MORT 1

Conscient de la portée Universelle de Ce Message, le Roi DAVID choisit de s’adresser a tous les habitants de la Planète. Les Hommes d’humble condition comme les Grands Personnages, visant ensemble les Riches et les Pauvres (v.2-3). Il introduit sa réflexion par la question rhétorique suivante :

« POURQUOI aurais-je peur aux mauvais jours ?

A me voir enveloppé par le péché qui s’attacherait a mes talons ?


Les avis des commentateurs divergent quant au sens de l’expression « LES MAUVAIS JOURS »

Selon Ibn Ezra, elle renverrait a la vieillesse ; une occasion pour le psalmiste de remettre en cause ceux qui ne cessent d’accumuler des richesses en prévision de leurs vieux jours, oubliant ce faisant, que « Le pêché s’attache a leur talon ».

En réalité, les sermonne le Roi David, c’est la faute qu’il faut craindre, non pas la vieillesse !
Quant au Radak, il est d’avis que ces « mauvais jours » désignent la Vie dans ce Monde-Ci, tandis que le talon, membre extrême du corps, fait allusion a la Fin de la Vie dans ce monde-ci, a savoir LA VIE FUTURE.

Dans cette optique, la question du psalmiste serait : Pourquoi me soucier d’Accumuler des biens dans ce Monde-Ci, et prendre le risque de voir la faute me poursuivre dans Le Monde Futur ?

FROLER LA MORT, POUR TOUCHER LA VIE !.

Puis DAVID tourne en dérision les riches qui croient pouvoir SE protéger de la Mort grâce a leurs possessions. :

- « DE CEUX QUI SE FIENT A LEURS BIENS, ET SE GLORIFIENT DE L’ABONDANCE DE LEURS RICHESSS »(v.7)

Or cette mortalité n’est qu’illusion puisque nul « ne saurait racheter son frère, ni donner a D.IEU le coût de sa rançon « (v8)

Au bout du compte, LES SOMMES SONT TOUS EGAUX DEVANT LA MORT.
« LES SAGES MEURENT, TOUT COMME PERISSENT LE FOU ET LE SOT, EN LAISSANT LEURS BIENS A D’AUTRES « (v11)

L’Homme meurt comme l’animal (v 13). Seul le sot se laisse berner par la croyance que ses biens peuvent lui épargner La MORT, ou qu’une tombe splendide peut LUI accorder la vie éternelle.

En revanche, le psalmiste ne craint pas LA MORT : Il possède l’Arme Invincible qu’est la CONFIANCE en D.IEU :

‘TOUTEFOIS D.IEU DELIVRERA MON AME DU CHEOL, QUAND IL LUI PLAIRA DE ME RETIRER » (V16)

En effet, le CROYANT ne se sent jamais délaissé. Il SAIT que rien ni même la Mort, ne l’arrachera de la compagnie de D.IEU. Bien au contraire, s’il a su vouer son existence terrestre a Sa crainte et Sa connaissance.

La FIN de la VIE, n’est qu’un passage vers une proximité encore plus intense avec LUI.

Loin de toutes poésies séculières dominées pas le spleen. David nous apprend que la rencontre avec La MORT n’a pas pour vocation de démoraliser l’Homme !. Bien au contraire, ELLE est censée lui fournir une appréciation plus forte de la Vie, et le guider vers les valeurs authentiques sur lesquelles ELLE ne possède aucune prise.

LA VRAIE VIE !

Le psalmiste en conclut qu’il ne faut pas se laisser impressionner par les richesses matérielles, ni en concevoir de la jalousie ;

« Ne sois pas inquiété si quelqu’un s’enrichit, et voit s’accroitre le luxe de sa Maison ! (v17), Car l’Homme n’apporte pas ses richesses dans SA tombe. Il conseille donc a chacun de se contenter de son sort, plutôt que d’envier celui d’Autrui.

A noter que dans le livre des PSAUMES, la VIE et la MORT ne sont pas seulement des situations physiques, mais des situations Psychiques. En effet, pour DAVID, le sentiment de déconnexion avec D.IEU s’apparente aux Affres de la Mort !. A l’inverse, la COMMUNION avec Dieu lui donne l’impression de marcher « DANS UNE TERRE DE VIE »
(Psaumes 116 :9).

MOLLY
UN SIGNE ENTRE MOI et vous ! UN SIGNE ETERNEL !
14 avril 2010, 16:54
UN SIGNE ETERNEL !

UN SIGNE ENTRE MOI ET VOUS !

La mitsva du Chabbat est bien davantage qu’un commandement de la Torah parmi les 612 autres : Nos Sages n’ont-ils pas affirmé que le Chabbat est « équivalent a toutes les autres mitzvot » ? Et pour preuve, le nombre remarquable de fois que la Torah revient et répété inlassablement l’importance de ce jour Saint…

La Torah justifie l’importance de la journée du Chabbat en ces termes :
« Car elle est un signe entre Moi et vous(…), pour que vous sachiez
Que je suis l’ETERNEL Qui vous Sanctifie ! « (Chemot 31-13). Or que signifie ce signe ? la réponse se trouve dans le commentaire de Rachi : « Le Chabbat constitue un signe éminent entre vous : Il témoigne que je vous ai choisis en vous confiant
Mon JOUR de REPOS pour qu’IL devienne le Votre ».

Selon cette explication, Le Chabbat s’avère etre un symbole traduisant le puissant Amour que manifeste le Créateur a l’égard de Son peuple, en lui offrant comme repos le jour qui vint clore La Création du Monde.

Nos Sages s’expriment également dans cet ordre d’idée : » Le Saint béni soit-Il dit a Moche : Je possède un bien précieux dans mes salles aux trésors qui s’appelle « CHABBAT », et Je souhaite l’offrir a Israël (traite talmudique Chabbat page 10b).

Mais selon le Sfat Emet, le signe du Chabbat constitue en réalité un processus de Sainteté qui s’inscrit a l’intérieur même des Ames du Peuple Juif :
« Parce que les Ames des enfants d’Israël connurent un changement pendant les Chabbatot et les jours de fête « Bo 5649). Plus loin, ce maitre explique le fond de sa pensée : Car voici, l’Homme a été créé avec un privilège lui donnant la supériorité sur les Anges, comme il est dit :
- II y plaça l’Homme qu’Il avait façonné - C’est-adire que l’Homme était apte a servir devant D.ieu dans le Jardin d’Eden. Mais pares la faute il est dit : Tu déformes sa figure et le renvoies (Job 14,20) puisque lui furent ôtées alors l’Image et la Parure Eminente (…)

Avec la sortie d’Egypte et le Don de la Torah, les enfants d’Israël eurent le mérite de recevoir à nouveau cette dimension de l’âme, par laquelle ils étaient véritablement semblables aux Anges Célestes.

Or, bien qu’apres le Veau d’Or, cette image leur fut reprise, il n’en reste pas moins que tout présent qu’offre D.ieu aux Hommes est Eternel. Si besoin est, il se voile et se dissimule mais en certaines périodes ou sous l’effet de certaines mitsvot, on peut parvenir à recueillir certains éclats de cette Image (…)

Avec le Chabbat, les enfants d’Israël se distinguent et s’ennoblissent : La Lumière de L’Ame supplémentaire, les éclairent. Voila pourquoi ce jour est considéré comme un Signe !.

En d’autres termes, le Chabbat n’est pas seulement un « commandement » qu’il convient de respecter : le Chabbat est une réalité spirituelle de dévoilement de sainteté.

Evidemment, les réalités de ce genre ne sont pas perceptibles avec les cinq sens de notre matérialité, mais elles sont néanmoins bien effectives et peuvent etre perçues par la sensibilité d’une intuition spirituelle. Lorsque cette sainteté se manifeste, les Ames d’Israël la perçoivent nettement et parviennent de la sorte a leur pleine réalisation: C’est cette disposition de l’Ame que l’on appelle couramment « l’Ame supplémentaire ».

A SUIVRE../..

MOLLY
Re: UN SIGNE ENTRE MOI et vous ! UN SIGNE ETERNEL !
15 avril 2010, 21:07
CHABAT CHALOM !

MOLLY
Pièces jointes:
CHABAT CHALOM - Molly-.gif
Re: UN SIGNE ENTRE MOI et vous ! UN SIGNE ETERNEL !
15 avril 2010, 21:14
LE CHABAT ET LES TEFILINES

Ceci nous apportera également un éclairage intéressant quant au lien étroit qui unit le Chabbat et les Tefilines.

Au sujet de ces derniers, la Torah nous enjoint en ces termes :
« Elles seront, un signe sur ton bras « (Chemot 13,9) ce qui amena nos Sages a conclure :
« Les Tefilines ne sont nécessaires que pour les jours requérant un signe, et non pour les jours qui sont eux-mêmes un Signe ! » (traité talmudique Mena’hot 36/cool smiley.
Le Chabbat étant lui-même un Signe, l’obligation des tefilines ne s’applique donc pas a ce Signe.
De prime abord, le signe des tefilines se comprend comme un symbole témoignant de l’existence d’un D.ieu Unique, Créateur du Ciel et de la Terre et Maitre de toute chose.

Mais selon le Sfat Emet, ce thème revêt un caractère nettement plus profond : Le Chabbat, comme nous l’avons vu, diffuse une sainteté qui conflue avec celle des Ames d’Israël, parce que l’Ame de tout Juif renferme une quantité de sainteté qui n’attend qu’à éclore et renaitre. Or, pendant les jours de la semaine, cet éclat de sainteté se manifeste avec les Tefilines que l’on pose au bras et a la tête.

JOIE ET REPOS

L’union- ou plutôt fusion – survenant entre le Peuple Juif et le jour du Chabbat, est a l’origine de la joie profonde que recèle ce Jour Saint .

A cet égard, le Sifri commente le verset :
« Pendant le jour de vos réjouissances et pendant vos consécrations « (Bamidbar 17) de la manière suivante ;
-« Le Jour de Vos Réjouissances – C’est le Chabbat « .

S’il est vrai qu’aucune obligation formette de réjouissance n’existe le Chabbat – contrairement aux jours de fête – Il est cependant hors de doute que l’Ame Juive est inondée de joie pendant cette journée particulière. Car de la même manière que toute chose arrivant a sin accomplissement éprouve une joie ineffable, ainsi l’Assemblée d’Israël, lorsqu’elle atteint le point d’Unisson avec son niveau de Sainteté Supérieur, est envahie par la Béatitude, a l’image du verset :
« Le Roi m’a amenée dans ses appartements, c’est en Toi que nous avons Joie et Allégresse » (Cantique des Cantique chapitre 1 verset 4)

Voila, pourquoi nous disons dans la prière du Chabbat ;
« Que les fideles du Chabbat se réjouissent de Ton règne » Car en effet, l’essence du Chabbat consiste en un déploiement de la Royauté Divine, qui est perçue par les plus profonds replis de l’Ame humaine.

C’est pourquoi en ce jour nous prions pour que cette Royauté se dévoile au grand jour, dans toute sa splendeur. Et que nous puissions tres prochainement voir s’accomplie la suite de cette prière « :

Le Peuple qui Sanctifie le Septième Jour, qu’il soit comblé et se délecte de Ta Bonté.

MOLLY
Re: PENSEE JUIVE - MYSTIQUE
01 mai 2010, 21:09
LES MAXIMES DE PERES

Rabban Gamliel, le fils de Rabbi Yehouda Hanassi, dit : Il est bien d’étudier la Torah en l’alliant avec un métier, car s’escrimer sur ces deux (activités), fait oublier le péché. Et toute étude de la Torah qui n’est pas associée a une profession est vouée au néant et entrainera le péché !(chapitre 2,Michna 2).

Le Talmud (traite Bera’hot page 35b) rapporte au nom de Rabbi Chimon Bar Yo’hai, que l’étude de la Torah doit etre l’occupation exclusive de l’homme, sans qu’il ait normalement à se préoccuper de sa propre subsistance, censée lui etre octroyée par D.ieu

Or, le Talmud conclut aussi que beaucoup de gens ont donc essayé d’appliquer cet enseignement de Rachbi, mais qu’ils ont échoué…

Tout simplement parce qu’en fait, cette théorie est valable pour des personnalités tres éminentes, mais non pour le commun des mortels : Il faut etre réaliste et tout en mettant l’étude de la Torah au centre même de nos préoccupations, il faut aussi savoir gagner sa vie !

D’ailleurs, n’oublions pas que le but suprême des enseignements analysés dans notre étude de la Torah consiste justement a les appliquer dans le vie quotidienne, et quoi de plus propice que d’exercer un métier, en sachant respecter concrètement les principes Divins !

Le Baal Chem Tov avait ainsi l’habitude de dire : « S’il existe – comme c’est le cas – un paragraphe talmudique tres étudié concernant l’échange d’une vache contre un âne(traite Baba Metsia page 100/b) alors bien sur que tout paysan qui, a la Foire, réalise cet échange en respectant bel et bien les règles de la Torah, accomplit en fait la Volonté Divine !. »

Il est tout aussi clair, » que celui qui vit dans la misère se trouve a la merci de nombreuses tentations qui risquent de le faire devenir malhonnête… L’activité professionnelle recommandée ici, n’est pas obligatoire «

Ainsi, pour celui qui est riche et qui ne doit donc pas se préoccuper de sa subsistance, elle peut se résumer a une activité bénévole effectuée pour le bien de la Communauté, et ce chacun selon ce qui lui sied.

En définitive, se conduire ainsi, ce n’est pas uniquement « étudier » la Torah !
Mais aussi La Vivre Pleinement !.

MOLLY
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2018 - DAFINA