Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc

p align="center">



Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

LE TANYA

Envoyé par korine15 
LE TANYA
21 mars 2011, 16:39





LE TANYA

C’est a Rabbi Israël CHEM TOV, que revient le privilège de révéler au Peuple
Juif, Une Voie nouvelle du Service de D.ieu, conçue pour les Générations
qui doivent affronter la pénombre la plus intense de l’exil le plus vertigineux, précédant la Clarté de la Délivrance Messianique.

C’est ainsi que la Tradition d’Israël s’enrichit de « La Hassidout » de cette
Explosion de Piété et de Joie, mettant l’Homme en relation permanente avec
son Createur et lui donnant les moyens de s’attacher a LUI en toutes SES VOIES. Pour autant si le Baal CHEM TOV forma de disciples, les délégua auprès des Communautés Juives pour les revivifier et accomplir de nombreux prodiges pour raffermir La Foi Juive.

C’est ainsi que pres d’une cinquantaine d’années s’écoulèrent entre 1734, date
a laquelle le Baal Chem Tov révéla cette voie nouvelle, et l’annee 1780, soit vingt anas apres son décès. Lorsque parut le premier ouvrage de la « Hassidout », le Teledot Yaacov Yossef, dont l’auteur était l’un de ses disciples les plus éminents, Rabbi Yaacov Yossef de Polnoa.

LE TANYA, rédigé par Rabbi CHNEOR ZALMAN de Lyadi, l’Admour Hazaken, le (vieux Rabbi), premier Maitre de la Hassidout- Habad.
Rabbi Chneor Zalman naquit le 18 Elloul 5505 (1745) et, il quitta ce monde
le 24 Tevet 5573 (1813). II était le descendant de la septième génération du
Maharal de Prague, lui-même descendant en droite ligne du Roi David.

II se définissait comme le petit fils spirituel du Baal Chem Tov, étant le disciple de son disciple, le Maguid de Mezeritch. II commença la rédaction du
TANYA en 5531 (1771), et celle-ci se poursuivit pendant vingt ans.

Rabbi Chneor Zalman inscrit sur la page de garde, que cet ouvrage est basé sur le verset « « CAR LA CHOSE EST TRES PROCHE DE TOI, DANS TA BOUCHE ET DANS TON CŒUR, POUR L’ACCOMPLIR » »
De la sorte, il définit lui-même l’objectif de son livre, montrer que le Service
de D.IEU est aisé et accessible a TOUS. Tel est du reste, l’objectif de la « HASSIDOUT » », permettant a chacun d’éveiller en son cœur l’Amour et
la Crainte de D.IEU.

Certains ont pu considérer le TANYA comme un ouvrage compliqué, reser-
vé a une élite possédant la connaissance. Une telle conception est erronée
Le TANYA s’adresse littéralement a chacun. De fait, l’Admour Hazaken le dénommé également « Le Livre des Hommes Moyens ». Le TANYA est donc bien l’ouvrage, de référence du Service de D.IEU pour Tous.

QUE D.IEU VOUS GARDE ET VOUS PROTEGE !


- Messieurs, je fais appelle a VOUS ! Ecoutez-moi, Vous qui
- poursuivez la Justice, Recherchez l’Eternel
et D.IEU vous écoutera, du plus grand au plus petit, vous tous, les
Membres de notre Communauté, dans nos contrées et dans le Monde
Entier.

Que chacun occupe sa place dans la Paix et Connaissance,
La Vie éternelle, pour toujours et a jamais. Amen, qu’il en soit ainsi !

Voici ce qu’il faut savoir : tous les Membres de notre Communauté ont
coutume de dire que l’on ne peut comparer le fait d’entendre des paroles
D’Ethique a leur vision et a leur lecture dans les livres, car un lecteur lit selon
sa voie, et d’après son entendement, selon que son Intellect est en mesure
de saisir et de percevoir, en fonction de son état. Celui qui a un esprit et une
compréhension troublés, qui marche dans la pénombre pour tout ce qui concerne le Service de D.ieu, aura des difficultés a capter la Lumière bienfaisante qui est cachée dans les Livres, bien que celle-ci soit douce pour les yeux et qu’elle guérisse l’esprit. En outre, il est certain que les Ouvrages inspirant la Crainte de D.IEU, qui sont bâtis sur la rationalité des Hommes, ne s’adressent pas a tous
de la manière identique.

En effet, tous n’ont pas la comme vivacité d’esprit et des conceptions identiques
L’Intellect de l’un de s’émeut pas et ne s’enflamme pas de ce qui parviendra a
émouvoir et a enflammer celui de son prochain. Comme le constatent nos Sages
a propos de la Bénédiction du ‘Sage percevant les secrets’, qui est prononcée en
presence de’ six cent mille Juifs’ ‘leurs opinions ne sont pas comparables’.
Et le Ramban, dans’ ses guerres’ a cette même référence, commentant le Sifri, a
propos de Yochoua, duquel il est dit : » Un Homme qui possède l’Esprit »
II est en mesure d’aller contre l’esprit de chacun.

Bien plus encore, il en est de même également pour les Livres inspirant la Crainte de D.IEU qui se fondent sur les Ecrits Saints, sur les Midrachim de
nos Sages, a travers lesquels l’esprit de D.ieu s’exprimait, qui avaient
Ses Paroles dans leur bouche.

En effet, la « TORAH et le Saint Béni Soit-II ne font qu’UN, et toutes les
Six cent mille Ames Juives, leur généralité, leurs aspects spécifiques, le moindre détail les concernant et même l’Etincelle se trouvant chez le plus humble «

Le plus vil de notre Peuple, Les Enfants d’Israël tous sont attachés a la Torah, et celle-ci les relie au Saint Béni soit=II, comme l’explique de Saint ZOHAR. C’est là, la Voie la plus générale, s’adressant a Tous les Juifs a la fois.

Certes, la TORAH a été donnée pour être commentée dans sa généralité, ses particularités et ses moindres détails, par chaque Âme Juive qui prend racine en elle. Pour autant, tous non pas le mérite de connaître la place qui leur revieplus spécifiquement, au sein de cette Torah.

A SUIVRE……’…..

MOLLY
Pièces jointes:
Rabbi CHNEOUR ZALMAN - LADMOUR HA-ZAKEN  - 18 Eloul 1745.jpg
Re: LE TANYA
22 mars 2011, 14:54
SUITE../..

Néanmoins, je m’adresse ici a ceux qui me connaissent et savent qui je suis, a chacun de membres de notre Communauté, dans nos contrées et dans tout le Pays.
Nous échangeons des propos d’amitié et eux-mêmes m’ont révélé tout ce qui est
caché en leur cœur.et en leur esprit, pour ce qui concerne le Service de D.IEU émanant du cœur.

C’est à eux que mes paroles sont destinées, de même que mon langage, par la plume du
scribe, dans ces fascicules intitulés ‘Likoutei Amarim’ (Recueil de Propos) « Anthologie
D’Ouvrages »et d’auteurs » d’une grande Sainteté, dont l’Ame se trouve dans l’Eden,
qui sont connus chez nous. Certains apparaissent, en illusion, pour les Sages, dans les Saintes Epitres, de nos Maitres se trouvant en Terre Sainte, puisse-t-elle être instaurée
et rétablie, tres bientôt et de nos jours, Amen.

J’en ai entendu quelques uns de leur bouche, lorsqu’ils se trouvaient ici, parmi nous. Tous sont des réponses aux nombreuses questions que posent tous les Hassidim de
notre Région, en permanence, chacun selon son niveau, afin de trouver une orientation dans le Service de D.IEU.

En effet, mon temps ne me permet plus de répondre individuellement a chacun. En outre, l’oubli est fréquent. C’est, la raison pour laquelle j’ai rédigé les réponses, afin qu’elles soient conservées comme signe, que chacun puisse les garder en souvenir entre
les yeux et ne s’efforce plus de pénétrer chez moi pour m’entretenir en privé. On y trouvera de quoi calmer son esprit, un bon conseil pour tout ce qui lui fait difficulté
en son Service de D.IEU. De la sorte, on aura un cœur vertueux, empli de confiance en D.IEU. Qui fera triompher notre cause.

Celui qui a une perception trop réduite, ne lui permettant pas de trouver une orientation
en ses difficultés, pourra exposer son propos devant les Grands de la Ville, qui le conseillerons, et a ceux-ci, j’adresse une requête, qu’ils ne placent la main devant la
bouche, affichant une humilité et une modestie mensongères, ce qu’a D.IEU ne
plaise. On connaît la position qui est infligée a ceux qui privent les autres de ce qu’ils pourraient leur apporter. De même, l’importance de la récompense peut-être réduite des propos de nos Sages, commentant le verset :’ L’Eternel fait briller, les yeux des deux’.

En effet, D/IEU éclairera Son Visage pour eux, par la Lumière de la Face du D.IEU de Vie. Et, celui qui vivifie la Vie nous accordera le mérite et la Vie, en la période dans
laquelle « l’Homme n’enseignera plus a son prochain, car tous ME CONNAITRONS »
Car la Terre s’emplira de connaissance de D.IEU, Amen. Puisse-t-il etre ainsi !

Apres que ces fascicules se soient répandus auprès des Membres de notre Communauté,
visés ci-dessus, en de nombreuses copies, réalisées par des scribes divers et variés, la
on était parfaitement corrigés. Je félicite donc leur bon travail. Or le verset établit clairement que : ‘Celui qui fait la concurrence déloyale a son prochain est maudit’
recevra une malédiction et sera excommunié, Ce qu’a D.IEU de plaise, etc’. En conséquence, je viens, comme la pratique de Judée s’ajoutant a l’affirmation du verst :
Signifier une grave interdiction a tous les imprimeurs de publier ces fascicules, ni directement ni, par leurs intermédiaires, sans l’autorisation et ce pendant cinq ans, a partir de la date d’impression de cet ouvrage.
Ceux qui se conformeront a cette directive connaitrons le bien et recevrons une Bénédiction.
Tels sont les propos de l’auteur de ce « recueil de propos «.

CHAPITRE PREMIER

A SUIVRE../..

MOLLY
Re: LE TANYA
29 mars 2011, 21:38
CHAPITRE PREMIER


NOUS AVONS APPRIS A LA FIN DU CHAPITRE 3 DU TRAITE NIDDA :
ON LUI FAIT JURER « : SOIS UN JUSTE ET NE SOIS PAS UN MECHANT. ET MEME SI TOUT LE MONDE, DANS SON ENSEMBLE, TE DIT ; TU ES UN JUSTE,
SOIS A TES YEUX COMME UN MECHANT. »

il nous faut comprendre cela, car, nous avons en effet, appris (Avot, chap2)
« Et ne sois pas un méchant devant toi-même ». De plus, si l’on se considère a ses propres yeux comme un méchant, on sera peiné en son cœur, on sera triste et l’on
ne pourra pas SERVIR D.IEU avec Joie et enthousiasme. Et si l’on n’est nullement peiné en son cœur de cela, on pourra en arriver a la légèreté, ce qu’a D.ieu ne plaise !

L’EXPLICATION EST, EN FAIT, LA SUIVANTE ; NOUS TROUVONS DANS LA
GUEMARA CINQ CATEGORIES :
LE JUSTE QUI A LE BIEN POUR LUI,
LE JUSTE QUI A LE MAL POUR LUI,
LE MECHANT QUI A LE BIEN POUR LUI,
LE MECHANT QUI A LE MAL POUR LUI, ET
L’HOMME INTERMEDIAIRE !

Nos Sages ont précisé dans la Guemara :
LE JUSTE QUI A LE BIEN POUR LUI, EST UN JUSTE ACCOMPLI !

LE JUSTE QUI A LE MAL POUR LUI, N’EST PAS UN JUSTE ACCOMPLI !

Dans le RAYA Mehemna ( a la parchat Michpatim), il est expliqué :

Le Juste qui a le mal pour lui, est celui dont le mal est soumis au bien.

il est aussi dit :

Les Justes sont gouvernés par leur bon penchant, etc.
Les méchants sont gouvernés par leur mauvais penchant et
Les Hommes intermédiaires sont gouvernés par l’un et par l’autre !

Il faut comprendre tout cela tres clairement et, saisir également ce que dit Job (Baba Batra, Chap.1)

« « MAITRE DU MONDE, TU AS CREE DES JUSTES. TU AS CREE DES MECHANTS, ETC. » »

Or il n’est pas décidé, qui est Juste et qui est méchant !

Il faut comprendre aussi l’Essence du niveau de l’homme intermédiaire qui,
assurément n’est pas celui qui a moitié de mérites et moitié de fautes. Si tel était
le cas, comment Rabba se trompait-il sur son propre compte en disant qu’il était un homme intermédiaire ??. On sait que sa bouche n’arrêtait pas d’étudier la Torah,
au point que même l’ange de la mort, ne pouvait se rendre maitre de lui.

Comment pouvait-il dont se tromper en pensant avoir une moitié de fautes, ce qu’a
D.ieu ne plaise !

Par ailleurs, au moment où l’on commet des fautes, on est un méchant accompli. (Et, si par la suite, on est parvenu a la Techouva, on est a ce moment, appelee un Juste accompli).

Même celui qui transgresse une interdiction mineure, instaurée par nos Sages, sera appelee méchant. A fortiori et combien plus, l’est celui qui néglige quelque Commandement positif qui lui est possible d’accomplir, comme celui qui a la possibilité d’étudier la Torah et ne le fait pas !

A son propos, Nos Sages ont expliqué : Car il a fait honte a la Parole de D.ieu…
il sera retranché. II est donc évident qu’il sera appelee méchant, plus que celui qui transgresse une interdiction rabbinique.

II faut en conclure, que l’homme moyen n’a même pas commis la faute d’avoir négligé
la Torah. Ainsi, Rabba fit-il une erreur sur son propre compte en se considérant comme un homme moyen !

A SUIVRE../..

MOLLY
Re: LE TANYA
10 avril 2011, 21:02
SUITE../..

Pour ce que l’on considère généralement, le fait que celui qui a moitié de bonnes actions et moitié de fautes, est un homme moyen et celui qui a une majorité de bienfaits, est un
Juste, c’est là un usage’ figuré ‘ de ces termes, relatif a la récompense et a la punition.
Car on est jugé d’après la majorité de ses actes, des lors que l’on est acquitté par la Loi. Mais le véritable qualificatif et la supériorité des différents niveaux et degrés des Justes et des homme moyens sont ceux que définissent nos Sages :

- LES JUSTES SONT GOUVERNES PAR LEUR BON PENCHANT,
Ainsi qu’il est dit ; « Mon cœur est vide en moi ».

En effet, (David) n’avait de mauvais penchant car il l’avait tué par le jeune.
En revanche, celui qui n’a pas encore atteint ce niveau, même si les bonnes actions sont
plus nombreuses que ses fautes, n’est pas du tout au niveau et au rang du Juste. Ainsi, nos Sages ont-ils dit, dans le Midrash :

D.IEU VIT QUE LES JUSTES ETAIENT PEU NOMBREUX. II VINT ET EN PLANTA EN CHAQUE GENERATION,

Ainsi qu’il est dit »LE JUSTE EST LE FONDEMENT DU MONDE »

Cette notion sera expliquée d’après ce qu’a écrit Rabbi Haim VITAL, dans le
Chaar Ha Kedoucha (et dans le Ets Haim, porte 50, au chapitre 2)

Chaque homme Juif, qu’il soit Juste ou méchant, a deux âmes, ainsi qu’il est écrit :

« J’AI FAIT DES AMES » qui sont donc deux âmes, l’une provenant de la klipa et de l’autre coté .C’est celle-ci qui s’introduit dans le sang de l’homme afin de faire vivre le corps, comme il est écrit :
CAR L’AME DE LA CHAIR EST DANS LE SANG.
D’Elle découlent tous les mauvais sentiments des quatre éléments du mal qu’elle contient, et qui sont :

- La colère et l’orgueil de l’élément du feu, dont la nature est de s’élever, l’envie des plaisirs de l’élément de l’eau, car de l’eau se génèrent toutes sortes de plaisirs, la frivolité, la raillerie et les paroles inutiles de l’élément de l’air, la paresse et la tristesse de l’élément de terre. Il en découle aussi de bons sentiments, qui sont dans la nature de chaque Juif, d’une façon naturelle, comme la PITIE, les Bienfaits a AUTRUI qui dérivent d’Elle. Car chez les Juifs, cette Ame de la klipa émane de la Klipa Noga, qui contient aussi du Bien, et dont la Source est l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal.

A l’inverse, les âmes des Nations du Monde, découlent des autres Klipots impures, qui ne comportent aucun bien, ainsi qui est écrit dans le Ets Haim,
Porte 49, chapitre 3

- TOUT LE BIEN QUI EST FAIT PAR LES NATIONS DU MONDE EST ACCOMPLI PAR EGOISME,
- comme le dit la Guemara a propos du verset
- Le Bienfait des peuples est une faute :

TOUTE CHARITE OU BONNE ACTION FAITE LES NATIONS DU MONDE N’A POUR BUT QUE DE
S’EN GLORIFIER.


A SUIVRE…/..

MOLLY
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2018 - DAFINA