Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc

p align="center">



Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Souccoths

Envoyé par Dafouineuse 
Re: Souccoths
18 octobre 2008, 07:54
Notre SOUCCA cette annee

Pièces jointes:
soucca.jpg
Re: Souccoths
22 novembre 2008, 16:41
Fete de souccoths a Casablanca



Modifié 1 fois.
Pièces jointes:
soucoth.jpg
Re: Souccoths
29 septembre 2009, 05:05
Elie Cohen nous aussi on fait le talamon mais chez nous la chaise accrochee porte un talite, c'est la chaise du prophete Eliaou Anavi (belah ou be3), qui vient nous rendre visite, tous les samedi soir, les jours de fete et le jour de la circonsition, comme il est toujours present le kidouch du shabat et des jours de fetes on ne le verse pas on le laisse dans le verre, pour qu'il puisse gouter, il y a une coutume qu'il faut ajouter un couvert en plus a table chaque shabat et fete pour Eliaou Anavi.

Re: Souccoths
29 septembre 2009, 10:59
solly
ton livre sur le Talit est magnifique j'en ai un semblable
Re: Souccoths
29 septembre 2009, 13:42
Bonjour Pichou c'est un livre ecrit par le grand rabbin Rabbi Moshe Haim Louzato.
bonnes fetes de souccot
Bisous Soly
Re: Souccoths
29 septembre 2009, 16:59
voila le siddur alsacien du grand pere de mon mari . Hag soucoth sameah lach gam lach
Pièces jointes:
livre2 00112.jpg
SOUCCOT - LA FETE DES CABANES -
19 septembre 2010, 22:10
SOUCCOT – LA FETE DES CABANES –

Au cours de l'exil de Babylone, Ézéchiel insiste sur le « festival du septième mois » qu'il incombera aux princes de respecter après la reconstruction du Temple..

SOUCCOT, est d'ailleurs la première fête observée après la reconstruction du Second Temple de Jérusalem11 et les enfants d'Israël qui avaient redécouvert la prescription de résider dans des soukkot, ainsi que celle des quatre espèces, la célèbrent comme cela ne s'était plus vu, aux dires de Néhémie depuis l'époque de Josué Zacharie l'un des derniers prophètes, contemporain des évènements, prophétise que la « fête des tentes » deviendra, aux temps messianiques un festival universel, au cours duquel toutes les nations alentour se rendront à Jérusalem pour se prosterner devant Dieu, et pour célébrer la fête des Tentes, sous peine de quoi elles ne seront pas « favorisées par la pluie » (l'association de Souccot avec le don divin de la pluie, bien qu'exprimée pour la première fois de façon explicite, semble avoir été évoquée dans les Livres d'Isaïe15et de Néhémie où le peuple se réunit « près de la porte de l'eau»).

A SUIVRE,,//...

MOLLY
SOUCCOT - LA FETE DES CABANES -
19 septembre 2010, 22:13
- L’ASSOCIATION DE SOUCCOT AVEC
LE DON DIVIN DE LA PLUIE !
On invoquait par celle-ci la bénédiction divine pour la pluie "en son temps", c'est-à-dire ni précoce ni tardive, en accord avec le Talmud qui consigne que Soukkot est le temps de l'année au cours duquel Dieu juge le monde pour les précipitations annuelles. La cérémonie des Quatre espèces poursuit un but analogue.
L'eau de la cérémonie était tirée du bassin de Siloam dans la Cité de David et la joie accompagnant cette cérémonie était pratiquement palpable. C'est aussi la source du verset 12:3 d'Isaïe : "Vous puiserez de l’eau avec joie aux sources du salut"
Ensuite, chaque nuit, des dizaines de milliers de spectateurs se réunissaient dans la cour extérieure du Temple pour voir la Sim'hat Bet HaShoëva (Réjouissance au Lieu de la Libation d'eau), et les plus pieux parmi l'assistance dansaient et chantaient des louanges à Dieu. Les danseurs portaient des torches allumées, et étaient accompagnés au son de harpes, lyres, cymbales et trompettes des Lévites Selon la Mishna du traité Soukka, "Celui qui n'a pas vu la réjouissance au lieu de la libation d'eau n'a jamais vu de réjouissances de sa vie." Tout au long de Soukkot, la cité de Jérusalem s'emplissait de familles juives qui venaient pour le pèlerinage et se retrouvaient pour se réjouir et étudier la Torah. Une mekhitsa (partition entre les hommes et les femmes) fut érigée en ces occasions, peut-être pour la première fois.
De nos jours, cet évènement est remémoré via un rassemblement où l'on chante, danse et boit dans une synagogue une yeshiva ou un autre lieu central de la vie juive. Les rafraîchissements sont servis dans une soukka adjacente. Des orchestres sont souvent invités. Les festivités commencent à une heure tardive et peuvent durer jusqu'à des heures avancées du petit matin.

MOLLY
SOUCCOT - LA FETE DES CABANES -
19 septembre 2010, 22:45
les juifs du yemen en 1906

MOLLY
Pièces jointes:
LES JUIFS DU YEMEN  1906.jpg
Re: Souccoths
19 septembre 2010, 22:49
LES QUATRES ESPECES - SOUCCOT- LA FETE DES CABANES -

MOLLY
Pièces jointes:
les quatre especes - SOUCCOT-.jpg
DE KIPPOUR A SOUCCOT: DE LA CRAINTE A LA JOIE !
20 septembre 2010, 22:11
LA TECHOUVA, VOYAGE AU COEUR

DE NOTRE INTERIORITE !

Dans la paracha de “Berechit” que nous lirons a Sim’hat Torah,
Adam commet d’emblée une faute en consommant du fruit défendu.

Mais lorsque D.ieu l’interpelle et lui demande :
« « Ayeka – Ou-es-tu ? « «
Adam choisit de reporter son erreur sur sa femme et sur le serpent.

Ce faisant, il commet une seconde faute aussi grave que la première ; car en voulant se disculper, Adam hypothèque l’option d’un repentir.

En refusant d’endosser la responsabilité de son acte, il se montre incapable de retrouver la véritable voie de la techouva : «
« « Le retour de l’homme vers lui-même, vers l’Intériorité de son être « «

Ainsi, durant toute l’annee, nous fuyons cette intériorité, et nous nous projetons vers l’extérieur. Souvent, nous revêtons une autre identité.

Régulèrent, nous rendons les autres responsables de nos propres égarements. Parfois, nous sommes aveuglés par notre orgueil.

La journee de Kippour nous offre une occasion Unique de balayer de tels comportements. Elle nous encourage, au moins une fois l’An, a REDEVENIR Nous-mêmes. Car en entamant ce périple vers le tréfonds de notre personnalité, nous donnons a la Techouva, Sa Signification Sublime et Entier.

Et en redevenant nous-memes, nous permettons également a notre prochain d’entamer sa propre introspection.

Lorsque D.IEU questionne Adam apres sa faute, il veut en fait lui demander ou a-t-il dissimulé son intériorité !.

Ce n’est que lorsque chaque Être Humain aura repris sa place véritable, qu’il sera réellement en mesure d’entamer un second grand périple :

« CELUI QUI LE CONDUIRA JUSQU'A L’ETERNEL ! »

MOLLY
Re: Souccoths
21 septembre 2010, 20:24
Quel plaisir de revoir des souccots à Casablanca, çà fait penser à sa jeunesse . Etant la plus jeune des soeurs, j'étais chargée de décorer la soucca , quel plaisir, je choisissais naturellement ce qu'il y avait de plus beau pour la décoration
Je n'ai malheureusement pas de pièces à joindre , à l'époque nous ne prenions pas autant de photos comme aujourd'hui.
SOUCCOT - LA FETE DES CABANES -
23 septembre 2010, 17:38
LES ARBAA MINIM !

Le Loulav; est une branche de Palmier qui doit etre bien droite, sans tendre ni vers la droite, ni vers la gauche. Sa mesure minimale : 32 cm, et pour les plus rigoureux agissant selon l’opinion du Hazon Ich, 40 cm.

L’Etrog– le cédrat : Il doit etre net, ne pas avoir d’entailles, et ne pas provenir d’un arbre greffé. Il doit peser minimum 60 grammes, selon le Hazon Ich, il peut peser 100 grs maximum !

Le Hadass – la myrthe : Il doit etre « mechoulash » c'est-à-dire que les feuilles sortent trois par trois le long de la branche> Le Hazon Ich était moins rigoureux sur ce point et permettait que l’une des feuilles soit plus basse que les deux autres. Nous ne sommes pas de son avis et affirmons qu’il ne faut pas agir ainsi. Sa longueur : 24 cm minimum, maximum 30 cm.

La Grava » feuilles de saules » : il suffit de vérifier qu’il ne manque pas de feuilles sur la branche et que la feuille supérieure n’est pas tailladée. Sa longueur : 24 cm minimum, et maximum 30 ms.

LE PREMIER JOUR, ET ENSUITE LES AUTRES JOURS DE LA SEMAINE !

Selon la Torah, nous n’avons l’obligation de prendre les « Arbaa Minim », que le premier jour de la fete de Souccot..
Dans le Temple, la mitsva était accomplie pendant les sept jours de la Fete !

Apres la destruction de Temple, Rabbi Yohanan BEN ZAKAI insista de prendre les « Arbaa Minim », pendant le sept jours, même en dehors du Temple, en souvenir de ce dernier.

Certains sont d’avis, comme Maimonides, qu’on a aujourd’hui aussi, l’obligation de prendre le Loulav pendant les sept jours dans toute la vieille Ville et pas seulement dans le Temple !

Nos sages nous enseignent que l’on ne donnera pas son loulav a un enfant avant d’avoir récité soi-même la Bénédiction. En effet, l’enfant peut acquérir un bien mais ne peut pas le faire acquérir a une autre personne.


DORMIR DANS LA SOUCCA !

On est tenu de dormir dans la Soucca, et y dormir est le plus important que, y manger, puisqu’il est permis de prendre un repas annexé hors de la Soucca, alors qu’un repos même léger est soumis a la Mitsva de la Soucca.

MANGER LE SOIR DE SOUCCOT !

Selon la majorité des décisionnaires, il y a une obligation de la Torah de manger un kazait (soit environ 30 grammes) ou un kebetsa (soit environ 60 grammes) de pain le premier Jour de Souccot dans la Soucca. Aussi, on évitera de manger la veille de Souccot depuis Hatsot –
midi, afin de pouvoir manger le soir avec appétit.

OBLIGATION OU DISPENSE DE LA MITSVA ??

Les femmes n’ont pas l’obligation d’accomplir la mitsva de la Soucca du fait qu’il s’agit d’une mitsva qui dépend du temps (elle se réalise a un temps précis). Cependant, celles qui l’accomplissent auront droit a une Récompense Divine !

Cours donne en 5768, par le Rav Mordehai Elyahou
Que ces paroles de Torah soient pour l’élévation de son âme ! Amen !

MOLLY
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2018 - DAFINA