Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc

p align="center">



Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

les synagogues de Rabat

Envoyé par eva 
eva
les synagogues de Rabat
30 octobre 2004, 13:00
Elie,

A votre connaissance combien avez-vous connu de synagogues dans les années 50 ?

Selon mes renseignements, depuis l'aménagement du Mellah de Rabat en 1808, il y aurait eu 17 synagogues qui se sont transformée en maison d'habitations ou en entrepots, YA HASRA...

Eva la Rbatiya.



Modifié 1 fois.
Re: les synagogues de Rabat
31 octobre 2004, 21:31
Eva,
tres bonne question, d'ailleurs j'avais rencontre des amis tres intimes de Rabat hier soir , qui etaient de passage et l'on s' est rappele de ces synagogues de Rabat. Voici ce dont personnellement je me souviens:
La plus grande majorite d'entre elles etaient localisees au mellah.

1--La synagogue de mes grands-parents au fond du mellah , dans une impasse , la ruelle ou habitaient les Israel et je l'appellerais la synagogue D'Issakhar Ruimy Z"L car ce monsieur etait l'ame de la synagogue. Nous y priions toutes les fetes et c'est dans cette synagogue que mes freres et moi avions fait notre Bar-mitsvah.
2--La grande Synagogue R'bi Shalom Zaoui, pres de la notre ou nous priions les samedis soirs ( apres le service il y avait une etude tres avancee de Kabbalah par des erudits), il y avait egalement beaucoup de pauvres dehors ( car bon nombre de R'batis venaient peleriner a cette synagogue) et c'etait une grande mitsvah que de leur donner l'aumone.Mon pere m'initia a cela depuis l'age de 5 ans et je l'ai fait jusqu'a ma Bar Mitsvah( ce qui est triste c'est que meme chez les pauvres il y en avait qui etaient plus pauvres que d'autres et mon pere me les indiquait et je leur donnais plus d'argent qu'aux autres), apres ma Bar mitsvah les dirigeants de la communaute mirent un terme au spectacle triste des pauvres assis par terre et s'en occuperent eux-meme, de toutes facons il y en avait plus beaucoup, car la plupart avait fait leur alya en Israel.
3--La synagogue de la Petite Porte du Mellah, celle dirigee par les freres rabbins Revah ( Rabbi Its'hak qui m' instruisa pour ma Bar mitsvah et son frere R'bi Israel), c'etait la synagogue pour les minha du samedi apres-midi, a 14h. apres la Dafina, nous y allions aussi pour allumer des bougies le samedi soir apres notre visite de R'bi Chalom Zaoui.
4--La synagogue des Arbite( prieres du soir) a repetitions, c-a-d dans la cour a l'entree de la synagogue il y avait un banc ou les retardataires s'assoyaient et attendaient que le minyane ( 10 personnes) finissait leur priere ( cela durait 10 a 15 minutes) et apres un autre minyane rentrait dans la synagogue et faisait son service. Cela commencait depuis le crepuscule, peut etre 6h du soir avec le premier minyane et finissait entre 8h a 9h du soir , donc a peu pres une vingtaine de services environ par soir ( mon ami Marc Attias fit sa Bar mitsvah a cette synagogue), elle se trouvait a l'entree du Mellah dans une ruelle juste apres le marchand en gros et detail Bellehssen et dans cette ruelle il y avait un poste de police ( je pense que c'etait le seul au mellah).
5--Une synagogue au milieu du mellah dans une impasse et l'entree en arc et assez grande etait situee au fond de la ruelle, et elle faisait face a la rue principale. On faisait la priere de minha les jours de semaine car mon pere savait qu'il y aurait toujours un minyane juste apres midi.
6- Pas loin il y avait une synagogue situee au premier etage d'un immeuble et c'est la-bas que mon ami Prosper priait aux fetes avec son pere .
7--Peut etre qu'il devait y avoir deux a quatre synagogues de plus au mellah mais je ne les ai pas frequentees.
En dehors du Mellah:
8--La synagogue du Talmud Torah, rue Henri Popp, ou les jeunes etudiants-rabbins faisaient leurs prieres, et etait plutot pour les jeunes gens qui voulaient prier d'une facon"plus jeune et entre jeunes"
9--La synagogue de Syboni a la rue du capitaine Petitjean, situee a l'arriere de la fabrique de marmites d'aluminium et adjacente aux appartements de Monsieur Syboni proprietaire. J'y faisais toutes mes prieres pendant l'annee qui a suivi ma Bar mitsvah comme c'etait la coutume chez nous et comme elle etait a 100-150 m de chez moi, c'etait assez commode d'autant plus que le Chaharite( priere du matin) etait a 5h45-6h du matin , la minha a 13h et le maariv ( arbite) a la tombee de la nuit.
10--Pendant les fetes de Roch Achana et Kippour et pour accomoder le tres grand nombre de juifs qui priaient pendant ces fetes, la communaute juive louait les locaux du cercle de l'Alliance et la salle de la Chambre de Commerce de Rabat afin d'y conduire les services religieux pour cette periode. Il fallait bien sur reserver ses chaises a l'avance.
De prime a bord ce sont la mes premiers souvenirs de nos synagogues de Rabat peut etre que d'autres reviendront a la surface plus tard et je t'en parlerai.

Amities,

elie
Re: les synagogues de Rabat
19 novembre 2004, 17:57
Malheureusement et à ma connaisance il n'y a plus qu'une seule Synagogue à Rabat, sur l'avenue qui méne à l'ex cinéma vox.

A la mémoire de toute la communauté juive marocaine dans le monde.



Modifié 1 fois.
eva
Re: les synagogues de Rabat
19 novembre 2004, 18:36
Nounou,

Vous avez tout à fait raison. La population juive de Rabat ne compte plus que 300-350 personnes. Ya hasra...

Amitiés.

Eva la Rbatiya.
Re: les synagogues de Rabat
20 janvier 2005, 18:19
Bonjour Eva,

Comme tu me l'as demande j'ai fait une esquisse ( plan rudimentaire) des synagogues de Rabat. Cc n'est bien sur pas a l' echelle, mais c'est assez representatif.
C'est ce dont je me souviens ( souviens toi que j'ai quitte Rabat il y a pres de 41 ans et c'est de memoire que j'ai trace ces lignes et locations)) ces synagogues ci ,je les ai frequentees. Je suppose que tu devrais en ajouter quelques unes au mellah. Aucune idee combien , peut etre deux ou trois..ou moins.Celles que j'ai marquees avec un Magen David , j'y ai fait la priere, certaines quelques fois seulement. La premiere synagogue a partir de l'entree du mellah , c'etait pour Arbite , plusieurs services de 18h a 20h . Celle de la petite porte du mellah, synagogue des Rav Revah, c'etait la Minha du samedi apres-midi ( 13h30), celle de Dar Bi (Rabbi Chalom Zaoui au fond du mellah) la plus grande synagogue c'etait pour la Havdala du samedi soir.Celle du milieu du mellah a gauche au bout de l'impasse c'etait pour les minhas de yeme hol, c-a-d durant la semaine.La synagogue Ruimy , c'etait la synagogue de ma famille, Grand-pere etc..La synagogue de derb buenos, c'est la synagogue de mon ami d'enfance Buenos, il y a celebre bien sur sa bar mitsvah.
Au cercle de l'Alliance on faisait la priere du vendredi soir. Chez Syboni , pres de chez moi , c'etait tous les jours pendant l'annee de ma bar mitsvah et c'etait a 4 minutes de la maison, donc pratique le matin car les prieres commencaient a 5h45,pareil que dans les synagogues du mellah.
Au Talmud Torah de la rue Henri Popp, c'etait mes frangins , plus vieux que moi qui y allaient car c'etait une synagogue pour jeunes personnes.
Et voila,
J'ai ajoute quelques endroits tres frequentes par la communaute juive de Rabat tels que Cafes La Ibense, Cinq Parties du Monde, Resto Eldorado, Obid, Cinema VOX, Magasin Bellehsen , ecole de l'AIU filles et garcons, Librairie Papeterie Elie Louski ( tres connue), ecole primaire du Chellah ,ma rue , la societe dans laquelle mon pere a travaille 35 ans SNIM,etc..j'ai tout scanne et j'espere que cela t'aidera. De toutes facons si ce n'est pas clair , c'est pas grave tu n'as qu'a te souvenir des emplacements des Magen David.

amities,

elie

Re: les synagogues de Rabat
20 janvier 2005, 18:38
Voici une photo de mon ami d'enfance Marc Bouenos avec sa femme il ya quelques annees de cela ( mois de cinq ans) ou ils posent en face de la petite porte du mellah . Cette porte etait fermee durant la nuit.
Au bout de la ruelle a l'angle avec la rue principale du mellah que j'ai oublie de marquer sur le plan , mais j'imagine que tu l'as devine,.. c'est celle ou toutes les ruelles et impasses convergent et qui longe tout le mellah, parallele a la muraille. Bref a l'angle de ces rues etait la fameuse synagogue des Rabbins Revah, grands amis a mon pere et aussi freres du Rabbin Revah , directeur de Talmud Torah et Parent du grand comedien israelien Zeev Revah.
Pièces jointes:
rabat24.jpg
Re: les synagogues de Rabat
20 janvier 2005, 18:45
La porte du mellah. En y entrant a droite c'etait l'ecole de l'AIU de garcons, a mois de 50 metres a droite commencait le mellah et ou se trouvaient a peu pres 5 a 8 synagogues anciennes. Tout droit c'est la rue Souika et la medina, a 30 metres de l'ecole de garcons etait l'ecole de l' AIU filles et a sa gauche la garderie ( maternelle)juive.
Pièces jointes:
mellahrabat.jpg
Re: les synagogues de Rabat
20 janvier 2005, 19:11
L'immeuble de Talmud Torah a Rabat,
situe sur la rue Henri Popp, angle rue de Lyon, quartier juif de la nouvelle ville.
Cet immeuble servait d'ecole pour futurs Rabbins qui venaient de plusieurs villes marocaines, Sefrou, zone espagnole etc..
En ete , pendant les vacances scolaires tous les jeunes juifs R'batis de moins de treize ans y apprenaient l'hebreu, Torah, prieres, et histoire juive. Apres la Bar Mitsvah, les jeunes n'y allaient plus.
Au premier etage etait situee la synagogue dirigee par les futurs Rabbins.
Au sous-sol se trouvait les locaux du mouvement scout des EIM, et le DEJJ y etait aussi incorpore.
Pièces jointes:
Rabattalmudtorah.jpg
Re: les synagogues de Rabat
20 janvier 2005, 19:22
Eva, voici l'adresse des etablissements Sibony, tout pres de chez moi.

A l'arriere de la fabrique, Mr.Sibony avait sa maison. Avant d'entrer dans ses appartements, il y avait une toute petite cour et a gauche, Mr. Sibony avait fait construire une tres jolie synagogue pour les familles juives du quartier. Elle etait bien dirigee, et il me semble que l'on ne faisait pas de nedavotes puisque Mr. Sibony financait tout, les Sefarim, les livres de prieres, salaire du Shaliah Tsibour et Kore Torah , bref tout. La famille Sibony etait une famille philanthrope et tres respectee a Rabat.
Pièces jointes:
siboni.jpg
Re: les synagogues de Rabat
30 mars 2005, 16:25
Elie bonjour!

A propos des synagogs, la, je vais t'aider,n'empeche que depuis 1960 je n'ai pas mis mes pieds a Rabat: en partant de l'ecole, tu rentes a droite il ya Jeannot qui vendait les pepites, en face la cremerie de mon oncle Albert Z"l, le pere de Jean Pierre, apres avoir depasse derb di zouz et la station de police, a gauche derb del comite , 2 synagogs au fond dela rue celle de rabbi Eliezer Davila , et pls bas vers la sortie de la rue celle de Benzaquen; eallant au long du melah la rue buenos je crois une synagog au premier au dessus de la maison de Coco Kessous, plus bas dans larue de chella la synagog de rebi Israel el harar, dont le frere t'a appris a lire pour la communion, et non pas Revah, qui lui etait maitre d'hebreu a l'ecole le pere de Zeev,plus bas l'impasse Bohbot ou j'habitais au bout la synagog sla jdida, apres a droite ou il yavait lhamam di soulika, en face du hamam la synagog de Eliahou Cohen,apres celle ou tu priais de Issahar Rouimy, apres il yavait celle de Rabi Chalom Zaoui. Plus tard je continuerai .
Bonne journee a bientot.
Raphy Rouimy.
Re: les synagogues de Rabat
22 juin 2005, 11:57
A tous les anciens de Rabat,chalom !

J'ai choisi d'intervenir sur ce forum parce que je suis passionné par l'histoite de la communauté juive de Rabat depuis les origines jusqu'à l'époque récente, ses Tsadikim, ses Rabbanim et ses synagogues.

Je me présente :
Je suis Raphaël ATTIAS fils de Moïse ATTIAS z"l et petit fils du grand rabbin et Dayan Rabbi Raphaël ATTIAS. J'ai quitté Rabat en 1984 et je vis à Paris depuis cette date. Je suis marié avec Ruth ATTIAs ma petite cousine et j'ai 3 enfants : Galith, Ilana (nées à Rabat) et Daniel (né à Paris).

J'aimerai que l'on ^puisse créer une association des anciens de Rabat afin de pouvoir partager les informations, les documents et les souvenirs concernant cette belle communauté. Nous avons le devoir de conserver cette mémoire afin de la transmettre à nos enfants et à nos petits enfants.

Je serais donc heureux de recevoir toutes sortes d'informations sur l'histoire de cette communauté, de photos des synagogues et des tombes des Tsadiquim ou même d'évènements caractéristiques.

Si des personnes sur ce forum ont connu mon grand-père Rabbi Raphaël ATTIAS, j'aimerais qu'ils me trasmettent tous les éléments d'information à son sujet (documents, témoignages, lettres, photos etc.)

Chalom ouvrakha à tous et à toutes

Raphaël Attias



Modifié 1 fois.
Re: les synagogues de Rabat
22 juin 2005, 19:05
Salut Raphael et bienvenue au site Dafina,

Tu trouveras beaucoup d'informations sur tous les sujets de Rabat sur ce forum.
Va sur "Rechercher", coche ce dont tu as besoin.sujets ou auteurs etc..et coche toutes les dates et tu verras tu auras beaucoup de lecture.
Au sujet du grand Rabbin Raphael Attias, tout jeune a Rabat je me souviens que mon pere parlait souvent de lui. Je vais prendre des informations aupres des membres de ma famille plus ages que moi et essayer des que je les aurais de te donner un compte-rendu par la suite.
Bon a la prochaine et tu verras nos amis R'batis d'Israel et de France qui ont une tres bonne memoire vont certainement raconter ici tout ce dont ils se souviennent,
a bientot et Baroukh Haba Raphael Attias.

elie cohen
Re: les synagogues de Rabat
08 novembre 2005, 17:52
A PROPOS DE LA SYNAGUOGUE SITUEE A LA RUE HENRI POPP EN TANT QU ETUDIANT A L INSTITUT MAROCAIN DES HAUTES ETUDES HEBRAIQUES J AVAIS LE GRAND HONNEUR A L INSTAR DE MES CAMARADES LES ELEVES D Y PRIER PENDANT LES CINQ ANNEES D ETUDES EN COMPAGNIE DU GRAND RABBIN DU MAROC ET PRESIDENT DU HAUT TRIBUNAL RABBINIQUE LE VENERE SAUL DANAN LE VICE-PRESIDENT LE RABBIN MIKHAEL ENCAOUA SANS OUBLIER DE CITER LE RABBIN OHAYON PRESIDENT DU TRIBUNAL RABBINIQUE DE RABAT.TOUS ETAIENT POUR MOI MODELE DE MODESTIE HUMBLETE FUYANT TOUT PROTOCOLE....
Re: les synagogues de Rabat
08 novembre 2005, 22:44
Merci Mathias de ton message,

Le Rabbin Saul Danan etait un ami de la famille.

Sa fille Susy etudiante en Ingenierie etait tres ami avec mon regrette frere Charles Cohen diplome de l'ecole superieure des mines de Nancy.
Susy Danan m'a aide dans mes etudes d'arabe classique vu qu'elle etait tres calee .
Mon frere avait frequente enormement ce Talmud Torah car il avait beaucoup d'amis etudiants Rabbins qu'il aidait occasionellement dans leurs etudes laiques ( maths, physique..).
Cette famille Danan si je ne me trompe pas venait d'Oujda.
Enfin c'etait la belle epoque du Talmud Torah preside par le Rabbin Revah ( annees 60's),

amities,

elie cohen
Re: les synagogues de Rabat
09 novembre 2005, 10:30
MONSIEUR COHEN

EN TANT QU ELEVE-RABBIN A L INSTITUT DES HAUTES ETUDES HEBRAIQUE SI JE NE ME TROMPE PAS DEUX FRERES COHEN FREQUENTAIT CET ETABLISSEMENT POUR SE JOINDRE A CERTAINS AMIS TELS QUE SOUDRY AMRAM AZUELOS BOUGANIM SEBBAG BELLEHSEN....POUR RESOUDRE ENSEMBLE LES EXERCICES DE MATHEMATIQUES MATIERE QU ON N ENSEIGNAIT PAS A L EPOQUE.

LES DEUX FRERES COHEN FAISAIT PARTIE DU PAYSAGE DE NOTRE ECOLE EN TANT DES ETUDIANTS VOLONTAIRES.
PERMETTEZ MOI DE VOUS REMERCIEZ AU NOM DE CEUX QUE VOUS AVEZ AIDE POUR SURMONTER LES DIFFICULTES DE CETTE MATIERE..

AMICALEMENT VOTRE

MATHIAS
Re: les synagogues de Rabat
09 novembre 2005, 22:55
Merci Mathias,

Armand Soudry etait un grand ami de la famille et il venait souvent a la maison. Lorsqu'il s'etait marie , evidemment il sortait moins mais par contre nous allions souvent chez lui, surtout mon frere Charles pour y manger une tres bonne Daf.faite par sa jeune epouse.
Oui..c'etait quand meme une belle epoque, innocente et nous etions tous amis.
Enfin , heureux de faire votre connaissance sur notre site et j'espere que nous pourrions au fur et a mesure ramener tous ces souvenirs qui remontent a la surface.
A bientot et toutes mes amities,

elie cohen
Re: les synagogues de Rabat
20 novembre 2005, 11:46
Bonjour Mr. Cohen,

J'ai enfin visite votre site et vous reponds au sujet des synagogues de Rabat, en effet a la rue Capitaine petit Jean il y en avait une, celle de mon pere Haim Sibony Zichrono livracha, il est decede en 1967 apres la guerre des 6 jours en Israel.
Il est decede en France et il est enterre aujourd'hui en Israel, c'etait son veux. Un luxe bien sure. Car on pouvait payer cela.
Ma mere a vendu l'usine, a donnee en charitee le contenu de la synagogue a d'autres aux alentours.
Nous avons ete tres heureux a Rabat, et je me rapelle que mon pere de temps a autres invitait pas mal de gens le samedi pour manger chez nous le midi, surement la dafina, je ne me rapelle pas exactement qui etait la car je n'avais a peine que 14 ans lorsque nous avons emigre en Israel.
J'ai lu votre mail a Eva sur le fait que ma famille etait tres respectee et mon pere philanthrope. Vous l'avez tres bien caracteriser, en effet, il etait tres sociale tres genereux, et son reve etait de faire plaisir aux aures. J'aurai tant voulu qu'il arrive en Israel vivant, mais il a ete tres malade.
Ma mere aussi est decede en Israel 8 ans apres lui.
Nous avons ete tres heureux aussi en Israel.
En ce moment je vis en Hollande mais je visite mes freres et soeurs 1 fois par an au moins.
En face de la synagogue nous avions aussi un tres beau jardin.
Je m'en occupait, nous avions aussi un prunier et un arbre avec plein de citrons. Tout etait entretenu dans les details.
Apres le deces de mon pere, ma mere a vendue la fabrique d'articles de menage, et nous avons fait la Alia.
C'est touchant d'entendre les gens parler de mon pere et de notre synagogue. Aussi j'ai etudie au Talmud Tora. Ma soeur y habitait juste en face et je la visitais tres souvent.
Mes sinceres amities
Myriam Sibony



Modifié 1 fois.
Re: les synagogues de Rabat
22 novembre 2005, 17:08
bonsoir Miryam

Combien mon coeur temble en lisant ton message concernant la synagogue de feu ton Papa , pour la bonne raison que c'était mon grand'père Assayag Messod ZAL et Mazogui Moise qu'ils l'avaient fondée .... combien de souvenir se réveillent en moi.
Myriam, je ne sais pas si tu te souviens de moi, mais moi très bien, j'habitais l'impasse Henri Popp, ton frère qui était au Collège des Orangers faisions la route ensemble et nous avions en commun un ami qui était instituteur au Talmud Torah qui s'appelle Joseph Anidjar qui est actuellement en Israel et précisement à Petah Tikva.
Te rappelles-tu ?
Tu habites en Hollande, donc tu n'es pas loin de Paris, tout le plaisir de te recevoir.. Je m'appelles Hélène Assayag et suis mariée à Haim Benolielle fère du café la Ibance.
En ces bons souvenirs, j'espère te lire très bientôt
Hélène



Modifié 1 fois.
Re: les synagogues de Rabat
22 novembre 2005, 21:40
Bonsoir Helene,

Tu parles d'un de mes freres, J'en est un qui est decede qui s'appelai Momy (Salomon), j'en est un autre qui s'appelle Leon il habite en ce moment au brazil, puis 2 autres qui habitent en Israel, Raphy et Hilario, tous deux maries avec enfants.
Je ne suis pas sure de te voir tres bientot, mais aimerait certainement entendre plus de tous ces souvenirs du Maroc que je n'ai jamais plus visiter. Je suis aussi desolee de ne plus me souvenir de toi, j'ai une foto avec une fille de mon age et ne sais meme pas qui c'est.
J'ai par contre de tres bons souvenirs de ma maison, et de l'usine, du jardin, je reve encore de ce jardin.
qu'elle coincidande de rencontrer sur le chat, tant de gens qui ont connus ma famille. Pour tout dire cette synagogue a fait un point de meeting sur l'internet, si on veut elle existe encore puisqu'elle reuniet encore la 2 eme generation.
Quels sont tes souvenirs de ta famille avec la mienne? et quel frere connais-tu?
s.t.p. reponds moi.
Amicalement, Myriam Sibony
Re: les synagogues de Rabat
24 novembre 2005, 16:16
Bonjour Myriam,

C'est avec grand plaisir de faire votre rencontre ici a Dafina.
Je remercie Eva , en passant , pour avoir eu l'idee geniale de vouloir repertorier toutes nos anciennes synagogues de Rabat.
Avoir la fille de Mr.Syboni ZA"L a notre forum est un honneur.
Je me souviens tres bien de votre jardin avec le citronnier ( j'avais si envie de cueillir un de ces fruits). Il me semble meme que l'on devait utiliser ses feuilles pour la Havdala du samedi soir.
A l'age de treize ans j'ai frequente votre synagogue pendant toute l'annee qui a suivi ma Bar Mitsvah ( comme c'etait la coutume dans nos familles a l'epoque) et je l'avais fait parce que mon voisin Mr. Amzallag l'avait suggere a mon pere , etant donne que la synagogue de la famille etait situee au fond du mellah et ce n'etait pas tres indique de laisser un jeune faire cette route, seul , en hiver a 5h30 du matin, et ce du point de vue securite).
J'ai donc fait la connaissance de votre grand-pere ( il me semble qu'il devait etre le pere de votre pere ou mere)) et qui lisait toujours les premiers mizmorim du Chaharit et Avdite.
En tant que Cohen on me donnait la premiere Alya au Sefer Thora,tous les lundis et jeudis matins ( lorsqu'il n'y avait pas de celebration de Bar-Mitsvah).
Ce vieil homme qui me semblait etre votre grand-pere avait beaucoup d'affection pour moi et franchement j'avais beaucoup aime prier avec leur minyane quotidien..., et qui plus est.. mon annee scolaire de 1961-62 a ete une de mes meilleures au point de vue reussite au lycee ( pour vous dire que frequenter les synagogues ou l'on priait avec ferveur , comme c'etait le cas a la synagogue de votre pere,devait plaire a D.ieu et l'on etait recompense, quoique la raison de faire mes trois tefilotes quotidiennes a votre demeure apres ma bar-mitsvah n'etait basee bien sur que sur des motifs purement religieux , mais par la suite cette experience m'a ete tres gratifiante).

Il y avait un contremaitre a la fabrique de votre pere , dont le fils etait un ami a moi( de notre bande du quartier) et dont le nom m'echappe, qui faisait la route de retour avec moi tous les samedis soirs apres la Havdala et il avait pour habitude avant de sortir sur la rue du capitaine Petitjean , de tourner a droite vers les etageres ou etaient entreposes tous les couscousiers flambants neufs , d'en ouvrir un en particulier et d'y retirer son paquet de Casa-sport olympic ( cigarettes de l'epoque) et son briquet ( il les avait entreposes a cet endroit juste avant l'entree du Chabate) , puis il allumait sa premiere cigarette de la semaine. J'etais toujours intrigue par le fait qu'il pouvait s'abstenir de fumer pendant 24 h , mais ne pouvait attendre jusqu'a l'arrivee a sa maison qui n'etait situee qu'a 10 mn de marche.On en avait parle et deja il me conseillait de ne point suivre cette habitude...c'etait en 1961-62.

Les lundis et jeudis matin apres Chaharit, j'avais moi aussi une habitude avant de rentrer a la maison, mon rituel etait d'aller chez le marchand de Sfinges de la rue de Grenoble pres de l'impasse et de m'acheter deux beignets ( 20 anciens francs ou centimes d'aujourd'hui) pour mon petit dejeuner , avant mon depart pour le lycee Gouraud.Ce marchand de sfinges n'etait ouvert que ces matinees la et le dimanche.

Voila pour les souvenirs ...

Passer le bonjour a votre frere qui etait avec moi au lycee Gouraud ( photos dans albums de Rabat ) et qui etait un bon ami de classe et de route.

Cela m'a fait plaisir de vous ecrire.

Amities et a la prochaine.

elie cohen

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2018 - DAFINA