Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Rabat- Lycee Gouraud

Envoyé par cohenelie 
Rabat- Lycee Gouraud
22 février 2006, 17:46
Le lycee Gouraud a ouvert ses portes a Rabat en 1919 et a ete transfere au lycee Descartes en 1963.

Institution scolaire la plus importante alors a Rabat tant par sa qualite d'enseignement laic que par le haut calibre de ses professeurs.
Beaucoup d'anciens etudians de cet auguste etablissement ont eu des carrieres professionnelles dans la haute administration francaise, ministres...et dans la direction des tres grosses societes privees et publiques francaises. Certains anciens etudiants juifs marocains ont meme, au debut du Maroc independant, joue un role primordial dans l'industrie et le developpement du Maroc post-protectorat.





Modifié 1 fois.
Pièces jointes:
lycee1.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 17:53
Le Lycee Gouraud , aujourd'hui lycee Hassan II se trouve au haut de l'avenue du Chellah , localise entre cette avenue et la rue Guynemer.
Au bas de cette derniere rue se trouvait le Petit Lycee qui etait une annexe du lycee Gouraud et qui etait essentiellement limite aux cours du premier cycle. Ce petit lycee fut remis aux autorites marocaines ( nationalise) en 1957-58


Pièces jointes:
1.rabatplan guides bleus.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:06
Henri Joseph Eugène Gouraud (1867-1946)

est un général français qui s’illustra aux colonies, puis, pendant la Grande Guerre en Argonne et aux Dardanelles. Gouverneur militaire de Paris de 1923 à 1937.


Pièces jointes:
1.gouraud.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:07
GOURAUD
1867-1946

Henri Gouraud est né à Paris, rue de Grenelle, le 17 novembre 1867. Il est le fils du Docteur Xavier Gouraud, médecin des Hôpitaux et de Marie Portal.
Au Maroc
Après avoir suivi les cours du centre des Hautes Etudes Militaires, le colonel Gouraud part en 1911 au Maroc où il débarque le 2 mai. Fez est alors bloquée par des tribus révoltées contre le Sultan. Chargé de conduire à la colonne Moinier ses convois de ravitaillement, le colonel Gouraud doit livrer trois combats avant de le rejoindre.
En 1912, il accompagne à Fez le général Lyautey, nommé Résident Général au Maroc; il reçoit le commandement de la ville après l'attaque de nuit du 25 mai au cours de laquelle les rebelles ont pénétré jusqu'au coeur de la cité. Le 1er juin, il sauve à nouveau Fez investie par les tribus au combat d'Hadjera et Kohila qui lui vaut quelques jours après les étoiles de général de brigade. Il est alors chargé du commandement de la région de Fez.
Nommé en mai 1914 au commandement des troupes du Maroc occidental, le général Gouraud doit livrer plusieurs combats pour assurer la liberté des communications avec l'Algérie par la trouée de Taza
Intérim au Maroc
Ce n'est pas sans regret que Gouraud quitte la Champagne pour partir au Maroc. Pressenti pour le Ministère de la Guerre, Lyautey subordonne son acceptation au fait qu'il sera remplacé à Rabat par son "cher Gouraud". Celui-ci ne peut que s'incliner. Mais Lyautey ne peut s'habituer aux "parlotes" de la vie politique. Il revient au Maroc. Gouraud reprend avec joie en juin 1917 le commandement de la IVe Armée et continue à préparer celle-ci aux futurs combats.
Pendant l'hiver 1933-34, il parcourt l'Afrique Occidentale Française à l'occasion de la célébration du cinquantenaire de la conquête; il rentre en voiture à travers le Sahara. L'année suivante il assiste à Dakar à la consécration de la cathédrale que la France a dédiée à ses Morts. Au retour, il ouvre la route automobile du Sénégal au Maroc par la Mauritanie et l'Adrar, revivant sur place sa campagne de 1909. Il passe une nuit au poste qu'il avait créé non loin de la Koudiat d'Idjil qui porta longtemps le nom de fort Gouraud.



Pièces jointes:
GOURAUD.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:10
Dernières années de la vie dugeneral Gouraud et ses dernieres volontes


Le 17 novembre 1937, âgé de soixante-dix ans, le général Gouraud quitte le Gouvernement militaire de Paris après avoir reçu de la garnison de Paris et des Anciens Combattants les marques d'affection les plus touchantes. Il s'installe rue de Varenne, à deux pas des invalides, dans un appartement qu'il transforme en musée par le grand nombre de trophées et de souvenirs qu'il y rassemble. Il se consacre à la rédaction de ses "Mémoires d'un Africain".
L'invasion de la France en 1940 l'affecte profondément. Il quitte Paris pour Royat où il vit jusqu'à la libération dans la dignité et la tristesse. Il doit lutter contre les atteintes de l'âge et les séquelles de ses blessures.
Il rentre à Paris le 1er mai 1945. Il y meurt le 16 septembre 1946. Le Gouvernement lui rend un dernier hommage par des obsèques solennelles. Le peuple de Paris défile longuement devant son cercueil avec ce recueillement et cette émotion qu'il sait manifester à ceux qui ont conquis son estime par leur manière de servir la Patrie.
Conformément à ses dernières volontés, le général Gouraud est inhumé dans la crypte du Monument de Navarin "au milieu des soldats qu'il a tant aimés".
D'après une biographie de Henri Gouraud écrite par son neveu, le Général Philippe Gouraud aimablement envoyé par le service historique de l'armée de terre.



Pièces jointes:
navarin.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:12
Agamemnon d'Eschyle


joué par la troupe de l'alliance française
constituée de professeurs et d'élèves des lycées
Lalla Aicha, Moulay Ismail, Moulay Youssef, Yacoub El Mansour et Gouraud
et de l'école des beaux arts
le 22 juin 1962 dans la cour du lycée Gouraud



Pièces jointes:
agamemnon_1.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:14
l'ancien batiment classes de 6emes


Pièces jointes:
l\'ancien batiment classes de 6emes.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:16
Le Lycee Gouraud en 1921.


Pièces jointes:
1.gouraud1921.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:20
Cours de Gym.

Salle de sports 1923-34
Pièces jointes:
2.sport1,gym 1923-24.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:22
Professeurs , annee scolaire 1923-24


Pièces jointes:
professeurs 1923-24.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:24
Classe de dessin au lycee Gouraud 1923-24


Pièces jointes:
dessin 1923-24.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:27
L'administration du lycee Gouraud , annee scolaire 1928-29


Pièces jointes:
adm 1928-29.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:30
Professeurs du lycee Gouraud,
annee scolaire 1928-29


Pièces jointes:
Professeurs 1928-29.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:33
L'administration du lycce en 1931-32


Pièces jointes:
administration 1931-32.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:45
SOUVENIRS DE L'ANNEE SCOLAIRE 1938-1939....
periode des annees scolaires Mahdi Ben Barka

Recit d'un Ancien de Gouraud,
FUHR JEAN-CLAUDE (Classe de Mathématiques Elémentaires 1938-1939)

L'année scolaire 1938-1939, pour les élèves de la classe de mathématiques élémentaires du Lycée GOURAUD, de RABAT, demeure dans notre mémoire collective particulièrement vivante et heureuse, parce qu'elle a marqué, pour la plupart d'entre nous, l'achèvement de nos études secondaires, la fin d'une jeunesse insouciante et le début de la seconde guerre mondiale, avec son cortège de bouleversements profonds . Nous conservons d'elle un souvenir lumineux, dominé par les personnalités de nos professeurs, l'allure moderne de notre Lycée et, pour beaucoup d'entre nous, le rigueur de notre internat, tempérée par une camaraderie merveilleuse .

Parmi nos professeurs celui qui nous enseignait la physique et la chimie, se situait au niveau le plus élevé . Monsieur MOTTE, à la carrure massive, puissante et marmoréenne, nanti d'une impressionnante barbe noire, tenait sa classe d'une main de fer . J'éprouve toujours, soixante ans après, u- prononcer son nom, le même respect -révérencieux et un léger picotement, le long de mon échine, comme du temps de mes Jeunes années lorsque Je savais que J'allais plancher à mon tour, au tableau noir, en formant avec trois de mes doigts le bonhomme d'Ampère, afin de découvrir le sens dans lequel devait s'effectuer la déviation d'une insupportable boussole, malencontreusement placée sous un fil parcouru par un courant diabolique Parfois un solénoïde aux enroulements bizarres se substituait au fil. J'étais contraint de tordre ma main, aux trois doigts en équerre, et de me contorsionner comme un dément, pour épouser la première spire, dans un mouvement circulaire du poignet . On entendait alors doucement gémir l'une de nos filles, la plus sensible . Nous en avions cinq dans notre classe, égarées dans un milieu très masculin . L'affligeant spectacle d'un poignet esquissant des spirales saccadées, comme un serpent en folie, déclenchait en elle une indicible souffrance . Or le savait et on accentuait un peu nos effets pour faire bonne mesure Monsieur MOTTE levait une paupière lourde sur la suppliciée et disait Alors! , c'est pourtant clair!"


LONCHAL-FUHR-BENBARKA-MR MOTTE PROFESSEUR DE PHYSIQUE


Pièces jointes:
fuhr_1.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:47
D'autres professeurs, remarquables par la qualité de leur enseignement, étaient presque au même niveau que Monsieur MOTTE, sans toutefois inspirer la même terreur révérencieuse . il y avait Monsieur MARTY qui, nous formait en mathématiques . De carrure athlétique, il était d'ailleurs capitaine de l'équipe de rugby de RABAT, il nous faisait parcourir, avec patience, intelligence et clarté, l'univers compliqué des coniques, nous dévoilait les mystères de l'inversion et nous apprenait à jongler avec les équations les plus sulfureuses, aux paramètres remplis de pièges

On racontait qu'il avait présenté plusieurs fois le concours del’agrégation avant d'être reçu . Je n'arrivais pas à le croire, tant son enseignement me portait vers des cimes dont je n'avais jamais soupçonné la hauteur . Il nous a donné le goût des belles courbes et celui de l'élégance dans la recherche de solutions simples.

Fuhr et son ami Mahdi Ben Barka




Pièces jointes:
fuhr_2.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:50
Je reviens maintenant sur le maître le plus cher à mon cœur, celui qui m'a le plus profondément marqué, Monsieur MOTTE . On ne bronchait pas avec lui . On travaillait dur, on ne murmurait pas dans ses cours et on prenait même des notes . Notre professeur débutait toujours sa séance, qu'il s'agisse de physique ou de chimie, par l'envoi au tableau noir de quelques victimes en puissance, pour un interrogatoire serré sur la leçon précédente . Quand on ne s'en tirait pas trop mal, on pouvait s'estimer heureux . Après cette difficile épreuve, la leçon du jour commençait par une ou plusieurs expériences . Elles avaient été mises en place par Monsieur ALLAOUI, le préparateur, qui régnait dans les coulisses du laboratoire . Il passait, la mine pensive, l'air pénétré de celui qui détient le savoir et le geste onctueux comme un prêtre dans le saint des saints, parmi nous, durant les séances de travaux pratiques, pour vérifier que nous disposions des matériels nécessaires Il hochait alors la tête d'une manière navrée devant nos expériences Quand Monsieur MOTTE entamait une démonstration, nous espérions follement qu'elle raterait bruyamment . L'explosion d'un mélange chimique avait notre préférence secrète . Des projections colorées de liquides corrosifs auraient pu nous satisfaire . A la rigueur, une machine de Gramme dont le rotor devenu dément, aurait fait sauter tous les plombs, nous aurait causé une certaine satisfaction . De temps en temps, il y avait un insignifiant loupé . Le courant n'allumait pas la lampe, la teinture de tournesol ne virait pas ou la génératrice refusait de tourner . Alors le professeur, d'une voix haut perchée, appelait "Monsieur ALLAOUI à trois reprises . L'intéressé surgissait l’œil hagard, au pas de course, et tout rentrait dans l'ordre . Nous nous sentions très vaguement frustrés . Certains de nos camarades, qui semblaient toujours très informés, racontaient des histoires curieuses sur notre professeur, pour expliquer sa sévérité sourcilleuse, la minutie de ses gestes durant les expériences et la présence d'une barbe broussailleuse, qu'il manipulait avec une lenteur attentive, durant le temps que nous répondions à ses interrogations . On disait donc, qu'une fois sorti de l'Ecole Normale Supérieure, ses premières classes s'étaient révélées un cuisant échec . Abominablement chahuté, il avait demandé son changement d'académie et adopté, vis-à-vis de ses nouveaux élèves, un comportement d'une implacable rigueur . Pour la barbe, deux versions coexistaient . Dans la première, au cours d'un chahut, à ses débuts, il avait été blessé au menton par un projectile lancé par un élève . La seconde mentionnait la même horrible balafre, causée par l'explosion d'un ballon, au cours d'une expérience ratée . Monsieur MOTTE, défiguré, avait donc laissé pousser sa barbe pour dissimuler son impressionnante cicatrice . j'ai souvent tenté de l'apercevoir, toujours sans succès . Cette barbe, d'après nos anciens, chacun jurant avoir assisté à la scène, mais à des époques différentes, se serait prise dans le collecteur d'une machine de Gramme, que Monsieur ALLAOUI aurait réussi à arrêter, en arrachant tous les fils électriques, dans le tumulte d'une classe épouvantée . On ne croyait pas à cette version, mais on espérait beaucoup la voir se réaliser, pour notre propre compte .


Pièces jointes:
fuhr_3.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 18:53
J'avais, en ce temps-là, pour condisciples BEN BARKA Mahdi, MANY Claude, LONGCHAL Marius et FRIGGERI Guy . Tous ont disparu hélas BEN BARKA était mon grand rival . Nous nous disputions les premières places Il m'était nettement supérieur en mathématiques, car ses solutions avaient une élégance que les miennes ne possédaient pas . Il me fallait cinq ou six pages pour parvenir au résultat, tandis qu'une seule page lui suffisait .

FUHR JEAN-CLAUDE (Classe de Mathématiques Elémentaires 1938-1939)


Mahdi Ben Barka



Pièces jointes:
benbarka.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 19:01
Classe de Mathematiques Elementaires,
math-elem 1937-38


Pièces jointes:
4.mathelem1937-38.jpg
Re: Rabat- Lycee Gouraud 1919-1963
22 février 2006, 19:05
D I P L A:

direction de l'instruction Publique en 1940


Pièces jointes:
dipLa direction de l\'instruction Publique en 1940.jpg
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2018 - DAFINA