Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

RABAT : souvenirs, retrouvailles et album photos

Envoyé par cohenelie 
Re: RABAT : souvenirs, retrouvailles et album photos
30 janvier 2020, 13:02
Bonjour Anna

Toujours pas de réponse de notre ancien membre Debdoubi

Il faut patienter , peut être qu'il passera un regard ici sur notre forum et il te contactera. En tous cas nous aimerions bien que les Anciens nous écrivent de temps en temps comme tu le fais si bien.

A bientôt et toutes mes amitiés à ta famille

Elie
Re: RABAT : souvenirs, retrouvailles et album photos
13 février 2020, 08:51
Bonjour, je crois que mon dernier message ici date d'il y a 10 ans ! Je me dépêche avant que mes 75 ans me jouent des tours !
Gamin, j'ai eu le grand honneur de passer près d'une heure , en son Palais de Rabat, sur les genoux de MOHAMED V !!!!
Mon père, Jean D'Assunçào, et ma mère, Marie ont , tous les deux, travaillés pour le roi du Maroc, MOHAMED V ! Mon père, ébéniste, depuis ses ateliers qui se situaient Av. du Capitaine PETIT JEAN, a participé, en les Palais du ROI, à la réalisations d'escaliers et meubles.
Ma mère, depuis ses ateliers de la rue d'Ouezzan, à la tour HASSAN, puis à la rue Richard d'IVRY, une perpendiculaire de l'Avenue MOHAMED V, a confectionné les robes des femmes de MOHAMED V ! Des voitures et fougons du Palais venaient lui livrer les rouleaux de tissus d'argent et d'or, avec les forces de l'ordre qui fermaient la rue pour protéger ces lamés qui coûtaient des fortunes ! Et durant des semaines , ma mère, aidée de ses " petites mains " comme elle les appelait , confectionnaient ses centaines de robes magnifiques ! D'ailleurs,cette dizaine de " petites mains " toutes Juives, m'ont laissées un souvenir inoubliable avec les gâteaux qu'elles m'apportaient, confectionnés de leurs mains !
Je n'arrêtais pas de questionner ma mère sur le Palais, le roi, ses innombrables femmes, au point qu'un jour elle a obtenue que les collaborateurs du Palais m'emmènent avec elle et toutes ses robes pour une séance d'essayage ! MOHAMED V y participait aussi, avec une patience et des avis très pertinents, et moi, le gamin, sur ses genoux durant un bon tiers du temps de ces essayages !!!! Un souvenir magnifique !!!!
Re: RABAT : souvenirs, retrouvailles et album photos
23 février 2020, 03:55
Bonjour, j'ai oublié de mentionner que durant de nombreuses années mon père a été le président du Club Portugais qui a souvent été mentionné en ce sujet !
Re: RABAT : souvenirs, retrouvailles et album photos
23 février 2020, 07:12
Bonjour jeand’a,

Je viens de rentrer de vacances d’hiver et je m’empresse de te remercier du récit de tes souvenirs à Rabat et au Palais Royal des années 1950..Tout d’abord je me souviens de l’ébéniste de la rue du capitaine Petitjean et surtout du Club des Portugais car mon meilleur ami , né quasiment ensemble et avions vécu toute notre jeunesse au même immeuble , était Albert Rato et ses parents étaient Portugais.
J’entendais tous les jours Mme Rato parler à ses enfants en portugais et dans notre immeuble il y avait aussi deux familles d’origine espagnole et bien sûr beaucoup de Français ainsi que des Israélites..Bref très cosmopolite comme on dirait aujourd’hui.

Peux-tu me dire à quel niveau se situait l’atelier de ton papa? Dans cette très longue rue du capitaine Petitjean, la plus intéressante de tout Rabat jusqu’à l’Indépendance du Maroc à mon avis, se situaient.. depuis le quartier de la Tour Hassan, où la rue commençait près des rives du fleuve et finissait quasiment au niveau de l’immeuble de la Mission Culturelle Française adjacent à l’avenue de la République ( renommée av.Allal Ben Abdallah)..se situaient donc énormément de petits et moyens ateliers ( par ex. la fabrique des marmites, couscoussiers ‘’Siboni’’) ..Moi je me souviens d’un ébéniste mais aussi au coin de la Rue de Grenoble il y avait un atelier de menuiserie très actif.
En ce qui concerne ta maman et ses robes ‘’royales’’ , je suis sûr que Loulou Bénaccoun doit se rappeler d’elle puisque son papa travaillait depuis longtemps au Palais du Roi jusqu’à son départ définitif du Maroc, de Rabat. Si seulement Loulou et d’autres anciens R’batis de ce site décidaient finalement de répondre à nos messages! Facebook c’est bien mais c’est surchargé, super saturé et super inondé de pub…Alors les amis rentrez au bercail ici à Dafina, notre site tout naturel, notre nid où nous avons débuté à écrire sur le Net , le site sans pub et qui possède une âme, une vie, qui respire et qui nous redonne cette vie d’antan qui nous a marqués énormément à tous et à toutes, notre jeunesse , notre vraie histoire et qui est née à Rabat durant les années 1930, 40, 50 et début 60…

Bon je reprendrai ton sujet avec d’autres infos après que je me fusse reposé de mes toutes dernières vacances..

A bientôt cher ami et toutes mes amitiés


Elie

Photo: le Palais Royal du Sultan à Rabat du début des années 1950's



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23/02/2020 07:12 par cohenelie.
Pièces jointes:
palais royal de rabat années 1950 et quelques.jpg
Re: RABAT : souvenirs, retrouvailles et album photos
23 février 2020, 09:31
Bonsoir cohenelie, et merci pour ton intéressement à mon message.
Je vais avoir du mal à te situer l'atelier de mon père. Je me rappelle deux détails, le premier est que, en partant du début de la rue Capitaine PETIJEAN, à la tour HASSAN, son atelier se trouvait sur le trottoir de gauche et que quand tu étais face à son ébénisterie, se trouvait à ta droite un passage assez large pour permettre à sa camionnette d'aller dans une cour intérieure . Je suis aussi à la recherche de demi-frères car il s'est séparé de ma mère.
En effet, ce forum devient un peu un vaisseau fantôme, et ses sujets deviennent désertiques, mais je les préfère toujours à fessebouc, mon seul problème étant une mémoire qui me fait oublier les sujets ou j'ai posé ma prose !!!
Re: RABAT : souvenirs, retrouvailles et album photos
23 février 2020, 09:50
Question mélange des origines, cohenelie, je peux te faire deux autres sujets sur mon cas, car mon père était PORTUGAIS par son père et ECOSSAIS par sa mère, et ma maman ESPAGNOLE par son père et GASCON par sa mère.
Quand je suis rentré en France avec ma mère, en 1959, j'avais 14 ans et ma mère n'a pas voulu attendre que j'ai 18 ans, age ou j'avais à choisir entre la nationalité de mon père ou la nationalité Française, elle s'est adressée aux services de l'état, à NANTES, pour me faire nationaliser FRANCAIS , et là j'ai eu droit au plaisantin de service qui m'a fait du E ZEMMOUR à l'envers, à la vue de mon certificat de baptême de l'église Espagnole de Rabat ( en face de la maternité LYAUTEY !), ou était mentionné mon prénom: JEAN-BERNARD, NANTES a décidé que j'allais m'appeler " JOAO-BERNARDO!!!!!!
Cela me permet chaque jour d'avoir une pensée pour E ZEMMOUR et ses conseils sur l'importance du prénom chez l'immigré !!!!!
Re: RABAT : souvenirs, retrouvailles et album photos
07 mars 2020, 02:44
Détail important concernant le plaisantin de Nantes qui s'est amusé à faire du E ZEMMOUR à l'envers, quand, en me débaptisant, il répondait ensuite à mes demandes de respecter mes prénoms, choisis par mes parents ??
Les courriers par lesquels il me répondait, mentionnaient sur l'enveloppe = " Jean-Bernard D'Assunçào ", et sur la lettre, à l'intérieur = Joao-Bernardo !!!!
Je suis sûr que si E ZEMMOUR lisait ces amusements de ce fonctionnaire il pleurerait de rire !!!!!
Re: Rabat : souvenirs, retrouvailles et albums photos
18 avril 2020, 03:20
OUI C'ETAIT NOTRE SYNAGUOGUE A MON PERE ET SES FRERES ABITAN ET LES SHLIHIMS ETAIENT ISAHAR ET DAVID ZERAD ET QUE DANS CETTE RUE HABITAIENT LA FAMILLE ISRAEL QUI SONT A NANCY -LA FAMILLE ELBAZ ET LA FAMILLE FEDIDA ET A COTE HABITAIT CELUI QUI FAISAIT LA GLACE DONT JE NE ME RAPELLE PAS SON NOM ET QUE LEUR AME SOIT BENI . OUI SIMON RUIMY ETAIT CHEZ AVEC SA FEMME ET JE SUIS EN CONTACT AVEC LUI PAR INTERNET
Re: RABAT : souvenirs, retrouvailles et album photos
18 avril 2020, 03:39
ELIE QUE DIEU TE BENNISSE POUR TES MESSAGES ET QUE DIEU GARDE SON AME A JACKY QUE J'AI BIEN CONNU ET FREQUENTE DE TEMPS EN TEMPS AVEC TOUS LES R'BATIS QU'ON ETAIT COMME UNE FAMILLE CONDOLEANCES A SA FAMILLE .
Re: RABAT : souvenirs, retrouvailles et album photos
20 avril 2020, 05:45
Bonjour Raphy

Très heureux de te lire et ainsi nous avons de tes nouvelles fraîches cher ami de Rabat. Oui avec les temps qui courent il est bon de retrouver parmi nous ici nos aînés R’batis qui ont été les pionniers de cette merveilleuse jeunesse juive et non juive que nous avons connu à Rabat durant ces années innocentes 1950-1965 et pour certains bien avant ces périodes..

Enfin ,nous avons tous connu des crises bien graves si ce n’est en Israël durant les années soixante et soixante-dix , périodes de guerres intensives pour la survie du pays des Juifs, mais aussi en Afrique du Nord avec les évènements de la décolonisation de tout le continent africain…
Alors aujourd’hui c’est une autre sorte de crise planétaire pour la survie de notre monde moderne, de notre mode de vie, de nos habitudes, de nos millions de rêves que nous avons toujours eu pour nos enfants, nos amitiés, nos pays et nos espoirs personnels..

Au Maroc durant les premières années 1930 et quelques il y eut une très grave épidémie de typhus (aujourd’hui nous employons le mot plus actuel de pandémie), énormément de personnes ont perdu leurs vies, à Rabat et ailleurs. Mon chère père avait perdu sa première épouse et son seul enfant, un bébé garçon et a dû refaire sa vie et il s’est remarié et a fondé une nouvelle famille. Il n’avait que 23-24 ans alors durant cette terrible épidémie de Typhus à Rabat…Mais la vie a continué et grâce à la médecine moderne dont le papa de Marie Claire Micouleau –Sicault était l’un des géants et pionniers alors le Maroc a survécu à tous ces fléaux incluant le paludisme et autres..

Amitiés à tous

Elie

PS : A lire tous les livres sur la médecine moderne au Maroc introduite par le Dr Georges Sicault



Liens URL intéressants :

[www.memoireafriquedunord.net]

[www.clan-r.org]
Pièces jointes:
La_Santé_publique_[au_Maroc par Sicault_Georges.jpg
Re: RABAT : souvenirs, retrouvailles et album photos
01 mai 2020, 01:18
Bon 1er mai à tous.... confinés !

Hannah
Pièces jointes:
muguet.jpg
Re: Photos(pele-mele) d'anciens de Rabat, annees 1950's-60's
08 juin 2020, 14:22
Hola!
Si es Usted de Larache, me gustaria sabe si ha conocido a Mercedes Bendayan que se caso con Davaid Moryoussef, que era contador en la empresa de Jean-Perre Taïb, alias Jean-Pierre Bati, gran especialsta de la mùsica de jazz..
Claro, han pasado muchisimos años pero me queda grabado el recuerdo de aquella pareja tan entrañable que vivia en el mismo edifcio que mis padres. David, que tenia un sentido del humor fabuloso estaba muy contento cuando mis padres les invitaban a cenar ya que la deliciosa Mercedes no sabia nada de cocina, lo que desencadenaba las (tiernas) bromas de su marido.
Aprendi con ellos mis primeras palabras de castellano y me comunicaron un amor inextinguible por ese idioma.
Era en aquel entonces una niña de cuatro o cinco añitos .Me acuerdo perfectamente de las fiestas de Pessah y del perfume de la olla de ...dafina.
Cuàntos bonitos recuerdos!
Yo soy cristiana pero aprendi al lado de David y Mercedes , sin darme cuenta al principio de la riqueza humana y cultural que me ofrecian, de la importancia de la toleranca y de la necesidad de siempre quedarse con una mente abierta para entender a los demàs Fueron maravillosos compañeros de camino ; estoy segura, desgraciadamente, que se habràn ido mas allà de las nubes.
Les vi la ultima vez en verano, en 1967 si no me equivoco. Vivian en un piso que alquilaban cerca del Cine Royal después de dejar la calle de Bruxelles a fines de los años 50.
Me agraderia saber donde se fueron después...Si se quedaron en Rabat o si se marcharon a vivir en Israel.
Perdon por la ausencia de tildes en las vocales ya que es imposible ponerlas co mi teclado galo!
Gracias por antemano si acaso Usted sabe algo de ellos.
Re: Photos de Rabat, Suite
08 juin 2020, 15:02
Bonsoir Elie

Je redécouvre Dafina avec délice, après une longue absence due, entre autres, à quelques ennuis de santé.
Je lis avec beaucoup d'émotion votre évocation du "transfert" du Lycée Gouraud à Descartes.
J'ai eu le même sentiment d'exil (le mot n'est pas trop fort) en quittant le Lycée de Jeunes Filles Lalla Aîcha pour le Lycée Descartes ( Propédeutique). Flambant neuf , il me rappelait vaguement un centre de soins et me faisait regretter le charme désuet de mon ancien établissement et le parfum puissant des bigaradiers de la cour.
Moi aussi, je me suis péniblement hissée à bord de ce car scolaire plein à craquer, plus bondé qu'une rame de métro aux heures de pointe, qui pétaradait et soufflait des nuages noirs de gasoil brûlé comme un gros poulpe crache son encre pour échapper à ses prédateurs.
On se souciait peu, à l'époque, des conditions de sécurité à bord des transports scolaires:presque tous les passagers étaient debout et malmenés par les cahots
Quant aux particules (...plus ou moins) fines que nous respirions dans cette nuée noire venue du pot d'échappement , elles devaient impunément nous attaquer les poumons! Moi non plus, je n'ai pas aimé cet infernal trajet en autobus.
A propos de Dominique Versini, évoquée plus haut, elle avait une sœur qui était elle aussi en "Propé" avec moi cette année-là.
Mais heureusement, à Descartes, il y avait l'extraordinaire professeur d''anglais que fut M. Rousseau, avec un humour corrosif comme on n'en fait plus. De quoi oublier l'architecture, un peu trop "raide" à mon goût, du nouveau lycée.
J'ai appris avec une immense tristesse son décès, qui m'a été annoncé il y a quelques années dans les escaliers de la poste par un "ancien" de Marrakech lui aussi disparu.
Amitiés, Elie et merci pour vos très beaux souvenirs de Rabat.
Re: Photos de Rabat, Suite
09 juin 2020, 09:15
Bonjour Eléna

Si heureux de te lire, tes pensées sont identiques aux miennes mot pour mot mais si bien écrites. On sent l'éducatrice ou l'intellectuelle, toujours si cultivée.
Tes classes de propédeutique, je m’en souviens si bien et aussi lorsque nous allions au stade pour notre heure d’éducation physique nous regardions toujours vers vos classes, du moins certaines, qui étaient dans ces vieux chalets de bois à gauche après l’entrée et peut être que tu ne le savais pas mais en « propé » se trouvaient les plus belles étudiantes de tout le Lycée Gouraud..! Elles venaient d’un peu partout mais bien sûr du Lycée de Jeunes Filles où se trouvaient les plus belles filles de Rabat…!

Donc je reprendrais ce sujet plus tard sachant maintenant qu’une âme sœur fait sa réapparition, cela fait si plaisir de savoir que l’on n’est pas seul avec ces merveilleux souvenirs et ta description du Lycée Descartes je la partage entièrement..

Amitiés et à bientôt

Elie
Re: Photos de Rabat, Suite
08 juillet 2020, 08:24
Bonjour à tous ,

Je cherche une personne qui résiderait à Rabat et qui voudrait avoir l´amabilité de prendre une photo d´une tombe au cimetière Israélite.

Merci de me répondre par message privé.

"A"
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2021 - DAFINA - All Rights Reserved