Share |

Avi Toledano, chanteur Israelo-Marocain

Avi Toledano, chanteur Israelo-Marocain
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le chanteur est né le 4 avril 1948 à Mekhnès, au Maroc, où il chante dès l’âge de 8 ans et monte sur scène depuis ses 12 ans. 


Il habitait Casablanca, il a etudie avec moi au College Zektouny a Bourgogne(il etait 2 classes plus elevees que moi). Il arrive seul en Israël en 1964 à l’âge de 16 ans. C’est d’ailleurs dans le train qui le conduit jusqu’au port de Marseille qu’il compose sa première chanson, qui deviendra un succès dans son premier album : Léan Nossaat Arakévet ? (Où se dirige le train ?). Avi passera d’abord huit mois dans un camp de préparation pour la jeunesse juive marocaine, près de Toulouse. C’est pendant cette période qu’il compose et met en œuvre la matière musicale de ses deux premiers disques (Avi Toledano Im David Kirboushi vétizmorto en 1968 et Avi en 1969)

Le succès débute pour Avi, à tel point qu’un journaliste dira de lui : "Quand votre fille vous dit Avi (qui signifie mon père), sachez qu’elle parle en réalité de Avi … Toledano !" Il sort un 45 tours chez EMI en français en 1978 : J’ai décidé d’être heureux (seul) / Il paraît que je te connais déjà. Il a participé deux fois au Concours de l’Eurovision pour Israël, une fois en 1982 à Harrogate en Grande Bretagne en tant qu’interprète et compositeur de la chanson Hora, arrivée en seconde position, et l’année suivante à Munich en tant que compositeur et producteur, avec Ehoud Manor, pour Ofra Haza, du célèbre Haï, Haï, Haï également second au Concours. Il a été nommé plusieurs fois par les radios israéliennes «chanteur de l’année», en plaçant nombre de ses chansons en tête des meilleures ventes, et a enregistré plus de 22 disques tout au long de sa carrière.

Avi s’est produit dans les plus grandes salles de concert du monde : le Madison Square Garden à New York, l’Olympia de Paris ou le Tokyo’s Music Festival, parfois accompagné par des grands orchestres symphoniques tels que le Edmonton Symphony Orchestra du Canada, celui de Haïfa ou de Bat Yam. Il est également connu pour quelques-uns de ses one man shows, notamment La Bohème, d’après Charles Aznavour ou Téoudat Zéout racontant l’histoire de sa vie.

L’identité marocaine de Avi Toledano transparaît à plusieurs reprises dans sa carrière, en 1990 par exemple avec une production télévisée consacrée au passé marocain du chanteur. Le film fut d’ailleurs diffusé à la télévision durant plusieurs semaines et fut accueilli avec beaucoup d’intérêt et d’émotion par les téléspectateurs israéliens. Ce lien avec son pays natal reste marqué avec l’album en hébreu consacré à la musique ethnique marocaine : Marocker.

En 1994, parait une compilation de ses meilleurs titres. La consécration internationale prend toute son ampleur avec une grande tournée nord américaine qui le voit se produire au Taj Mahal d’Atlantic City aux Etats Unis comme au Palace Arts de Montréal au Canada. Le chanteur s’est produit cette année (le 27 mars dernier) avec la star hassidique Avraham Fried pour un concert de soutien à l’association Méïr Panim particulièrement original et culturellement éclectique, consacré aux chansons du grand Chlomo Carlbach. D’autres contributions de bienfaisance comme ce gala de solidarité à l’Auditorium Krieger de Haïfa en faveur du Nord d’Israël touché lors de la dernière guerre du Liban. Parmi ses nombreux succès, on compte notamment : Béïr Zara, Raîti Et Akaïts, Chochanat Arouhot, Dayénou, Aih Af Azman, Od Naguia, Zoï Yafo.

Avi Toledano est l’un des artistes qui se distinguent sur la scène musicale israélienne dans le genre variété. Son succès a été important à partir de la fin des années 60 jusqu’au début des années 70 surtout.

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Il a participer à des radio crochet à Casablanca concours qu'il avait lieu au cinéma opéra le dimanche matin
Il remporta la final et à chanter en première partie d'Alain barrière aux arènes à Casablanca

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Contenu Correspondant