Share |

La halva

La halva

 

La halva fut introduite en Afrique du nord durant l'occupation Ottomane

 

Le mot halva (aussi orthographié halwa, halvah, halava, helva, halawa, etc.), est un nom dérivé de l'arabe حلوى ḥalwā (sucré) est utilisé pour décrire de nombreux types distincts de confiserie à travers le Proche et Moyen-Orient, le Maghreb, les Balkans, la Russie le Caucase, l'Asie centrale et le sous-continent indien, plus particulièrement à Istanbul où cette préparation donne le nom à des banquets au XVIIe siècle au cours de laquelle elle est passée entre les plats.

 

 

De consistance assez dense et friable, elle est vendue en tranches sous forme de barres ou dans des boîtes métalliques.

 

Le halva à base de semoule est très populaire en Arménie, en Turquie, au Pakistan et en Perse et en Grèce.

 

Une autre sorte, à base de tahini (pâte de crème de sésame grillée et broyée), est plus populaire en Méditerranée orientale, dans les régions balkaniques, dans des pays tels que la Grèce (notamment la recette macédonienne), Israël, le Liban, Égypte la Turquie, Malte (Ħelwa tat-Tork qui signifie bonbon turc) ainsi que dans les territoires palestiniens.

 

Le halva peut aussi être fait à partir de nombreux autres ingrédients, tels que les graines de tournesol (notamment en Russie, Roumanie et en Ukraine), diverses types de noix, de haricots, de lentilles et de légumes tels que carottes, citrouilles, ignames, et courges[1].

 

 

 

La plupart des types de halva sont des confiseries relativement denses édulcorées avec du sucre ou du miel. Toutefois, leurs textures sont assez différentes. Par exemple, la « halva de semoule » est gélatineuse et translucide, tandis que la « halva de sésame » est plus sèche et plus friable.

 

 Semoule halva, produit et servi en Inde, au Pakistan, au Bangladesh, en Perse et dans les pays voisins (différentes versions se trouvent également en Albanie, en Arménie, en Bulgarie, en Grèce et en Turquie), est généralement faite avec de la semoule de blé, du sucre ou du miel, et du beurre ou de l'huile végétale. Des raisins, des dattes, ou d'autres fruits secs sont souvent inclus.

 

 

 

 

 Traditions et expressions - En Turquie, après la cérémonie des funérailles, le septième et quarantième jour suivant la mort d'un musulman, de même qu'au premier anniversaire, les proches du défunt cuisent de la halva de farine et l'offrent aux visiteurs et aux voisins. C'est pour cette raison que cette halva de farine est également appelée « Olu helvası » c'est-à-dire la « halva de la mort ».

 

 

L'expression « griller la halva de quelqu'un » donne à penser que la personne concernée est morte il y a quelque temps.

 

Une expression grecque, Ante re halva! (« Άντε ρε χαλβά! ») que l'on peut traduire par espèce de Xalva est utilisée :

 

lorsque celui qui l'emploie veut offenser quelqu'un, généralement un homme qu'il considère comme lâche et/ou rondelet 

lorsqu'on veut traiter quelqu'un de « gros froussard ».

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Contenu Correspondant