Share |

La plus vieille synagogue de Fès rouvre après des années de restauration

 

La plus vieille synagogue de Fès rouvre après des années de restauration

 

 

 

La synagogue Slat El Fassiyine de Fès, au Maroc, été inaugurée mercredi au terme de deux années de restauration, sous le patronage du roi Mohammed VI qui n’était cependant pas présent.

La cérémonie s'est déroulée dans la médina de la ville, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, en présence de 200 personnes parmi lesquelles des personnalités juives marocaines et allemandes, des dignitaires religieux musulmans et juifs, ainsi que des élus et des intellectuels.

 

"La restauration complète de la synagogue est le témoignage éloquent de la richesse et de la diversité des composantes spirituelles du royaume du Maroc et de son patrimoine authentique", a déclaré le chef du gouvernement, l'islamiste Abdelilah Benkirane, lisant un message du roi Mohammed VI.

             

"Les traditions séculaires de la civilisation marocaine puisent leur essence dans le fait que les Marocains sont profondément imprégnés des valeurs de coexistence, de tolérance et de concorde entre les différentes composantes de la nation", a-t-il poursuivi.

 

La "particularité hébraïque" du Maroc

             

La nouvelle Constitution, adoptée en 2011 dans le contexte du Printemps arabe, consacre la "particularité hébraïque" du Maroc comme "l'un des affluents séculaires" de son "identité nationale", a encore estimé Mohammed VI, qui a appelé "à la restauration de tous les temples juifs" du royaume.

 

Fondée au XVIIe siècle, la synagogue, dite la plus ancienne de Fès, a connu bien des péripéties. Utilisée comme prison au XVIIIe siècle, elle fut ensuite réhabilitée  comme lieu de prière, et devint l’un des lieux incontournables de la communauté juive de Fès, qui comptait près de 250 000 personnes dans la première moitié du XXe siècle et représente toujours la plus importante communauté juive d’Afrique du Nord.

 

Elle fut ensuite démantelée dans les années 1970 et transformée en atelier de fabrication de tapis puis en salle de boxe, sans perdre néanmoins son aspect original. Depuis le milieu des années 90, la Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain, dirigé par feu Simone Levy, a réussi à mobiliser plusieurs partenaires et donateurs, dont l’Allemagne, pour lancer les travaux de restauration.

 

 

SUR DAFINA, VOUS TROUVEREZ :

Appel de Simon Levy a sauver la synagogue www.dafina.net/forums/read.php?53,277444

 

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

 

Le président de la communauté juive marocaine de Toronto salue l'action du Roi Mohammed VI en faveur du libre exercice des cultes interreligieux

 

Le président de la communauté juive marocaine de Toronto, Simon Keslassy, a salué l'action inlassable du Roi Mohammed VI, en faveur du "libre exercice des cultes, de la paix et du dialogue interreligieux". 

L'inauguration de la synagogue "Slat Alfassiyine", mercredi dernier à Fès, lors d'une cérémonie placée sous le Haut patronage du Souverain, "vient démontrer encore une fois, au monde entier, l'action inlassable de notre Souverain, SM le Roi Mohammed VI, en faveur du libre exercice des cultes, de la paix et du dialogue interreligieux", a affirmé M. Keslassy dans une déclaration à la MAP. 

A l'instar de tous les juifs ayant vécu au Maroc, M. Keslassy n'a pas oublié ce que le "Maroc et ses Souverains ont fait pour la communauté juive", affirmant que "le Royaume du Maroc est l'un des pays où Juifs et Musulmans ont coexisté dans l'harmonie la plus complète pendant des siècles". 

Il s'est aussi félicité de l'inauguration, après restauration, de la synagogue "Slat Alfassiyine", en se disant "fier de notre pays le Maroc" et "admiratif de cette action royale". "Pour nous, le Maroc reste un des rares pays arabes qui respecte le patrimoine religieux juif". "C'est le seul de ces pays où il existe un Musée du judaïsme et où l'Etat restaure les cimetières juifs", a rappelé M. Keslassy, renouvelant au nom de la communauté juive marocaine de Toronto sa fidélité et son loyalisme au Roi Mohammed VI ainsi que son profond attachement au Trône alaouite. 

"Le Royaume (du Maroc) est un modèle unique au monde par la tolérance et le respect mutuel que se vouent ses diverses communautés dans la fraternité marocaine, sous le règne de SM le Roi Mohammed VI", s'est encore félicité le président de la communauté juive marocaine de Toronto. 

"Je voudrai aussi rendre hommage à mon cher ami feu Simone Levy, ancien président de la Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain qui a réussi, depuis le milieu des années 90, à mobiliser plusieurs partenaires et donateurs pour lancer les travaux de restauration de la synagogue +Slat Alfassiyine+", a-t-il par ailleurs déclaré. 

Le Roi Mohammed VI avait, rappelle-t-on, adressé un message aux participants à la cérémonie d'inauguration de la synagogue "Slat Alfassiyine", dont lecture a été donnée par le Chef du Gouvernement, M. Abdelilah Benkirane. 

Dans ce message, le Souverain a souligné que "les traditions séculaires de la civilisation marocaine puisent leur essence dans le fait que les Marocains sont profondément imprégnés des valeurs de coexistence, de tolérance et de concorde entre les différentes composantes de la nation, sous l'impulsion et la direction éclairée du glorieux Trô ne Alaouite, dont Dieu Nous a confié la charge suprême". 

"En Notre qualité de Commandeur des croyants, attaché à la protection de la foi et de la religion et investi de la responsabilité de veiller au libre exercice des cultes pour toutes les religions célestes, y compris le judaïsme, -dont les adeptes loyaux sont considérés comme faisant partie des citoyens que Nous entourons de Notre constante et bienveillante sollicitude-, Nous affirmons que vous trouverez en Notre Majesté le protecteur fidèle ayant à coeur de faire prévaloir ces nobles idéaux", avait notamment dit le Souverain. 

Contenu Correspondant