Share |

Canada

Le Centre culturel Marocain (CCM)-Dar Al Maghrib à Montréal est une expérience culturelle émergente prometteuse pour une influence mutuelle, indiqué mercredi à Montréal, M. Jaâfar Debbarh, directeur du Centre.

Le 15 mai 1939, à quelques mois du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, le paquebot "Saint-Louis" avait quitté l'Allemagne avec près de 1.000 passagers, dont 907 Allemands juifs cherchant à échapper à la persécution. 

Le Musée du Montréal juif et le Wandering Chew animeront tout l'été une visite guidée de Montréal destinée à démythifier l'influence de la communauté juive sur la scène culinaire montréalaise et à démontrer qu'elle va bien au-delà du simple bagel. 

De 1956 à 1973, c’est à dire, entre la deuxième et quatrième guerre israélo-arabe, s’est accéléré le grand départ de la quasi-totalité des les Juifs marocains. Une partie appréciable de cette communauté a opté pour le Québec. 

D'origine Juive du Maroc mais elevee au Canada, elle commence par être la guest star de séries canadiennes au milieu des années 1990 comme Are You Afraid of the Dark ?, Forever Knight, Kung Fu, Once a Thief et Psi Factor, puis se fait connaître davantage avec des téléfilms comme Harrison Bergeron avec Christopher Plummer et Sean Astin, Unwed Father et Futuresport.

Le Canada présentera des excuses formelles pour avoir refusé l’entrée à un navire de réfugiés juifs fuyant l’Allemagne nazie en 1939, un épisode ayant fait en sorte que plusieurs d’entre eux sont retournés en Europe et sont morts dans des camps de concentration, a affirmé mardi le premier ministre Justin Trudeau.

De Leonard Cohen à Socalled, des boutiques du boulevard Saint-Laurent aux rues d’Outremont, l’exposition Shalom Montréal, présentée au Musée McCord, veut souligner l’apport inestimable de la communauté juive au développement de la ville et à son identité.

La communauté sépharade au Québec compte aujourd’hui près de 25 000 âmes dont la majorité est arrivée au Canada à partir de la fin des années 50. Toutefois, les premiers Juifs maghrébins s’installèrent au Canada depuis le début du XIXe siècle : Les Pinto, les Sabbag-Montefiore et les Corcos.

En 1981, après avoir liquidé nos possessions immobilières, la famille au complet quitta Israël pour l'Ontario, Canada. J'avais timidement recommandé à mon conjoint le Québec, notamment Montréal où mon frère Jacques et sa famille résidaient, mais celui-ci éluda ma question, en me jetant un "on verra bien une fois sur place."

Les Casernes centrales ont reçu des renseignements qu’un petit groupe d’extrémistes, actifs dans le Sud, projetait de saccager ce site afin que l’incident soit répercuté par les médias internationaux.

L’histoire des juifs au Québec remonte à l’époque de la conquête britannique qui s’est concrétisée à la suite de la bataille sanglante des plaines d’Abraham. Deux juifs de renom ont été mêlés à ce conflit. Le premier, Abraham Gradis, résidait à Bordeaux et n’a jamais mis les pieds au Québec.

J’aime les Québécois, mélange de candeur et de bonté, j’aime mes amis juifs, d’origine marocaine et ma famille qui s’y trouvent et j’aime la facilité que j’éprouve dans tout, pour tout!

Une sourde rivalité se tramait entre la maison des Sibony où j’étais l’animateur incontesté et celle des joyeux célibataires de la maison des Benarosh and Co. Trop extravertis et bruyants à leur goût, nous venions empiéter sur leur terrain.  

C’est un Gad volubile, enthousiaste et manifestement heureux de retrouver les siens, qui s’est produit lundi 15 mai 2017 au Centre Chabad de Cote St Luc à Montréal Canada.

Bonjour. Mon nom est Bob Abitbol, et pour des raisons professionnelles, j’ai ajouté il y a quelques années…au moins une trentaine d’années, le nom d’Oré, qui est le nom de ma compagnie. 

Tenter sa chance au Canada. De plus en plus de francophones en rêvent. C’est ce que nous avons pu constater sur BFM Business à la suite de la publication de deux articles sur le sujet. 

Doit-on, oui ou non, permettre l'installation de symboles religieux sur les terrains de la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts?

Les gestes antisémites se multiplient à Ottawa, alors qu'un deuxième lieu de culte juif a été la cible de vandales, jeudi. L'affaire a soulevé de vives réactions, dont celle du premier ministre Justin Trudeau, du maire d'Ottawa Jim Watson, du chef de police d'Ottawa Charles Bordeleau, et d'autres leaders religieux d'Ottawa.

Après les attentats à Paris, des milliers de juifs français ont entrepris des démarches pour fuir la France. Si la première destination qui leur vient à l'esprit est Israël, la langue française fait aussi du Québec une destination de choix pour beaucoup d'entre eux.

Ces jeunes femmes hassidiques sourient beaucoup. Elles rient, elles chantent, elles dansent. Comme bien des adolescentes ou jeunes adultes québécoises de leur âge. Les jeunes femmes hassidiques qui témoignent dans le documentaire sont intelligentes, éloquentes, déterminées, convaincues de leur foi, de leur choix de vie et des préceptes de leur religion.

Une délégation de la Communauté juive marocaine au Canada, présidée par M. Simon Keslassy, Président de la Communauté Juive Marocaine de Toronto (CJMT), est actuellement en visite au Maroc. 

Face à la résurgence de l'antisémitisme, les Juifs de France ne pensent pas exclusivement à s'installer en Israël. Un nombre croissant d'entre eux se tourne vers l'ouest et particulièrement vers Montréal au Canada

Une synagogue canadienne a ouvert ses portes à des musulmans dont la mosquée avait été incendiée à la suite des attentats du 13 novembre à Paris. Un cocktail molotov avait été projeté contre l'unique lieu de prière des musulmans de la ville de Peterborough (Ontario)

M. Azoulay, qui intervenait lors d'une conférence sous le thème "le Maroc, une autre histoire pour un autre futur en terre d'Islam", organisée par l'Association "Mémoires et Dialogue", a souligné que le Maroc est "riche d'une grande histoire juive"

Contenu Correspondant