Share |

France

Rescapée de la Shoah, elle fut l’une des rares femmes engagées en politique dans les années 1970, qui la virent œuvrer à la légalisation de l’avortement en France. Membre du Conseil constitutionnel puis de l’Académie française, Simone Veil a inspiré le respect de la classe politique, jusque chez ses adversaires.

Le président de la République a souligné la responsabilité de la France dans la rafle de juifs du "vélodrome d'hiver" commise en juillet 1942 à Paris par la police française pour le compte du régime nazi.

L’homme d’un couple juif, agressé en 2014 à Créteil, a témoigné au procès de ses agresseurs présumés, vendredi 29 juin, décrivant la violence de l’irruption à son domicile et les répercussions sur sa vie actuelle

En 2000, la mission Mattéoli avait estimé à plus de 5 milliards de francs de l’époque le montant de ces dépossessions en France, dont 90 % ont été aujourd’hui restituées ou ont fait l’objet d’une indemnisation.

L’affaire des « moutons d’Aubervilliers » qui a fait récemment le buzz sur internet est révélatrice, non seulement des préoccupations profondes de beaucoup de nos concitoyens, confrontés à la présence toujours plus voyante de l’islam, mais aussi de la manière dont beaucoup de médias prétendent délégitimer toute interrogation sur ce sujet

Si la France est le foyer de la plus grande communauté juive en Europe, de nombreux juifs de France sont tentés de partir, victimes d'actes de vandalisme ou d'agressions antisémites. Dans cette émission, France24 revient sur l’histoire de l’antisémitisme en France et discute de ces sujets avec le sociologue Michel Wieviorka.

Quels jours seraient remplacés ? Il s’agirait des lundis de Pâques et de Pentecôte, selon Tu sais que. « Afin que toutes les confessions soient traitées à égalité dans le pays des droits de l’homme, le Kippour juif et l’Aïd el-Kébir musulman pourraient ainsi prendre leur place à la place des deux lundis chrétiens »

Dans une vidéo qui tourne en boucle depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, un homme se présentant comme musulman fait retirer des dizaines de boîtes de dattes d'un rayon de fruits secs, au motif qu'elles viendraient d'Israël, «pays colonisateur». La scène se passe fin mai, dans le magasin Carrefour de Chambourcy, dans les Yvelines. 

Sydney Ohana est un chirurgien opérant dans le domaine de la chirurgie plastique. Né le 23 mars 1951 à Marrakech (Maroc), il passe la majeure partie de son enfance et de son adolescence en Israël. Après les études secondaires, il décide de s'installer en France pour poursuivre ses études à la faculté de médecine de Paris,

Quatre ans après l’attentat, le souvenir reste douloureux et les messages de soutien sont nombreux. "C’est émouvant. Il suffit de lire ces textes qui sont à chaque fois avec beaucoup d’émotion, beaucoup de tristesse."

C'est vrai quoi: quasiment personne n'en parle dans les médias alors que la concordance est tout de même étrange, voire frappante. Un gros contingent des leaders charismatiques de cette époque sont juifs. Jugez plutôt:

le Hamas a annoncé que chaque blessé par balle recevra un chèque (entre 200 et 500 dollars, soit entre 160 et 400 euros, selon la gravité de sa blessure) et les familles endeuillées 3 000 dollars (2 400 euros) d’indemnités".

Les américains qui avaient opté pour un vrai "Mothers Day" le deuxième dimanche de mai à la fin du XIXème siècle, la développent ardemment durant la première guerre mondiale, éloignement oblige. 

«Myope comme une taupe», «rusé comme un renard» «serrés comme des sardines»... les termes empruntés au monde animal ne se retrouvent pas seulement dans les fables de La Fontaine, ils sont partout. 

Peut-on le dire ? La France est en guerre contre Israël. La guerre qu’elle livre n’est pas une guerre militaire directe. L’Armée française ne va pas intervenir contre l’Armée israélienne, et des soldats français ne vont pas tuer des Israéliens non plus. C’est une guerre indirecte, sournoise, menée sur le terrain de la délégitimation et du travail de sape, du mensonge et de la diffamation. 

En France, il n'existe pas de statistique officielle sur le nombre de juifs qui décident de quitter le pays pour s'installer à l'étranger (ou dans une autre ville française, comme nous l'avions expliqué). 

Rendue mondialement célèbre suite aux attentats de Charlie Hebdo dont elle fut rescapée, Zineb est une journaliste diplômée en sociologie des religions de l'EHESS (École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris). Athée de culture musulmane, militante des droits de l'homme et des libertés individuelles, elle est sous la menace de plusieurs fatwas de mort. ZIneb est aujourd'hui la femme la plus protégée de France.

La première remonte au Moyen-Age tandis que la seconde trouve ses origines à Chicago en 1886

La société française s’étant un poil crispée sur questions communautaires, voici une séquence télévisée qui  devrait détendre tout le monde (au moins pendant 5 minutes).

Une pétition contre l’antisémitisme musulman a été récemment publiée en France. Elle dénonce les harcèlements et les agressions subis par les Juifs français, le départ forcé de nombre d’entre eux vers Israël ou d’autres contrées où la vie reste endurable

Céline Pina réagit suite à la tribune publiée dans Le Monde ce matin par des «imams indignés» ayant affirmé qu'il n'y a pas d'antisémitisme dans l'islam. Selon elle, cette tribune souligne paradoxalement l'embarras des responsables musulmans devant les textes sacrés de leur religion.

Hier, je sirotais un cappuccino avec une amie en terrasse, elle remarquait : "Tiens, y'a du soleil en ce moment à Paris. Comme chez vous, là-bas". Mon sang n'a fait qu'un tour. "Chez moi ? Là-bas ? Ou ça "là-bas"?", lui ai-je demandé, comme si j'allais découvrir une mystérieuse demeure familiale dans le Sud

Brice Hortefeux, invité dans le Grand Rendez-vous "Europe 1-Les Echos et CNews" dimanche, affirmait qu'il n'y avait plus aucun enfant juif dans les écoles publiques en Seine-Saint-Denis. L'ancien ministre de l'Intérieur s'appuie en fait sur une rumeur.

Ce manifeste, rédigé par Philippe Val et que publie « Le Parisien-Aujourd’hui en France Dimanche », réunit plus de 250 signataires. Parmi eux, trois anciens Premiers ministres, des élus, des intellectuels, des artistes…

Contenu Correspondant