Share |

France

En une dizaine de jours, les États-Unis ont vacciné près de 3 millions de personnes. Israël, dans le même temps, a administré la première dose du vaccin à 7.5% de sa population (l’équivalent de près de 5 millions de Français), dont près de 30% des plus de soixante ans, les plus fragiles, ce qui lui permet d’entrevoir la fin de l’épidémie pour le début du mois de février.

À la suite de l’élection de Miss France et des insultes antisémites visant Miss Provence, une enquête a été ouverte pour identifier les auteurs des messages. Reste encore à obtenir la collaboration des géants d’Internet, pas toujours évidente.

Mais où a donc bien pu passer le temps si doux des « jours heureux », que promettait au printemps dernier le Président de la République, alors animé d’un optimisme que nous jugerions aujourd’hui irrationnel ?

« Le temps qui passe, les contretemps, les renvois d’audience, les déficiences et les indécences de certains, tout cela ne peut rien changer à la profondeur de notre chagrin. Celui d’être privé de l’intelligence, du talent et de la bonté de ceux qui ne sont plus. Alors on cherche un sens. C’est le seul moyen de le supporter. Un sens à ce qui est arrivé. Un sens à ce procès.

Cet ouvrage comporte de nombreux développements, riche en détails archivistiques et en iconographie, sur l'époque où le château servit dans les années 1950, sous le nom de Herbert H. Lehman Home, de centre de formation et de transit pour de nombreux enfants juifs, principalement originaires d'Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie), en partance pour Israël dans le cadre de leur aliyah.

Le général de Gaulle se rangea du côté de monde arabe après la défaite de celui-ci lors de la Guerre des Six-Jours[1]. Il libéra du même coup la parole antisémite en qualifiant les Juifs de « peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur[2] » lors d’une mémorable conférence de presse.

Des notations de première main qui révèlent l’état d’esprit du gouvernement de Vichy, accablant, mêlant cynisme hâbleur, mauvaise conscience agressive et humour poisseux.

Les Français ont le génie de transformer en débat idéologique une question de politique publique. La présence d’une forte population musulmane et l’expansion d’un islam politique dans le monde posent de nouveaux défis à des sociétés démocratiques fragiles.

La kippa se voit et se reconnait de loin et interpelle les passants a Paris et dans les banlieues chaudes.

La foule – plusieurs centaines de personnes selon la police – commence à s'énerver. Une dizaine d'individus s'acharnent sur le véhicule. Ils tapent avec leurs poings, avec des cannes. Un homme saisit une rampe d'éclairage, tape sur la vitre qui vole en éclat. Blum est blessé. 

Un sondage Ifop pour le Comité Laïcité République (CLR) souligne une fracture qui sépare les jeunes musulmans de l'ensemble des Français.

L'émission Elie sans interdit propose un reportage sur l'état de l'antisémitisme en France. Un document saisissant qui donne à voir une réalité bien malheureuse.

Ça y est j’ai peur. Peur de tout et de n’importe quoi, de toutes les peurs sauf celle de mourir. J’ai peur de dire que je suis français et pire marseillais (je supporte l’OM en brandissant l’étendard amazigh). Peur de dire que je suis athée et bouffeur de bigots.

Le philosophe Pierre-André Taguieff revient sur les origines d'un concept qu'il a contribué à forger. Selon lui, les usages polémiques discutables du terme ne doivent pas empêcher de reconnaître qu’il désigne un véritable problème : la collusion entre des groupes d’extrême gauche et des mouvances islamistes de diverses orientations.

Quand en 2012 Merah assassine deux militaires puis quatre personnes parce que juives dont trois enfants , on a dit qu'un cap a été franchi Quand en 2015 les frères Kouachi massacrent la rédaction de Charlie , on a dit qu'un cap indépassable a été franchi

Selon l’avocat, le rassemblement en mémoire de Samuel Paty était organisé par des responsables politiques hypocrites qui ont laissé prospérer l’islamisme faute d’avoir pris au sérieux cette menace.

Prépare ta valise. Achète un billet. Change de pays. Cesse d’être schizophrène. Tu ne le regretteras pas. Ici, tu n’es pas en paix avec ton âme. Tu te racles tout le temps la gorge. L’Occident n’est pas fait pour toi. Ses valeurs t’agressent. Tu ne supportes pas la mixité. Ici, les filles sont libres. Elles ne cachent pas leurs cheveux. Elles portent des jupes. Elles se maquillent dans le métro. Elles courent dans les parcs. Elles boivent du whisky. Ici, on ne coupe pas la main au voleur.

René Taieb, président de l'union des communautés juives du 95, reproche à Moïse Kahloun, président de l'ACIP, de s’être "autoproclamé" président de la communauté juive de Sarcelles

Pourquoi et comment une poignée d'intellectuels et de politiques de gauche et d'extrême gauche, peu nombreux mais très influents dans les médias et dans la mouvance des droits de l'homme, ont-ils imposé une véritable sanctuarisation de l'islam dans l'espace politique français au point d’en devenir complaisant avec l’islamisme au nom du #PasDAmalgame?

Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie, a été massacré et décapité par un "réfugié" islamiste tchétchène, pour avoir enseigné la liberté d'expression! Cet ignoble assassinat est le résultat d'une véritable chasse à l'homme, une fatwa orchestrée au vu et au su de tous sur les réseaux sociaux par des parents d'élèves et organisations islamistes, dont la mosquée de Pantin.

Reflexion suite aux tentatives de certains d'opposer les juifs et noirs en France.

Qui se souvient de l’époque où la France, chatouilleuse et susceptible, envoyait son armée punir un potentat local coupable d’avoir frappé d’un coup d’éventail le visage de son ambassadeur !

Horreur et indignation face au saccage antisémite d’un restaurant casher rue Manin dans le 19e. « Hitler avait raison » sur les murs d’un restaurant en France en 2020. 5 ans après les attentats, l’insécurité des juifs de France est à son paroxysme.

Le terroriste avait ciblé le magasin pour frapper la communauté juive. En ce vendredi 9 janvier, jour de shabbat, il a donc tué quatre hommes pour une seule raison : leur appartenance religieuse.

Contenu Correspondant