Share |

Histoire

Comment peut-on prétendre, sans balancer entre la consternation et le rire, que l'antisémitisme était « inconnu au Maroc avant l'ère coloniale » ?

Les juifs qui vivaient en Algérie entre juillet 1940 et novembre 1942 seront éligibles à une indemnité unique de 2.556,46 euros, indique sur son site internet la Conference on Jewish Material Claims Against Germany

Le texte mémoriel sur la Shoah participe de la volonté du gouvernement polonais, dirigé par le parti nationaliste Droit et Justice (PiS), de réécrire l’Histoire de la Pologne.

La vie des juifs dans l'Europe médiévale, si riche en aspects exaltants, est jalonnée aussi par des épisodes sanglants qui illustrent abondamment l'épithète de "barbare", si souvent accolée à la société médiévale d'Occident. 

D'une bonne qualité pour l'époque, ce document video nous donne en images, quelques traits de la vie quotidienne du Judaisme en terre Marocaine. 

Des poursuites pourront être engagées envers quiconque "attribue à la nation ou à l'État polonais la responsabilité ou la co-responsabilité des crimes commis par le 3ème Reich allemand

Cette video date de 1925 et montre les details de la ceremonie du premier mariage du défunt roi Mohammed V, qu'on appelait à l'époque le sultan Sidi Mohammed ben Youssef. 

La IIIe République cesse de fait d’exister le 10 juillet 1940 avec le vote des pleins pouvoirs au maréchal Pétain. La démocratie est remplacée par un régime autoritaire.

Les hébreux appartiennent à un peuple qui a marqué l’histoire de l’humanité. C’est le premier peuple monothéiste de l’humanité. C’est à dire qu’ils ne croient qu’en un seul dieu. Le support de leur croyance est la Bible.

Le Musée national du judaïsme italien et de la Shoah, MEIS, a ouvert mercredi avec une exposition temporaire inaugurale intitulée « Les Juifs, une histoire italienne: les mille premières années » qui illustre l’histoire de la présence juive en Italie depuis l’époque romaine jusqu’au Moyen Age.

Les départs des juifs du Maroc se déroulent dans un contexte qui diffère de celui des autres pays arabes, nombreux à procéder à de véritables expulsions. Seuls la Tunisie et le Liban peuvent être comparés au Maroc

Décrétée le 30 mars 1492 par rois catholiques d'Espagne (Isabelle de Castille et son époux Ferdinand II d'Aragon) au palais de l'Alhambra de Grenade, l'expulsion des Juifs d'Espagne met fin au foyer majeur du judaïsme médiéval.

Habitant un large territoire allant de la partie occidentale de la vallée du Nil jusqu’à l’océan Atlantique et de la Méditerranée jusqu’au sud du Niger, les Berbères sont connus sous différents noms depuis l’antiquité pharaonique.

Peut-on dire des Juifs marocains qu’ils sont des réfugiés au même titre que les Juifs d’Égypte chassés dans les vingt-quatre heures ou les Juifs d’Irak ou de Lybie qui firent l’objet de massacres ?

Le nouvel an tombe le 1er janvier : l'affirmation semble évidente, mais cela n'a pas toujours été le cas. Pourquoi ce jour a-t-il été choisi ? Quelles ont été les autres premiers jours de l'an ? Remontez le temps et découvrez les tribulations de la nouvelle année.

Le racisme et les stéréotypes ont longtemps caché l'histoire de la communauté juive d'Afrique du Nord pendant la Seconde Guerre mondiale. Un chercheur israélien examine l'absence du sujet dans la culture locale.

Nous entrons par le mellah et nous voici environnés d’une tribu juive sortie d’un trou noir qui lui sert de demeure. Comment, de cet antre, peut-il émerger un prophète magnifique, paré d’une robe blanche immaculée, une paire de belles filles presque somptueusement habillées, et une nuée d’enfants presque propres ?

La question des rapports entre l’Europe (l’Occident latin ici) et le monde musulman (l’Islam) continue, plus que jamais, de provoquer des débats. Continue, car ils ne sont en effet pas nouveaux, loin de là. En ne remontant qu’à la première moitié du XXe siècle, il suffit d’évoquer la thèse d’Henri Pirenne dans Mahomet et Charlemagne (1936).

Méconnue, voire occultée, l’histoire des Juifs dans le monde musulman ou/et arabe lors de la Seconde Guerre mondiale, s’avère un enjeu majeur. D’abord en raison du succès de Mein Kampf d’Hitler , du négationnisme et du révisionnisme dans ce vaste espace. 

De 1940 à novembre 1942, des milliers de personnes ont été internées en Afrique du Nord, dans des camps civils ou militaires principalement situés au Maroc, dans la région de l’Oriental entre le Rif et la frontière algérienne.

Le 29 novembre 1947, l'Assemblée générale des Nations-Unies vota le Plan de partage et la résolution 181, lors de l'Assemblée générale des Nations Unis, fut adoptée par 33 voix contre 13, recommandant l'établissement de deux États - arabe et juif - dans la région et Jérusalem comme enclave internationale.

Le premier à avoir compris, dans le camp arabe, la transformation qu’avait subie l’État d’Israël au lendemain de la « guerre d’octobre » fut Anouar Al-Sadate. Un certain discours le présente aujourd’hui, à l’instar de Rabin, comme un « faucon devenu colombe ». 

Pour les juifs d'Algérie, ce fut l'assassinat en juin 1961 de cheikh Raymond (aimé de tous, Raymond Leyris -beau-père d'Enrico Macias- chantait en arabe lors des célébrations familiales) qui sonna le départ. Durant l'été 1961 également, comme la France refusait de rendre la base navale militaire de Bizerte à la Tunisie, on assista à une brutale flambée d'antisémitisme dans ce pays.

Doyenne des villes impériales, Fez fut fondée en 789 après JC par Idriss Ier, un descendant du prophète. Son fils, le sultan Idriss II, décide en 809 d'y établir le siège de la dynastie. Dès 818, le sultan accueille dans sa cité 8 000 familles de musulmans andalous. Sept ans plus tard, cette nouvelle population est renforcée par l'arrivée de juifs . 

Contenu Correspondant