Share |

Maroc

Dans le cadre des mesures d’encouragement des investissements des Marocains du monde dans leur pays d’origine et pour accompagner cet engouement de la diaspora pour l’entrepreneuriat, le Maroc ne cesse de multiplier les offres.

Premier Marocain juif à occuper les fonctions de conseiller du roi, cet ancien banquier est très attaché à sa ville natale, dont il contribue au rayonnement culturel.

Si officiellement Rabat et Tel Aviv n’entretiennent aucun lien, les derniers chiffres du Bureau central des statistiques israéliens font état d’un commerce persistant entre les deux pays

Rabat ne s’est pas toujours appelée « Rabat », Casablanca ne s’est pas pas toujours appelée « Casablanca » et c’est le cas pour la majorité de nos villes marocaines… On vous propose donc de découvrir quelles ont été certaines de leurs dénominations à travers le temps :

C’est un projet intéressant, inédit et hautement technologique qui est annoncé au Maroc. Un projet international qui pourrait être une sorte de laboratoire du futur. La mise finale annoncée se situe entre 1,4 et 3 milliards de dollars!

L’autre musée qui verra le jour dans la capitale spirituelle sera, lui, cons à la mémoire juive au Maroc. Il sera établi dans une ancienne école située à proximité du Mellah et du cimetière juif de Fès. 

De l'argile à la mosaïque, quel doigté !!!!! un Art magnifique qui se fait a la main et qui vous enchantera !

“Le Maroc est le seul pays africain qui produit un safran bio d'une qualité supérieure et dont le pouvoir colorant, compris entre 228 et 240%, dépasse celui du safran cultivé en Iran (160%), premier producteur mondial. L'or rouge de Taliouine se distingue par sa couleur, un beau rouge sombre, sa forte odeur et sa saveur inégalée.”

La plus belle et la plus envoûtante médina du Maroc est un labyrinthe de 9.500 rues et d’un millier d’impasses grouillantes de petits marchands guidant leur âne chargé de marchandises.

 Si nos religions monothéistes sont séparées les unes des autres par la spécificité de leurs croyances, elles sont unies par les défis auxquels sont confrontés leurs fidèles sur la terre africaine

La mémoire juive marocaine sera célébrée avec la création d’un futur musée à Fès, rapporte le président de la Fondation Nationale des Musées du Maroc (FNM), Mehdi Qotbi qui indique que les discussions sont en cours et que l’idée de créer ce musée a été officiellement actée. 

Un fonctionnaire du protectorat français raconte comment des juifs de Fès, les « Mouhajirines », ont dû se convertir à l’islam, donnant ainsi naissance à de grandes familles fassies dont on pensait qu’elles avaient toujours été musulmanes

Les Gnaouas ou Gnawas sont pour une partie d'entre eux, des descendants d'anciens esclaves noirs issus de populations d'origine d'Afrique noire (Sénégal, Soudan, Ghana...). Ce terme identifie spécifiquement ces populations au Maroc, et de là, leur nom s'est diffusé à leurs homologues du Maghreb.

La côte atlantique marocaine entre Essaouira et Agadir recèle un petit trésor naturel qu’on ne trouve nulle part ailleurs : l’argan. De son arbre, l’argania spinosa, les femmes berbères extraient une huile alimentaire, douce et noisetée, et une huile cosmétique biologique utilisée en médecine. De ce commerce, les femmes en tirent un revenu équitable. Mais des menaces pèsent sur l’arganier liées à sa surexploitation.

Au-delà de leur confession, les Marocains présents au show ont particulièrement pris du plaisir à écouter le chanteur. Certains ont même fredonné des paroles lorsque Gérard Edery interprétait ses chants alliant des paroles hébraïques, espagnoles, anglaises et arabes aux rythmes occidentaux et orientaux.

Arrivés à la faveur de la fondation de comptoires phéniçiens, des juifs orientaux s'installèrent au 10ème siècle avant j.c. dans le pays du couchant (à Draa - sud marocain) et ce après avoir défaits les philistins (ancètres des palestiniens actuels). conduits par le général Ephraim (sous les règnes des rois David puis de Salomon), de nombreux nomades se fixèrent à aglou (entre Tiznit et l'ancien territoire sous domination espagnol "Ifni")

Au départ de son périple au Maroc, sur la route des oasis, Carolina de Salvo rencontre les maîtres de l'eau à Aguinane. Puis Mohamed le berger qui a choisi de vivre seul avec son troupeau dans le désert rocailleux.

Avec l'arrivée de l'hiver en Europe, la modeste bourgade de Taghazout, dans le sud du Maroc, se transforme en capitale des surfeurs.

C’est la deuxième délégation marocaine qui se rend en Israël en moins d’une semaine. Après la visite d’une délégation d’hommes d’affaires, de cinéastes et d’écrivains marocains qui a duré cinq jours, c’est autour d’une délégation féminine invitée à assister à des conférences et à des ateliers dédiés à l’émancipation de la femme.

Le secteur des voitures garées demeure très attractif au royaume, pour les jeunes et les moins jeunes qui optent pour cette filière, avant ou après le bac. Nombreux postes à pourvoir sont créés tous les jours, pour faire face à une demande qui n’a en fait jamais existé...

Je suis parti dans le désert et j'en ai pris plein les yeux !

Fès fut fondée en 810 par le Sultan Idriss II, roi pacificateur succédant à son pere Idriss le conquérant, descendant du prophete. Fès , dès sa fondation attire une immigration juive de haut niveau de toute la diaspora : de Kairouan, en Tunisie, d'Egypte, de Perse, de Babylone et d'Espagne.

Si le renoncement à l'islam n'est pas inscrit dans la loi, les convertis soupçonnés d'"ébranler la foi d'un musulman ou de le convertir à une autre religion" risquent la prison.

 La ville d’Essaouira de par son histoire millénaire, sa richesse civilisationnelle et son âme repue de spiritualité, a toujours servi de véritable “porte-étendard” dans sa portée la plus universelle, des valeurs d’ouverture, de coexistence pacifique et de vivre ensemble entre musulmans, juifs et chrétiens.

Contenu Correspondant