Share |

Souvenirs

C'était un homme si haut qu'il était légèrement voûté et n'avait pas toujours besoin d'une échelle pour détruire les belles toiles d'araignées qui dentelaient les plafonds dans la maison lézardée qui donnait sur le Mechouar, l’horloge et le quai des calèches.

Les fêtes juives débutaient avec la fin de la longue saison d’été. Rosh Hashanah, le Nouvel An juif, d’abord, Yom Kippour, le Grand Pardon, ensuite, suivi par Sukkoth, la fête des Tabernacles, avec ses cabanes en roseaux ou en tissus fleurissant partout sous les cieux, à côté des maisons ou dans les cours intérieures. 

Les Mellahs, quartiers des Juifs, qui étaient répandus dans diverses villes du Maroc, ont contribué pendant de nombreuses années à la préservation de la mémoire et du patrimoine juifs. Mais, abandonnés par leurs propriétaires à partir des années 1950, ces espaces ont sombré dans le délabrement.

Parfois, une simple photo peut vous en dire plus sur l’histoire que ne importe quelle histoire vous pourriez lire ou tout document que vous pourriez analyser. Ces photos du Maroc racontent toutes des histoires sur les Marocains et les villes marocaines d’antan.

L’époque considérée, le début du xxe siècle, laisse entendre que le Maroc est encore souverain : il n’a encore connu dans son histoire aucune domination étrangère. Mais les puissances occidentales impérialistes sont en compétition pour l’occuper. La France est la mieux placée étant donné qu’elle est installée en Algérie depuis 1830. 

Dans notre quartier où vivaient en majorité des familles juives, un personnage, musulman, s'était installé : Le Khalife. Un homme au passé trouble et mystérieux qui, d'après les rumeurs avait été un redoutable terroriste pendant la lutte pour l'indépendance du Maroc. 

Vigon (né à Rabat le 13 juillet 1945), berbérophone (Souss), de son vrai nom Abdelghafour Mouhsine, est un chanteur marocain spécialisé dans le rhythm and blues, apparu dans le milieu des années soixante.

Cette histoire s'est passée au Maroc, Meknès, un jour de Kippour. Les magasins tenus par des Juifs étaient fermés et toute la communauté était rassemblée dans les différentes synagogues de la ville. En plein milieu de la prière du matin, l'un des gardes du gouverneur entra dans une synagogue, afin de chercher une personne.

J’ai vécu dans un pays, Où la Madone jolie Sortait applaudie

Combien de fois avez vous entendu vos parents ou grand-parents vanter les vertues incroyables de l'eau de fleur d'oranger ? Eh ben vous serez surpris de savoir qu'ils avaient bien raison.

Demandez bonbons, caramels, esquimaux, chocolats glacés, criait la vendeuse avec sa corbeille en osier tandis que sur l’écran défilaient des films publicitaires pour : Les esquimaux MIKO la vedette de l’entracte ; les bonbons KREMA avec le chef d’orchestre ; NOCHOLINI de BAHLSEN

La première fois que j’entendis de la bouche d’un rabbin du Maroc que la religion n’avait rien à voir avec la tradition, j’avais eu du mal à comprendre sa portée. Toutes nos attitudes et agissements comptaient, à mes yeux du moins, comme faisant partie de la religion juive.

Je comprends ce que l’homme dit quand il parle de l’amour. Si je me permets, j’ajouterais quelques mots à ce sujet. Tout d’abord l’amour que nous connaissons tous entre homme et femme est un résidu du vrai amour.

Un jour, un jeune homme demanda à son grand-Père :
Grand-Père, comment as-tu pu vivre avant...
- sans technologie
- sans internet

Le samedi et le dimanche étaient des jours sacrés pour tous les enfants que nous étions. C’étaient en effet des jours de plage et de piscine. Mireille, visage rond et sympathique, plutôt boulotte, cheveux à l’artichaut c’est la monde, munie comme chacun de nous d’un petit sac Air France bleu, se prépare.

La seule Mahia que nous pouvions boire au Maroc vers les années 50 et 60 était faite "illegalement" par les juifs des mellahs.

Au mois de mai, nous célébrons les grands saints au Maroc. De partout, les gens affluent. Ils renouent ainsi avec leur passé.Ils retrouvent pour quelques jours l’ambiance de leur jeunesse, la beauté de leur pays et la force de leur foi.

Avec la venue du printemps, le mouvement scout organisa un gymkhana pour tous ses adeptes juifs du Maroc. Le camp, situé aux environs de Casablanca, s’étendait sur un vaste terrain sauvage, dépourvu de végétation et coupé par une rivière. Ce rassemblement massif ralliait tous les scouts juifs du Maroc, garçons et filles, jeunes et vieux. 

J’aime Carlo Bengio, j’ai toujours aimé Carlo Bengio, J’aimais sa famille: Sa mère d’abord qui s’occupait de “La goutte de lait” au Maroc, œuvre de charité notoire dirigée par elle de main de maître, servant indifféremment Juifs et Musulmans! Elle m’avait sacré et consacré “ Plus beau bébé de Casablanca” titre que je revendique aujourd’hui que vous le vouliez ou non!

De son vrai nom “Sol Hachuel”, elle est connue sous le nom de Lalla Solica, une jeune judéo-marocaine dont la tragédie est devenue une légende. Elle est une des plusieurs saints juifs respectés par les musulmans du Maroc, et qui lui ont donné le nom de Zoulikha.

Mon père, le très honorable Fils-de-Serpent, priait dans une synagogue relativement mineure qui veillait à terminer son service du vendredi soir – veille du shabbat qui passe pour soir d'accouplement du Saint, béni soit-Il, avec sa Présence – avant les autres synagogues pour permettre à ses fidèles de se rendre dans les hauts lieux liturgiques de la ville. 

Le khôl, kohol ou kohl ( en arabe كحل, kuḥl) est en fait une poudre minérale composée principalement d'un mélange de galène (minerai de plomb), de soufre et de gras animal, il est utilisé pour maquiller les yeux.

Je devais avoir entre dix et onze ans lorsque je reçu de mon très cher père qui l’avait acheté à vil prix à une vente aux enchères, un projecteur de films à manivelle dernier cri : Une super affaire! Nous vivions encore à la Rue Lusitania, à Casablanca, rue et quartier mythiques alors et qui le sont restés jusqu'aujourd’hui.

Si tu es prêt à passer une nuit nu dans le Lac de Galilée, dans l’eau froide trempé jusqu’au cou, depuis le coucher jusqu’au lever du soleil et si tu réussis, je te paierai une somme honorable, mille pièces en or.

Contenu Correspondant