Share |

Theatre

Pour Elie Chouraqui, «C’est une pièce qui décrit parfaitement les ambiguïtés de la société dans laquelle nous vivons au quotidien  au travers du monde de l’art. En lisant la pièce de Bernard Bitan j’ai été aussi ému et j’ai beaucoup ri ! »

Un merveilleux hasard amène Sylvie, jeune juive française, à accompagner l’équipe de handball féminine d’Aubervilliers, dans sa ville natale, Constantine en Algérie, ville qu’elle a dû quitter encore petite fille en 1962.

L’idée est partie des chansons, écrites au fil du temps, avec Simon Mimoun, de Debout sur le zinc. Chaque événement de la vie d’un couple appelle une chanson. La rencontre, le désir, le mariage, la naissance, la rupture, sont autant de jalons existentiels, à la fois singuliers et universels. 

Il n’existe pratiquement aucune langue dans laquelle les fables de La Fontaine n’aient été traduites.  Pour une raison que je ne m’explique pas, j’ai toujours caressé le projet d’en recomposer une en mélangeant les deux langues qui font partie de ma culture, le Français et l’Arabe. 

Interview exclusive de Judith Mergui à l'occasion de son one woman show "inch'alyah"

Que peut-il y avoir de commun entre l’histoire d’un martyr chrétien, vivant aux alentours de l’an 250 de notre ère, et nos actuels fanatiques islamistes ? Entre une pièce de théâtre de Pierre Corneille et sa mise en scène 

Ce spectacle est une création originale née de la rencontre de deux femmes, Johanne Toledano et Audrey Nataf, qui ont respectivement grandi à Paris et à Casablanca. Ensemble, elles ont écrit ce texte drôle, subtil et émouvant qui parle à chacun.

L'humoriste n'avait pas caché que ce spectacle dans ce temple de la musique classique constituait pour lui un "aboutissement". Après avoir entamé ce nouveau défi de l'humour en anglais en septembre 2015, sillonné les Etats-Unis et écumé les petits cabarets de New York, il voulait s'attaquer à ce lieu "sacré".

"La Fiancée Orientale", c’est une histoire d’amour impossible entre deux jeunes gens que tout rapproche. C'est la délicieuse Elisa Tovati qui incarne cette fiancée marocaine, face à son amoureux, Olivier Sitruk, d'une irrésistible séduction. Les deux jeunes gens vont se retrouver prisonniers des traditions et de La rigidité des parents. Enfin, surtout elle.

Tayeb Saddiki est un dramaturge, metteur en scène, comédien, écrivain et calligraphe marocain, né le 5 janvier 1939 à Essaouira1 et mort le 5 février 2016 à Casablanca.

« La Fiancée Orientale" est l'adaptation théâtrale du roman, "Sépharade", d'Éliette Abécassis.

Deux micros de crooners descendent du plafond, les notes d'Eyes of the Tigerrésonnent. Gad présente «Kev, le Pépito du one-man-show, le Granola du cinema.» Kev introduit «celui qu'on surnomme le Céline Dion de l'humour, le papy de la comédie.» 

Ce dialecte était semblable au dialecte arabe dominant mais a inclus un certain vocabulaire hébreu et araméen, particulièrement dans les domaines religieux et culturels. Certains de ces mots d’emprunt sont passés dans le discours et les écritures arabes.

En marge des grands concerts, le parolier, comédien et chroniqueur Frédéric Zeitoun a fait rire le public des Francofolies de La Rochelle ce week end avec "L’histoire enchantée du petit juif à roulettes". Un spectacle musical autobiographique qui raconte sa vie en fauteuil roulant

Du 16 au 30 juin, l’acteur américain David Serero campera Othello au Centre d’histoire juive de New York. Interviewé par le magazine Forward, le comédien, dont le père est un juif marocain, explique que la mise en scène de cette pièce du dramaturge anglais est unique.

Cette semaine, bonne écoute et bon partage de l'émission consacrée à la pièce de théatre écrite par Patricia Seknazi et mise en scène par gérard Boumendil "juif par erreur".

Kenza Aloui et Inès Weill-Rochant sont-elles inconscientes, ultra optimistes ou juste des jeunes filles qui refusent de perdre leurs illusions ? 

Avec franchise et humour elle nous dépeint son Israel à elle. Celui qui pique, qui coince, qui croque, qui craque  mais surtout celui ou l'on ne ennuiera jamais, Inch Alyah

Dans son one woman show pétillant "Inch' Alyah" Judith aborde tous les espoirs idylliques qu'on a l'habitude d'associer a la fameuse montée en terre promise.

Servi par un époustouflant Jacques Weber, Bernard-Henri Lévy peut se sentir heureux et soulagé après la première de sa pièce « Hôtel Europe », au théâtre de l’Atelier, à Montmartre. La salle a salué debout la performance de l’acteur et le texte du philosophe-écrivain-homme -d’action.

Kenza Aloui, la Marocaine, grandie à Rabat et tout juste revenue d’une formation à la fac de Tel-Aviv, et Inès Weill-Rochant, la Française, poussée à Jérusalem et enrichie d’une année au Caire, ont mélangé leurs réseaux

La mécanique récurrente de leur duo comique se base sur les origines maghrébines de Younes et juives de Bambi, afin de tourner en dérision les clichés qui opposent ces deux communautés

Les grandes dates de la vie de Nelson Mandela sont au cœur d’un nouveau musical baptisé Opéra Amandla. Jeudi 18 juillet, la troupe et son auteur compositeur, Jean-Pierre Hadida et son associee Francine Disegni, dévoileront...

Michel Boujenah, qui joue au théâtre le héros du film de Woody Allen "Whatever Works", savoure le plaisir d'interpréter ce personnage de juif new-yorkais, "un type né en dépression", pour en faire "un juif à Paris".

Contenu Correspondant