Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




SEFROU .......... 1

SEFROU .......... 1
05 janvier 2005, 21:30
SEFROU est a850 m d'altitude, aux pieds des premiers contreforts du Moyen Atlas, la ville s'étale sur une plaine fertile irriguée par l'OUED AGGAÏ, un cours d'eau réputé pour ses crues dévastatrices.
Sefrou est devenue dès le XIIe siècle un centre de commerce et d'échanges où se rassemblaient les producteurs des régions du nord du Maroc et ceux du Tafilalet. Les Ahel Sefrou, qui habitent la région, étaient autrefois des Berbères convertis au judaïsme.
Ils ont été islamisés au VIIIe siècle par Moulay Idriss.



Modifié 2 fois.
Pièces jointes:
sefrou3.jpg
Re: sefrou
05 janvier 2005, 21:39
Divers témoignages attestent l’ancienneté de l’implantation humaine dans cette partie du dir, riche en sources, en forêts et en grottes. Un tel cadre devait en effet exercer une grande attirance sur les premiers hommes sillonnant la région, à la recherche d’un point de chute, et désireux de communiquer avec une nature dont les forces y étaient effectivement bien représentées. Les cultes naturalistes devaient abonder dans ce contexte, et jusqu’à nos jours les vestiges de telles pratiques n’ont pas encore disparu.

En plus, ce dir présentait l’avantage d’être en retrait par rapport au grand couloir sud-rifain, aussi servit-il très tôt d’asile politique et de zone refuge à des individus ou groupes humains dont le souci majeur était de conserver indépendance et liberté de culte et d’opinion. A cet égard le judaïsme avait ses adeptes ici depuis bien longtemps, et précéderait même l’invasion du Maroc par les Vandales. La retombée nord-atlasique était signalée en effet comme étant un foyer juif actif, et accessoirement païen. Les Bahloula qui en faisaient partie, nous sont très souvent cités comme exemple par les historiens marocains, et ce tout aussi bien avant qu’après l’islamisation du Maroc. Le souvenir de la persistance d’une communauté hébraïque nous est également conservé par des toponymes tels que oued Lihudi nom donné à la partie aval de Oued Aggaï, et Kahf Lihudi, grotte située sur le flanc de Jbel Binna.
Pièces jointes:
plan_sefrou.png
Re: sefrou
05 janvier 2005, 21:42
sefrou,synagogue,em-habanims
Pièces jointes:
sefrou_-_synagogue_em_habanims.jpg
Re: sefrou
06 janvier 2005, 06:48
je me souviens tres bien de sefrou.
tous les ans en juin il y avait la fete "des cerises" , on prenait le cars de fes pour y passer la journée .
que de bons souvenirs ....



Modifié 1 fois.
Re: sefrou
06 janvier 2005, 10:27
bonjour,
une vue de Sefrou
amitiés
Pièces jointes:
35844.jpg
Re: sefrou
06 janvier 2005, 16:18
un passage du mellah de sefrou
Pièces jointes:
mellahsefrou.jpg
Re: sefrou
06 janvier 2005, 16:22
un cordonier juif de Sefrou
Pièces jointes:
sefrou_-_cordonnier_juif.jpg
Re: sefrou
06 janvier 2005, 16:26
Les maisons juives de Sefrou

La particularité de ces maisons est due principalement aux contraintes que leur impose leur superficie très réduite Ceci est suscité par le surpeuplement du quartier. Les patios, très étroits, prennent des allures de puits. Ces maisons, où l’air et la lumière sont insuffisants, sont largement ouvertes à l’extérieur par de hauts balcons garnis de grilles de fer forgé. S’étendant en hauteur, elles présentent une superposition de chambres ou de Masriyat, et comptent, parfois, quatre niveaux. Quoique exiguës, certaines maisons disséminent un décor raffiné.
***************************************************

ARCHITECTURE MAISON JUIVE

****************************************************
Pièces jointes:
sefrou_-_architecture_maison_juive.gif
Re: sefrou
06 janvier 2005, 16:28
MAISON JUIVE FACADE EXTERIEURE
Pièces jointes:
sefrou_-_maison_juive_facade_exterieure.jpg
Re: sefrou
06 janvier 2005, 18:46
la médina de Sefrou
Auteur: mailroom
Date: 28-03-2004 20:30

Bonsoir
je vous écris de France
l'été dernier, dans la médina de Sefrou,j'ai acheté une cassette d' ATLAS MUSIC présentant Cheb Aziz au début d'un morceau (ce fut un grand succès dans la médina et les cybercafés)
pourriez vous m'indiquer de quel morceau il pourrait s'agir ???
excusez le peu de précisions apportées à ma demande
merci
Daniele
danielenora@aol.com
Re: sefrou
06 janvier 2005, 18:49
Re: la médina de Sefrou
Auteur: André
Date: 04-04-2004 13:32

Juives blanchissant leurs linges.
Pièces jointes:
sefrou4.jpg
Re: sefrou
01 mars 2005, 13:04
je suis nee dans cette jolie ville ,des cerises et je voudrais entrer en contact avec tous les sefraoui'n,
merci de me repondre,j'ai etudie a l'ecole em a banim de sefrou,qui aurait une photo?????????
yaffa banouz bent el blad



Modifié 1 fois.
Re: sefrou
01 mars 2005, 13:12
a tous
les cerises de sefrou uniques au monde
hassan
Pièces jointes:
CERISES ROSEE.JPG
Re: sefrou
02 mars 2005, 23:27
a touts le monde
la jolie ville de mon ceure SEFROU .

"ana bahade mne bladi
walakin daymane inti fgalbi"
'
Pièces jointes:
ecard16.jpg
Re: sefrou
02 mars 2005, 23:33
ana bhade mbladi
walakin daynane fibali
Pièces jointes:
ecard11.jpg
Re: sefrou
02 mars 2005, 23:44
sefrou
Pièces jointes:
ecard04.jpg
Re: sefrou
02 mars 2005, 23:49
la raine des cerises
Pièces jointes:
ecard15.jpg
Re: sefrou
03 mars 2005, 09:18
cher(e)s ami(e)s,

voici un petit apercu socio-historique de la ville de sefrou:

SEFROU « la petite Jérusalem » marocaine.
et la ville JUDEO-MUSULMANE par excellence.

Le Maroc du XIXè Siècle est une société repliée sur elle même, c’est un pays qui sort tout juste d’un traumatisme de plusieurs siècles dû au danger constant de l’Inquisition chrétienne du nord et de l’ouest, mais également de la pression des Turcs de l’est.

Dans ce Maroc qui s’appelait jadis l’Empire Chérifien et qui se situe historiquement entre le détroit de Gibraltar et le fleuve du Sénégal, mais qui soufrait des frontières très mobiles entre ce que l’on a l’habitude d’appeler bled Al-makhzen (région sous contrôle de l’Etat) et bled As-Siba (région révoltée), l’identité marocaine est très bien enracinée dans un territoire qui est resté indépendant pendant douze siècles.
Cette appartenance qui se nomme marocaine s’identifie au delà de toutes frontières.
Compte tenu de sa situation géo stratégique, Sefrou ne peut que refléter la grandeur de ce Maroc impériale et millénaire, pourtant elle traduit également le malaise d’une mauvaise mutation.

En dépit de sa taille, cette petite localité reflètait l’esprit d’un Maroc pluriel, multi- ethnique et culturellement fort riche, c’est une communauté qui se conjugue au pluriel à tous les niveaux écologiques et humains.
« Demnate et Sefrou sont les deux villes du Maroc où les juifs sont les plus heureux » disait Foucauld de Ch.

Sefrou appartient donc à une catégorie de villes moyennes, dite centres régionaux secondaires (comme Debdou, Demnate et Taroudant).
Un bourgade presque égarée dans une région a la limite du « Maroc utile » (expression très souvent utilisée par la France coloniale), mais ce petit hameau a des spécificités propre a lui: c’est un point stratégique sur plusieurs plans et Sefrou a été longtemps considérée comme « la petite Jérusalem » marocaine.

Située à quelques 30 Km vers le sud de la ville de Fez, a 850 mètres d’altitude au-dessus du niveau de la mer, au pied du massif du moyen Atlas, Sefrou est une localité très verdoyante, cette ville est connue dans tout le royaume pour ses jardins fleurissants, ses cours d’eau (Wad Lihoud / Wad Aggay), ses forêts, ses arbres fruitiers son festival de cerises et surtout ses Saints et ses Moussemes.

La composante humaine de Sefrou ainsi se conjuguent au pluriel:
L’arrière pays (montagne) est berbérophone, constituait d’une confédération de tribus dite Aït Youssi. L’élément Arabe est présenté sur 2 plans : sur la plaine de Sais, par des tribus guiches ; Oulad Ayache, Oulad Al Haj, Achraarda, Oulad Jama’. L’élément Arabe citadin de Sefrou se constituait aussi par des famille Arabes charif descendant du prophète, « saints », établit dès le IXè siècle et qui occupaient d’après, Ernest Gellner, les fonctions de médiateurs entre les familles et les tributs en cas de conflit.
La composante Afro - marocaine (d’origine Haratine / esclave ou autres) est aussi présente, elle occupe différentes tâches
Des familles d’origines Moresques d’Espagne y se trouvaient aussi
Pour l’élément juif, Brunot, note que au 19-20è siècle « la population indigène de Sefrou se compose pour moitié au moins des juifs d’un type spécial qui pourrait être fort ancien »
En effet, la petite ville de Sefrou tout au long de son histoire, a su intégrer différents « types de juifs » dans son espace, à ce propos, on y trouve des juifs autochtones berbérophones et de Tafilalt, des juifs Arabophones d’origine Fassi ou autres, ainsi que des arrivants d’Espagne expulsés en 1492.

D’un point de vu socio-historique la société de Sefrou est un espace qui intègre plusieurs éléments hétérogènes, avec différentes origines et différents intérêts à savoir: le citadin, le nomade, l’agriculteur, le commercent et le négociant, le rabain, le saint, le charif et le petit peuple «Al- ’aami » ; tout au long de son histoire, Sefrou s’est forgée l’image d’un lieu de brassage de différentes langues, traditions, et cultures.

Beaucoup sont les voyeurs qui notaient la coexistence sociale entre les « Sefriwi » et surtout la participation active des juifs de Sefrou dans la prospérité et la quiétude de leur ville. En réalité le juif de Sefrou, n’etait pas seulement intégré dans sa ville il était également maître de sa situation

Avec l’arrivé des francais (crise économique générale) et la décadence de la ville de Sefrou, l’histoire de la communauté juive de Sefrou est désormais entrée dans le passé simple.
Au début des années 80, rapporte Norman Stillman, seulement quatre personnes âgées étaient toujours présente au Mellah de Sefrou, les autres ont quittés et avec eux toute une page de l'histoire de sefrou était tournée.

Aujourd’hui, la tradition orale au sein de la population musulmane de Sefrou retient, avec nostalgie, la présence jadis fleurissante des populations juives sefriwi.



Modifié 1 fois.
Re: sefrou
04 mars 2005, 09:00
sefrou
Pièces jointes:
ecard03.jpg
Re: sefrou
09 mars 2005, 15:27
bonjour a tous et a toutes,

est ce que vous pouvez nous parler des pelerinages a Kaf Lihoud (Rabbi moul Jbel Lakhdar) a Sefrou ???
Désolé,vous ne pouvez pas répondre à cette discussion, elle est fermée.



DAFINA


Copyright 2000-2017 - DAFINA